Gratin de pain de campagne (ba oui ça existe)

Publié le 29 Avril 2017

Gratin de pain de campagne

 

Facteur, gentil facteur, essaye de faire ta distribution à l'heure pour que mon amoureux reçoive au plus vite mes mots d'amour!

Guillaume Musso (1974- )
 
L'existence de Dieu ne regarde que lui.

Louis Scutenaire (1905-1987)

 

Le gratin de pain de campagne
 

 

 Attention le macron nouveau arrive, apprenez à vous serrer la ceinture

Encore une recette de mort de faim................. non je rigole.

Dans nos campagnes profondes le pain était sacré alors il n’était pas question de le gaspiller, le pain rassis était rare car le plus souvent il finissait dans la soupe grasse ou claire selon les jours. N'importe comment , la soupe était toujours garnie de pain, huile d'olive, ou oeuf battu

Toutefois cela arrivait qu'il était très dur et que seul mulet et lapin croquaient, toutefois il n’était pas question de le donner au chien ou autre cochon. I y a pas mal de recette utilisant le pain rassis, en voici une qui peut être agrémenter de plusieurs ingrédients, mais je vais vous donner celle de base.

Ce plat se faisait l’hiver lorsque la cuisinière à bois ou le four en terre cuite étaient en fonctions

 

En principe vous devez avoir tous les ingrédients à la maison

Ingrédients

 

- du pain rassis de campagne pas de la baguette industrielle

- quelques gousses d’ail (en principe 1 par tranche de pain

- 1 oignon

- un peu de lardon (facultatif)

- du fromage râpé (ici c’est de l’emmental)

- 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

- 50 grammes de beurre ou saindoux dans les campagnes

- 50 grammes de farine

- du lait pour faire une béchamel claire

- un peu de thym, sel, poivre et muscade

 Faites griller vos tranche de pain et disposez les dans un plat allant au four

Frottez une gousse d’ail sur chacune des tranches

Préchauffez votre four à 200°

Emincez votre oignon et faites le revenir dans une cuillère d’huile d’olive, ajouter les lardons et saupoudrez d’une pincée de thym, touillez

Versez cette préparation sur vos tranches de pain

Dans la même casserole faites votre béchamel claire (je sais que vous savez faire la béchamel alors je ne vais pas insister sur ce chapitre)

Salez-la, poivrez et muscadez

Versez- la sur vos tranches

Saupoudrez d’un peu de fromage râpé et enfournez pour 30 minutes environ

Servez brûlant car c’est un plat qui refroidit vite.

Une bonne salade verte en accompagnement suffit amplement, mieux des pissenlits gratuits

Macron arrive cachez vos sous

 

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Spécialités provençales

Commenter cet article

irmi 04/05/2017 00:25

Bonjour Jupi – merci pour cette belle et simple recette, elle me fait envie et saliver – miam miam…
Je veux te laisser savoir que j’ai visité la Côte d’Azur dans les jours de Pâques ! Quel beau temps nous avons eu… J’ai faite une excursion avec le bus (de Munich en Bavière) – quatre jours en tout seulement (voyage inclus). Il était manifique. Dans ces deux jours à la côte nous avons vues beaucoup. Être basée à Juan-les-Pins nous sommes allé tout le long de la côte – de Cannes à Saint Tropez et d’Antibes à Nizza et aussi à Monaco/Monte Carlo. Un peu beaucoup, mais j’ai néanmoins faite une petit tour au travers du vieille Cannes avec ce joli Marché Forville et nous sommes passées par la Vieille Ville de Nizza, que j’aimé beaucoup. Je pouvais plonger mes orteils dans la mer – comment la mer m’a manqué… . Et pendant toute cela j’ai toujours pensé à toi et que je suis très proche de Potignac.
Au fin du mai je vais répéter cette petite tour, mais seulement rester à Nizza… :-) - Comment je me réjouis déjà…
J’espère que tu vas bien, Patrick ! Je te souhaite tout le meilleur !

jupiter 04/05/2017 15:58

j'ai habité toute mon adolescence à st tropez, c'était dans les année 60/70

en ce moment il ne fait pas beau dans le midi, les cerisiers souffrent, pire la chaudière a redémarré pour le chauffage.

