Le Gibassier (révision pour Noël)

Publié le 22 Octobre 2015

Le Gibassier (un des treize desserts de Noël)

Vous vous dites "il est gaga" , et bé oui, on vient juste de déchausser les Palmes, plier les parasols et voila qu'il nous met des recette de Noël. Je ne sais pas si vous regardez les dépliants publicitaires, mais ils en sont déjà aux chocolats, cadeaux et tout le tintouin , même au gâteaux des rois. Carrément on sort de la bouée pour sauter dans la couronne des rois.

Donc j'ai décidé un accord avec moi même, d'avancer les recettes, un bon moyen pour être au point AVANT la semaine de la grande bouffe et des cartes de crédits qui fondent

 

Voici donc le fameux Gibassier qui fait partie des treize desserts de Noël en Provence. Attention ne pas confondre le Gibassier avec la pompe à huile, d'ailleurs si vous voyez un Gibassier gonflé comme une brioche , passez votre chemin. 

La recette en est simple mais comme tous ce qui touche au miam en provence il y a pas mal de variantes, même entre boulangers du même village. Je ne vous propose pas La recette , mais une qui s'en rapproche le plus, "je pense", il existe une version avec des graines d'anis vert doux. Gibassier viens de gibecière, car souvent les chasseurs emportaient cette gâterie dans le "carnier" dit gibecière en français

Avis : ne vous attendez pas à une explosion de goûts sensationnels , c'est juste un truc rustique et traditionnel de Provence, ici on fait pas dans le compliqué, exemple la brouillade de truffes, c'est simple non !!!

 


 Préparation , levain la veille, pétrissage 20 minutes, repos 2 fois 30 minutes, mise en forme 15 minutes, cuisson four statique 25 à 30 minute sur double plaques

DSC09457

Commençons :

 

 

LA VEILLE , faire le levain

 

Mélangez dans un récipient 8 cl d'eau 20 grammes de levure et 125 grammes de farine de ménage "55", couvrez avec un linge et mettre dans un placard ou le four froid fermé (est ce que vous avez vu un four ouvert , faut être idiot d'écrire ça) (pareil pour les mouches, pourquoi elles font caca au plafond, elles peuvent pas le faire tranquillement par terre, hein, c'est mieux pour passer la serpière)

 

les ingrédients :

- 125 + 325 gramme de farine type 55 ou autre

- 8cl d'eau

- 10 cl d'huile d'olive

- 20 grammes de levure fraîche de boulanger (hirondelle ou autre)

- 3 CaS de fleur d'oranger et de la bonne car il existe plusieurs variétés

- 1 CaC rase de sel fin

- 180 grammes de sucre ou moins selon votre goût pour le sucré, vous pouvez descendre à 150 gr

- 2 zestes râpés d'oranges

- quelques zeste d'orange confits (option)

- 1 zeste râpé de citron

 

 

DSC09440.JPGDSC09448.JPG

Le lendemain matin en baillant :

Mettre le levain dans le pétrin ou map ou à la main

 

Ajouter les 325 grammes de farine

Puis les zeste de d'orange et de citron

Les 180 à 200  grammes de sucre

La fleur d'oranger 3 CaS

Les  10cl d'huile d'olive  et une cc de sel. et laisser pétrir 15/20 minute afin d'avoir une boule dans ce genre que vous décollez avec une "corne à débarrasser" ou avec la main et oui !

DSC09446.JPGVous devez avoir un pâton dans ce genre

DSC09447.JPGVous le couvrez d'un linge et laissez le reposez à  l'abri à 35°, 30 minutes, cette pâte lève très peu,, à cause de l'huile d'olive

Avec un rouleau vénérable en buis, étalez le paton sur épaisseur de 1 cm environ , pas moins surtout

Cette quantité de pâte vous donne environ 5 gibassiers de 15 cm de diamètre (vendu cher dans les commerces, une honte)

Prendre une assiette ou autre et découper la pâte avec un couteau sans traverser la table de la cuisine, sachez qu'il existe des emporte pièces très chers mais "in"

DSC09452.JPG

Faites ensuite 8 entailles, qui serviront de traits de fracture (plaque tectonique)  , en principe la tradition  veut que l'on trace 5 traits comme une étoile, ba !  Moi j'en ai fait 7 et je suis pas juif,  sur cette photo. Utilisez les chutes et faites un petit coeur que vous mettez dans la crèche (mais non, je dis des conneries)

Laisser à nouveau reposer 30 minutes à l'abri du courant d'air et du froid, profitez-en pour ravauder les chaussettes de votre pauvre mari qui marche dans la neige en tonguesDSC09456.JPG Enfournez à mi hauteur dans un four statique entre 180 et 200° selon votre four, veuillez à mettre une plaque sous celle-ci afin d'éviter de cramer le dessous de votre gibassier

Mettre sur grille à la sortie du four

L'arôme est plus présent le lendemain, comme vous pouvez le voir, cette pâte est assez dense , et je vous le répète c'est pas une brioche !!!!! mais c'est juste un peu gras , pourtant cela ne se voit pas sur la Photo

DSC09462.JPG

Version écolo , faire idem tout à la main et déforestez la couale (colline) pour cuire un gibassier dans votre four à bois de M....

 

DSC09468.JPG

DSC09469.JPG

 

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Desserts

Commenter cet article

Liliane 22/10/2015 22:57

J'aime beaucoup ces recettes que l'on ne connait pas vraiment ici ! Pour la fleur d'oranger je ne trouve que la "Vahiné" ! J'aime beaucoup les zestes confits d'orange dans les gâteaux.
Belle soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS Jupinou.

jupi 23/10/2015 08:54

La fleur d'oranger (importée) commence à disparaitre comme les anciennes recettes de tradition
je vais dans un magasin maghrébin, et j'ai demandé la meilleure car il y en a un ribambelle en litre ou 3/4

je connais la vahiné dans la bouteille bleu, elle est très correcte

cette recette se fait toujours ici, mais les nouveaux boulangers font n'importe quoi

rooooo bisousssss du matin

lilianetravert 22/10/2015 11:08

Bonjour alors que mon coloc est parti saluer sa désormais feue tante en Allemagne. Suis triste aussi car je la connaissais bien.
Je m'étais régalée l'an dernier à Cassis en achetant une Galette Ceyrestenne du Pays de Pagnol.
Amitiés, Lili.

jupi 22/10/2015 12:18

bonjour lili, je ne connais pas cette galette, je vais voir sur le Web
amitiès

René 22/10/2015 10:22

Bonjour Jupi.
Je fais suivre comme d'habitude à la pâtissière maison ....Bonne journée à tous *.

jupi 22/10/2015 12:17

tu as bien raison