Aïgo boulido (détox)

Publié le 26 Décembre 2018

Aïgo boulido

cette recette est bon moyen pour vous dégorger un peu de tous les excès des réveillons à venir, cette soupe associé à une tisane thym/romarin va vous retaper !

Aïgo boulido  (soupe à l'ail)

recette plus bas

 

 

Voici une soupe dont la première lettre annonce la couleur A, non pas comme Ail, mai comme Aïgo  (eau en provençal) , donc le titre de cette recette se traduit tout simplement par eau bouillie

Bon d'accord le second ingrédient commence aussi par A et c'est de l'ail bien entendu

Pour cette recette retournons dans le passé ou peut être dans un futur proche, où nous serons tous retournés à la terre par la force des choses et par la connerie de.............

Once upon a time * le pauvre  Mile* rentra dans son cabanon fort tard le soir. La journée avait été épuisante à lever les clavùns* d'un mauvaise restanque, afin d'en faire un petit morceau cultivable pour des pois chiches ou trois oliviers
Mile était vieux garçon, c'était assez courant pour ceux qui n'avait  pas de terre et qui vivaient sur des terre gastes, terres désolées arides improductives sauf pour quelques cultures , par exemple les pois chiches qui poussent au "sec" mais qui épuisent les terres très rapidement, d'ailleurs les seigneurs interdisaient pour la plupart cette culture sur les terres gastes .

Bon, je ne vais pas vous gonfler avec des choses que je n'ai pas connues. Mile devait donc se faire les repas tout seul, et de drôle de repas. Tout son temps , il le passait sur ses mauvaises terres. Il n'allait pas souvent à l'épicerie du village, l'argent était rare.

Ce soir la , le placard était vide, mis à part un mauvais bout de fromage dur comme de la pierre, un fromage de chèvre dont la DLUO aurait pu se dater au carbone 14.

Comme beaucoup d'autre soir il se fit donc une soupe d'aïgo bouillido

Les ingrédients  étaient tous gratuits, les oeufs du poulailler, le thym, l'ail, le laurier, la sauge, l'huile, le fromage de ses chèvres,  le pain aussi car il laissait ses céréales au boulanger qui lui donnait autant de pain de son dépôt  , moins une partie qu'il gardait en dédommagement de son travail de boulangerie. Cette pratique était très commune "avant".

 


 

AÏGO BOULIDO à la moi

 

DSC00170

 

 

- 1/2 tête d'ail mais vous pouvez allez largement au delà, l'ail est bouilli, la soupe n'est pas "forte"

- 3 bonnes cuillères d'huile d'olives

- un bouquet garni (laurier sauge queues de persil) ficelé, "j'ai pris une bout de laine de ma chaussette car cela donne un peu de goût"

- un mini branchette de thym sec

- 3 jaunes d'oeufs (congelez les blancs)

- sel poivre

- et de l'eau

- 2 clous de girofle

- en principe de grosses tranches de pain de campagne avec un fromage dur

 

DSC00165

 

 

Épluchez vos gousses d'ail et aplatissez les avec le plat de la lame d'un gros couteau

Faire chauffer votre huile dans une casserole à fond très épais jetez l'ail , le thym, les clous de girofle et le bouquet garni et faites revenir deux trois minutes

Verser lentement votre eau et faire monter en ébullition très rapidement, salez et poivrez

Couvrez et baissez le feu, cuire 25/30 minutes

Pendant ce temps grillez votre pain  ou coupez simplement vos tranches de pain rassis, puis râpez y du fromage

Un peu avant la fin de la cuisson mettre vos trois jaunes dans une soupière tiédie

Poubellisez les clous de girofle, le thym et le bouquet garni, donnez un petit coup de mixer !!!!!! en principe Mile n'avait pas ce genre de truc et mangeait cette soupe clairette.

Versez votre liquide bouillant lentement sur les jaunes en les fouettant constamment

Servez très chaud sur vos tranches de pains

DSC00168

 

 

Finissez votre raclure de fromage avec le pain dur, buvez une bonne quille de rouge et allez dormir d'un mauvais sommeil sur votre paillasse près des chèvres et du bouc pour ne pas avoir froid

* once upon de time : il était une fois, expression qui lors de mes année collège m'avais donné du mal à traduire mot à mot

* Mile : diminutif d'Emile

* Clavùns : pierre de la taille d'un poing maximum que l'on enlève au fur et mesure des champs cultivables, pour en faire des clapiers (gros tas de cailloux ressemblent au ballast) cette source de pierre est inépuisable vu qu'il en sort toujours. Ou aloooooors c'est un coup des Chinois qui sont tellement nombreux , tassent les pierres qui ressortent chez nous, merdum!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Spécialités provençales, #La cachina, #Plat principal

Commenter cet article
C
Coucou Jupi, moi aussi je vais le refaire cette année ton Aïgo Boulido et cette fois avec de l'ail Rose de Lautrec qui me reste d'un cadeau de vacances d'une copine. Depuis qu'il y a le chauffage à temps plein, les gousses sèchent un peu. Mais comme tu le dis à Lizagrèce, ça sent quand même : MDR ! Amitiés de Bri.
Répondre
J
Il est délicieux cet ail Bri, si possible le mettre dans un endroit pas chauffé, en plus bientôt il va germer mais restera bon. Oui l'ail c'est l'ail mais la cuisson diminue fortement le goût mais pas ses propriétés . Pour désinfecter une petite plaie frotte de l'ail cru c'est un puissant antiseptique. Dans le commentaire l'ailne sent rien, ;) Amitiés patrick
R
Joyeux Noël à tous et merci Jupi pour tout l’ensemble de ton oeuvre ! Je te bise....
Répondre
J
Mon Oeuvre René ? tu veux rigoler, en plus je suis à court d'idée. Il me reste à écrire la galéjade du "marteau" et celle de la transumance , mais je flemme. Bise à ta femme , na
L
ça doit dégager après ...
Répondre
J
Non Liza l'ail est cuit , mais tout de même on sent l'ail
C
Bonjour,
J'avais la recette de ma mère (qui est du Nord) mais comme Martine je n'ai jamais osé faire l' aïgo boulido. Je garde donc cette recette que j' essaierai dans la semaine. J'aime beaucoup les petites histoires qui accompagnent certaines recettes, de bon matin ça nous "Punche".
Je souhaite à tous un bon Noël.
Répondre
J
C'est très facile charline, cette recette est classique, mais elle se perd. Les galéjades se font rares, mais resterons encore un peu.
Bonne journée de Noël et de beau cadeau
M
Bonjour mon ami! J'adore l'ail! Mon petit péché? de l'ail bouilli tartiné sur un croûton de pain….. alors ta soupe, je suis archi sûre d'aimer! J'en avais déjà entendu parler, mais jamais osé la faire…. Merci pour la recette et l'histoire de ce pauvre Mile! Bon réveillon! gros bisous! à bientôt! bizzz!
Répondre
J
L'ail c'est la vie Martine, micron c'est la mort de la France telle que l'on a connue. La recette est facile, quelquefois j'en fait, ou alors une simple roustide avec de l'ail frais, ça refoule, les oignons blancs crus sont bon avec du pain mais c'est plus de mon âge , mon système digestif dit non. Mile est mort et c'était un riche cafetier, hihi.Bizz