ma santé c'est pas terrible mais la proximité des beaux jours chauds et ensoleillés sont bientôt là Irmi

irmi 04/05/2017 00:53

Cotignac je voudrais dire/écrire.... pardon. ;-)

Olivette 02/05/2017 21:40

Oui, je sais faire la béchamel. Mais Chipie-Chérie (ma fille, la petite belle-fille pour mon mari "lou vièi gardian") ne savait pas. Elle employait donc un infâme produit épaississant qui faisait râler on mari. Depuis, je lui ai offert un bon fouet, à elle de fournir l'huile de coude, et elle s'en tire bien pour le plus grand bonheur de son z-homme. Le pain, j'ai toujours appris à le respecter, d'autant plus que mes deux grands-pères avaient été prisonniers, avaient littéralement "crevé de faim" au point de ramasser des croûtes de pain dans les "commodités des Allemands, frottées sur le pantalon t avalées comme si c'était du gâteau. Chez nous, on ne gaspillait pas une miette.

jupiter 03/05/2017 10:47

notre génération disparait olivette, je comprends que lou vieil gardian devait râler, punais c'est si facile à faire une béchamel ou un roux à l'huile. Ma fille fait mieux elle vient chercher la "bouffe" à la maison (elle a des excuse, le boulot).
Je n'ai pas connu de guerre , mais le pain et le reste était sacré, on ne jetais rien.

Martine 01/05/2017 08:35

Coucou! Bonne fête du 1ier mai! J'espère que tu te portes le mieux possible! La vie est encore rude aujourd'hui pour certains, c'est mon cas d'ailleurs. Les gens ne s'aident plus et sont devenus très individualistes. Les gens ne se rendent plus compte du gaspi. Tout est jetable. C'est triste, car le monde va à sa perte. Pourtant la planète est si belle et assez vaste pour nourrir et protéger tout le monde. Qu'est-ce qui nous arrive?.... Biz! à bientôt!

jupiter 03/05/2017 10:49

ça c'est vrai, les gens sont différents , encore plus pour nous qui sommes envahi d'anglais. On bouffe la brache sur laquelle on repose Martine

Martine 03/05/2017 07:08

Il y avait juste les sacs en papier quand on achetait les lentilles, les pâtes , les pois chiches.. etc... au détail! et on avait ces chers filets à provisions qui s'allongeaient à mesure qu'on les remplissait! Mdr! Garde courage pour ta santé. Je m'imagine comme ce doit être dur....

jupiter 01/05/2017 13:48

Merci martine. pas terrible coté santé, météo berk vent frais !
c'est fou aussi ce que l'on jette comme emballage, je suis horrifié, avant c'était pas comme ça on faisiat les courses avec un ou deux couffins et basta

Martine 30/04/2017 12:06

Bonjour Jupi! Je suis sûre que je vais adorer cette recette! Chez nous aussi rien ne se jetait. Le problème de certaines baguettes industrielles, c'est que, mal cuites, elles pourrissent plutôt que de sècher. Et j'ai justement du pain entrain de lever... Merci pour toutes les idées que tu nous donnes si gentiment! Bon dimanche et garde courage! Bizzz!

jupiter 30/04/2017 12:52

la vie était rude avant Martine , le gaspi n'existait pas

Annie06 30/04/2017 11:22

Quelle bonne idée de recette. Il fallait y penser... Bisous Patrick, très contente de vous lire. Une bonne Fête du travail à tous. Bon alors les doigts pieds en éventail le 1er avec un brin muguet à la boutonnière.

jupiter 30/04/2017 12:53

les vieux ne jetaient rien de rien Annie, ici il fait pas beau pourtant on est proche à vol d'oiseau

CATALANE 30/04/2017 07:42

Pas eu le temps de passer hier voir ta recette ! Ben suis cloche quand même, je n'aurais jamais eu l'idée d'utiliser ainsi les restes de pain !!! Merci l'ami. Bisous et bon 1er Mai.

jupiter 30/04/2017 12:54

l'idée n'est pas de moi monique , mais d'un vieux livre de cuisine ménagère, genre anti gaspi

