Les Navettes provençales de la Saint Victor

Publié le 9 Octobre 2015

DEMAIN , si les vénusiens n'envahissent pas la terre  :  Lasagnes d'aubergines

Les Navettes provençales de la Saint Victor

Je sais que je n'ai pas trop de visites, mais l'autre jour j'avais posé une question simple, qui est restée sans réponse !!!!

Vocabulaire du capitaine HADDOK !

Rappel, POURQUOI LES CUISINIERS ET AUTRES PROFESSIONs SONT HABILLES DE BLANC :

 

 

ENTRAINEMENT

Encore une  vieille recette que je viens de sortir du fond de mon blog plein de toiles d'araignées. Entrainez vous dès aujourd'hui pour l'année 2016 si l'EU autorise encore les biscuits artisanaux. J'ai mis longtemps à trouver les bonne proportion, la T°, et surtout le temps de repos de la pâte car cela est très important

 

La légende des navettes ICI


Biscuits qui se mangent en principe le 2 février

 

On peut réaliser ces  Navettes à l'anis vert, mais les navettes classiques sont à la fleur d'orangers. Tout compte fait il ne faut pas grand chose, mais la qualité de l'eau de fleur d'oranger est primordiale

navette--19-.JPG 

Repos de la pâte (obligatoire) 2 heures mini au frais

Cuisson 12 minutes à 200° ou moins selon votre four

 

Les ingrédients :

- 3 oeufs

- 350 grammes de sucre

- 3 cuillères à soupe de fleur d'oranger ou plus selon sa qualité

- 15 cl d'huile d'olive peu fruitée

- 1 zeste de citron râpé très fin (facultatif)

- 800 grammes environ de farine T55

Les Outils :

 

- 1 bon batteur ou deux bonnes mains

- 1 four et des gourmands

 

 

Réalisation :

Cette pâte  simplissime se fait au crochet ou à la main à la rigueur.

Mettre les oeufs + le sucre et les mélanger un peu, ajouter l'huile et le citron râpé, ajouter un peu de farine puis les cuillères à soupe de fleur d'oranger, rajouter peu à peu le reste de la farine et faites tourner 7/8 minutes au crochet, cette pâte ne doit pas coller aux doigts

Décollez cette pâte avec une corne à débarrasser, la serrer puis la mettre dans un saladier avec un film qui touche la pâte afin qu'elle ne croûte pas (cas de frigo à air sec), laissez reposer au frais 2 heures minimum

 

Mise en forme

 

Tirez des morceaux de pâte au fur et à mesure afin de faire des boudins 1/2 centimètre de diamètre environ (ba voui il me manque des photos, en plus mon APN sony de m.... a des pannes fréquentes, si monsieur Nikon me lit qu'il m'envoie gracieusement un D300 avec objectif macro , hein)

DSC01291-copie-1.JPGLes couper à la longueur désirée (deux largeurs de spatule standard pour ma part) , les rapprocher tout bêtement et les pincer à chaque extrémité (en forme de Pointu "barque de pêcheur" marseillais) heuuu.....en principe la pâte est fendue , il paraît

DSC01292Les disposez au fur et à mesure sur une plaque en tôle noire (pas de plaque silicone  !!!)

Cette pâte  gonfle très très peu  à la cuisson, vous pouvez donc les disposez assez proche l'un de l'autre

Laissez reposer 2 heures minimum au frais

 

Préchauffez votre four à 200° environ

Enfournez à mi- hauteur pour 11/12 minutes, avec une seconde plaque en dessous pour éviter le brûnissement,  le dessus ne doit pas prendre quasiment de couleur, surveillez le dessous aussi qui brûnit légèrement

nattte--5-.JPG

Voila c'est tout, c'est biscuits se gardent longtemps et sont très économiques contrairement à ce que les marchands du temple de la consommation veulent vous faire croire , non mais , à 8 euros la douzaine, ils sont gagas !

