Aïgo boulido

Publié le 5 Octobre 2016

Aïgo boulido  (soupe à l'ail)

recette plus bas

 

 

 


Le coeur de l'homme est comme l'habit du pauvre; c'est à l'endroit où il a été raccommodé qu'il est le plus fort.
Paul Brulat (1866-1940)

 


Voici une soupe dont la première lettre annonce la couleur A, non pas comme Ail, mai comme Aïgo  (eau en provençal) , donc le titre de cette recette se traduit tout simplement par eau bouillie

Bon d'accord le second ingrédient commence aussi par A et c'est de l'ail bien entendu

Pour cette recette retournons dans le passé ou peut être dans un futur proche, où nous serons tous retournés à la terre par la force des choses et par la connerie de la mondialisation Alacon.

Once upon a time * le pauvre  Mile* rentra dans son cabanon fort tard le soir. La journée avait été épuisante à lever les clavùns* d'un mauvaise restanque, afin d'en faire un petit morceau cultivable pour des pois chiches ou trois oliviers
Mile était vieux garçon, c'était assez courant pour ceux qui n'avait  pas de terre et qui vivaient sur des terre gastes, terres désolées arides improductives sauf pour quelques cultures , par exemple les pois chiches qui poussent au "sec" mais qui épuisent les terres très rapidement, d'ailleurs les seigneurs interdisaient pour la plupart cette culture sur les terres gastes .

Bon, je ne vais pas vous gonfler avec des choses que je n'ai pas connues. Mile devait donc se faire les repas tout seul, et de drôle de repas. Tout son temps , il le passait sur ses mauvaises terres. Il n'allait pas souvent à l'épicerie du village, l'argent était rare, et la situation s'aggravait depuis que l'Allemande Merquerelle avait ajouté à son royaume la toute chaude Provence, tout ça à cause d'une petite crise financière et de du mépris qu'elle avait pour les gens improductif du Sud

Ce soir la , le placard était vide, mis à part un mauvais bout de fromage dur comme de la pierre, un fromage de chèvre dont la DLUO aurait pu se dater au carbone 14.

Comme beaucoup d'autre soir il se fit donc une soupe d'aïgo bouillido

Les ingrédients  étaient tous gratuits, les oeufs du poulailler, le thym, l'ail, le laurier, la sauge, l'huile, le fromage de ses chèvres,  le pain aussi car il laissait ses céréales au boulanger qui lui donnait autant de pain de son dépôt  , moins une partie qu'il gardait en dédommagement de son travail de boulangerie. Cette pratique était très commune "avant".

 


 

AÏGO BOULIDO à la moi

DSC00170

 

- 1/2 tête d'ail mais vous pouvez allez largement au delà, l'ail est bouilli, la soupe n'est pas "forte"

- 3 bonnes cuillères d'huile d'olives

- un bouquet garni (laurier sauge queues de persil) ficelé, "j'ai pris une bout de laine de ma chaussette car cela donne un peu de goût"

- un mini branchette de thym sec

- 3 jaunes d'oeufs (congelez les blancs)

- sel poivre

- et de l'eau

- 2 clous de girofle

- en principe de grosses tranches de pain de campagne avec un fromage dur

DSC00165

 

Épluchez vos gousses d'ail et aplatissez les avec le plat de la lame d'un gros couteau

Faire chauffer votre huile dans une casserole à fond très épais jetez l'ail , le thym, les clous de girofle et le bouquet garni et faites revenir deux trois minutes

Verser lentement votre eau et faire monter en ébullition très rapidement, salez et poivrez

Couvrez et baissez le feu, cuire 25/30 minutes

Pendant ce temps grillez votre pain  ou coupez simplement vos tranches de pain rassis, puis râpez y du fromage

Un peu avant la fin de la cuisson mettre vos trois jaunes dans une soupière tièdie

Poubellisez les clous de girofle, le thym et le bouquet garni, donnez un petit coup de mixer !!!!!! en principe Mile n'avait pas ce genre de truc et mangeait cette soupe clairette.

