Patrick et les canadairs (auteur "fée tourtonnette")

Publié le 30 Décembre 2016

Vous connaissez la Fée tourtonnette, c'est elle qui m'a donné la recettes des tourtons !

.................


Une violente bourrasque de vent fait tomber la table de camping, un nuage de sable s'envole loin vers la mer. Une petite sieste s'impose quand même avant de de plier bagage.
Patrick trouve une barque retournée dans un coin bien à l'abri du mistral, s'y installe et s'endort très vite.
Soudain: vraoum ! vraoum ! un bruit d'enfer venant du ciel qui l'a projeté à terre.
C'est quoi c'délire ? se dit-il. La réponse lui parvient avec l'arrivée de 2 énormes canadairs.

ECOPAGE.jpg
 

 

Couverture 
canadair

 

Couverture

Et Patrick se souvient de la première fois où il a vu ces monstres d'acier se poser avec tant de maitrise à la surface de l'eau, en affleurer à peine la surface, écoper puis remettre les gaz à fond, accélérer à mort en tentant de redécoller. Il avait eu envie de crier : allez, vas-y ! décolle ! décolle !
C'était ce jour là, il y a bien longtemps maintenant que Patrick s'était dit: moi aussi, un jour j'éteindrais des incendies, je serais pilote ou conducteur au volant d'un camion rouge qui foncerait toutes sirènes hurlantes: pinponpin ! pinponpin ! Je sauverais des vies, je sauverais des maisons et les animaux de la forêt prisonniers des flammes, un jour, moi aussi, je serais: "soldat du feu"

Mais aujourd'hui, il ne s'agit que d'un entrainement de la sécurité civile de Marignane.
Après 3 rotations, écopage - largage, les pilotes retournent à leur base avec leurs pélicans jaunes.
Patrick se rendort, il rêve: il est à côté de chez lui et discute avec son voisin, "a famous English actor" qui lui a permis de parler à la perfection la langue de Shakespeare.


 

eric idle-1

Couverture


Ils se racontent des anecdotes de cinéma, d'inoubliables tirades d'acteurs, des blagues de réalisateurs, des séquences incroyablement osées:

 
 
 
 
 
 


Quand soudain, cette tirade bien réelle: oh le papet ! faut pas rester comme ça ! vous allez vous ensuquer au soleil !
Patrick bondit en répliquant comme Robert de Niro dans Taxi Driver: you are talking to me ?
Mais ce n'est que le facteur de Ramatuelle qui vient distribuer des prospectus aux établissements de plage qui, hors saison ressemblent plus à des baraquements de chantiers qu'à des restaurants selects.
Olà ! facteur ! qu'est ce que vous faites donc, y'a dégun ici .
Et le préposé de répondre: Le règlement il dit de distribuer le courrier quotidiennement et dans la boîte réservée à cet effet, alors moi, facteur d'avenir, je respecte le règlement.
Ouah cong !
Oh ! la ! ça roule encore ces engins là
? et très connaisseur, Patrick fait avec le facteur le tour de la moto chargée de 3 sacoches, et datant de Mathusalem. C'est quoi, Motobécane ou Honda 125 CB ? c'est une bicylindre ? vous la démarrez au kick ?
C'est pour cette raison que tous les préposés chargés de distribution en moto ont le mollet droit plus developpé que le gauche.
Ouah cong !

"C'est donc vous le facteur qui avez crée à vous tout seul le festival de Jazz à Ramatuelle ? En général les facteurs ils sont tous un peu fada, il n'y a qu'à voir le facteur Cheval, où le mien qui finit sa tournée complètement bourré, mais vous ça à l'air d'aller"
"Vous êtes bien gentil vous, merci, répond le préposé à la distribution"

"Eh bé voui, c'est moi"
" ?je vous ai vu à la télé, vous ne seriez pas le fameux facteur swing demande Patrick, "Mais dites donc facteur.....


 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Galèjades

Commenter cet article

Liliane 01/01/2017 19:24

Enormes les canadairs !
J'ai vu pourquoi les facteurs avaient le mollet droit plus gros sur ta vidéo !!! Bonne soirée au Sud. RÔOOoooo bisousssSSSS Jupinou.

jupiter 02/01/2017 13:07

je crois qu'ils fonts 20 m sur 18, tout ças pour porter juste 6 000 litres d'eau

gros gros bisous

René 30/12/2016 11:48

Bonjour Jupi.
Avec ta faconde provençale tu arrives toujours à nous faire sourire...Même avec des sujets graves...Merci et bonne journée à tous *.

jupiter 31/12/2016 13:21

ce n'est pas moi qui ai écris le texte mais une copine du collégue de st tropez René

bon bou d'an

marie 30/12/2016 10:45

Recoucou, Jupiter , que de Belles histoires à Lire , mes videos ne fonctionnent pas pour l'instant ! attendre qu'ils me disent ! Ta Nostalgie est très Belle ! et comment remercier ces sauveteurs venus du ciel ( si dangereux à l'écopage ! ) et , vous tous Soldats du Feu , qui avez tant fait pour nous au péril de votre Vie et certains jusqu'au sacrifice !!!! Merci , Patrick , pour leur souvenir !!!! bises : marie .