Jacqueline 29/04/2017 21:40

Avec ces élections, on est eus de tous les côtés, pauvres de nous! Sud-Ouest, le journal ici, nous dit même que si le FN passe, les particuliers n'auront plus accès à leurs comptes bancaires! Si Macron passe, les sous seront pour les banques. Peut-être qu' il va refalloir manger des glands comme avant la découverte du blé , bien les faire tremper dans les ruisseaux pour ôter les tanins amers, puis sécher, moudre et faire son pain de glands, Jupi, tu nous donneras tes bons plans.

jupiter 30/04/2017 12:58

mon Dieu on est au bord du gouffre jacqueline.
j'ai pas de trucs, j'ai un vieux torréfacteur à glands, pendant la guerre (j'ai pas connu) les vieux faisait du mauvais café avec.
Mes bon planc : déterrer mes lingots et les porter en suisse et demander l'asile politique. Ma mère était suisse , j'ai des chances ?????

La Fille du Boulanger 29/04/2017 20:25

Ah ! je rentre des courses et je me demandais que faire pour le repas de ce soir...

Je vais faire ça !

J'ai du pain de campagne au levain, fait maison (merci papa !) il est frais mais grillé, on ne fera pas la différence ;-) .

Merci Jupi ! ta recette tombe à pic car vraiment, je me demandais que faire après une journée à cramer des branches (on avait fait 30 stères de bois, dans ce coin... ça en a fait des branches à trainer jusqu'au bûcher ! ) puis les courses : claquée que je suis et ça, c'est simple et ça m'a l'air fort goûteux !
(ce truc Captcha : en effet, fort ennuyant ! ça se fiche au milieu alors que je ne lui demande rien du tout et ça m'empêche de corriger mes fautes de frappe ! GRRrrr !
Bonne soirée et encore merci :-) )

jupiter 01/05/2017 13:54

Joyeux premier Mai, un de ces jours cette fête disparaitra.

je connais l'eïssade , mais je préfère le jean-pierre pour faire ça; ici il y a énormément de pins, mais eux ils ne rejettent pas, par contre il y a beaucoup de gourmands sur les oliviers.
Bonnes agapes

La Fille du Boulanger 01/05/2017 01:24

Hello ! Jupi et Marie,

J'ai un peu de temps devant moi, je suis en train de cuire les gâteaux de demain car nous avons une (petite) réunion de famille, tous nos enfants ne viendront pas mais, pour celles qui viennent, je mets les petits plats dans les grands comme quand ils viennent tous.

Merci, Marie, pour tes conseils, je vais me replonger dans les problèmes que m'a créé cette "Captcha" et qui me les recrée, cette fois encore d'ailleurs puisque je ne vois pas la totalité de mon texte... Ne dit-on pas que "le mieux est l'ennemi du bien" ? et moi, je dis surtout lorsque ce mieux ou ce bien sont bien mal pensés ! et le logo bien mal placé...
Les gens veulent du neuf et de l'original et parfois, c'est juste nul...
En tous cas, merci pour les conseils qui n'étaient pas des leçons, du tout ! mais du partage d'expérience et moi, j'apprécie.
Je ne prends pas la mouche pour rien, je suis consciente de mes limites et je suis toujours ravie d'apprendre grâce à l'expérience des autres. Je me répète mais, merci encore !

Pour te répondre, Jupi, hé bien oui, nous nous chauffons au bois car dans cette région si humide, le bois pousse beaucoup et si nous ne coupions pas tous ces frênes qui poussent à toute allure, ce serait vraiment la jungle chez nous !
En plus, ça serait vraiment bête de couper tout ce bois pour le laisser pourrir sur place et payer de l'électricité, du charbon, du gaz ou du mazout pour nous chauffer alors que nous avons tout ce bois presque gratuit, à disposition...
Je suis obligée de me balader, en toutes saisons, "l'aïssade" (je ne sais pas comment ça s'écrit, mais je suis certaine que tu connais aussi !) afin de zigouiller les petits arbres avant qu'ils ne s'installent vraiment aux endroits où il ne faut vraiment pas qu'ils poussent...

