Les Boules de Berlin

Publié le 4 Novembre 2014

Les Boules de Berlin
Les Boules de Berlin
Les Boules de Berlin

Les Boules de Berlin (pas celles d'Angéla)

 

Cette version est pétrie à la MAP (bifinett 5 ans), pas au crochet, tout cela pour vous démontrer que la MAP ne sert pas qu'à faire des parpaings

S'il manque des photos c'est que je n'ai pas huit bras comme les poulpes

 

De temps en temps j'écume Youtube à la recherche de recettes que je puisse reproduire avec un maximum d'efficacité

Attention les recettes rapides ou vraies de vraies sont légions, quelques désillusions sont à attendre

J'ai quelques posteurs de référence, celui qui propose les "boules de Berlin" est Albarock, vous verrez que si vous visitez ces recettes ce n'est pas un rigolo, la génoise il la fait comme elle doit être faites

Bref je me suis lancé la tête dans les boules (interdit hein!) très confiant

Je n'est absolument rien changé à la recette sauf le remplacement de la levure fraîche par de la levure Lyophilisée, ba oui, j'en avais point

Je vais mettre la vidéo, suivez là comme il faut, ce n'est pas compliqué

Prévoyez mini 2 litres d'huile de friture de votre choix , vu l'inertie thermique vous pouvez cuire 5 à 6 boules à la fois

 

i

 

Ingrédients:

- 500 gr de farine T55 ou T45

- 200 gr de lait demie écrémé

- 3 oeufs, deux entiers 1 jaune

- 10 gr de sel

- 30 gr de sucre (pensez qui il a la garniture)

- 120 gr de beurre mou naturellement

- 20 gr de levure fraîche de boulanger (ou de sachet de levure lyophilisée sèche- j'utilise de la briochin de la marque ......)

 

Pour la garniture je vous laisse improviser, je suis sûr que vous trouverez plein de bonnes choses dans vos placards

 

Dans la Map mettez la farine, puis dans un coin le sel, à l'opposé la levure, dans l'autre coin le sucre, et enfin les oeufs

Le beurre est ajouter en dernier en fin de pétrissage

 

Pétrir 15 minutes (position 7 sur la bifinett)

Puis incorporer le beurre au fur et à mesure pour une durée de 5/7 minutes, votre mélange ne doit pas adhérer au parois

 

1 ère levée : laisser pousser 30minutesLa chaleur dans ma cuisine n'étant pas de 30 degré j'ai donc rusé

RUSE n° 1 : mettez le bac de la MAP (attention il faut qu'il soit étanche total au niveau des joints toriques ) remplissez un bac de votre évier d'eau tiède, mettre le bac, une serviette plié dessus, un planche + un poids, ba oui autrement elle flotte

 

30 minutes après la pâte double

Farinez un plan de travail, et verser votre pâte, la travailler comme sur la vidéo et formez des boules de 60 grammes , vous en en aurez environ 20, couvrez avec un torchon

Problème pour la levée , toujours la T°

 

RUSE n° 2 : vous avez sans doute remarquez que dans la nouvelle boulangerie pâtisserie qu'il y a souvent des lampes basses infrarouges

J'ai vite bricolé un spot ancien de 500 watts halogène afin qu'il réchauffe le plan de pousse, et ça fonctionne à merveille à 1,2 mètres  du plan de pousse, c'est partie pour 30 minutes ou moins, cette lampes chauffe un max

Mettez en chauffe votre friteuse ou votre bassine à friture, ne pas dépasser 170 degré (impératif)

Cuisson 3 minutes de chaque coté

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Boules de Berlin
Les Boules de Berlin

Procédez comme sur la vidéo

Débarrassez sur sopalin et sucrez à chaud

 

Fourrez avec ce que vous voulez

 

Simple non!!!!!!!

 

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Desserts

Commenter cet article

Maïte 33 04/11/2014 19:51

Superbe ces beignets !!!! Bonne dégustation !!!

