Les 2 CV de notre jeunesse

Publié le 16 Mai 2016

 

LA DEUCHE DE NOTRE JEUNESSE (Crédit photos  le Net)

 

Qui n’y pas pas connu la 2 CV citroën qui a accompagnée notre jeunesse. Je ne vais pas vous assommer avec des dates de sorties et des cylindrées qui ont fluctué au cours du temps

 

Malgré sa relative lenteur, elle fut omniprésente pendant des années "bonheur". J’ai travaillé deux ans dans un garage citroën de campagne à Rousset sur Arc où les principales voitures que je voyais étaient des 2 CV

 

Voici donc la face  à demie cachée de la deuche

La spécifité de la 2 cv était d'avoir les élement de suspension tout en longueur, cette astuce permettait de loger de longs ressorts ce qui permettait de très long débattements sans appuyer sur les élement de la caisse, chose révolutionnaire

C’est une rare voiture française qui a eu un châssis à 4 routes indépendantes jusqu’à son extinction en 1990, le châssis que voyez ci-dessous avait cette fois des amortisseurs et non plus des friction à garniture, ce qui faisait que les deuch "sautaient moins"

Bon d’accord ce n'est pas grand chose

Deux tôles embouties et soudées par points électrique, en fait c'était  le point faible de la deux CV qui se cassait en deux , juste derrière le moteur , une fois le châssis rouillé chassis chassis 2cv

après de bons et loyaux services tout de même, mais cela se changeait en 2 jours

 

Le moteurs qui est équipait les premières  2cv avec un peu plus de 400 cm », n’était pas plus gros qu’une moto (ici un de 2cv 4 ou 6 avec la première courroie en remplacement de la dymano à emmanchement  par un alternateur), c'était un Flat Twin

Oui sans la boite à air, le moteur ressemble un peu à moteur de moto BMW

moteur 2cvjpg

Chose remarquable pour l’époque le moteur de comportait ni joint de culasse ou autre, ni chaîne, ni courroie, ni delco car il y avait deux étincelles par cycle de 4 temps, une étincelle à l'explosion (normal) et une autre à l'échappement, les bougies s'usaient deux fois plus vites

 

Détail des culasses à emnboîtement sec et des demis carter en aluminium

moteur 2cv

La bobine d'allumage à deux sorties HT, qui évitait ainsi un delco

-bobine souple

 

Les vis platinés basiques

vis platiné

 

Et il était à refroidissement à air évidemment

Bien sur il y avait un trou pour la manivelle, ce qui n’est plus le cas sur les super voiture actuelles

Pas d’amortisseur non plus sur les premières versions, seulement des amortisseurs à friction plus ou moins efficaces, avec des batteurs à inertie

-transmission

 

La caisse était boulonnée au châssis par 18 boulons tout juste

Le moteur tenait par quatre …….boulons de 17 démontables avec manivelles des roues

Essuie glasses couplé au compteur à câble, c'est-à-dire qu’à l’arrêt niet pas d’essuie glace (la galère)Les phares étaient réglables de l'intérieur, le must, surtout avec 200 kg de Truffes dans le coffre

Il n'y avait pas de filtre à huile à changer et le filtre à air était nettoyable

Les vitres étaient toutes plates en sécurit, et le tableau de bord  haute technologie, le GPS (grande promenade sauvage) était offerttableau de bord

Il fallait compter aussi sur la pédale d'accélérateur qui se déboitait de temps en temps, hihi, maintenant on ferait un procès au constructeur

pédalierCoté équipement ou pouvait compter sur des banquette envelopantes avec leurs fameux ressorts interchangeabla à souhait

siège basique

Ces ressorts s'achetaient en sachet plastique de 50 unités

elastiques-siege-sachet-de-44-pieces-2cv

 

Le démarrage se faisait par un câble qui tirait sur un démarreur asthmatique en 6 volts

Pas de jauge, seule une baguette textile extérieure donnait approximativement le reste d’essence

 

Coté sécurité, fallait pas y conter, la tôle des porte faisait 1 mm,5 d'épaisseur

Colonne de direction non rétractable

Pédalier non suspendu

Pas de zone de déformation, juste la cassure du cassis sous vos pieds

Le seul airbag était votre chewing-gum

Pas de ceinture sur les premières 2cv

Pas d’auto radio, because mucho bruit, on savait que le moteur était en marche

Plus qu’aléatoire, les tonneaux n'étaient pas recommndés

Par contre le régulateur de vitesse était intégré au moteur, sauf dans les descentes

