Pourquoi jupiter !

Publié le 28 Juin 2016

Pourquoi JUPITER ?

 

Pourquoi le pseudo Jupiter, certains le savent déjà , mais l'explication en images sera plus facile
 

Lorsqu'on doit choisir un pseudo autant le rendre facilement mémorisable, comme j'ai été sapeur pompier volontaire c'était un moyen mémotechnique très facile de me rappeler  le pseudo et les mots de passe .
La terminologie est abondante et les matricules nombreux
Donc voila un Jupiter (non pas le dieu)

plus exactement un CCF 6000 de marque Deutz Magirus type Jupiter, un engin typiquement feu de forêt de 19 tonnes , pour 6 tonnes d'eau transportée, vous comprenez que le reste n'est que du métal, pas de plastique, volant en bois, interrupteur en bakélite, pare choc et treuil à toutes épreuves. Un moteur tout droit sorti de l'enfer, hurlant et terriblement vorace, fumant beaucoup aussi. Et bien sûr vous vous en doutez point d'électronique.
Tel que vous le voyez là, il est désarmé sans sa lance canon , ni tuyaux et autres accessoires.
J'ai conduit ce type de bête pendant de nombreuses années sur les routes du Var et autres départements.

Ici le Jupiter de COTIGNAC inscrit sur le flanc, et si vous avez de bon yeux vous pouvez peut être me voir c'était en 1990

Là c'est l'avant du Magirus Jupiter avec son treuil et sa turbine à air pour refroidir ses huits cylindres, vous pouvez voir la lance canon 65/20 entre les deux gyrophares,  lorsque vous êtes en voiture pensez que le treuil avant est à la hauteur de votre tête, et n'allez pas tester le pare chocs si vous êtes en moto, vous riquez juste de faire comme un moustique aplati sur un pare-brise.

Quasiment tous ces engins sont partis à la ferraille, c'étaient de bons engins je les regrette. Si un gentil mécène des blogs veut m'en offrir un je ne dit pas non , et oui la nostalgie.

Ces images et d'autres sont aimablement prêtées par mon ami et voisin  ChristianD du blog 
Neble
Il a un grand regret c'est de m'avoir autorisé à publier ses photos sans faire de troc avant, vous vous rendez compte il voudrait maintenant  100 fournées de Croquants.
 

Rédigé par La Cachina

Publié dans #pompiers

Commenter cet article

irmi 29/06/2016 20:59

Merci pour nous raconter l'histoire de ton Nom Jupiter.... :-)
Belles mémoires, n'est-ce pas?

Très bonne soirée à toi, Patrick-Jupiter!

jupiter 29/06/2016 21:45

et oui irmi, j'ai été sapeur pompiers volontaires dans le departement où il y a de terribles feux de forêts et cela pendant 30 ans

Liliane 28/06/2016 23:29

Tu peux être fier Jupi ! Merci... Chez nous pas d'incendies de forêt... Les pompiers sont présents avec leur courage lors d'inondations...
Belle soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS Jupinou.

jupiter 29/06/2016 10:20

Les inondations sont bien plus dures à traiter que les feux de forêts liliane, on se trouve très démuni devant ce fléau naturel et devant la détresse des gens. je suis allé à vaison la romaine et à bédarrides (plus bas), c'était une cata, les gens qui étaient dans les lotissements neufs n'avaient plus rien, juste 4 murs.

rooooooooooooooo bisousssssssssssss

Le vieux Scaf 28/06/2016 15:58

Dans les années 60, j'ai connu Mr Lemaitre lieutenant des pompiers au Lavandou, agent technique aux ponts et chaussées. Il faisait partie des commandos de choc lors du débarquement de Provence et il a été blessé. Alors il est resté là, s'est marié...
Son équipe de pompiers volontaires, c'étaient les gars de la battue aux sangliers. c'est dire s'ils savaient crapahuter et s'ils connaissaient les chemins. Ils pratiquaient avec succès d'ailleurs le contre feux car vu le matériel. je crois qu'il y avait tout juste un Catalina le PBY américain pour toute la côte. je l'ai perdu de vue et je ne sais pas s'il est encore vivant, c'était un type bien et un gars qui connaissait son métier.

