L’aïoli des estivants ou comment se faire ....................

Publié le 7 Juin 2016

L’aïoli des estivants ou comment se faire piéger.

 

Galéjades datant de quelques années

 

Aioli veux dire en Français "d’en haut", agapes, plat de fêtes, plat incontournable, peste ce n’est pas cela du tout et c'est simple comme bonjour.

 

Donc chaque année plusieurs aiolis sont organisés sur le Cours dans mon village, en principe ce sont des associations qui organisent cela, certaines sont au top , mais d'autres heu..... « à peu près » n’ayons pas peur des mots.

 

Bonne poire que je suis, on m’a demandé ( il y a bien longtemps) si je pouvais donner un coup de main à  une de ces  « cagades » d’aïoli . Déjà le nom de l'association "la choucroute Bas Varoise" était un peu bizarre, le nom de la présidente pas très local : Mme moulltfrit  (nan, j'ai changé le nom mais il y a des soirées moules frites ici !!!!)

Je me suis pris en train de dire

- Oui, mais alors on la fait comme il faut !
- mais oui il n’y a pas de problème, qu’on me répond.

Gnagna, gnagna, et quelques kilomètres de paroles plus loin, plusieurs jours plus tard, on me présente l’équipe de l'association

 

Bon , la commence, n’ayons pas peur des mots, les emmerdements. D’habitude les associations pour ce genre de trucs sont  constituées de gens  du pays , mais la population a changé.

 

Donc me  voilà en présence des représentant de l'association, en majorité  une bonne partie de l’Europe du Nord, par ordre décroissant, anglais, belges, allemands, hollandais, danois et pour finir quelques inuits avec leur traineaux pour faire couleur locale

 

Il ne faut pas de traducteurs, en principe il parlent tous français ,  mais ils disent toujours oui même s’ils n’ont pas compris.

Comment faire comprendre que l’on allait faire un vrai « Aïlé » cette fois.

Grosse crise : comme au conseil Européen.

 

- non on ne met que de l’huile d’olive du village, pas moitié,moitié
- non pas au mixer ou au batteur
- non pas des filets de poissons, que de la morue séchée dessalée
- non pas de moules, encore moins de bulots (qui c’est qui a dit bulot ?) pas de réponse
- qui a dit surimi ?
- non pas de chou fleur, ce n’est pas la saison
- j’ai entendu quelqu’un dire saumon

Devant toutes ces « c…….ies » j’ai sorti le carton rouge, ben oui j’avais que celui la dans la poche. Donc j’écris sur ce carton la recette de l’aïoli comme elle se fait « ICI »

- et vous vous la faites passer, ceux qui ne comprennent pas se font expliquer par le voisin , « moment pas triste ».

- Ceux qui ne sont pas d’accord n’ont qu’à partir.

Bref on s’est retrouvés 3 couillons, et cela c’est terminé devant un bon pastaga bien frais, et ouf pas d’aïoli  à faire pour moi « Yesssss »*.

Sur le carton il y avait écrit :

Pour 1 litre d’huile d’olive vierge = 6/7 personnes bon mangeur

- 10 gousses d’ail ou plus, beaucoup plus, pas d'oeuf évidemment
-  sel poivre

Garniture par personne

2 carottes
2 pommes de terre
2 œuf durs (en principe c’est 1 on est raspi ici)
1 betterave rouge cuite
1 poignée de haricots verts fins  (banettes) si c'est la saison
Large comme une main (sacré mesure ) de morue séchée dessalée pochée, ou (et)  des escargots bouillis

Du pain et du vin à volonté

En gros j’avais souligné

 

C’EST UN REPAS DE PAUVRE EN PRINCIPE alors 25 euros pour un malheureux aïlé !!!!

En réalité les gens n'achetaient que la betterave et la morue, et encore, au moments des escargots ils n'achetaient pas la morue

- Zont pas dû apprécier
 

* noms fictifs bien entendu
* très vieux mots provençal qui veut dire : oui

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Galèjades

Commenter cet article

Lou vièi gardian 14/06/2016 19:35

J'aurais réagi pareil. Boudi ! Allez faire comprendre à des Nordistes l'exquise subtilité des saveurs d'un vrai aioli. Déjà la petite belle-fille, la première fois qu'on lui a fait goûter, elle nous a dit "C'est bon, on dirait la sauce "pita" MILDIOU ! J'ai failli m'étrangler avec un morceau de patate ! Et ma femme, elle le sait : elle me fait l'aioli à l'huile d'olive et surtout de coude, au mortier et au pilon Pas d'aioli électrique à l'oustau, ou je divorce !

jupiter 15/06/2016 09:41

et oui je sais, l'aioli est devenue n'importe quoi, si leur mayonnaise aiïlé leur convient on ne pourra rien, c'est le pot de terre contre le pot de fer.
Pire j'ai vu de mes yeux vu, un pot de mayonnaise mélangé avec de l'ai en poudre, le pire c'est que j'étais invité. J'en ai gouté une demie cuillère sans vomir, et je me suis tapé les légumes et le reste avec de l'huile d'olive. Et grande misère dans cette famille il ne se servait que de l'ail en poudre. La prochaine fois (il en aura pas ) je mettrais qq gousses d'ail dans les poches !

