Soupe de sardines de pauvres

Publié le 26 Septembre 2015

 

A cette époque le ventre de la Provence ne criait plus famine depuis longtemps, la vie y était encore un peu rude sans plus, mais pas au point de faire une soupe de sardines

"Toute ressembllance avec des personnages vivant ou ayant existés et purement fortuite"

 

Cela me permet toutefois de vous raconter cette petite historiette

Dans les années 50 dans mon petit village un peu retiré de la côte , le poisson le moins cher et le  plus consommé était la morue sèche évidemment, car  facile à conserver et abondant.

Toutefois régulièrement un poissonnier ambulant passait avec sa petite carriole, les poissons étaient maintenus relativement au frais sur un lit de glace, et au dessus un tourniquet à remontage mécanique agitait comme un ventilateur, des brins de ficelle pour tenir éloignée les mouches (merdum aussitox pondix)

Le choix n'était pas bien grand, mais je me rappelle encore que les gens pouvaient se payer de temps en temps des soles, pourtant nous n'étions pas riches.

Les poissons les plus vendus étaient toutefois les poissons locaux, et en saison c'était les anchois, les sardines , les maquereaux , mulets ou muge, saint pierre, congre, rougets, quelques crustacés et des céphalopodes.

Les moins chers étaient encore comme maintenant, les sardines et maquereaux.

 

Vous n'allez peut être pas me croire, mais le petite anecdote qui suit est "vraie".

"Lorsque passait le poissonnier, une dame de l’époque, décédée il y fort longtemps, venaient acheter invariablement 6 sardines qu'elle choisissait avec grand soin.

6 sardines ! On ne va pas loin avec ça, surtout qu'ils étaient deux en famille, elle et son fils. Cette dame était loin d'être pauvre, bien au contraire, c'était plutôt la pingrerie qui la faisait agir de la sorte, enfin, je pense.

Alors que nous achetions les sardines en bonne quantité pour faire de bonne grillade, ou pour les faire frire farinées. Cette dame réalisait deux repas pour deux personnes avec ses six sardines

A midi celles-ci étaient frites sans la tête

Le soir les têtes servaient à faire une simili soupe de poisson, avec force fenouil, ail, huile et bien d'autres choses gratuites, offertes par dame nature, plus évidement une bonne rouille

Les têtes ainsi préparées étaient passées au moulin à légume, et les résidus allaient au chat, qui lui aussi faisait deux repas, à midi les tripes, les écailles, et les arêtes

 

Rien n'était perdu, la mère et le fils vécurent très vieux, comme quoi bonne chère et longévité ne vont pas forcément ensemble.

 

Un jour je vous raconterais que certains se servaient des écailles pour............., si je ne suis pas mort

 



Les lois sont des toiles d'araignées à travers lesquelles passent les grosses mouches et où restent les petites.
Honoré de Balzac (1799-1850)

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Galèjades

Commenter cet article

Marc vincent 27/09/2015 03:46

Devinez-quoi , dans un resto pres de chez moi, il y avait un special du midi... sardines sautees....Je commande le menu du jour ... et 15 minutes plus tard m-arrivent ces sardines...sautees....mais pas nettoyees....Je dis au serveur , c-est quoi ca , vous ne les eventre pas ces pauvres betes....Et avec cet air du type qui .... Quoi ,au portugal, vous savez pas , c-est comme ca.... OUF ,Il y a des Grecques qui m-ont servi des calmars frit non evides,.....Quand meme les mecs Nous sommes en 2015 Reveillez-vous SVP

jupi 27/09/2015 10:03

perso Egnalosd je les préfère vidées, je ne savais pas que cela se pratiquait ainsi avant

par contre pour les supions je les préfère brut

egnalosd 27/09/2015 09:28

si,si les sardines pour les grands amateurs ne se vident pas quand on les fait grillées au feu de bois cela leur donne un petit gout très spécial et typique ! moi j'aime pas ! en languedoc au bord du canal c'est ainsi que l'on procède!!! dans le temps !!!

