Bientôt l'Omelette "délice des pauvres" Asparagus acutifolius

Publié le 7 Mars 2016

Omelette "délice des pauvres" Asparagus acutifolius

 

Cette fois c'est dans la rustique mais délicieuse recette de l'omelette aux asperges sauvages  que je me suis servi de Durandal*, nenni point de dragon à pourfendre, mais simplement une misérable poignée d'asperges sauvages très tendres, elles sont très en avance car (l'hiver) à été doux.

* le terrible couteau céramique dont je dois toujours  faire un Article l'opposant aux couteaux classiques (franchement je couteau céramique c'est de la merde,à ne pas acheter )

DSC08298.JPG

Omelette d'asperges sauvages ou Asparagus acutifolius

 

modif-ad.jpg

N'en cherchez pas sur les marchés, c'est assez rare à la vente, il  faut jouer le "cueilleur" pour s'en procurer.

DSC08176--Resolution-de-l-ecran-.JPG

Cette petite asperge est très commune sur le pourtour méditerranéen, elle aime bien se cacher et se récolte avec parcimonie , quoique cette année l'hiver doux a favorisé des rejetons. Je suis presque sur qu'il y aura plusieurs récoltes comme l'année passée.

Je ne vais pas m'attarder sur la tenue spéciale et les ustensiles indispensables (Hummer, remorque, tronçonneuses , et surtout , crème anti.mouissoles *)pour cette recherche aléatoire, toutefois pour les citadins je préconise un GPS dernier modèle, celui marqué d'une Pomme Mordue avec plein d'applications , dont celle Asparagus acutifolius  mais , encore faut il avoir un réseau à portée  . Le GPS  peut  aussi servir à ne pas se perdre, fonction première ne l'oublions pas et cela me fait bien rigoler car les réseaux passent mal ou pas du tout sur la commune. Faut voir la tronche des accros au smartphone lorsqu'ils sont dans la colline : on est perdu, il n'y a pas de réseau , les pauvres , on dirait qu'ils ont perdu un membre de leur famille, ou la tribu Face de Bouc.

 

Donc après avoir passé une bonne demie journée dans la colline qui pique, vous revenez victorieux avec une misérable poignée de pointe d'asperges. Pour vous consoler sachez que leur délicatesse est incomparable.

 

Premier conseil important, il faut rincer votre cueillette car tout ce qui est ramassé dans nos collines peut être souiller simplement par le passage ou piétinement des animaux sauvages , en particulier , renards et sangliers. Alors, si vous ne voulez pas pas attraper de très méchantes maladies, laver bien vos cueillettes. Je n'irais pas jusqu'à vous dire de mettre 2 gouttes d'eau de javel par litres d'eau claire, mais ........

 

Ensuite dégainez Durandal et coupez vos pointes en petits morceaux, j'ai commencé par tailler à l'inverse jusque pour vous faire jaser. N'utilisez que la partie très tendre des pointes

DSC08204.JPG

Prendre une poêle moyennageuse frotté d'une gousse d'ail et faire sauter  quelques secondes vos asperges dans un cuillère à café d'huile d'olive. Important en aucun cas vos asperges doivent prendre couleurs.

DSC08207.JPG

Ensuite c'est le blabla de l'omelette

Pour la quantité d'asperges présentées ci dessus, 2 oeufs suffisent, c'est une omelette pour solitaire quasiment !

 

* mouissole : petit moucheron piqueur qui sévit le matin et le soir surtout dans des zones  humides, il provoque des petites piqûres  douloureuses, surtout entre les cuisses ; mesdames mettez un pantalon

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Entrée chaude

Commenter cet article

Nicole06 10/03/2016 17:26

bonjour Patrick, je te fais un petit coucou entre deux soins, concernant les asperges sauvages comme on les appelait dans mon enfance....et bien on en trouvait beaucoup dans les champs, maintenant, ça fait des siècles que j'en ai pas vu..on adorait cela bien entendu.... Puis Jean Pierre est arrivé dans les années 70 et nous a fait connaitre les vraies asperges du Loir et Cher, ils en mangent de toutes les façon la-haut.....beurk j'ai pas aimé au début puis pour lui faire plaisir, lorsqu'il en fait chez nous j'en mange 2 ou 3 mais c'est surtout la sauce qu'il fait avec que j'aime ...je ne me rappelle pas le nom c'est fait avec du blanc d’œuf ...ah ça y est je crois me rappeler du nom peut être la sauce mousseline ....enfin tu dois connaitre !!
je te lis tous les jours mais pas trop la force de te mettre un mot....
voila aujourd’hui c'est fait, J’espère que ta santé te laisse tranquille,
prend bien soin de toi, je te fais de grosses bises
Nicole

Martine 08/03/2016 09:16

Bonjour! Je crois que je vais me contenter des photos.... Bouhou! je suis triste...! Chez moi, à part les orties et le chiendent, y'a rien qui pousse! mdr! Je rigole, ne t'inquiète pas! Il me semble que les asperges sauvages poussent aussi en Bretagne, je crois l'avoir vu dans un reportage. Bonne journée! J'espère que ton moral revient! Biz!

jupi 08/03/2016 09:37

en effet Martine il existe deux variétés d'asperges sauvages.
Console toi chez moi il ne pousse que des cailloux, biz.

lizagrece 07/03/2016 21:19

Cette petite asperge que l'on trouve ici on la cuisine pour Pâques. Avec des oeufs bien évidemment !

