Faire un Plat de côtes de Bête Rousse (sanglier) en pommade d'ail

Publié le 14 Décembre 2019

 

Plat de cotes de sanglier à la pommade d'ail

dimanche 15 il y a les croissants aux pignons

DSC08194

N'oubliez pas de jouer au loto ce Vendredi

Pour vous rassurer un bête rousse est un sanglier de 8 à 12 mois environ, bref les meilleurs.

Bien sûr ces bêtes rousses peuvent se faire entiers à la broche, un peu comme dans les délires gastronomique de notre cher Obélix.

Étape n° 1 faire décongeler le morceau la veille dans le réfrigérateur, choisissez un morceau bien gentillet et qui contente l'oeil

 

DSC08171

 

Fournitures :
- 1 gros oignon
- 20 gousses d'ail
- 50 cl de fond de veau léger
- 3 gousses d'ail pour la pommade
- 3 CaS d'huile d'olive
- thym
- pas de laurier chapacan*
- sarriette
- une extra mini branchette blanche de céleri
- gros sel, poivre noir concassé

Pilez l'ail avec une peu de gros sel, du thym et de la sarriette, attention si vous voyez peu "d'herbe" c'est que la notre est super forte, et pas celles à Mister Ducros

DSC08172

Montez une simili aioli à l'aide du pilon, , montée sans oeuf, à l'ancienne.

DSC08173

 Enduisez une face seulement de la viande avec cette pommade, filmez le récipient et laissez un moment à température ambiante, et s'il vous plaît pas de crise avec les bactéries, cette viande sera très cuite à coeur, vous ne risquez absolument rien.

DSC08176

 

Dans une bonne cocotte en fonte, coupez votre oignon grossièrement, ajoutez vos gousses et la branchette de céleri,  puis faire dorer la viande légèrement coté non enduit en premier, puis de l'autre côté.

DSC08185

Mouillez avec 50 cl environ de fond de veau allongé d'eau tiède

DSC08180

Faire cuire au début à découvert, puis couvrir vers la fin , la cuisson dure environ plus d'une heure, vous allez obtenir un vrai morceau de beurre

DSC08194

Servir avec les aulx , voui , un ail , des aulx ! ùn aïl des ânes. Des os un chien
Si, au contraire des idées reçues, les hommes n'avaient jamais que la vie qu'ils méritent?
Jean-Paul Sartre (1905-1980)


* chapacan (littéralement , attrape chien) en langage local c'est un bousille tout, un bon à rien
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Sanglier, #gibier, #la cachina Provence

Commenter cet article
L
Jamais cuisiné du sanglier il faut dire que d'abord il faudrait que j'en'trouve un au coin du bois rire belle recette Jupi,bravo
Répondre
P
Avec du vrai porc c'est presque pareil Yolande. chez moi ils passent au moins deux fois par semaine dans mes oliviers à 10 mètres de la maison, mais en vieillissant je ne les tue plus.Merci Yolande et bonne journée, patrick
G
C'est là que je regrette nos Cévennes quand un chasseur ami, nous offrait un morceau de sanglier. Ta recette me donne des idées.<br /> Ce jour pluie et vent je reste à la maison et j'écris<br /> .Je suis content pour les anglais qui viennent de se débarrasser de leurs intellectuels "chapacan" ceux là aussi.
Répondre
P
On peux pas tout avoir Gérard, moi c'est ma mer que je regrette. Tu peux faire un plat de cotes de porc. C'est le 15 et il fait un beau soleil ici, mais le temps change si vite, c'est encore plus qu'humide dans le jardin , pas moyen de motoculter. Pour les anglais je vais avoir des nouvelles fraiches car mes voisins arrivent dans qq jours. Je te dis qu'ils sont pas encore sortis de l'Europe , soit disant il faut revoir 600 pages de traité, c'est un peu comme le film américain "I stay, I go"