Versez votre liquide bouillant lentement sur les jaunes en les fouettant constamment

Servez très chaud sur vos tranches de pains

DSC00168

 

 

Finissez votre raclure de fromage avec le pain dur, buvez une bonne quille de rouge et allez dormir d'un mauvais sommeil sur votre paillasse près des chèvres et du bouc pour ne pas avoir froid

* once upon de time : il était une fois, expression qui lors de mes année collège m'avais donné du mal à traduire mot à mot

* Mile : diminutif d'Emile

* Clavùns : pierre de la taille d'un poing maximum que l'on enlève au fur et mesure des champs cultivables, pour en faire des clapiers (gros tas de cailloux ressemblent au ballast)

Rédigé par La Cachina

Publié dans #soupes

Commenter cet article

Pat 05/10/2016 20:55

Bonsoir Mr Jupi,
de retour de vacances dans (le presque)sud , en Corrèze ,je confirme : pas de champignons,très peu de mûres mais DES FIGUES!
Eh oui même en vacances ,je fais des confitures,j'en avais eu trop envie avec toutes ces recettes et photos alléchantes sur " la cachina "
Notre mère nous faisait de la soupe au lait avec le pain rassis,je m'en suis souvenue à la lecture de la recette de la soupe ail & eau.Toutefois nous ne dormions pas avec les chèvres et ma grand-mère n'avait pas de bouc...
Ai bien ri ,merci pour l'humour ça fait toujours du bien (et c'est gratuit !)

jupiter 06/10/2016 09:54

C'est bien Pat de retrouver des figues en arrivant de vacances, bientôt cela sera les coings.
Je suis en train d'essayer de croiser un poule avec un abricotier pour faire un arbre à oeufs, non je dis des conneries ivedemment.
Bonne journée

Lou vièi gardian 05/10/2016 18:44

Miam, non seulement c'est bon, ça vous donne du cœur au ventre...Mais ça vous disperse les cigales que vous avez dans la coucourde les lendemains où vous avez un peu trop fait ami-ami avec le pastaga (ou le rosé bien frais etc...). Mais ça ne m'a jamais protégé des pastissoun que ma mère me collait à cette occasion...Hum !

jupiter 06/10/2016 09:57

lei pastissouns forment la jeunesses , il devrait donner un cota aux instituteurs pour en distribuer car maintenant l'école par en brioche , il faudrait aussi le retour "des hussards noirs de la république" les djeuns apprendrait au moins lire écrire compter et parler.

Annie06 05/10/2016 17:19

Bonjour Patrick, toujours un grand plaisir de vous lire. Cette soupe à l'ail sera à mon programme cette semaine. bisous.

jupiter 06/10/2016 09:59

j'ai une petite soupe de poisson qui m'attend aujourd'hui, cela rappelle les beaux jours, mais le soleil est là ce matin, on attends avec impatience la pluie promise. Bisous et bonne fin de semaines Annie

Michel 05/10/2016 16:37

Ah j'en ai mangé des kilos de ce genre de soupe, ma grand mère appelait ça la soupe à "l'aï de saou" et ma foi c'était vachement bon...

jupiter 06/10/2016 10:00

Et ça faisait de mal à personne, certains le faisaient avec des escargots (ils sont rares maintenant ici)
benne semaine michel

maïté 05/10/2016 16:32

Bonjour Patrick,
à la maison on ne jetait pas le pain voilà une variante de soupe de pain (je m'en souvient , mais je ne la fait plus guère.
Quelques quignons de pain dans une casserole de lait, dilué avec de l'eau si c'est vraiment la dèche, que l'on met à chauffer à feu doux. J'y ai ajouté des feuilles de sauge du jardin, des gousses d'ail écrasées et de la cardamone Une petite demi-heure à couvert et le festin de pauvresse est prêt.
Les lois de la physique (à moins que ce ne fussent celles de la chimie ?) font que les morceaux de pain prennent lors de cette cuisson au lait une consistance moelleuse . On ne dirait plus du tout qu'il s'agit de pain. Et avec les parfums qui s'en dégagent, cette banale soupe au lait est, mine de rien, un plat bien savoureux pour bien moins de quat'sous...
Maintenant on complique beaucoup en cuisine. Moi-même j'aime beaucoup "la nouvelle cuisine" les découvertes culinaires,

