La Bouillabaisse de mémé Mounic

Publié le 6 Mars 2015

Vous avez sans doute remarqué qu'il n'y a pas de recette de bouillabaisse comme il se doit sur ce blog de cuisine provençale

Comme je n'habite pas près de la mer et que les amis suceptibles de me fournir gracieusement les bons poissons qu'ils fait, ont disparus, je ne peux donc vous mettre une vraie recette de cette fameuse bouillabaisse si convoitée et si chère actuellement. Une amie m'a donc dépanné pour vous offrir cette bouillabaisse pas à pas, et au cabanon comme il se doit

Si vous n'avez pas tous les bons vrais poissons et crustacés de notre Méditerrannée, vous n'aurez jamais le "vrai" goût de cette bouillabaisse

 

C'est notre Mémé Mounic

 

 

La bouillabaisse au Cabanon de Mémé Mounic

 

 

 

 

Pour faire une bonne bouillabaisse, (air connu)…il faut avoir..du bon poisson !

 

Donc, partir aux aurores, du côté de Hyères, Le Lavandou, avoir réservé le « peï »par téléphone à un bon collègue marin pêcheur, prendre ce poisson,

le nettoyer à l’eau de mer (très important !) te faire photographier par les touristes lève tôt qui se demandent ce que tu fabriques, les pantalons remontés au dessus des genoux, les pieds dans l’eau, à 8h du matin, et

ramener ta « pêche » dans une glacière, à la maison.Bon, là, c'était au cabanon...

 

la bouillabaisse , deuxième édition!

C’était la première étape !

Après, tu allumes ton feu. Normalement c’est dans un gros bidon, coupé en deux, qu’on brûle des morceaux de pin, mais là, vu la sècheresse, on a pris un trépied et le gaz !Le cabanon, il est en pleine couale, pas sur la place de l’église ! Alors mèfi!

Puis, très important, tu fabriques un « fond ».C’est à dire que tu frottes d’ail ta marmite en fonte (pas celle de la bouillabaisse !)Tu y mets a chauffer ½ verre d’huile d’olive (de la bonne ! mais ça c’est facile, le cabanon est entouré d’une cinquantaine d’oliviers, et que c’est moi le couillon qui ramasse les olives !)Tu y mets un oignon haché, les poissons « amochés » que t’a donné le pêcheur exprès pour ça, un litre et demi d’eau, deux petites boîtes de concentré de tomates (ou de ton coulis maison) sel poivre quatre petites boites de safran.

Tu fais cuire demi heure et tu passes à la moulinette (chinois)…attention les épines !

la bouillabaisse , deuxième édition!

Au moment de faire ta bouillabaisse, tu prends une grosse marmite où tu mets un verre d’huile d’olive, deux gros oignons hâchés grossièrement, une dizaine de gousses d’ail épluchées mais entières,tu fais un peu revenir, tu mets des seiches et des favouilles*, qui deviennent rouges comme des gratte-culs, du fenouil en branches, un « péssu » de peau d’orange sèche, du thym, du laurier, sel, poivre,là tu mets ton fond, que tu as confectionné dans la marmite en fonte.

 

Puis, tu mets les pommes de terres épluchées et coupées en grosses tranches épaisses.(environ 2 par personne)Tu couvres d’eau. Et tu rajoutes encore 4 petits pots de safran.Tu attends que ça bouille, puis tu baisses un peu ton feu et laisse cuire tes patates une dizaine de minutes.

la bouillabaisse , deuxième édition!

Surveille ! Parce que tu es pas en train de préparer une purée !

Après tu mets ton poisson !

Les gros en premier :les baudroies, le congre…Tu laisses un peu remonter la chaleur, quelques minutes et hop tu mets les Saint-Pierre, les rascasses, les galinettes, etc… enfin les plus tendres.

Là , il faut entre 7 et dix minutes.La messe est dite !

 

 

Après tu sais comme il faut faire : tu mets dans les assiettes creuses tes tranches de pain grillé tartinées de rouille, avec du fromage de gruyère râpé dessus et tu verses le bouillon, après avoir retiré les poissons et les pommes de terre, rangés dans le plat de service, qu’on déguste après avec le restant de rouille…

Nous, c’est comme ça qu’on la fait….

 

L’important, je me répète….c’est la fraîcheur du poisson ! C’est vrai que la soupe de « roche » est meilleure que celle de « chalut », mais au final, c’est avec le poisson qui bouge encore qu’on fait la « vraie » bouillabaisse !

 

Je viens de te décrire le travail des femmes….

