les vraies tomates, en plus gratuites

Publié le 1 Août 2017

 

Vous qui nous traitez de français périphériques, oui oui, on gravitent autour des métropoles pour essayer vendre des produits comestibles locaux sans traitement. Vous qui préférez acheter étranger des tomates boules de pétanque au goût insipides. Vous qui découvrez pendant de courtes vacances, la "périphérie" , sachez qu'on est fier d'habiter ailleurs que dans vos VILLES où vous avez créer plein de problèmes , comme la surpopulation, la pollution, vols et j'en passe.

Certains des non périphériques essaient de se reconvertir en achetant une ferme, des vaches ou de la terre. Vous verrez que la terre est basse, qu'il faut beaucoup d'argent et vous aurez beaucoup de désillusions.

Vous avez de l'argent, alors sauvez nos *"deux mamelles de la France" en achetant local, et surtout goûtez toujours avant d'acheter, cette loi est toujours en vigueur.

 

Après avoir un peu égratigné les citadins, j'offre au regard quelques tomates normales appelées maintenant "variété anciennes", don d'une amie qui cultive sont potager sans engrais et qui donne beaucoup de sa production, et oui ici on donne, par exemple je lui donnerais des raisins en retour.

Les économistes se réuniront en commission ( à Morea) et vont conclure que c'est tuer la finance si cela se généralisait, mais de cela  je m'en contre fout.

comme vous voyez aujourd'hui on a une temps voilé et lourd. Examinez de près la peau d'une tomate !
comme vous voyez aujourd'hui on a une temps voilé et lourd. Examinez de près la peau d'une tomate !
comme vous voyez aujourd'hui on a une temps voilé et lourd. Examinez de près la peau d'une tomate !
comme vous voyez aujourd'hui on a une temps voilé et lourd. Examinez de près la peau d'une tomate !
comme vous voyez aujourd'hui on a une temps voilé et lourd. Examinez de près la peau d'une tomate !

comme vous voyez aujourd'hui on a une temps voilé et lourd. Examinez de près la peau d'une tomate !

* Sully : Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France

Auteur : Sully (1560-1641)


Contexte historique :

"Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France". Voilà les mots qu'aimait à répéter Sully, l'ami et le ministre du roi Henri IV.

En arrivant sur le trône, Henri IV confie à Sully le soin de réorganiser les finances de l'Etat. Il favorise tout particulièrement le développement de l'agriculture, aux dépens des industries de luxe que souhaitait favoriser Henri IV.

Dans ce but, il prend de nombreuses mesures en faveur des paysans : bétail et outils de travail deviennent insaisissables, construction de voies de communication, facilitation des acquisitions de biens communs et de l'exportation du blé et du vin.

Toutefois, les paysans restent encore bien souvent misérables et peu ont le loisir de déguster chaque dimanche la poule au pot...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Spécialités provençales

Commenter cet article

CARDAMOME 03/08/2017 22:39

qu'est ce qu'elles sont belles ces tomates! j'espère en avoir l'an prochain et en avoir tant que je pourrai aussi en donner. Je n'ai pas manger de bonnes tomates depuis mon jardin en 2003 que je n'ai plus...

maite la basque 04/08/2017 11:35

houps "plants" ça m'apprendra à me relire

maite la basque 04/08/2017 11:33

POUR PATRICK
je ne savais pas que l'échange de graines étaient "interdites"! Par ici dans le pays basque, il y a régulièrement des échanges de graines et de plans organisés au cours de manifestations pour les jardiniers(bourse aux plantes). il y en a une tous les ans au jardin d'Arnaga à Cambo les Bains dans les jardins de la fameuse demeure d'Edmond Rostand et à d'autres occasions lors d'échanges organisés pour les jardiniers de France dans divers villages
Pas de canicule par ici. Reste bien à l'ombre
Bizz

jupiter 04/08/2017 09:06

cela va bientôt devenir essentiel si on veux manger bon et sain, revenir aux échanges de graines comme avant (c'est très interdit par la loi). Les tomates je n'en mange que l'été cardamome.

Envolée Sauvage 03/08/2017 19:37

qu'est ce qu'elles sont belles tes tomates !!!!!! mhummmmm ! elles se consomment nature tellement elles sont rouges ! crô crô belles tes tomates mon jupinou !!!!
des bisous tous tendres pour toi

jupiter 04/08/2017 09:08

coucou gentille envolée, oui je mange la tomate crue juste avec un peu d'huile d'olives et du sel, et surtout à la température ambiante.