Liliane 05/11/2014 09:52

Je sais ! J'adopte parce que ce n'est pas au four ! Et j'aime tout ce qui est en friture !
J'en profite tant que le cholestérol ne m'a pas piégée !!! Belle journée. BisousssSSSS.

jupi 05/11/2014 09:28

aujourd'hui Maïté, donuts classique

ensuite j'attaquerai les brioches si ma santé me laisse le temps

Liliane 04/11/2014 18:40

Waouhhh ! Magnifiques ces boules ! J'adopte, à cause donc régime !!! Cuisson friture, cuisson poêle...
J'aime les beignets !
Belle soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS mon Jupinou.

jupi 05/11/2014 09:27

heu.....ça cuit pas au four
je fais cela pour faire plaisir aux "autres"
aujourd'hui Dougthnuts (plus long à faire avec recette traditionnelle)
je ne glace pas le dessus

et je n'ai pas encore fait de brioche, si c'est vrai
rooooo bisous

Liliane 04/11/2014 18:49

Il manque un morceau de com... "J'adopte à cause du thermostat de mon four qui m'a lâchée ! Donc régime..."

mounico 04/11/2014 17:37

même si je suis au régime (!) je ne suis pas partie au début de la vidéo et je ne le regrette pas! je note, pour les jours ou diabètes sera en congé!!!il tombe le ciel, Biche! bisous

jupi 05/11/2014 09:25

je fais cela Mounic pour me prouver que j'y arrive et surtout pour faire plaisir à l'entourage
si je mange (un seul et je monte illico à 3.5g)
bisous
biche

marithe 04/11/2014 10:26

Elle est gentille ta bifinette...elle t aide bien hihi..roobisous

jupi 04/11/2014 11:39

c'est pour prouver que l'on peut faire des choses avec
avec 4 roues elle peut aller au bout du monde civilisé, zut il y a le fil éléectrique , en tout cas c'est du solide

roooooooooo bisous

dom 04/11/2014 09:57

C'est qui, Berlin ???
Je te souhaite un bon mardi
Bisoux, Jupinoux

dom

jupi 04/11/2014 15:55

c'est le mari d'angela je crois !
gros bisoux
il pleut des cordes

jupi 04/11/2014 10:10

c'est le patelin d'angela je crois, c'est pas sur les cartes ?
bisoux

sauterelle 04/11/2014 09:06

Pounchkis en Pologne! Ma grand mère m'a appris a faire les même!

sauterelle 04/11/2014 16:27

oui c'est plus convivial le tutoiement je suis d'accord ;)

ici aussi en Luberon c'est la fête a la Grenouille depuis 7h du mat'... mais bon, pour une fois on prend un peu d'eau aux Bretons ^^

ahhh c'est mon papa l'expert en pizza et je pense qu'il n'a jamais mis un thermomètre dans son four! par contre y a un super forum pour les pizz' où les gars sont très sympa (désolée j'ai du partir fouiller mes mails pour retrouver l'adresse) http://www.europepizza.fr/


héhé ma fille de 9 ans se régale a mettre la main a la pâte pour faire les gnocchis!
chez ma maman le dimanche c'est lasagne ou gnocchis a la sauce tomate, avec du lapin au four avec des graines de fenouil ... repas dominical traditionnel dans notre famille!

pour les pierogis, moi aussi j'ai ce 'piège a loup' d'une grande marque de plastique culinaire (que je ne citerai pas), ma mamie préfère les pincer avec ses doigts et découper avec son verre du recyclage pot de moutarde ;)
c'est délicieux tu verras... et puis les déclinaisons tu peux en faire a volonté! certains en font des sucrés, ma grand mère jamais, elle préfère ses Pounchkis (jamais fourré chez elle)

jupi 04/11/2014 15:54

Bon on se tutoie c'est plus normal sur les blogs

Comme quoi on est né dans le miam
en tant que latin la nourriture est un sujet sérieux aussi

j'ai fais un four à bois pour mon pain et pour les pizza, heu j'ai vu un peu trop grand, pire, les rayon infrarouges réfléchis par la voute se croisent 20 cm au dessus de la sole, moralité je suis obligé de surchauffer, tout cela pour 2 rang de briques de trop, je suis couillon
un vrai gouffre à bois heureusement que la forêt et dense et proche
je suis allé voir les pierogis, hihi, j'ai les même moules à machoire, ça ressemble à des pièges à loup

et ce que tu peux donner, si ce n'est pas un secret de famille, la t° de la sole et de la voute pour un faire une pizza pas cramer, heu le temps de cuisson , je regrade toujours dessous car j'ai tendance à trop les laisser
la pâte je fais au pif
pour les pissaladière je me débrouille mieux
pour les pâtes main , c'est pas très divers, nouilles, lasagne, quelquefois des gnocchi
sur youtube je regarde les mama faire des pâtes , whoua elles sont doués, j'ai essayé et c'est pas du tout évident, genre cappelleti

je suis allé faire des courses cet aprem, il pleut des hallebarde dans le Var

sauterelle 04/11/2014 11:55

pardon je te tutoie, c'est plus convivial ;)
moi je suis née dans une pizzeria ;) pizza cuite au feu de bois, pâtes fraiches faites maison et j'en passe... héhé!
la cuisine est très très importante dans la famille :D

je t'ai mis un lien dans mon commentaire précédant pour la recette!