A part ça, hier, j'ai fait la recette et nous nous sommes régalés !
J'en avais trop fait et nous avons pu regoûter aujourd'hui.
Nous avons aimé chaud autant que froid : nous avons pû juger puisque nous avons fini le plat à midi.
Je la refais demain en guise d'entrée pour le faire connaître à mes grandes filles qui viennent demain et je vais le leur faire découvrir tiède avec une salade verte.
Je ne vais en faire qu'une une seule tranche (mes pains sont si gros !) dans un petit "sietton", pour nous 4, car il va nous falloir goûter à tous les plats.
En tous cas, je garde l'idée de ce "croque-monsieur" provençal et même, je vais le faire découvrir à ma soeur aînée en lui envoyant la recette.
Vraiment très goûteux : les pauvres savaient aussi allier les bonnes saveurs afin de se régaler et cela sainement.

Bon, nous sommes déjà le premier mai et j'en profite pour vous le souhaiter très bon.
J'espère que dans le sud-est, vous aurez un beau soleil de saison et nous, dans le sud-ouest, nous nous contenterons de la pluie qu'on nous a promise...

A plus ! :-)

La fille du boulanger qui a dû bien attendre avant de pouvoir envoyer son message... merci à ce "chiapacan" de Captcha ! qui m'a empêché, avec des images à la noix et des questions débiles, déferlant en cascade, d'envoyer à minuit dix ! Heureusement la voie est libre maintenant alors que je ferme l'ordi pour aller me coucher... A plus ! et à bientôt pour de nouvelles découvertes.

marie 30/04/2017 19:43

Bonjour , La Fille du Boulanger , pour la " CAPTCHA" tu peux revenir sur ton commentaire et te corriger ; remarques , je fais " la maligne " mais n'ai découvert celà qu'il y a peu , car sur la plupart des blogs , ils ont réussi à la faire enlever mais compliqué ; Bref , tu as compris que lorsque que tu as tapé ton commentaire ( car on le voit ) , des images apparaisent et nous devons choisir d'après la demande , des fois : une ou deux fois de suite , ( çà prends qqes secondes ) et après tu peux taper sur ton commentaire qui apparaitra alors , mais tu as du faire tt celà : bon W.E. du 1 er mai : cordialement : marie qui ne veut pas donner de leçon mais peut-étre que certaines personnes ont étè " déboussolées ".

jupiter 30/04/2017 13:03

ah oui cette captcha c'est vraiment Ch ant.
Tu te chauffes au bois, tu as raison. Mon plat ne se fait plus maintenant. A cotignac les gens (les riches) on voté fillon, il n'y a rien que nous , c'est le pen autour du canton, avec macron on va se chauffer aux billets de banque

lizagrece 29/04/2017 19:08

ça a l'air bon !

jupiter 30/04/2017 13:04

ça se mange liza, j'espère que tu as beau temps

marie 29/04/2017 17:42

Coucou , Jupiter , alors entre La Peste ou Le Choléra , on va devoir avoir recours à tes recettes !! je ne la connaissais pas cette dernière ,et, eh! bien ! je vais te dire qu'elle me tente bien avec tes belles tartines grillées et le tout bien bien recouvert de la béchamel et beaucoup de gruyère rapé avant qu'on ne puisse + en acheter ! car qd je regarde mon ticket de courses , écrites avant , je n'en reviens tjrs pas à la caisse : tt a encore augmenté ; alors Merci pour tes recettes simples mais qui nous nourrissent , nous les retraités : " existons-nous encore vraiment d'ailleurs ? et, toi, Patrick , comment vas-tu ?ai moins de temps avec mon mariet avant-hier , 6 prises de sang à Perpignan , pour me rappeler , à peine partie : revenez , on en a pas assez pour le 11 mai! et de + à la pharmacie le produit principal pour l'infiltration est en " rupture de stock jusque ..... " , c'est pas vrai , en ai assez de souffrir : Pauvre France qui arrive à manquer de médicaments ; bon, on verra et supercontente de te revoir , tu nous manquais avec tes Galéjades : bises amicales : marie qui va faire ta recette la semaine prochaine et te dirai quoi ; courage aussi .