ace mucho calor haora , 37° sous abri hier, de gros gros bisous

Christine 02/08/2017 16:00

Bonjour Jupi,
J'a la chance que la passion de mon mari c'est le potager (et oui ayant été élevé en campagne!!) et nous avons eu cette année encore quantité de tomates et pommes de terre, par contre les courgettes, les salades et les oignons ont beaucoup moins donnés que les autres années mais je crois que nous ne sommes pas les seuls, certainement trop chaud... et un pêcher de pêches blanches(noyau jeté dans le terrain) nous a fourni des pêches délicieuses (1 plateau par jour!) par contre celui de pêches jaunes les oiseaux passent avant nous malgré l'épouvantail et les CD pendus dans l'arbre! J'ai déjà fait pas mal de conserves, sauces tomates, bolognaise, 1/2 tomates pour la provençale, tomates pelées au naturel, jus de tomates, et j'en ai encore à faire..... mais quel bon goût comparé aux tomates super marchés et différence de prix par rapport aux paysans du coin (quand je vois 2,80€ le kg de pommes de terre et 3,00€ le kg de tomates...) .
J'espère qu'on va avoir un peu de pluie ces jours ci car les promesses de la météo ne sont pas tenues lol!!
Bonne fin de journée, bisous

jupiter 03/08/2017 08:03

j'ai abandonné le maraichage martine, mon sol c'est dur+dur et sec, je n'ai que l'eau de la ville, à par qq fruitier dont deux sont morts cette année je ne ramasse rien, mais je troque des petits travaux éléctroménagers , ba oui, on est plus dans les années 70.

les conserves sont le mieux, juste à ouvrir et c'est prêt, tu as bien raison
bisous

Farigoulette 02/08/2017 10:57

Bonjour Jupi,
ici ça n'existe plus beaucoup le partage. Quand tu donnes des légumes du jardin c'est un dû pour certains, "ces abrutis de paysans sont riches ils n'ont qu'à partager" (parisiens) et en plus ils ne savent pas faire la différence entre nos tomates sans pesticide et celle du SM en imitation plastoc.

Quand j'étais gamine dans mon village les femmes partageaient même les grands plats d'été, elles échangeaient soupe au pistou, daube, farcis, ratatouille etc.

j'échange encore avec mes vrais amis, élevage de la ferme contre des légumes que je n'ai pas, cèbes en quantité contre poules ou oeufs. C'est ça l'amitié provençale. Et cette amitié là est tellement précieuse.

j'ai quand même un peu la nostalgie de mon enfance où le coeur n'était pas pourri par l'argent.

bises du bas var

jupiter 03/08/2017 13:39

oui farigoulette, on a tout perdu, mais tout.que dire de plus, je dirais plus dans l'escalier, (lieu d'un peu de fraicheur dans des escaliers et où les rampes étaient en plâtre 'je sens encore les odeurs de ces escaliers ) : "fine tu joue quoi au pmu aujourd'hui ! elle avait toujours de la chance.


mon dieu que le monde est moche

Farigoulette 03/08/2017 12:11

oui tout est pourri de nos jours, les mentalités ont trop changé. Il n'y a plus que le profit pour beaucoup de gens.

inviter pour une omelette ça ne se fait plus, il faut faire "large" pour impressionner. Idem pour les vêtements, il faut des marques et changer souvent. Pauvre France.

jupiter 03/08/2017 08:09

ça c'est bien vrai farigoulette ici pour un village de 2200 h on est guère plus de 500 du coin, alors tu vois on aura plus la loi au conseil municipal, c'est triste.
les échanges gracieux disparaissent avec les gens qui meurent, oui tu sais ceux qui disaient "remettez vous" pour vou faire assoir et boire un café, puis qui disait ; t" j'ai plein de beaux melons d'hiver , si tu en veux c'est se bon coeur".

et on a jamais laissé les personne fragile crever de chaud , la porte était toujours ouverte en bas, et on montait voir si ils avaient besoin de quelque chose



Tout ça c'est mort à jamais, l'égoisme est de mise, l'argens , l'argens


tout est pourri

Martine 02/08/2017 07:06

Coucou mon Jupi! J'ai de la chance que mon frère me donne un peu de légumes de son jardin. Cette année il a produit des courgettes en quantité. Il m'a aussi donné des tomates "noires de Crimée". Et quantité de concombres.... Ce n'est pas comparable aux produits des grandes surfaces. J'ai le malheur d'habiter dans une petite ville et d'acheter le moins cher possible... pas trop le choix. Mais c'est le cœur triste que je fais mes courses. Je crois que De Gaulle aimait cette citation de Sully... Bon courage mon ami! Bizzz!

Martine 02/08/2017 11:27

Il a malheureusement raison.... Je ne suis rien....comme tant d'autres....

jupiter 02/08/2017 09:28

j'ai appris cette citation à l'école, on avait l'instruction civique touts les matins.
on savait lire écrire et compter.

où est le hic maiintenant. Quand on vit chichement on devient aigre mais l'important c'est d'avoir la santé

si tu veux une phrase de micron il y a en une qui me file la haine envers ce mec.