Bonne soirée - amicalement Maïté

jupiter 06/10/2016 10:07

Tu va me dire que je suis un vieux érréductible, mais certaines nouveauté en cuisine me font dresser les cheveux sur la tête, j'ai vu des lasagnes en verrines , gnigni!
la soupe que tu faisais était bonne , le pain était bon et le lait aussi, ma fille rechigne à manger ma soupe, elle ne parle que de salé sucré. Je vais faire une soupe aux oignons façon wallone à mon vieux voisin belge, il m'a donné un livre de recette de mémés de sont époque, mais beaucoup d'ingrédients me sont inconnus. Faire la cuisine pour quelqu'un fait paisir à celui qui le mange et celui qui le fait.
Bonne journée Maïté, bien amicalement

marie 05/10/2016 13:37

Coucou , Jupiter , çà y est mon mari mange et moi fatiguée, dehors de 8h30 à 11h30 , n'ai plus faim ! "Zut de Zut , les douleurs de la marche , tu connais et comme tt les parkings sont gratuits dès aujourd'hui , plein de plein ! Alors qd tu me parles d'une " soupette à l'eau " , je me fàche !!!!! une très bonne soupe avec tt ce qu'il faut pour étre en bonne santé et, je fais comme les " gens agés " mets pour mon mari , le pain en petits morceaux , et alors ! puisque çà le cale ! ceux qui n'aiment pas celà ratent vraiment une soupe comme ils disent maintenant " détox " et le gout de l'ail presque pas ressenti mais ne pas oublier 1 ou 2 tranches de vrai pain , rare lui aussi ! je regarde par moments à la télè : les boulangers ( mais plus attiré par la 1 : maisons d'hote : bienvenue chez vous ) à 17h30 sur M6 , mais il parait que les 2 du jury , font leur vedette et partent ss dire au revoir ! sympa et certains boulangers regrettent d'avoir voulu faire connaitre leur savoir : qu'est ce que c'est bon un Bon pain , meilleur qu'un gateau pour moi et en plus on apprend le Provençal : que " aigo veut dire Eau et non Ail et pour ta citation , très juste de Paul Brulat : çà y est , la fraicheur est arrivée ce matin et reste , mais tjrs pas de pluie ! j'ai oublié d'acheter mes figues à 4, 95 et très belles mais pas envie de ressortir ; ce sera pour demain matin s'il en reste ; prends bien soin de toi , n'en fais pas trop ; bises amicales : marie et au fond vais faire plutot ta soupe ce soir car ai tt ce qu'il faut ( ai acheté 2 belles tétes d'ail violet et 1 pain " rustica " , merci ! ): marie .

jupiter 06/10/2016 10:10

et oui il faut du bon pain, on se régalait "avant". je ne regarde que très très peu la TV, c'est déprimant ou cucu la praline, ou alors on tombe sur es politiques, et eux me donnent la nausée. Bises.

Christine 05/10/2016 13:25

Bonjour Jupi,

oh la bonne aîgo boulido depuis que mon mari me la demande.....par contre je ne savais pas qu'on mettait des jaunes d'oeufs dedans, c'est une soupe qui fait du bien car elle nettoie les intestins et ça fait du bien!! En ce moment je fais plus soupe à l'oignon car les oignons récoltés cet été sont déjà entrais de germer....
Bonne journée Jupi, profitons encore des beaux rayons de soleil dans la journée même si le matin il fait frisquet.
Bisous

jupiter 06/10/2016 10:15

l'oeuf n'est pas obligatoire, mais tous les gens dans les villages avaient des poules, alors l'oeuf gratuit, donnait à la soupe plus de protéines.
Tiens je pensais faire une soupe à l'oignon gratinée, ça me plait, mais je fais blanchir l'oignon, mon estomac et autre tubes supportent moin bien les oignons.
Frisquet le matin, cette nuit je me suit réveillé en nage , le peintre avait touché au thermostat il faisaitt 25 dans la chambre , pffffffff. Bisous.