Distribuez ensuite auprès de vos amis et voisins, c'est très bon avec du café

 

* la recette est secrète et je ne l'ai pas bien sûr

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Desserts

Commenter cet article

Lou vièi gardian 18/10/2015 14:04

L'est pas ringard, le blog, mildiou ! Ecoutez bien ce que vous dit un vieux fadoli de 81 balais : moi, je vois en vous un gardien de nos traditions, les belles, les vraies. Avec en plus ce petit esprit galéjeur qui caractérise les Provençaux. Et ceux qui ne le comprennent pas, ils n'ont rien à faire ici ! En tout cas moi (et je suis sûr que j ne suis pas le seul) je déguste vos trais d'esprits gentiment ironiques (on n'est jamais méchant, en Provence) avec autant de délectation que vos recettes. Et croyez-moi, c'est sincère. Osco la Prouvenço ! E Osco lou méstre dou blog !

Miam miam, les navettes ! Comme vous dites, avec un bon café. Trèèèèèès chaud, parce qu'ici, un fait un froid de loup, on a même déjà eu de la neige sur les hauteurs.

jupi 18/10/2015 16:02

'est trop d'honneur maistre, je ne raconte que ce que je sais, donc c'est un forme de "gâtisme" que fait, quand on dit "avant" si souvent c'est pas bon
un gardien que nenni , il en faudrait beaucoup car on est dévoré par le transfert de population qui ne connait pas grand chose à nos us et coutumes

oui on est sans doute ironiques,grossiers, etc... c'est pas méchant, par contre quand on commence à dire Monsieur c'est que ça va tourner au vinaigre, mais ça vous le savez déjà, et puis on a la rancune tenace, c'est le Sud tout simplement

on a du 14°et de grisaille, ça c'est difficile à supporter, si Noé avait été provençal, il aurait fait vite vite sans se bourrer la gueule et surtout s'il avait été camarguais il n'aurait pas embarqué un couple de moustique

adiou Maïstre

Claire 11/10/2015 21:24

Mais ou, Hélène, je ne comprends pas p.quoi notre ami se dévalorise systématiquement... Son blog est ironique, intelligent et plein de recettes intéressantes, pétries du bon sens et du sens de l'économie de la tradition paysanne de tous les temps et de tout lieu. Alors, allez, basta avec les plaintes ! Ou quelqu'un vous bizute ? Il ne manquerait plus que cela ! (Et en fait, qu'est-ce cela donne pour les olives chez vous cette années ? Il y en a ? )

jupi 12/10/2015 07:45

et bien claire, c'est l'usure du temps et la bagarre du pot de terre contre celui de fer.
il parait que l'ironie c'est pour les faibles, chez moi c'est normal, donc je suis faible

les olives: oui il y en a normalement; pour le moment sont bien accrochées, grossissent avec les dernière pluies, maintenant on croise les doigts, je n'ai pas la science infuse des vrais paysans
bonne journée
patrick

helenne 10/10/2015 23:33

Pourquoi dis tu que ton blog est ringard? J aime beaucoup tes recettes!
Bravo pour ton blog

jupi 11/10/2015 07:32

merci Helenne,
il est un peu vieux jeu et pas en phase avec les recettes revisitées actuelles que je n'aime pas, puis un blog de cuisine masculin c'est bizarre,

Claire 10/10/2015 00:44

Habillés en blanc... C'est comme les médecins et les coiffeurs, pour des surveiller la propreté des vêtements ? (Que gagne-t-on ? Un envoi de navettes ?)

jupi 10/10/2015 04:47

exact Claire,
on gagne ne rien, avant quand mon blog était bien rémunérer j'envoyais un spatule en olivier, ou de vraies herbes de provence, de la confiture, des pâtes de coings,, etc, mais mon blog ne fait plus recette, car les recettes sont trop vieilles et ringardes aux yeux de la majorité des visiteurs

Liliane 09/10/2015 22:07

J'aime les navettes... Je n'ai pas encore de diabète... Je ne peux pas tout avoir !
Il y a longtemps que je n'en ai pas fait. Je vais m'y mettre.
Magnifique enfant ! Les yeux... En admiration ! Te voilà Superman !!!
Pour la blouse je ne savais pas, pourtant j'en ai lavé des blouses médicales quand Olivier était interne !
Belle soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS Jupinou.

jupi 11/10/2015 07:35

j'espère que tu ne l'aura pas, parce que pas de sel c'est déjà l'enfer
les yeux c'est ma petite alyson

pour les blouses je ne te pardonne pas pas , hi, tu vois un peu un docteur sortant plein de sang te dire "on a pu le sauver"

roooooo bisous

lizagrèce 09/10/2015 18:47

Le 2 février, ça va, j'aurais fini mon régime !

jupi 11/10/2015 07:49

et tu gères les fêtes de fin d'année comment ? mais je viens de me rappeler que c'était pâques la fêtes et pas noël ! c'est ça ?

