Comment faire des Gurullos andalous

Publié le 10 Septembre 2015

.Les Gurullos sont de petites pâtes faites à la main et qui ressemblent à un grain de blé, ces pâtes étaient faites par les ménages espagnols lorsque les temps étaient très durs , elles se substituaient au pâte et riz du commerce.

 

Farine tu redeviendras grain de blé

porri-8175-copie-1.JPG

 

Tout le pourtour méditerranéen fait ce genre de pâtes , mais de différentes formes et de différentes façons . Les Gurullos font environ 1 cm de long et ressemblent à nos langues d'oiseaux qui elles  sont plates .

porri-8168.JPG

A cette époque la farine devenait l'aliment de base et même de survie, car cela apportaient beaucoup de calorie pas chère : exemple les migas ICI , (que l'on retrouve dans les restaurants espagnols à des prix, heu.......ébouriffants ) qui était un mélange de farine (semoule, pain rassis selon les pays) eau ,huile, sel, ail et quelques morceaux de charcutailles s'il y en avait ou des poissons frits pas chers. Les "campezinos" paysans, échangeaient souvent leurs produits de la terre et élevage, avec les "pescador" qui eux avaient du poisson . Ce temps là je l'ai entendu bien souvent raconté par mes beaux parents andalous.....cela pourraient une longue histoire.

Mais revenons à la confection de nos Gurullos. Ceux évidemment ne se mangeaient pas seuls mais cuits dans un bouillon plus ou moins "riches", même mélangées à des pommes de terre, oui oui. Les gurullos qui sont longues à faire étaient souvent faites par les enfants de la famille qui rivalisaient de vitesse pour une promesse de friandise, grenade, raisins, figues, mantecados...les cochonneries made in usa n'étaient pas encore arrivées et d'ailleurs auraient été hors de prix pour ces familles

 

LES GURULLOS   réalisation, assez long,; temps de cuisson : 1 heure, vi ,vi

 

Les ingrédients : (pour 1 oeuf - mais cela peu se faire sans oeuf)

 

- 1 oeuf

- de la farine ménagère

- une toute petite pincée de sel ou pas du tout

- une demie cuillère à café d'huile d'olive

- une main qui va pétrir tout ça

et un peu d'eau si vous avez mis trop de farine

 

Plouf l'oeuf du poulailler

porri-8157.JPG

Plaf la farine + sel ou non

porri-8158.JPG

Et hop la main qui pétrie tout ça, pour faire un boudin pas collant

porri-8159.JPGporri-8163.JPG

Puis d'un morceau arraché au gros boudin vous en faites un petit serpent que vous allez triturer (le même geste que celui pour palper la monnaie) entre le pouce et l'index, pour avoir un résultat ainsi

porri-8165.JPG

Attention c'est long, mieux vaut le faire à deux, autrement ça "gonfle grave",ci-dessous, catégorie amateur

porri-8173.JPG

Catégorie mi professionnel, heuu...moâ. PS: Ces pâtes se congèlent très bien

 

Voila je vous donnerais la recette du bouillon DEMAIN, si vous êtes très sages

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Plat principal

Commenter cet article

Marc vincent 11/09/2015 03:21

toujours amusant ton site Jupiter, Je te felicite de maintenir la garde , tu es admirable, MERCI, ,ton ami Marc de Montreal , Lache pas la patate mon ami, et elle ne te lachera pas.....Amour-Plaisir-et-GARDE.... Bonne suite de ton parcours , nous t,.aimons

jupi 11/09/2015 08:20

merci Marc,

oui je continue, pas à pas, mais c'est ma santé qui lâche
bonne journée Marc

Liliane 11/09/2015 00:00

Qué boulot !!! Si je dois faire ça toute seule !!! Je pleure... Quel ennui !
Je préfère que tu viennes m'aider !!!
Belle soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS mon Jupinou. Merci.

jupi 11/09/2015 08:21

oui c'est très long Liliane, mais le temps e se comptait pas de la même façon avant

rooooooooooo nisousssss

Jo 10/09/2015 20:30

Bonsoir Jupi,
sympa les gurullos andalous, je vais me les faire Dimanche, et je vous en donnerai des nouvelles.

jupi 11/09/2015 08:22

c'est long à faire Jo, l'important c'est le goût du bouillon (caldo en espagnol)

lizagrèce 10/09/2015 17:14

Ici on appelle ça des kritharakis. Comme ça se prononce !

jupi 11/09/2015 08:24

merci Liza, je me disais bien que ces pâtes rustiques doivent faire le tour de la méditerranée
Kritharakis, il faut que je le note