jupiter 30/04/2017 13:09

Je sens que l'avenir va nous plonger dans la régression Marie, cette recette ne se fait plus, c'était sur un vieux livre de cuisine ménagère. Pas assez d'augmenter les choses ne sont plus vendu au kg, exemple les bacs de glace, le poisson congelé etc............je vais cahin caha, c'est pas terrible, j'ai des mots de tête affreux, rien n'y fait. Bises. tu sais je ne fais que passer, excuse moi

René 29/04/2017 17:37

Bonjour Jupi.
Rien ne se perd, tout se transforme !!!
J'arrive du jardin et je suis relégué, assoiffé et avec le bronzage du jardinier hihi.
Porte toi bien.
Bonne journée à tous*.

jupiter 30/04/2017 13:11

aujourd'hui pas de bronzage ici, il fait gris et du vent, on dirait un temps d'automne, mes burlats tombent au sol à moitié rosé, merdum

wajo 29/04/2017 16:53

bé voilà une recette qui est régulière ici avec le bouding
ici,comme tu dis,jamais on jette le pain et cette façon salée de l'employer est souvent ici et moi,je mets pas de lardons mais toujours un légume saisonnier avec çà , cette semaine,j'ai mis un reste de chicons cuits et j'en prépare un pour demain avec les fanes de radis passés à la poêle avec de l'ail et huile d'olive
le boding est la façon d'employer le pain rassis en sucré , trempé dans le lait-cassonnade avec des raisins secs ou des abricots secs ou pruneaux et des oeufs battus et le tout cuits dans un moule à cake;nous,on a pas macron mais on est pressé-citron par un gouvernement gripp-sous !!!

La Fille Du Boulanger 02/05/2017 14:21

Mais qu'est-ce que c'est le "Jean-Pierre" ? un outil ou un voisin ? une bonne blague ?

C'est rigolo que tu me parles d'oliviers, nous en avons planté 6, samedi, de 4 variétés de par chez nous...
En novembre, si nous allons sur la tombe de mes parents, j'en ramènerai, à nouveau une demi-douzaine de plants que je continuerai à planter dans l'allignement où j'ai planté les premiers.
Ca fera super beau dans 30 ou 40 ans, quand je ne serai plus là pour les voir...
Il y a déjà de petites olives sur certains plançons et sur une autre variété, des fleurs.
Je vais tout faire tomber car ce sont des arbres d'un an mais je vais prélever des boutures puisque je dois les tailler afin qu'ils ne s'épuisent pas à devoir les nourrir.
Dans le sud-ouest, nous avons des palmiers et chez moi, il y en a presque autant qu'à Hyères !
Au bas du talus sur lequel j'ai planté les oliviers, je vais planter ces palmiers qui ne craignent pas trop le gel (il leur faut -20°C pour les faire crever...) au moins, quand les gens arriveront chez nous, ils penseront qu'ils sont bien arrivés chez moi, la provençale qu'ils appellent encore "l'étrangère" au bout de 28 ans ! et presque 37 ans de mariage avec mon autochtone...
(En effet, la Captcha est toujours là... :-( )

jupiter 30/04/2017 13:14

tu en fait de bonne chose dit donc. crois tu que la génération qui vient feront encore ça !
tout se perd. Nous on va être centrifugé, étranglé avec nos deux couillons de politique de vrais acharnés par le pouvoir!

Gérard Loridon 29/04/2017 16:48

C'e n'est pas cela que l'on trouve dans le Reboul et qui s’appelle "La Quiche Jupi de Cotignac" pendant la guerre on mangeait du paté de pain...sans viande. Et c'est macron qui a dit " il faut donner au français du pain mou chaque jour car bientôt tous n'auront plus de dents ". Cela s'appelle le coup du père François

jupiter 30/04/2017 13:20

non Gérard, j'ai trouvé cela dans un vieux livre de recette ménagère, à l'époque il n'y avait pas de photos.Je ne connais pas le pâté de pain. je sais que les québécois font souvent du pain de viande, ou alors leur bizarre poudding chômeur.
Je pense qu'on aura du pain et des jeux. On est mal parti, il faut que le vote blanc soit pris en compte, le père François a beaucoup de chose à porter sur son dos !