Martine ou Luperca au choix 09/10/2015 16:42

Bonjour Patrick,
Je me permets de m'immiscer dans votre blog (je ne l'ai fait qu'une fois ou deux), pour vous dire que je vous suis dans l'ombre depuis 2009 !
Je voudrais vous féliciter et vous dire combien ma mère également (pour laquelle les ordis ne sont pas son truc !) vous apprécie depuis quelques jours que je lui ai montré votre blog que je gardais rien que pour moi !
Nous apprécions ces dernières, bien sûr, mais surtout votre façon de galéjer, votre simplicité et votre humour pince sans rire.
Comme vous, nous sommes attachées à notre belle Provence et à ses valeurs et avons connu le bonheur d'y vivre dans une belle époque désormais révolue... que vous nous rappelez par vos expressions provençales tout le long de vos recettes.
J'ai 55 ans et ma mère 76 ans, Marseillaises authentiques avec l'accent, ce qui plaît plus ou moins et même de moins en moins de nos jours !
Pour vivre, mon arrière grand-mère (Italienne) qui a élevé seule 5 filles, vendait des limaçons (a l’aigo sau lei limaçoun, y en a dei gros e dei pichoun !) et des morceaux de pizza à l'anchois, aux ouvriers du quartier d'Endoume où nous avons toujours vécu.
Nous avons passé toute notre jeunesse en vacances et WE au cabanon à Ventabren, entourés de vrais Provençaux... c'est vous dire que nous vous apprécions grandement !
Nous vous envoyons un bisou amical !
Martine et sa Maman Mireille !
PS : pour les tabliers blancs en cuisine, nous pensions comme Bernard !

jupi 11/10/2015 07:48

Merci Martine
Mon père aussi était un peu pince sans rire, donc !
Le mot Avant revient de plus en plus, le avant où on laissait la port ouverte, un monde plus tranquille où tout le monde se connaisait
Les fameux cornets de limaçons de Marseille j'en ai entendu parlé mais jamais vu,
La Cata, les limaçons sont de plus en plus petits, un ami en voulait et près de chez mois il y a un terrain plein de fenouils sauvages, et bé ils étaient petit petit
Nous on a l'accent du Var, les estivants nous regardent comme des ploucs
les carroulets ont disparus, peu être qu'un jour un élu local "pas d'ici" va mettre des carroulets avec des gens empaillés en habit provençal, si si, ils en sont capablent
j'ai un blague de poules (info télé) qu'il faudrait que je mette, en bref et c'est vrai une commune valorise les déchets alimentaires en les donnant aux poules, p..... les poules bouffent tout, du coup j'ai arrêté la tv

bon alors on se contente d"avant", c'était plus dur mais le stress et les allergies n'existaient pas

un bisous à vous deux et profitez de la vie, elle passe si vite
patrick

bernard 09/10/2015 15:10

Les vêtements des cuisiniers sont traditionnellement fabriqués en coton blanc, matière qui brûle mal, peut être lavée à 90 °C et javellisée pour la désinfection.

jupi 09/10/2015 15:25

en effet bernard, les boutons aussi étaient en petites boules de tisu de coton, maintenant je ne sais plus, ceux de mon défunt père étaien en coton, et la toque bien blanche droite et amidonnée, mais le but est aussi de voir si la personne travaille correctement sans se salir, idem pour les profession de santé

Martine 09/10/2015 11:47

Bonjour! Les cuistots portent du blanc, oui, mais surtout c'est en coton et ça peut être bouilli et javellisé pour la désinfection. Logique. Excuse-moi si j'ai raté quelques articles, mais promis! je me rattraperai! Et merci pour les navettes! je n'en ai jamais fait! Tu nous fais travailler comme des bourriques! mdr! Garde le moral et profite de l'instant présent! C'est ma devise, même si parfois c'est bien dur... Bisous! Bonne continuation!