jupiter 28/06/2016 17:44

Je suis entré dans les pompiers en 70 mais ce non me dit quelques chose. Le corps de cotignac était constitué au départ de viticulteurs chasseurs et des ouvriers du bâtiments et d'1 docteur.
les pompiers du lavandou et de cavalaire ont "dont donné" ça c'est vrai, d'ailleurs le SDIS envoyait en premiers les corps qui n'avaient pas peur d'attaquer, on était un peu fous inconscients.

mon premier catalina je l'ai vu près d'aix, je n'étais pas pompier encore à 16 ans.

notre ancien Lt chef de corps était aussi chef de travaux à la DDE d'aups. il est décédé il y a peu, c'était un très bon connaisseurs et calme. Pour le Lt Lemaitre je demanderais

marie 28/06/2016 14:21

recoucou, allez je dis patrick, car qu'ajouter à tous ces commentaires de vrais connaisseurs et, c'est vrai, étre pompier volontaire, il en faut du courage car là, pas par obligation, par choix: sauver sa région, sa forét, ses animaux, certaines maisons dont les habitants les voient partir en fumée, impuissants , mais , excuses-moi , " quel con" celui qui s'est permis de dire que c'était votre travail !!!!! sa maison n'a pas brulée ?Alors les enfants , quand ils disent " beau comme un camion " car choisissent tjrs comme par hasard celui des pompiers , il faut leur expliquer les noms qui changent au fil des années ! toi, qd on t'appelait c'était le camion : Jupiter , plus court à crier ! par contre sur la photo, difficile de reconnaitre " de beaux et jeunes gars " , est-ce toi qui conduisait ? Ici, ont fermé la cabane de vente de pétards et placardé partout des avertissements , mais que de touristes ( là c'est l'échange fin juin -début juillet ) et qui n'ont guère l'habitude chez eux mais savent tout de méme : belles bises à un beau camion rouge : marie. ( les personnes volontaires et courageuses, il y en a de moins en moins , pas moi, les autres : oui ! ) .

jupiter 28/06/2016 14:42

Non loin de là, sa maison n'a pas brûlé. C'est par amour pour nos forêts que suis entré au SPV en 1970, tu sais on étéait mal équipé, pourtant on faisait ce qu'il y avait à faire avec notre coeur et un peu d'inconscience aussi. Le volontariat saiblit car les patrons ne laissent plus partir leurs employés s'il sont SPV. Alors les gens préfèrent garder leur travail c'est compréhensible , le travail est rare. Bises.

Le vieux Scaf 28/06/2016 11:12

À Bonifacio avant 1981 il y avait la légion étrangère qui avait toujours une section pour monter au feu. Et quand ils redescendaient ils n'étaient pas brillants les malheureux.

jupiter 28/06/2016 14:46

le SDIS du var avait éditer deux livre "bronzage d'enfer" et "quand pleurent les cigales" je n'arrive pas à les trouver .
Il y avait la sécurité civile aussi en Corse, mon beauf y était pendant quelques années.
Tu a raison c'est très physique, c'est incroyable les litres de sueurs que l'on perd, on buvait même en extrême limite l'eau des camion, faut être fou, dans la citerne il y passait plein de choses pas terrible, mais jamais on a été malade.

Michel 28/06/2016 10:45

Ah il est beau ce Jupiter, je comprends ta nostalgie. Moi j'étais pompier en Gironde et on allait au feu dans les forêts sur un Sinpar 6x6 avant d'avoir les Brimonts, effectivement c'était de sacré machines, voraces mais d'une solidité à toute épreuve, je me souviens une fois on était sur un feu en forêt et comme c'était un peu étroit et qu'il fallait dégager vite a cause du feu qui était en train de nous encercler on a reculé et un roue arrière a attrapé un tronc d'arbre et le bahut est carrément monté à l'arbre ce qui nous a permis de manœuvrer et de faire demi tour..C'était impressionnant ce que pouvaient faire ces engins..

