Morceaux d'encornets sauce armoricaine

Publié le 13 Janvier 2016

 

Pas la peine de se casser la tête pour se faire une petite américaine facile avec pas grand chose. Halte, je parle de cuisine pas de rencontre sur internet, halala que vous avez l'esprit mal placé, bon disons Armoricaine et le mal est réparé.

N'importe comment c'est  quasiment la même sauce. Vous allez me dire que pour faire une armoricaine il faut des crustacés au moins dans le fond de sauce. C'est vrai et l'encornet n'est pas un crustacé, c'est un animal mou qui s'amuse à marcher avec les pieds sur la tête, enfin c'est une définition approximative à la moâ  de céphalopode.

Bon revenons à nos crustacés absents, chose facile à trouver tout en écartant les fonds déshydratés tout prêts et même les boîtes pro toutes faites de sauce américaine

Soulevez le couvercle de votre congel il doit bien y avoir quelques langoustines ou crevettes cuites qui se servent avec de la mayo en entrée, vous les voyez, bon et bé en plus des crustacés nécessaires pour le fond vous avez en plus l'entrée toute faites, juste avec une petite mayo au paprika

encornets.JPG

Commençons par la sauce

Il faut une vingtaine de crevettes ou plus

1 oignon moyen

1/2 carotte râpée

1 boite de purée de tomate

2 boites 1/2 de tomates pelées au jus

1 verre de vin blanc 20 cl

1 bouquet garni

1 peu de cognac ou de fine pour flamber

Huile+beurre

1/2 cube de boeuf knorr

1 branchette de céleri (le blanc)

Sel, poivre et un peu de Cayenne

Et surtout une bonne moulinette à main

Je sens que j'ai oublié quelque chose.........

- Avec un bon couteau bien tranchant sectionnez la tête de toutes les crevettes, dans un faitout faites les revenir dans un mélange d'huile et de beurre puis flambez, réservez

- Emincez votre oignon et le faire revenir dans le reste d'huile du faitout, idem pour le céleri coupé très très finement

- Versez votre vin blanc et bien détacher le fond à la spatule

- Ajoutez votre boite de purée de tomate + les deux boites de tomates pelées et la carotte râpée

- Ajoutez votre bouquet garni, sel poivre et un poil de Cayenne

- Remettez vos tête de crevettes et faire réduire doucement, ajoutez une peu d'eau si nécessaire de temps en temps, ne pas noyer la sauce toute de même

- Ajuster l'acidité en mettant un peu sucre, mais le mieux c'est le bicarbonate de soude

 

Pour la mayo et le crevettes débrouillez vous, vous êtes grands non.

 

Les encornets

- Foncez achetez un paquet d'un kg de blancs d'encornets

- Faites les mi-cuire à la vapeur, ben vi

 blancs.JPG

La sauce est mi-cuite et sent bon, ajustez l'assaisonnement puis sortez votre moulinette à main, et passez la sauce TÊTES comprises à la grille fine, soyez sans crainte il ne passera pas de crevette au travers

- Ajoutez vos encornets et faites cuire encore pour avoir une consistance pas trop liquide

Voili c'est tout

Servez avec un riz Basmati

Rédigé par La Cachina

Publié dans #sauces, #Recette méditerrannée

Commenter cet article

Liliane 14/01/2016 18:48

Merci. J'adore tous ces plats !!! Belle soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS Jupi.

La Cachina 15/01/2016 10:51

tu sais tous ce qui sort de la mer, c'est délicieux, j'aipas dit la pollution ! hein

grossss bisousssssss

lizagrece 13/01/2016 15:41

On peut aussi se passer des crevettes.

La Cachina 13/01/2016 16:26

Les pauvres, elles servent d'appât pour faire manger les carottes, en plus leur IG est très très bas

Erico 13/01/2016 15:40

Ça fait un peu professoral ce que je vais raconter mais l'origine de cette recette est en fait, tout ce qu'il y a de plus français. On emploie parfois le terme : armoricaine mais celui-ci n'est, en fait, qu'une déformation d'américaine sans doute parce que la Bretagne (Armorique) est un des meilleurs producteurs de crustacés.