"il y a des gens qui se croisent, certains réussissent , les autres sont rien"Bizz

Pascale 01/08/2017 18:42

Ah, les tomates du jardin encore tièdes en salade, le symbole de l'été ! Moi, j'ai encore craqué et je n'en suis pas fière croyez moi. J'ai acheté des tomates au super-marché fin juin, je savais qu'elles ne seraient pas bonnes mais trop de chaleur et trop envie. Pas bon, c'est pas exact, plutôt sans goût (aucun ni bon ni mauvais), croquantes et biensur pleines de flotte. Bref, les tomates, on les a oubliées dans le placard à légumes puis on est parti en vacances (les cévennes c'est chouette !) et bien, à notre retour 4 semaines plus tard,les tomates étaient toujours vivantes : ni pourries, ni moisies juste un poil moins ferme...je demande pardon à mes petites tomates du jardin !

jupiter 02/08/2017 09:31

c'est une variété tout terrain tout climat, la majorité de ces tomates sont produites en bretagnes pour la France, c'est normal il n'y a pas de soleil.

les gens ont oublié que cela s'appelle pommo d'oro, dans le midi on ne plante pas des tomates, ou est le hic hein!

helenne 01/08/2017 17:52

Elles sont magnifiques
Sur mon balcon j ai planté des pieds de tomates pour le plaisir de manger de vraies tomates

jupiter 02/08/2017 09:33

il faut faire comme toi helenne au moins savoir que la tomate était bonnes avant. arrose au pied et lève les "goumants" entre les branches qui poussent et ne touche pas les tomates s'il a plu

ANDYTR 01/08/2017 16:57

Mon voisin me fournit en belles tomates comme les tiennes, avec du goût, du jus et une peau fine, des aubergines également ,le tout sans traitements ni engrais, un délice.
bonne continuation, on étouffe, cette nuit à 2h du matin, il faisait 30° dehors, sans air, vivement un peu de pluie.
A bientôt Jupiter, portez-vous bien

jupiter 02/08/2017 09:36

oui tout cela exite encore, ouf heureusement ! cette nuit fut vraiment étouffante, et que dire de la journée qui arrive, pourtant je suis provençal le chaud violent je connais mais cette moiteur qui persiste , non. Vivement un gentil orage
bon mercredi

René 01/08/2017 14:54

Bonjour Jupi.
Rien ne vaut les tomates en boites et on en a toute la saison. Je m'y connais et je ne prends que de la marque hyper U. Savoureuses et goûteuses à souhait et moins chères que les vôtres. Vivement les promotions.....Bonne journée à tous les jardiniers*.

jupiter 02/08/2017 09:38

je suis tombé dans le coulis étant petit, depuis j'assaisonne avec du signal à la tomate , "raies rouges" les omelettes au shampoing aux oeuf et depuis je vais mal !
vivement un peu de pluie

daniele brignoles 01/08/2017 12:11

quelle chance!!!!! super belles

jupiter 02/08/2017 09:39

le partage existe encore daniele, pour le moment micron ne taxe pas les jardin potager, mais................

lizagrece 01/08/2017 11:43

Magnifique panier de légumes !

jupiter 02/08/2017 09:40

dans ces tomates il n'y a rien à perdre liza, en plus c'est sans taxe

Monique Toulouse 01/08/2017 09:58

Bonjour.
Et oui les tomates anciennes "quesako"?? un truc pour les bobos pour leur faire payer des tomates entre 4,50€ et 6€ le kilo..Celles-ci issues du jardin sont magnifiques . Nous en ramassons aussi pas mal et aussi nous faisons des échanges ou des heureux parmi nos voisins Nous récoltons 'de notre semis des roses de berne, des ananas, etc pas plus difficiles à cultiver que les autres plus "classiques" . Il faudrait que ça soit le producteur qui en profite ...mais ...
Bonne journée et bonnes tomates et autres légumes d'été.

jupiter 02/08/2017 09:43

merci d'abonder dans mon sens monique, il n'y a rien d'ancien, c'est les autres voleurs qui se trompe. Vive le partage des produits et des graines aussi, comme avant (c'est interdit par la loi l'échange de graines)
nous de la terre ou gueux pour ceux de Paris on vit mieux qu'eux.
Bon mercredi Monique

CATALANE 01/08/2017 09:51

Et oui, il n'y a que cela de vrai, le partage entre voisins. Nous faisons aussi beaucoup de troc dans notre village, et j'apprécie beaucoup. Tiens cette année, je pense que nous aurons une belle récolte de pitchoulines (je les compte presque tous les jours : hi hi hi ), aussi mon voisin qui m'amène ses tomates, il aura quelques bonne bouteilles d'huile !
Allez, bisous Patrick, et portes toi bien.

jupiter 02/08/2017 09:48

POUR NINE

la mort des légumes c'est quand ces enfoiré de l'inra on sorti les tomates blindées hors saison, ensuite le (froid), et maintenant c'est de l'insipide que les gens ach^ètent machinalement dans les SM.
même si on est des bouseux on mange encore de bonne choses

jupiter 02/08/2017 09:45

le partage état encore plus grand dans nos petit village il y a 50 ans, les gens apportaient aux "vieilles personnes" du raisin, des tomates , melon , etc et même les kakis l'hiver.
c'était une vie normale. gros bisous

nine 01/08/2017 11:10

Bonjour,heureux vos voisins ,c'est vrai que manger des tomates de son jardin et une merveille et les autres légumes aussi, pas de comparaison avec les GS qui vendent n'importe quoi ( pas à moi )mais bon à qui la faute ?? Allez bonne tomate et bonne journée