René 05/10/2016 09:47

Bonjour Jupi.
Ça a l'air bon mais ça ne me fait pas envie. En ce moment je mangerai bien un bon pistou car l'air c'est rafraîchi. Bonne journée à tous *.

jupiter 05/10/2016 10:43

et pourquoi pas une bonne poté aux choux ça au moins ça cale, le pistou aussi remarque.
va courir les chapeaux, je vais essayer (j'ai plus de force), de faire au moins les raies pour les fèves.
que la santé soit avec toi.

lizagrece 05/10/2016 09:00

Cela m'a l'air délicieux et nourrissant.

jupiter 05/10/2016 10:45

oui le pain nourri, c'était une denrée essentielle , avant.

sur arte + 7 il y a "les grands mythes" en deux volets de 26 minutes , de Gaïa à Jupiter

Le vieux Scaf 05/10/2016 07:58

Je voudrais bien l'essayer mais c'est très mal perçu dans notre couple ! Au même titre que le Bajana une soupe cévenole pourtant de son pays. Mais il n'est pas dit que j'abandonne surtout après avoir lu cette recette. D'une part parce que c'est certainement très bon, d'autre part parce que j'ai passé un bon moment à la lire
Et en plus avec la participation de la mère Maquerelle.

jupiter 05/10/2016 10:48

ah, la tu m'étonnes car cela n'a pas le goût fort de l'aïl. . Essayes en cachette alors !

robany 05/10/2016 07:56

j’adore ! moi au contraire ça me donne envie d'en refaire une à la "toi"
Vous êtes un rayon de soleil et je vous assure que, résident, dans le nord ça fait du bien !

jupiter 05/10/2016 10:51

C'est gentil de dire ça Robany. cette recette disparait, beaucoup de soupes aussi. sauf celle de poisson. Le soleil (pas moi) est présent quasiment tous les jours depuis l'été, la pluie nous boude, et niet champignons.
A bientôt donc. Patrick

CATALANE 05/10/2016 07:28

Tu veux que je te dise ? Rien que d'y penser à cette "soupe à l'ail", j'en ai des nausées ! Mon père en raffolait et il s'en faisait souvent, et moi, rien que l'odeur me faisait fuir. Et pourtant, l'ail j'adore, mais cru ! Ou à peine revenu (dans une persillade). Quand je fais un gigot par exemple, je met toujours les gousses d'ail dans le plat, mais je n'en fourre pas le gigot. Cela m'est arrivé de manger chez des amis qui avaient fait un gigot et qui l'avaient farci avec plein de gousses ! Une horreur pour moi, à vomir ! Bon, c'est ainsi. Donc ta recette, je ne la ferai pas. Mais ... je ferai les autres ! Bisous, bisous.

jupiter 05/10/2016 10:55

oh l'ail cuit n'a plus le goût de l'ail ou si peu. Je ne plante pas les gousses dans le gigot. je pile l'ail que je mélange à la moutarde puis je fais une pommade, j'enduis le gigôt plus papier film et une nuit au frigot, ensuite je cuit (sans le plastique diantre) et pas de goût d'ail et d'auréoles bleutées dans la viande.
Certaines personnes sont rebuttées à cause de la connotation pauvre des tranches de pains, pour le pain c'est noble. Bisous.

jluc 05/10/2016 06:57

La super recette "détox" comme on dit maintenant, à faire après les fêtes pour soulager les boyaux de trop de mangeailles.
Moi perso, je ne mets pas d'oeufs mais c'est juste une affaire de goût.
Et contrairement à ce qu'on peut penser, ça cale bien le bide ! (rire) .
belle journée Patrick, prends soin de toi.
Jluc

jupiter 05/10/2016 10:58

et oui jean luc il faut que ça cale, et le pain à l'époque c'était du bon gros pain au levain.
beaucoup de gens rajoutaient de l'huile, des oeufs, du lard (s'il y en avait), ils travaillaient dur manuellement à l'époque , pas de détox, pas de sous.
que la santé t'accompagne.
patrick

Vicini 05/10/2016 05:32

Tu veux que je te dise je n'en ai jamais mange ni meme pense a en faire une il faudra que j'essaie ca doit etre bon merci pour la petite histoire bisous et bonne journee

jupiter 05/10/2016 10:59

c'est juste une soupette à l'eau mais avec du goût et surtout du pain pour caler. Bisous et à bientôt.