Mais l'origine du terme "Américaine" vient d'un cuisinier français d'origine sétoise du nom de Pierre Fraysse. Celui-ci de retour d'Amérique où il avait fait un séjour à Chicago comme "chef", fonde en rentrant à Paris le restaurant "Peters" (Nul n'est parfait).Un soir, peu avant la fermeture, des convives se présentent et insistent pour dîner. Peters se remet donc aux fourneaux mais le temps et les marchandises lui manquent. Il décide donc de cuire des homards dans une sauce composée de tomates, ail, échalote, vin blanc, cognac et afin que le homard cuise plus rapidement il le coupe en morceaux. Le repas est une vraie réussite et lorsqu'on lui demande le nom de sa recette il dira,encore sous l'influence de son voyage outre atlantique, homard à l'américaine.
Désolé pour la longueur du texte mais j'aime tellement ça que je ne peux m'empêcher de raconter son origine.

La Cachina 13/01/2016 16:29

Merci Erico, je connaissais cette histoire, depuis cette sauce a fait du chemin, comme quoi on peut faire de la cuisine en simplement ouvrir le frigo, et accomoder des restes c'est aussi de la cuisine, nos mémés étaient très douées pour ça.

le vieux scaf 13/01/2016 09:48

C'est l'un de mes plats favoris, mais je ne peux pas en faire à la maison car ma charmante n'aime pas çà. Alors quand je vais au restaurant, rarement, et qu'il y en a, pas toujours, je me régale ,quand il est bon...misère de misère...

jupi 13/01/2016 13:16

tient donc, c'est rare de ne pas aimer cela, en ce moment je rêve de pieds et paquets, bizarre.
Et de grives à la broche au feu de bois

René 13/01/2016 09:29

Bonjour Jupi.
Un bon produit de la mer MIAM....Et la salade de poulpes, tu ne m'as pas donné de nouvelles !! Ça y est cette nuit on est passé à 0°, enfin les microbes vont succomber .....Hihi. Bonne journée à tous *.

La Cachina 13/01/2016 16:33

Et bé, pour le moment ils sont au congel, faut que je les fasse, et je reporte toujours, ma femme m'a dit hier : tu compte faire quoi avec tes poulpes

Punaise mon adsl ne fonctionne plus qu'à 40 k/s tu parles du progrès, et en plus je suis dégroupé

CATALANE 13/01/2016 08:34

C'est une sauce que je fais régulièrement, j'aime beaucoup. Et comme je te le disais dernièrement, j'adore les crevettes, j'en mangerais tous les jours. Et avec la carapace des bestioles, je fais une délicieuse bisque. Tiens, je vais t'envoyer la recette de ma bisque par mail, tu verras, elle est trop bonne ! Bisous.

La Cachina 14/01/2016 12:34

Sait tu Marc que notre pauvre France ne produit presque plus rien, quasiment tous les fruits et légumes sont importés, été comme hiver, il y a des serres de tomates en Bretagne, mais aucune dans le midi de la france où la chaleur est gratuite, je met un f minuscule à france car on est tombé bien bas.
A si on fait des céréales et de l'agroalimentaire, et bien sur des armes, triste décadence
Michel galabru est irremplaçable, sa faconde et sa vitalité était communicative, et l'accent bien sur.
Je suis vivant, mais au ralenti Marc
Mes meilleurs voeux de bonheur et santé.
Patrick.

Maec Vincent 14/01/2016 05:35

Toujours un grand plaisir de te savoir vivant et alerte , Jupiter ,Nous t,aimons et merci.... Saches bien que nous au Quebec, en hiver c,est la misere, .... plus de fruits. a part les importes, les legumes durs ... et ;quoi encore ... Nous importons, tout ou a peu pres, a part l.amour ... tiens je t, en donne un peu et beaucoup mon ami....michel Galabru et combien d.autres. AMOUR ET PARTAGE...

jupi 13/01/2016 08:37

ça c'est gentil Catalane, je n'avais pas de recette de bisque, je donnais les carcasses au chat. Gros bisous