jupi 04/11/2014 11:38

merci sauterelle
je suis suisse par ma mère et italien par mon grand père
mon père était un grand chef, mais j'étais electrotechnicien, j'ai été élevé dans une cuisine
je vais essayer de faire les raviolis polonais
avez vous la recettes please
bonne journée

sauterelle 04/11/2014 09:48

ouiiii très très bien réussi!
étant d'origine polonaise (par ma maman) et italienne (par mon papa) je connais bien les cuisines de 2 pays!

mon plat préféré polonais c'est les pierogis (ravioli), que tu peux faire à la viande (tiens un lien pour te faire une idée http://www.beskid.com/pierogis.html ), à la purée, ou au chou ....
un régal :)

jupi 04/11/2014 09:40

merci sauterelle, je suis content de votre visite, j'ignorais cela en Pologne, en fait je ne connais rien de la cuisine polonaise

et content de les avoir réussies
est un bon résultats à vos yeux ?

lizagrèce 04/11/2014 09:02

On va leur trouver un autre nom ! Car ici on boycott tout ce qui vient d'outre Rhin !

jupi 04/11/2014 15:40

houla, je ne pensais pas à tous cela
j'avais mis des poissons rouges ils y étaient bien mais de jour en jour ils diparaissaient, c'était les pies voleuses !!!
je crois que je vais abandonner après avoir lu le coût que cela génère et le suivi, punaise, c'est pas facile . J'avais omis tous ces paramètres, pfff

j'étais allé à bédarrides lors des inondations de vaison, une cata, elle était montée au dessus de 1.80 m il y avait des plaque mentionnant les précédentes inondations

ici il tombent des hallebardes aussi

René 04/11/2014 13:18

De la truitelle à la truite de portion.





Il s'agit maintenant de transformer cette truitelle de 10 à 15 grammes en une portion c'est-à-dire une truite vendable du poids de 125 à 150 grammes, le meilleur pour le commerce.



Cette dernière phase de l'élevage va, d'après regretté professeur Léger, nous coûter en un an 1 kilo de nourriture par truite­portion.









Le travail est sérieux, car nous n'avons en pratique devant nous qu'un printemps et un été (périodes favorables à là croissance) pour décupler le poids de nos élèves .



S'il est facile de nourrir, indirectement, par épandage de fumier ou d'engrais chimiques, un troupeau de carpes qui consomment du plancton animal ou végétal et des pousses de végétaux, le problème, lorsqu'il s'agit de truites, carnassières par nature, est tout différent.



La truite mange : des proies vivantes, de la viande ou du poisson, une petite quantité de farineux (en complément).

Voilà qui va singulièrement modérer notre envie de faire fortune en élevant sans peine des milliers chimériques de truites à 600 francs le kilo!



Nous allons être freinés non par la notion d'espace - un are d'étang moyen suffit à peine à l'alimentation d'une truite privée de tout appoint de nourriture - mais par le prix de revient de la viande.








Prenons un exemple concret :



Nous pouvons avoir 200 truites arc-en-ciel à l'engrais dans un petit bassin de 10 m2 et d'un mètre de profondeur.

L'eau pure et fraîche arrive dans le bassin à raison de 20 litres par minute.

Un litre-minute pour 10 truites, il nous faudra trouver 200 kilos de nourriture dans cette année d'élevage.



Sur cette masse, il est à craindre que la récolte, pour abondante et intéressante qu'elle soit en vers, larves, insectes, limaçons, têtards, faite au jardin, dans les champs ou à la mare voisine, n'y suffira pas.



Ajoutons à cela pour les mois d'été une fabrication active d'asticots de viande, très appréciés et nous serons encore loin du compte.



Donnez comme proies de petits poissons sans valeur, tels que vairons, n'est pas une solution, car ce poisson nourriture devra lui-même se nourrir, en attendant d'être croqué, au détriment des truites.