L'étanchéité était assez illusoire , aussi bien par dessus que par le plancher / chassis

Avec la manivelle vous pouviez accéder en quelques instant à tout le moteur/ boite, presque tout en aluminium par 2 fois 4 boulons (enlèvement des ailes avant)

Les portes, capot et malle arrière étaient simplement fixées par des glissières, avec un démontage ultra rapide

L’embrayage était semi automatique comme sur les mob. impossible de caler (sur les récentes cela fut supprimé)

Et il fallait avoir des talents de navigateur pour voyager dans le sens du mistral et non l’inverse, poutant cette voiture avait 4 vitesses alors qu'à l'époque la plupart en avait qye 3

La direction à crémaillère était bien à l'abri , logée dans l'essieu avant (super chiant à démonter avec des outils spéciaux)

Sans parler des freins avant à tambours accolés à la boîte de vitesse, où il fallait avoir des doigts de P....ou de pianiste pour arriver à remettre les aiguilles des garnitures (ceux qui connaissent s'en rappelleront)

direction.gif

 

Coté consommation elle consommait peu, avec leur petit moteur au début

Mais les dernière 2 CV 6  qui montaient presque  à 130 km vent arrière  avaient un carbu double corps qui avalait bien ses 9 litres d’essence, comme quoi il y a pas mal de cliché reçu

 

Les roues étaient étroites et grandes, faisant preuve d’une grandes capacité à absorber les chocs et avoir une bonne adhérence même dans la neige

N'oubliez tout de même pas que c’était une traction avant

N'oublions  pas les fameuse vitre avant à fermeture « semi automatique » amorties par le coude

280px-Citroen 2CV 3

Et que dire de la bâche entièrement rétractable pour les virées sur la côte

C’était une voiture bon marché, à l’achat et à l’entretien

Evidemment dans une cote un lièvre courrait plus vite que votre deuche, mais cela était sans importance

Ci-dessous une 2cv 4 roues motrices sortie à mille exemplaires, elle vait un deuxième moteur à l'arrière

2cv sahara

moteur arrière

Allez zou, on repart pour notre jeunesse insouciante pour une virée ?

2cv_sahara-w-copie-1.jpg

2cv-ruisseau.jpg

 Avec un peu de tout chemin avec une 2 CV Voisin (kit de transformation en 4x4 "épuisé actuellement")

2cv58.jpg

Alors pourquoi acheter un gros et vorace 4x4 des villes

 

Actuellement vous pouvez acheter des 2 cv remanue facturées, flambantes mais pour un prix élévé, c'est domme on dit "tendance"

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Divers

Commenter cet article

Marie-France 16/05/2016 13:04

C'est très tendance, mon ex-mari en a une, pour faire le malin!

jupi 16/05/2016 13:05

je sais Marie France , mais elles sont chères tout de même, et elles se volent facilement.
Mais j'adore la liberté qu'elle donne

Le vieux Scaf 16/05/2016 12:37

Il fallait beaucoup de temps pour avoir une 2 CV. Mais après, on ne pensait pas voiture pour se faire briller, on pensait liberté pour découvrir des lieux de bonheur. On ne pensait pas performance mais de quoi sortir sa copine.
J'ai connu la 2 CV à la sogétram où c'était les directeurs régionaux qui en avait une de fonction, mais comme c'était une communauté ouvrière on pouvait l'utiliser.
J'ai eu une Ami 6 une voiture formidable grand confort et rapide
après des méharis, mais c'est une autre histoire...

jupi 16/05/2016 12:46

c'est un légende qui a disparu avec ces moteurs, simple, pas cher, et la liberté, le permis pas cher.
Le Z arrière de l'ami6 avait surpris tout le monde
J'aimerai bien avoir une méhari mais elles sont chères au feu

René 16/05/2016 10:42

Bonjour Jupi.
Voiture légendaire ! Que dire de plus !!!! Bon lundi de pentecôte à tous *.