Liliane 10/06/2016 22:46

Pauvre Jupi ! Rien ne vaut celui de Mémé ! Belle soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS Jupinou.

jupiter 13/06/2016 13:54

dire que c'est une recette extra facile et rapide (mais il faut dessaler la morue)

j'adore, mais l'aioli(sauce) ne passe pas, le foie dit pitié

roooooooooooo bisousssssssssssssss

helenne 08/06/2016 23:11

mon pauvre!
J imagine la scene!

jupiter 09/06/2016 09:44

je ne m^le plus de rien helenne, je mange l'aioli chez moi maintenant
notre belle cuisine provençale et foute comme notre langue

René 08/06/2016 10:34

Bonjour Jupi.
Ils ne savent pas que c'est sacré un plat de morue....J'ai été serveur en restauration avant de mal tourner hihi, un restaurant à Villefranche sur mer et tous les matins les pêcheurs nous livraient le poisson et en plus le patron allait à la criée de Nice. Tous ça pour te dire que le poisson était de qualité mais très cher. J'ai eu droit une fois à une table de 6 anglais qui ont commandé une bouillabaisse ( 2000 francs en 1978 ) et là j'ai pleuré....Ils ont pris comme boisson du lait grenadine.....Quels cons !!!! J'étais fou intérieurement quand je leur découpais le poisson...J'avais envie qu'ils s' estouffent avec une arête ou qu'ils avalent une vive qui serait restée vivante par miracle....Ne touchez pas à nos MIAM ou restez chez vous .....Hihi.
Bonne journée à tous *.

jupiter 09/06/2016 09:47

et bé, maintenant ils se sont rabattu sur le rosé. putain 2000 francs c'était cher pour l'époque
Notre cuisine provençale est foutue, je vois du pistou de patout, de la crème, du beure mélangé à de l'huile d'olive etc...
en une génération tout est foutu

Michelo 08/06/2016 07:14

Mon pauvre Jupiter! je compatis, j'ai assisté pendant le festival du film à un aïoli bien dans le style de ce que tu décris. Je ne pouvais guère m'échapper, j'étais costumée! Je n'ai mangé que les légumes et la morue qui étaient corrects mais je me suis bien gardé de toucher à la sauce, dite, "aöli" que j'ai abandonnée aux parisiens tous contents d'avoir mangé un VRAI aöli provençal

jupiter 08/06/2016 09:50

oui ce n'est pas exagéré , il y a même des petites et des grandes aioli Michelo, pourtant c'est un plat merveilleux pour eux, alors que cela se fait en 1 heure chrono (sauf pour la vrai morue salée évidemment)
Les pistou et les aioli de "village" sont à fuir, mieux vaut manger en un bon comité qui connaisse notre cuisine

barbrabush 07/06/2016 19:52

Hummm, m'en vient l'au à la bouche ... ça me rappelle l'aio au bar des arcs sur argens, le vendredi midi en perm de Canjuers .......

jupiter 08/06/2016 09:52

c'est vrai qu'il y a quelques établissements qui font bien l'aioli, j'en ai mangé à la cabre d'or c'était très correcte.
En tant qu'ancien SPV je suis souvent monté à canjuers pour des feux de forêts, mais maintenant il y en a plus, tant mieux.

marie 07/06/2016 17:52

Mais qu'est ce qui a pu les faire fuir , Jupiter ? c'est la vraie recette ! ou tu leur a fait peur avec ton carton rouge !!!!! je me fais le film de leurs discutions entre eux et je ris ! pourtant sur le carton rouge tu avais écris la recette facile ou trop d'ail et le litre d'huile d'olive a du leur faire peur ,pour eux l'aiolli c'est en pot et avec ce qu'ils veulent du moment qu'il y a une mayo. à l'ail ! n'ont rien compris, mais c'est çà l'aiolli ! et la " morue " je te l'avais déjà dit , çà fait fuir beaucoup de monde , pourtant c'est du cabillaud séché! :mais que c'est beau quand on pose sur la table ce vrai plat du sud ! et, là un ange passe , puis vite les assiettes , mais ils ne sont pas venus chercher que le soleil et 25 euros, normal, pas mal de travail et la morue est chère ! c'est dieu pas possible et tant mieux pour toi qui a pu savourer ton " pastaga " entre copains : bises du soir .: marie.