Il faudra recourir, un jour ou l'autre, à la viande hachée et particulièrement aux abats.

Or cette viande doit être fraîche, crue, exempte de graisses, de nerfs ou de tendons.



Elle ne peut être prélevée sur la consommation humaine.








Dans l'élevage industriel il existe une solution.



C'est la viande d'équarrissage, chauffée à l'autoclave pendant 15 minutes, mise en purée par passage dans un hachoir fin, puis conservée dans une armoire frigorifique.



À cette viande réduite en chair à saucisse, on ajoute normalement le tiers de son poids d'une farine de seigle, de maïs ou autre.



Si la viande fraîche fait défaut, on peut utiliser temporairement la viande cuite et salée qui devra être dessalée à fond avant l'emploi.



Chaque cas doit être résolu suivant les possibilités locales et le prix.

Mais jamais la truite - sous peine de graves maladies - ne doit pas recevoir de viande corrompue, autrement que par l'intermédiaire, très utile cette fois, de l'asticot.



Les repas sont donnés matin et soir à heure fixe, soit à la volée, soit sur les mangeoires immergées fixes, à raison de 150 grammes pour 100 truitelles et pat jour.

La ration augmente ensuite de mois en mois au point d'être portée à 700 grammes en fin d'élevage.

Il faut savoir limiter les restes au strict minimum pour éviter corrompre l'eau du bassin.



L'hiver, période de moindre appétit, nous conduira à ne donner la ration qu'en une seule distribution, la grosse augmentation devant démarrer au printemps.

L'eau, pendant le plus fort de l'été, ne devra pas dépasser 18°.



Les précautions contre la hausse de température consistent à faire de l'ombre sur le bassin, la truite n'aimant ni la lumière, ni la chaleur.

L'orientation au nord est recommandable.









La pêche aura lieu en automne en plusieurs fois, les plus gros sujets d'abord.

Il est rare que les tailles soient parfaitement égales.



Inutile d'ajouter que le bassin où sont rassemblés les poissons doit être sévèrement gardé contre les rôdeurs de toute espèce.



Le bon chien et le fil de fer barbelé sont de rigueur, plus certaines inventions que l'on peut faire pour interdire l'approche du bassin une fois la nuit tombée.

René 04/11/2014 13:10

J'ai peur pour la température de l'eau et ton petit volume. En plus il faudra aménager ton bassin. Le fond d'abord pour qu'elles aient des caches ( sable de rivière, gravier, tuiles rondes ), une grille pour ne pas qu'elles sautent hors du bassin, nourriture naturelle et bien d'autres choses.J'en ai mis quelques une dans ma source principale et c'est les serpatas qui me les ont presque toutes bouffé. Recherche dans notre ami googgggllle et tu verras. ( élevage de truite en bassin ).
La pluie repart de plus belle. Jamais je n'ai vu l'Ouvéze aussi grosse.
Bonne journée.

jupi 04/11/2014 11:34

circuit fermée avec puissante pompe de 40 m3/h les 3 buses de refoulement auront un venturi pour faire rentrée de l'air ambiant et faire des bulles......est ce que c'est jouable ?

René 04/11/2014 11:04

Il te faut d'abord une arrivée d'eau conséquente pour l'oxygénation , bien fraîche et pas un circuit fermé.Après on peut discuter !!
Bonne journée.

jupi 04/11/2014 09:38

les boules de taureau minotaure ?

René 04/11/2014 08:54

Bonjour Jupi.
Et dire que j'ai fait mon service militaire en partie à Berlin et que je n'en ai jamais mangé !! Angela, quand elle a des boules elles ne sont pas à elle !! Hihi.. Quant à toi, je te trouve bien souple pour ton âge. Je fais suivre à ma fille qui va régales ses copines et copains.
Il tombe des cordes. Toutes les truites de l'Ouvéze ont du descendre dans le Rhône en ce moment vu la force du courant. Il va y avoir des dégâts dans l'Ardèche.
Bonne journée à tous*.

René 04/11/2014 11:05

Il te faut d'abord une arrivée d'eau conséquente pour l'oxygénation , bien fraîche et pas un circuit fermé.Après on peut discuter !!
Bonne journée.

jupi 04/11/2014 09:37

il pleut fort aussi
dans mon petit bassin de 3 m3 je voudrais élever qq truites ...conseils!!!! possible!!!!