jupiter 30/12/2016 11:10

ce n'est pas de moi Marie, c'est une amie d'école quand nous allions au même collège à st tropez qui a écrit cela.
Les canadairs payent un lourd tribu.
Sais tu que pour les SPV le métier n'est pas reconnu à risque, en 2003 à vidauban le sarko l'avait pourtant promis.bises,patrick

jluc 30/12/2016 08:50

Donc j'en apprend de belles ! tu speake english very well !
cachotier.
eh dis donc, la motobec LT3 j'en avais une je suis même parti en Yougoslavie (sous Tito c'est pas hier !) une sacré petite meule. Oh p.... la conso et la fumée du 2T, de quoi mettre en colère notre si charmante Ségo.
rire.
belle fin d'année Patrick.
amistousamen
jluc

jupiter 30/12/2016 09:58

Oh que non jean luc, mais il fallait bien que je me débrouille sur les chantier, la majorité de mes client étaient anglais.

j'ai eu deux AV 77, une sans suspension et une autre suspendue, c'était incassable, je passais même sur certains sentier du littoral (à l'époque)

La ségo ne sais même pas allumer un feu, elle me fille la pigne chaque fois qu'elle sort une "co ies"
Amistas per tout l'an qué ven

loridon 30/12/2016 08:30

Et voilà une histoire vécue avec un Canadair
En Corse...Dans le golfe de Figari…
Nous étions en Corse en cette belle année 1975.
Ce matin là, un beau jour de juin, nous sommes parti tous les deux, avec mon matelot d’épouse, dans notre zodiac pour pêcher soit deux sars, soit un beau loup, car nous attendions des amis corailleurs pour le dîner du soir.
Je mouille le zodiac bien à l’abri du vent. Ma douce et tendre, elle va s’allonger au fond, sur un matelas de serviettes mœlleuses pour faire bronzer son corps de rêve.
Je me suis mis à l’eau discrètement afin de ne pas faire fuir la gente poissonnière.
Coté chasse sous-marine tout va bien. En surface, il n’en est pas de même !
Avec le vent naissant, un incendie à du se déclarer et deux Canadairs sont en train d’écoper dans la rade. Proche des rochers, je ne risque rien. Même si le bruit court disant que l’un d’entre eux, tel un monstre antédiluvien aurait absorbé un chasseur sous marin pour le recracher en colline.
C’est une légende urbaine ou plutôt une rumeur imbécile. Il est impossible qu’un Canadair écope un plongeur, les ouvertures étant bien trop étroites. Il parait que l’on voit cela dans un film de la télé.
Alors bien sur avec ces couillons là tout est permis !
Par contre, ils décollent quand même bien prêt de l’îlot, le vent qui se lève sans aucun doute. C’est alors que j’aperçois ma douce compagne debout dans le zodiac entre deux passages qui agite les bras en signe de détresse. Aussitôt après elle se jette au fond de l’embarcation.
Pourtant elle ne risque rien. Il faut reconnaître que ces avions quand ils vous passent au dessus, grondant de toute leur puissance, se révèlent impressionnants. Surtout pour ma jeune épouse.
Je m’empresse de la rejoindre, de la calmer, ce qui n’est pas facile et j’en entends de belles :
- C’est toujours pareil, quand tu es dans l’eau, je n’existe plus ! Il peut m’arriver n’importe quoi. Me faire enlever par un pilote de canadair par exemple ! Surtout que ceux là, ils sont comme vous les plongeurs ! Toujours à regarder les filles ! D’ailleurs s’ils passaient si bas, c’est certain, c’était pour voir si je ne faisais pas du nudisme !
Je n’essaye même pas de la convaincre du sérieux de ces pilotes qui ont autre chose à faire quand ils doivent sortir 6000 l d’eau à une vitesse de 60 Nœuds. Mais quand une femme est sur d’avoir raison, elle continue :
- C’est comme le pilote d’hélicoptère qui est tombé à l’eau en voulant zieuter Brigitte Bardot à St Tropez ! Toutes des corporations de machos !
Là, je me tais, n’ayant plus rein à dire, ne voulant pas alimenter l’incendie sentimentale en cours de développement. Il va me falloir plus qu’un Canadair de bonnes intentions pour revenir à une vie de couple calme et équilibrée.

jupiter 30/12/2016 10:10

si tu savais les co....ries qui se racontent, les écope font 80 mmx80mm
C'est vrai que les ancien Cl 215 à piston faisaient beaucoup de bruit car ils mettaient plein gaz pour s'arracher à l'eau + 6 tonnes.
Les 415 font moins de bruit car ils ont des hélices entrainés par turbine, mais il ne regarde pas les baigneuse, c'est la manoeuvre la plus dangereuse (risque de marsouinage)


par contre une histoire vrai c'est le pilote du traquer N°18 qui s'est posé dans le feu, un canadair est passé au dessus et a sauvé le pilote des brûlures, miracle l'avion était en miettes le pilote n'avait rien de rien, et j'ai appris que peu de temps après il volait à nouveau

jluc 30/12/2016 08:46

Ah Gérard, le recette pour retrouver une vie calme et une épouse ravie, elle est simple, c'est toi qui me l'a apprise :
sortir le masque-tuba-fusil et aller chercher un beau sar ou une dorade que tu feras griller sur la plage avec un gilet d'huile d'olive. grille, huile et attirail préalablement cachés dans un creux de roches. sacré Gérard !
bon la suite...euh tu l'as jamais racontée !
bises les amis, belle fin d'année et prenez soin de vous.
Bisou à Dany.