marie 08/06/2016 19:20

Décidément, ton aioli, Jupiter fais beaucoup parler et poissons ( demain fideua pour mes anglais ! ) : mais suis descendue en vitesse au marché ( 31° dehors et me suis brulée ce que l'on devine car du cuir et mon volant d'une main et demain + chaud après çà baisse ! ) à 2km de chez moi , et, surprise à mon petit poisonnier : du vrai cabillaud frais mais le vendent comme la morue séchée, à plat avec la peau, un autre poisson ( je me souviens plus du nom car en catalan, qui se tient très bien , ai pris un gros tronçon, de + à la caisse vendaient des barquettes de petits poivrons de 3 couleurs pour 0,99, ce sera à la catalane vendredi, une aile de raie pour mon mari le soir , et tt celà pas cher (mange peu vers 18h30 alors je cherche , là juste 1 patte avant de lapin avec 1 p de terre persillée ) mais alors ai vu un Thon magnifique juste arrivé , à manger tel quel vu sa couleur à 12, 90 : les prix de poisson ont baissé car les touristes n'en achètent pas ! mais comment faire sécher de fines tranches de ce thon car je ne sais pas ???? en ai pris pour faire en carpaccio et un autre morceau + gros , vais fouiller ds tes recettes anciennes ; ton diabète est stable car le poisson tu as le droit mais tu en trouves près de chez toi ? ne peux te l'envoyer frais mais vais poser la question du Requin séché à celle qui vend ttes sortes de poisson marinés ou séchés au marché ( vais regarder : requin ds dico catalan avant !!!! ) : bises amicales du soir : marie et ne te fatigues pas trop avec l'arrivée de ton gd oncle suisse !

marie 08/06/2016 13:03

Non, Jupiter , pas de concours ds les villages catalans et pourtant je passe par plusieurs jusque Gérone pour l'espagne , et, Céret et autres pour la France ; la Catalogne est devenue trop touristique, d'ou les repas payants sur les places ; dommage, çà , j'aurai aimé voir un "concours " , çà devait étre superintéressant et chacun devait avoir son Favori , d'ou je pense une superambiance !!!! marie.

marie 08/06/2016 11:53

Bonjour Jupiter : des assiettes en carton en plus !c'est "fou" d'entendre celà ! c'est pas vrai ! de quoi pleurer comme le restaurateur ! moi demain ils auront de la Fideua , on verra si les petits anglais font la téte pour le gout mais auront des pates !!!! pour le requin séché , il ne remonte jusqu'ici, que du thon et c'est très bon mais trs cher aussi ! oui, pour te répondre , au Boulou j'ai vu une affichette géante pour un aioli vers le 18 juin , je ne me souviens + de la date ; ici non Rosas est une ville à HOTELS pour TOURISTES , mais achète souvent les esgargots vendus en filets , vivants ( les faire dégorger avec du thym car mon mari adore ) pour les cuisiner en sauce catalane ou avec un bon et vrai aioli , à faire soi-méme car le vendent en pots frais mais plutot style mayo à l'ail et en mettent partout !!!! mais des concours jamais vus ou entendus , plus bas peut-étre ? ici trop chaud et chez nous, 1 jour je vois orage, 1 autre jour beau : je repense au lait grenadine , et , René a du froler la crise cardiaque !! bises amicales : marie.

jupiter 08/06/2016 10:00

Le pire c'est l'assiette en carton , hi.La morue est chère ça c'est vrai et bien vrai marie, j'adorais le vrai requin séché en andalousie, ça c'est cher aussi et pire il est vraiment moins bon. requin tomates je me régalais
Les escargots petit gris en sauce piquante vers midi, c'était aussi mon régal, c'est fini tout ça
en principe avec 6 ou 8 gousses on arrive à monter l'aioli, est ce qu'il y a toujours dans les villages catalans des concours d'aioli, ail, pilo, mortier huile et c'est tout ?

Le vieux Scaf 07/06/2016 15:45

Evidemment c'est loin de ce que l'on nous fait connaître sur la côte, où en fait on obtient un genre de mayonnaise ( originiare des Mayons) avec beaucoup d'ail. Aussi avec des gonades d'oursins pour lui donner une belle teinte orangée. Où tu as raison c'est qu'à l'origine c'était un plat populaire tout comme la bouillabaisse faite avec les poissons tapés sortis du filets ceux que l'on ne pouvait pas vendre.

jupiter 08/06/2016 10:02

par contre la vraie rouille de la bouille faites avec des foie de dorades cuitent pilées ail huile, ça je connais pas, pourtant c'est la vraie recette de la rouille
Ne parle pas d'oursins, c'est mon péché mignon, en andalousie ils ne les mangent pas, j'en faisait des ventrée !

marie 07/06/2016 19:27

bonsoir, Scaf, une très bonne idée les gonades d'oursins qd la saison : merci pour ce conseil de connaisseur aussi ; vous étes une "sacrée " bande du Sud mais qu'est ce qu'on apprend avec vous et j'apprécie ce partage à sa juste valeur : amitiés du soir et ce ne sera pas en provençal car ne sais pas mais le coeur y est ! : marie.