jupi 09/10/2015 12:53

merci Martine, mais tu as du t'apercevoir que beaucoup sont des rediff, j'adore cuisiner et pêcher, ça vide la tête

oui pour l'eau de javel, mais c'est surtout que le sale se voit de suite sur du blanc, si un boucher plein de sang venait te servir au comptoir tu te poserais des questions
idem les professions de santé
bisous

Anita 09/10/2015 11:29

Réponse Google ( je n'ai donc aucun merite):
Les tabliers sont blancs et en coton, ainsi on peut les faire bouillir et javelliser très facilement.De plus, le blanc est symbole de pureté, c'est mieux pour donner une bonne image de locaux et ustensiles propres.
Je consulte votre site tous les jours, ça me fait rêver et y prends de bonnes idées.Pas encore eu le temps de vraiment cuisiner les recettes lues, trop de boulot avec le jardin et maintenant les feuilles a ramasser! Ça ira mieux cet hiver!!
Bon courage pour vos petits bobos, ici, chez nous, c'est le Pavillon des Cancéreux!!!Mais on guérit doucement, le moral est bon ,été j'ai bien l'intention de faire ces navettes sympathiques et appétissantes.
Encore merci pour vos traits d'humeur,ils me font chaud au cœur!
Anita

jupi 09/10/2015 12:49

merci anita, c'est cela, si un boucher se promenait avec un tablier taché de sang les clients tiqueraient un peu
idem pour les professions de santé
je ne cuisine pas tous les jours anita, souvent se sont des rediffusions car je suis fatigué avec moults pathologies, L'automne arrive lentement mais surement et franchement voir les feuilles tomber ça me déprime, heureusement que nos forêts restent vertes en tout temps car les résineux couvrent quasiment 400 000 hectares de notre département du Var
je vais essayer de garder un peu d'humour, au fait , à la télé c'est toujours l'automne, rien que des mauvaises nouvelles, ça gonfle à la fin
soignez vous bien.
Patrick

Anita 09/10/2015 11:30

Je corrige: traits d'humour!!!

Marie-France 09/10/2015 11:12

Aucune idée pour la couleur blanche, d'autant que de plus en plus les cuisiniers portent des tabliers noirs! Merci pour la recette des navettes, je vais l'essayer prochainement,j'ai dans mes amis un ancien marseillais qui devrait apprécier(si je les réussis!). bises, bonne journée

lilianetravert 09/10/2015 09:42

Merci pour les belles recettes, déjà jouissives à la lecture, et pour les mots très à propos teintés d'humour. Courage pour "faire avec" (pas le choix) le diabète et excellente journée à vous. Pas trop de mistral ici = montilien, ce matin. PS= mon père était chasseur, et diabétique!!! Le cardiologue a tiré la sonnette d'alarme, mais trop tard. Ai personnellement des cachets pour éviter que la tension ne monte encore. Hypersensible et aisément stressée, même si je tente de "philosopher", respirer, vivre "Carpe Diem".

jupi 09/10/2015 10:13

Mon père n'était pas chasseur, juste un excellent chef de cuisine, l'arthérosclérose l'a bouffé, ma tante avait du diabète, mais ma mère suisse est allé jusqu'à 98 ans
Le stress je connais, le pire c'est que ça fait monter le diabète
il faut vivre au jour le jour
en ce moment je vis sur des souvenirs, ça c'est pas bon du tout

lilianetravert 09/10/2015 09:03

Fana des navettes, de la fougasse au sucre, etc...
Suis encore sous cachets, et non sous insuline, pour contrer ce satané diabète.
Rêverais d'en être débarrassée et de manger comme je le désire.
Même si l'on ne résout tous ses problèmes en se consolant via le frigo!!!
Amitiés, du pays du nougat.

jupi 09/10/2015 09:17

j'aime le salé et le sucré, bref la tentation de partout lili, je suis sous cachet et 60 unité d'insuline (une paille)
il n'y a que le coeur qui ronronne comme une horloge et pas de tension
et le gibassier c'est pas bon non !
bref je ne fait que des recettes pour faire plaisir aux autres, et puis je suis content de les réussir
amitiés du nougat noir