Michel 28/06/2016 15:51

Je disais.. Oui c'était dur, j'ai vu des pompiers brulés assis par terre devant l’hôpital a attendre qu'on les soigne alors qu'il y avait des abris fermés appartenant à un organisme de vacances (que je ne nommerai pas) et qui a refusé d'ouvrir ses locaux pour y installer les pompiers blessés.. Oui il y a eu des trucs durs...

Michel 28/06/2016 15:46

Oui Jupi comme tu dis c'était dur avant, j'ai vu des pompiers arriver avec les br

jupiter 28/06/2016 14:54

tu sais michel, comme on disait c'était un "bout de fer". ils sont encore dans le coup dans les trials camion sur youtube.
on a eu , des mercédes 421, 416 (ça c'est une bête) des 404 à essence, des dodge 6x6, des unic 75 pc (bof) et un camiom laitier inox d'occase qui venait de bretagne, un mercédes ravitailleur il pouvait remplir un groupe soit le magirus 6000 et 3 CCFM de 2000.
C'étais dur avant, on a eu pas mal de mort (trop), des pilotes de canadairs mort (beaucoup), un pilote de tracker qui a atterri dans le feu le pilote est sorti indemne, il peux jouer au loto !!!!!

Olga 03 28/06/2016 10:05

Respect , admiration et gratitude . ...

jupiter 28/06/2016 14:55

merci Olga, je suis loin d'être sorti de la cuise de jupiter

Guy 28/06/2016 09:12

Bonjour Jupiter.
Aitant ancienne legionnaire.j'ai beaucoupp de admiration pour les pompiers.etex.car il leursfaut vraiment ducouragesmour allez combattre ,non pas l'ennemie.maispeut etre encor pire, le Feux!
....Et bravoaussi pour tesarticlasconcernant l'amelioration de nos "estomaques"!
Cordialement,
Guy

jupiter 28/06/2016 14:58

Merci Guy, il fallait aussi beaucoup d'inconsciece. dans notre caserne on a jamais eu de mort (ouf) ni de blessé. Je pense que les inondations c'est pire, je suis allé à vaison la romaine , é bé !!!!
un de nos colonel avait sorti un jour : le feu est un élément naturel, donc il s'arrête tout seul dans ses limites naturelle !!!!

jluc 28/06/2016 08:15

Pompier volontaire...probablement ce qu'il y a de plus beau, surtout dans ce monde moderne et égoiste.
Quant au camion...un bestiau surement pas facile à manoeuvrer mais, comme tu dis, à toute épreuve.
Le Deutz à air, (je suis "né" dans le diesel, avec mes 20 ans passés chez Baudouin) il nous faisait envie, on a bien essayé de l'imiter en prototype (il y a prescription, je peux le dire) mais sans grand succès.

jupiter 28/06/2016 15:04

merci jean luc, ce moteur est à culasse séparé, sur youtube tu en voit de beau, sont bruit est inimitable, il est increvable mais gourmand. par contre on pétait souvent la bride (il y en avait deux) d'échappement, bonjour le boucan. Il bouffait de l'huile aussi.
une fois tu m'avais montré un baudoin bicylindre à démarrage par air comprimé, au ralenti de 48 T/m , superbe.
Que Dieu te garde
Patrick

Le vieux Scaf 28/06/2016 08:08

Si Jupiter foudroyait tous les pécheurs, il serait bientôt à court de foudre.
Ovide

jupiter 28/06/2016 15:05

Ah, je ne connaissais pas,

Poseidon allait chercher les pêcheurs aux bouteilles , avec son trident

Vicini 28/06/2016 05:02

Tres joli camion je te tire mon chapeau car etre pompier c'est un beau metier plein d'humilite bisous

jupiter 28/06/2016 15:07

Vicini c merci, ce n'est pas notre métiers , nous étions des sapeurs pompiers volontaires , corvéables à merci, mais on le faisait avec coeur