jupi 27/09/2015 08:25

là tu as raison Marc, les sardines s'écaillent et se vident, les anchois on se contente d'arracher la tête (fit c'est un petit délice)
des calmars non vidé ça c'est pas cool du tout, par contre il existe un variété de petit calamars minuscules que l'on appelle "supions" chez nous qui sont frits sans être vidés
tu sais marc, on mange les escargots en france, toute les foudres anglos saxonnes s'abattent sur nous, mais des sardines pas vidées ça, non jamais
très cordialement, patrick

Marc vincent 27/09/2015 03:46

Devinez-quoi , dans un resto pres de chez moi, il y avait un special du midi... sardines sautees....Je commande le menu du jour ... et 15 minutes plus tard m-arrivent ces sardines...sautees....mais pas nettoyees....Je dis au serveur , c-est quoi ca , vous ne les eventre pas ces pauvres betes....Et avec cet air du type qui .... Quoi ,au portugal, vous savez pas , c-est comme ca.... OUF ,Il y a des Grecques qui m-ont servi des calmars frit non evides,.....Quand meme les mecs Nous sommes en 2015 Reveillez-vous SVP

Liliane 26/09/2015 22:42

De bien maigres repas pour ces gens !!! Je préfère ne pas goûter à leur soupe !!! Hi, hi, hi ! Mais j'adore la soupe de poisson avec tout ce qu'il faut dedans !
Merci pour cette histoire Jupi.
Belle soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS mon Jupinou.

jupi 27/09/2015 08:27

ba , c'est une histoire vraie liliane , juré
ça doit être bon, il y a des lustres que je n'ai pas mangé de vraie soupe de poisson de méditerranée, et pas une soupe de chalut que l'on trouve aux étals des supermarchés
ba oui je suis du sud

roooooo bisous

Lou vièi gardian 26/09/2015 15:25

M...iel ! Si j'avais vu votre post plus tôt, j'aurais pu en acheter, des sardines, au marché. On les aurait fait griller, puis arrosé avec une bonne sauce huile/persil/citron. Ce sera pour la semaine prochaine, tant pis...Il reste suffisamment de bonnes choses sur votre blog pour contenter le galavard que je suis.

jupi 27/09/2015 08:29

à défaut de sardines mangez des anchois frits, ça c'est un petit régal, juste avec un giscle de citron, c'est très bon

egnalosd 26/09/2015 15:03

belle historiette ! j'adore les sardines grillées ou en escabetche mais 3 pour un c'est pingre! on n'a pas le temps d'en avoir le gout!!!
ciel bleu avec un peu de mistral
bon samedi

jupi 27/09/2015 08:31

c'est une histoire vraie que ma défunte mère me racontait, tout le village le savait, en plus cela doit être assez dégueu comme soupe
ce matin le soleil tarde, le thermomètre peine à monter

La Belle de Cadix 26/09/2015 14:40

Ah, ce que j'aime ce genre d'anecdotes, et vous avez une façon de les raconter...
J'aime les sardines et les maquereaux, peu importe la recette.
Belle photo qui sent bon la mer -ben oui, je ferme les yeux et j'imagine

jupi 27/09/2015 08:34

elle est vraie cette petite histoire belle

les sardines maquereaux anchois et petits poisson gras sont ls seuls à ne pas être élevés, mais les prix grimpent
j'ai d'autres histoires

danielle 26/09/2015 13:56

Bon, j'aime les sardines grillées ou en tartare avec du citron! la je me demande... mais bon on attend la recette jupi.
Bisous

jupi 26/09/2015 14:35

il n'y a ps de recette, elle est partie avec cette dame
bisous

CATALANE 26/09/2015 13:34

Bon, j'attend la recette de la soupe à la sardine, OK ???? Tiens à midi nous avons mangé des rougets, délicieux. Bisous.

jupi 26/09/2015 14:37

mais il n'y a pas de recette, en tout cas cela ne devait pas être bien bon

et bien j'ai mangé lapin tomates ail
bisous

René 26/09/2015 13:00

Bonjour Jupi.
Et est-ce que ça marche avec des anchois ? Hihi. Belle histoire, merci.
Bon week-end à tous*.

jupi 26/09/2015 14:38

je pense qu'il ne vaut mieux pas essayer

soleil