Les hommes, tu t’en doutes bien, tout ça leur ayant donné soif, se sont assis sous les pins, pour de désaltérer avec un bon pastis…Les pauvres, avec cette chaleur, ils sont à plaindre…

La preuve, c’est qu’ils sont si fatigués, qu’après le repas, ils iront faire la sieste sous un pin, pendant que les dames feront la vaisselle…

Mais bon, là je m’arrête, parce que sinon, j’en ai pour trois jours !

 
la bouillabaisse , deuxième édition!

Voilà....C'est ce que j'avais envoyé ,il y a plus de six ans , à mon ami Jupiter , de la Cachina..après avoir dégusté la "bouille " ...à Besse,  (!) au cabanon de ma petite et de mon beau fils...

Heureusement qu'il est là Jupi ! sinon, je ne savais plus où c'était, dans  mes ...oubliettes!

 

Christou, il manque la rouille, mais je suis sur qu'elle va me dépanner

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Spécialités provençales

Commenter cet article

mounico 13/03/2015 12:43

exactement! comme si tu ne savais pas faire la rouille!!!!! je file, le temps ME presse! bisous ma Biche!

jupi 13/03/2015 13:05

heuu.......la vraie rouille comme ci-dessous?
LA VRAIE ROUILLE TRADITIONNELLE
Il faut pour 6 personnes environ (c'est le minimum)
- 1 pomme de terre bouillie dans le bouillon de la bouillabaisse (ou une tranche de pain trempée dans ce même bouillon et essorée)
- 2 ou trois foies de dorade cuits eux aussi dans le bouillon (certains mettent quelques gonades d'oursins)
- 2 piment doux pelez et épépinés
- 8 gousses d'aïl dégermées si possible*
- de l'huile d'olive de bonne qualité, sel, à la limite un peu de safran , mais il y en a déjà dans la bouillabaisse, vous aviez déjà oubliez que la pomme de terre cuite est colorée par le safran de la bouillabaisse
Et l'indispensable mortier et son pilon

bisous

electricien paris 08/03/2015 22:58

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

jupi 09/03/2015 07:32

l'adresse ne correspond à rien,, désolé

dom 08/03/2015 08:01

Un petit mot pour donner des nouvelles.
(Si ça ne t'intéresse pas, tu vas directement à la dernière ligne ;-) )
Je suis un peu mieux mais très fatiguée.
Contente, malgré tout, car après une bonne grippe il y a une quinzaine de jours, puis cette gastro, je m'en suis sortie sans aucun médoc.
C'est juste un message que je voulais faire passer ...
Je te souhaite un bon dimanche.
Gros bisoux et à bientôt.

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

jupi 08/03/2015 08:28

je suis bien content que cela se soit terminé ainsi
les docteurs nagent dans la choucroute
ma mère 98 ans en est sortie aussi, mais avec médocs
gros bisoux
et reposes toi

Liliane 07/03/2015 23:16

Je la connais celle là !!! Mais le cabanon est magnifique aussi !!! Ca met tout de suite l'ambiance !!! Quel beau partage entre amis... Gros bisous à ma Mémé.
Bonne soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS mon Jupinou.

jupi 08/03/2015 06:38

notre Mounique a oublié la confection de la rouille et des tranches
demande lui, lili, toi elle t'écoutera
moi elle va me dire, "comme si tu savais pas le faire , hihi
roooo bisous , encore insomnie

René 07/03/2015 11:26

Bonjour Jupi.
Merci à Mémé !!!! Je salive devant mon écran !!!! C'est trop bon. Ma mère la faisait si bonne !!!! La seule chose que je ne fais pas c'est de mettre du fromage. Chacun ses goûts mais mon épouse et mes enfants le font .
Beau soleil today et avec le vent qu'il a fait j'ai du arroser et avec l'eau de la maison!!!! Je n'ai pas mis encore mis mes pompes en route par rapport au gel. Sait-on jamais !!!
Bonne journée à tous et encore MERCI à vous deux pour ce régal !!!!

jupi 08/03/2015 06:37

calmos avec les pompes, l'hiver réserve qq gel dont il a le secret
moi je ne mets pas de pomme de terre, juré
mais il a si longtemps

Antonio 07/03/2015 10:16

Bonjour Jupi
Je salive devant cette recette de bouillabaisse ! mais malheureusement dans l'est de la France il est très difficile de trouver ces poissons ! on n'a que des corbeaux ! Bonne journée et toujours heureux de te lire !

jupi 08/03/2015 06:35

salut antonio
même chez nous ces poissons deviennent rare, dire qu'avant personne n'en voulait