jupi 08/03/2016 09:38

on peut les tremper dans des oeufs coques

Liliane 07/03/2016 19:57

Peut-être que l'on peut manger ces asperges autrement qu'avec des oeufs ??? Pour ma part j'adore les asperges (pas les sauvages...) et je les mange avec de la mayo... Hummm... Mon marchand de primeurs en vendait l'an dernier de ces asperges sauvages... Je t'avais envoyé une photo ! Belle soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS Jupinou.

jupi 08/03/2016 09:39

oui en vinaigrette légère, mais cela est peu courant

roooooooo bisous, toujours mistral et froid + grippe

Sophie 07/03/2016 13:14

Délicieuses asperges sauvages !! MIAM !!
Trèëèès cher Jupi, mon amie Rosa, de Puerto Rico, aimerait s'abonner à La Cachina, depuis le temps que je lui en vante la qualité (bon, d'accord, je me suis avancée en lui disant que tu parlais l'espagnol d'Andalousie ;-) ) et elle était toute déçue de se heurter à une fin de non recevoir ;-) Ce serait gentil de l'aider à mieux connaïtre la cuisine traditionnelle provençale, gentil Jupi :-) Bisous et bon après-midi <3

jupi 07/03/2016 13:58

mais non, sophie, je ne refuse personne, d'ailleurs je ne sais même pas qui s'inscrit sur ma newsletter, c'est le blog qui gère ça tout seul, il faut qu'elle recommence l'inscription car c'est elle qui confirme par mail l'acceptation de l'inscription.
elle peux me contacter par le formulaire de contact.

par contre si elle a voulu s'inscrire par par face book ou twiter c'est pas bon car je ne regarde jamais les réseaux sociaux, j'ai même perdu mes identifiant.

tu sais c'est un blog tranquille sans dispute ici, si ça ne fonctionne pas, je ne sais pas quoi faire, mais tiens moi au courant.
Bisous du Var

Annie06 07/03/2016 10:57

Une omelette qui donne envie... moi par contre j'aime les couteaux céramiques facile d'utilisation mais bien sûr pour un bon cuisinier rien ne vaut les bons couteaux affutés.... bonne journée Jupi.

jupi 07/03/2016 14:00

j'en ai déjà cassé un, je crois que c'est une mode, comme les couteau japonais (les vrais) qui sont au top mais coûtent un oeil.
passes une bonne fin de journée

René 07/03/2016 09:42

Bonjour Jupi.
Je n'en ai pas encore vu cette année. Par-contre les poireaux ils abondent !!! Les pissenlits commencent déjà à être comestibles bien que petits !!!! - 3° cette nuit mais à 50 mètres de la rivière.Il fait 11 ° en ce moment. Je n'ose pas encore faire des semis en extérieur à part les pois bien sûr. Samedi prochain c'est l'ouverture, je commence déjà à préparer mon matériel....
Bonne semaine à tous*.

jupi 07/03/2016 14:04

les pissenlits sont presque aussi gros que des toiles d'araignée ici, mais amers, mieux vaut les petits, les poireaux aussi, je vais faire un tour chez un de mes voisins qui un champs plein de poireaux sauvages.
Je crois que je ne prends pas le permis, le lac est salle et les rivières aussi, on a eu guère d'eau ici
pour les semis , nada, j'étais trop fatigué pour les fèves, et la terre dure. ba je planterais quelques tomates aux beaux jours

Gérard Loridon 07/03/2016 08:18

Raconté comme cela, cette omelette à beaucoup plus de gout
D'accord pour le couteau Bobobio, j'en ai un dont j'hésite à me servir, mais c'est très beau dans la cuisine, comme ils disent les tronchemolles au dessus de valence c'est "Tendance"
Pour les asperges ici il ya déjà une bande de mort de faim qui y sont passés !
Mais le mois prochain nous serons en Cévennes où l'asperge est cultivée. Et on un ami qui nous en donne. Oui en omelette c'est bon, mais nous on préfère les tremper dans des oeufs coque, c'est très bon aussi.
Pour le GPS en Cévennes j'ne ai vu du genre :
- Qu'est ce que c'est que ce pays, il n'y a pas de réseau !

jupi 07/03/2016 14:13

et oui, tendance est un mot magique qui fait acheter, mais le couteau ne fait pas le cuisinier, nos mémés avaient pas grand chose mais un tour de main incomparable, et ça c'est perdu. Je commence à connaitre beaucoup de monde au cimetière , ça c'est pas bon et pas tendance, c'est la vie qui passe , on dirait que le temps s'accélère.
Avant on avait une mémé un peu "simple", qui ramassait les asperges de partout, elle en laissait pas une.
Canaille dans les oeufs coque c'est délicieux.
Pour les réseaux je me marre , on les voit tendre le bras pour avoir une "barre", et quand il y a du réseaux , ils commencent à parler et à tourner en rond, sian propre !

CATALANE 07/03/2016 05:56

Ah, il est 6 heures du matin, et déjà tu me fais saliver !!! Tiens, je crois que je vais retourner dans mon petit coin à asperges dès qu'il fera jour (et un peu plus chaud quand même). C'est pas très loin de chez nous, et le terrain est relativement facile, pas très loin d'un mas qui a été acheté par des Portugais, mais apparemment ils ne connaissent pas les asperges sauvages, car elles abondent là-bas. Tant mieux ... Et avec un peu de chance, voilà mon repas de midi ! Bisous.

jupi 07/03/2016 06:48

dur dur, on vient d'avoir un coup de froid cette nuit; +1, c'est fout ça.

les espagnols ne mangent pas les oursins, tant mieux pour moi quand j'y vais en vacances.Bisous.