Caldo des pescado (espagnol)

Publié le 26 Octobre 2016

Comme tous les caldo, il faut un bon gros  feu pour bien mélanger toute les saveurs.
 
Voici une petite recette facile à faire et goûteuse (con mucho gusto) comme disent les Espagnols qui trouvent nos bouillons et ragoûts un peu fades
Ces caldos (bouillons littéralement) se déclinent en plusieurs versions de viandes et  de poissons, et sous différents noms, selon les pays méditerranéens.
Plat très rustique mais *estanque fam.
 
Caldo de pescado*
 
Oui, je sais ce n'et pas très présentable, mais vous avez l'habitude


Tout se fait dans le même plat à feu vif
Je vous laisse deviner pour le poisson, (ici c'est du petit thon blanc) en fait il peu en y  en avoir plusieurs, avec quelques poissons de roches pour parfaire le goût
- 1 gros poisson à chair ferme
- 2 beaux oignons
- 1 poivron rouge
- 1 poivron vert
- 2 belles tomates épépinées et coupées en morceaux, ou deux tomates pelées en boite selon la saison
- 2/3 grosses pommes de terre
- 2 cuillères à soupe de pâtes langues d'oiseaux  ou faire des gurullos à la mains , recette ICI (Avoines de chez Alpina) ou des spaghetti coupés à 1 cm environ
- 1 poignée de pois chiches cuites
- 4 gousses d'ail
- 20 cl de vin blanc sec
- 2 bâtonnets  d'aneth sauvage
- sel, poivre moulu  ,poivre en grain , safran , pointe cayenne

- Émincez deux oignons et faites les un peu blondir,
- Rajouter un poivron rouge coupé en lamelles idem pour le poivron vert, puis les tomates , le céleri, l'aneth, sel poivre
- Mouillez au vin blanc
- Mouillez à hauteur avec de l'eau tiède

- Pelez  pommes de terre et coupez les en gros morceaux irréguliers, attention ne pas les faire tremper, l'amidon contenu va faire un petit liant.
- Ajoutez 3 cuillères à soupe de pâtes (langues d'oiseaux, marque Alpina).
- Assaisonnez de haut vol, poivre , gros sel, quelques grains de poivres entiers , un peu de cayenne, du safran bien sûr, du poivre moulu
Faire cuire à très fort bouillon afin que l'huile ne surnage pas, lorsque que vos pommes de terre sont presque  cuites AJOUTEZ vos tranches de poisson
- rectifiez l'assaisonnement à votre goût.
- Laissez cuire votre poisson et servez avec une louche car le bouillon n'est pas très lié  et cela fait consommer pas mal de pain et c'est le but , (estanque fam).
 

Plat unique (vous pouvez augmenter la quantité de pommes de terre; ajouter des fèves , des fonds d'artichauts, des haricots plat espagnols, bref , ce plat laisse libre cours à votre imagination, mais ne mettez pas des boules de pétanque ou d'oursins entiers ) ou autre chose

[Mobius] (EN) Eclectic Daydreams {32583553} (Mermaid)


* estanque fam : rassasiant rapidement, peut se dire pour un plat bourratif aussi, mais là ce n'ai pas le cas.

 

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Recette méditerrannée

Commenter cet article

Liliane 27/10/2016 10:17

Comme le dit Wajo, c'est un waterzoï en Belgique... En tout cas ça y ressemble ! Merci Jupi. Belle journée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS Jupinou. Très gris chez moi... Un temps de Toussaint... C'est triste...

patrick 27/10/2016 11:18

ce caldo manque de beaucoup de chose , notamment de fond blanc réalisés avec des os en saumure. bof c'est pas grave
je les cougnoules en ce moment

roooooooooooooooo bisoussssssssssssssssssss

CATALANE 26/10/2016 19:22

Une éternité que je n'en ai pas fait de caldo !!! Tiens je pense que je vais en mettre au programme de ce W.E. En attendant demain matin nous ferons sonner le réveil de bonne heure et nous monterons dans nos Cévennes voir si nous trouvons deux ou trois cèpes, histoire de nous régaler le soir ! Mais il parait qu'ils sont rares nous ont dit les cousins !!! Allez, bisous à toi l'ami.

patrick 27/10/2016 07:18

c'est le grand mystère des champignons, on va ax confins de notre système solaire et on n'est pas capable de faire pousser des cèpes et autres champignons.
Je pense qu'ils pourraient supprimer ce changement d'heure, dans les années 70 c'était pour faire des économies du au choc pétrolier, maintenant niet économie, les villes sont éclairées "a giorno" toute la nuit, et le gaspillage est énorme.
Tous les appareils qui reste en veille en France , tv, etc. consomment la valeur d'une centrale nucléaire !!!!
Bisous, bonne journée

roselyne 26/10/2016 18:11

on peut dire aussi estouffo gàri! mais ça à l'air bon! je vais essayer

patrick 27/10/2016 07:22

c'est ma chatte qui s'estouffe avec les gari mortui, elle est une sacré chasseuse à 14 ans d'âge, elle ramène des gari et des gari mortui énormes, en en mage la moitié puis laisse le reste sur le paillasson , puis deux heyres après elle vomi le reste sur le paillasson nettoyé entre temps, cresi pa !

wajo 26/10/2016 18:09

çà me fait penser à notre "waterzoï " de poisson un peu et de cette façon,çà doit être exquis !en tous les cas,çà donne envie !
bonne soirée

patrick 27/10/2016 07:24

je ne savais pas qu'il y avait un waterzoï de poisson, mais c'est logique qu'il y en ai un, comme les différentes aioli ou paella, celles des terres et celles des mers.
bonne journée

lizagrece 26/10/2016 13:11

Une belle manière de cuisiner certains gros poissons blancs.

patrick 26/10/2016 13:26

ils cuisinent certaines viandes ainsi aussi

René 26/10/2016 10:51

Bonjour Jupi.
C'est sûr que ça doit nourrir son homme ..Et c'est bon avec ça !! Il continue à pleuvoir doucement..
Bonne journée à tous *.

patrick 26/10/2016 11:29

ici c'est fini, le soleil est timide mais là, la T° clémente (ça fais des économies de chauffage). Passe une bonne journée

Le vieux Scaf 26/10/2016 08:11

C'est de la bouillabaisse andalouse ?
J'ai travaillé pendant un an à Barbatte de Franco au sud de Cadix et on faisait de la chesse sous marine sur les bancs de Trafalgar. Je te dis pas le poisson que l'on pêchait.

patrick 26/10/2016 11:33

non ils n'utilisent pas les petits poissons de roche, ne mangent pas les oursins sous prétexte que le travail de découpage n'en vaut pas la chandelle, et bien d'autre.
Avant il y avait beaucoup de poissons 'années 70) pêchables du bord, maintenant les petits chalutiers ravagent les côtes, tu sais cela a changé en mal, en plus ils ont la maladie de la pierre, un petit village de pêcheurs devient vite une barre d'immeubles.