jupi 16/05/2016 12:47

et oui la légende vit toujours mais à des prix exorbitant , dommage

jluc 16/05/2016 09:05

pfff tu parles si tu remues des souvenirs !
des 2cv j'en ai eu deux et deux Amis 6.
Sur une deuch, suite à un gros accident , j'ai changé la caisse (achetée à la casse) tout seul en un dimanche dans le jardin, le lundi je repartais travailler avec une voiture (presque) neuve. Quant à la galère des freins quand il fallait changer les garnitures...oh lala...tu connais !
Et la 2cv chargée comme un mulet quand nous partions camper en Camargue avec les enfants ! quels souvenirs, je crois que les jeunes d'aujourd'hui n'arrivent même pas à imaginer ce qu'elle représentait comme "espace" de liberté.
J'ai encore la revue technique de réparation de la deuch en 375cm3, les toutes premières...une relique.
portes toi bien l'ami.
jluc

jupi 16/05/2016 12:51

heureusement des phares réglables, il fallait faire attention de ne pas perdre un boulon var le pas était spécial (fin)
La 375 était vraiment à la peine dans les côtes
Les jeunes ne peuvent pas comprendre ce que cette voiture véhicule comme souvenir et simplicité de vie
adiou JL

Catherine54 16/05/2016 08:53

Que de souvenirs, merci Jupi pour cette belle évocation de la Deuche. La nôtre en vitesse de pointe en côte ne dépassait que rarement les 70 mk/h. L'été, quand nous allions à la mer, mon père sortait les sièges, nous pouvions alors pique-niquer tranquille sous les pins. Bonne journée à vous.

jupi 16/05/2016 12:54

c'est vrai Catherine, j'avais oublié la polyvalence des sièges, le must que les voiture de maintenant n'ont plus.
Il ne fallait pas que le mistral souffle en face
Bref c'était la cool , même lorsque la vitre latérale tombait sur le bras, personne ne râlait

Florianne 16/05/2016 08:48

Bonjour Jupi,
Merci de ton article et surtout des photos qui me rappellent bien des souvenirs… Avec mon copain de l'époque, nous avons eu deux 2CV: la première avait les portes qui s'ouvraient de l'avant vers l'arrière, ce qui fait que lorsque nous étions dans les bouchons, en route vers le pont du Gard, on pouvait avoir la climatisation totale puisque la bâche était baissée et les portières ouvertes… Malheureusement, une monstre tempête de mistral a fait sauter le toit, les portières et la porte du coffre lorsque j'avais imprudemment voulu sortir sans penser à la violence du mistral! Nous avons acheté des bandes auto-collantes jaunes et collé les portières (sauf celle du conducteur) et le coffre… A la douane, ils ont tellement rigolé, mais nous ont quand même conseillé de rentrer par le plus court chemin, sans se douter que nous avions sévi sur les routes françaises pendant nos trois semaines de vacances!!! Très bonne journée en espérant que tu supportes aussi bien que possible le nouveau dispositif du CHU… Amitiés et prends soin de toi! fm

jupi 16/05/2016 12:57

je vois que tout le monde à des choses à raconter, maintenant on peste contre l'électronique et autre
Belle époque aussi.
La pompe du CH ne m'enchante pas trop, à la longue je pense m'y faire, merci Florianne

brigitte 16/05/2016 06:13

bonjour ,
je viens de lire votre article sur les "fameuses deuches" que de souvenirs, mon père a eu des "deuches" toute sa vie, et pour lui pas question d'avoir autre chose,et pour les réparations elle n'a jamais connue un garagiste ! il nous a appris a conduire mes frères et moi avec ' et les vacances c’était une journée a la mer, toit décapotée !! papa disait que c’était la voiture décapotable la meilleure marché du monde,!!! et la plus solide !! aussi je garde des souvenirs émus, remplis de tendresse,de joie !! et d'enfance c'est LA voiture qui restera toujours pour moi lié a la famille et la liberté, merci pour m'avoir rappeler ces délicieux souvenirs, passez une bonne et belle journée et a bientôt merci d’être la et merci pour tout ce que vous partager vous devriez être remboursé par la sécu , bisous BRI

jupi 16/05/2016 08:08

C'était pas puissant par rapport à sa rivale la 4 L, mais j'adorais mes 2 CV, j'ai appris à conduire sur celle de mon papa aussi,
l'été on décapotais (j'habite dans le Var soleil,) et on faisait les fous avec nos 18 ans


C'est une voiture mythique qui marque une période d'insouciance et de liberté.
Bisous