L'Escalier le Chien et dédé l'Ebéniste

Publié le 28 Novembre 2020

 

Et d'abord une éclipse, mais une éclipse de quoi ?

Trop facile.

C'est mon régal lorsqu'il est plein


 

Article dédié à notre ami Dédé un ébéniste de talent

 

 

Je vous parle d’un temps où avoir le téléphone était quasiment un luxe ou une nécessité professionnelle.  Il fallait attendre quelques fois des années pour avoir cette fameuse ligne tant convoitée.

 

 

Une fois cette ligne obtenue vous aviez devant vous un gros appareil en bakélite noir et lourd et solide. Prendre un coup de téléphone pouvait alors occasionner quelques blessures.

 

 

Le câble court et très résistant ne vous permettait pas de vous promener dans la maison. De plus le poste était unique et point de téléphone dans diverses parties de l’habitation.

 

 

Donc, cet appareil ne comportait pas de cadran avec des chiffres et encore moins de poussoirs. Sous le combiné noir menaçant, il y avait une plaque ronde chromée avec un levier à impulsion, la fameuse magnéto, et  au  dessous sur une étiquette métallique rivée  fortement, il avait inscrit « propriété de l’état ».

 

 

Appeler quelqu’un n’était pas instantané, il fallait envoyer quelques impulsions, et en retour, toujours non instantanée, une voix féminine vous demandait le numéro de la personne que vous vouliez joindre. Ensuite il vous fallait raccrocher et attendre un « certain temps……… » mais certainement longtemps, pour avoir votre interlocuteur.

 

 

Tout cela pour vous amener à l’histoire du petit chien , qui était une chienne en vérité ,d’un ébéniste.Celui-ci avait fait installer le téléphone, « car il était de bon ton de montrer que l’on gagnait des sous  en faisant installer un  téléphone » dans son appartement.

 

Malheureusement son atelier se trouvait au rez de chaussée et n’avait pas le téléphone, les PTT de l’époque avait tout de même ajouté une sonnerie de rappel à titre professionnel, dans cet atelier.

 

Donc ce brave ébéniste,  pour gagner beaucoup de sous et faire sa pignatte, était plus souvent dans son atelier que dans son appartement. Les coups de téléphone était moins nombreux en ce temps là,  mais obligeaient notre brave ébéniste à faire des montées-descentes plusieurs fois par jour. Son brave chien  Chouchou qui le suivait partout, se braquait ces allez retour tout au long des ces journées.

 

Les Provençaux avaient la fâcheuse manie de faire des escaliers raide comme la justice, et uniquement des escaliers propices à la descente. C’est pour cela qu’ils ne faisaient pas de maison de plus de trois étages, déjà pour les jeunes et en bonne santé ces escaliers étaient raides, mais redoutables pour les vieillards et les alcoolos. C’étaient les escaliers de la mort. Ne vous demandez pas pourquoi dans les villages du Sud de la France et au-delà, les ménagères faisaient descendre leurs paniers au bout d’une ficelle. Même les docteurs faisaient passer leurs ordonnances par ce moyen sans aller voir leurs malades. Les voisines avaient déjà renseigné le docteur sur le malade, et mieux qu’un télé diagnostic par vidéo cam, cela n’existaient pas mais c’était pareil. Point de caméra de surveillance dans les rues,  mais les parents savaient déjà avant vous ce que vous aviez fait toute la journée.

 

 

Donc une fin de soirée, notre  bon ébéniste se retrouva tout seul sur le palier du premier étage, Chouchou  était resté en bas, sur la première marche.

 

- Oh, Chouchou, allez monte et viens manger ! Papa t'a fait du bon miam-miam, allez zou fait pas l'âne!

 

- Je vais pas descendre encore une fois!

 

- Si tu ne montes, pas la chèvre de monsieur Seguin viendra te chercher ! Mais que vient faire cette chèvre. Je devrai me faire reformater le ciboulot

 

Après être passé de l’amadouement aux pires menaces, il finit par descendre chercher cette bourrique.

 

 

Peuchère, Chouchou  était toute molle et sans vie, après l'avoir secoué gentiment et lui dire des mots d'encouragement, il finit par admettre que Chouchou avait sans doute fait une crise cardiaque. Cette gentille chienne qui distrayait les moments de solitude de notre brave ébéniste était morte, certainement d'une crise cardiaque, mais les dernières pensées de Chouchou avaient été pour ces putains de maçons, ce téléphone de merde, et le bon dieu qui lui avait donné des si petites pattes, mais elle savait qu’elle allait se réincarner dans un doberman et qu’elle allait pouvoir dire à coup de dents ce qu’elle pensait  à ces différents corps de métiers.

 

 

Quand à notre ébéniste, il ne repris plus jamais de chienne ni chien ni autre animal , blessé au plus profond de lui même par la mort de sa petite chienne, il travailla encore plus dur et grâce à l’argent de sa cagnotte il est maintenant  installé confortablement dans une petite maison de quelques centaines de mètres carrés en rez de chaussée au bord d’une plage que je ne nommerai pas, car il parait que les dobermans savent lire.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rédigé par La Cachina

Publié dans #galéjade, #chien, #ébéniste, #provence, #la cachina Provence

Commenter cet article

marie 29/11/2020 16:32

Recoucou Patrick , tu as raison pour les bergers allemands dont je me suis tjrs méfiée aussi , et, je comprends , que qd enfant , on a étè mordu de telle façon , on en garde une peur insidieuse : " tu as du avoir peur très longtemps ! ", car les bergers dits allemands sont trop souvent " croisés " et çà donne une race dont il faut se méfier ; en Algérie , sur la base vie d'un barrage , nos maisons préfabriquées étaient proches et mes voisins normands avaient un berger allemand , et, impossible de rentrer chez moi par la terrasse , il gardait les 2 maisons ( heureusement , 1 autre porte de l'autre coté ! ) mais tjrs attaché , puis ds un enclos grillagé , ( sa femme en avait peur ! ) mais est devenu fou et il a du étre abattu !!!! Les bergers Belges sont plus viables car souvent avec pedigree et non croisés ; qt , à Darius du haut des castes , eh! oui! , qd il restait avec moi , les nuits et me faisaient des baisers d'amour : c'était prendre mon coup ds sa gueule avec ses yeux bienveillants , puis un grand coup de langue sur la joue et se recouchait à mes pieds ! qt à ma petite Doucka , battue , s'est cachée pendant 2ans ss les meubles qd quelq'un entrait , mais elle adorait mon mari et le suivait partout et un animal est vraiment déstressant ! j'ai eu , au début des chats aussi que me donnait la station-essence car avait souvent des portées ( pas stérilisée !!!! ) mais après mes tests d'allergie à Lille , allergique aux poils de chat et en avais 2 , noiraude et mirko , que j'ai réussi à placer chez des retraités , mais ici , en Espagne , je nourris tt de méme chaque soir , après les promenades de chien , les qqes chats errants du quartier , ils me connaissent , je les " siffle " !! , j'ai eu un àne aussi et je clique chaque jour sur internet , " clicsanimaux , 10 fois sur ceux qui arrivent " car c'est gratuit et touchent par les publicités ; te rappelles-tu , l'horreur de ces 2 enfants tués par 2 pitt-bulls , près des arènes de spectacles : leur lançait des cailloux en allant à l'école ,et , un jour le loquet de la porte du jardin a cédée et se sont jetés sur eux !! c'est pourquoi , on est TOUJOURS responsable de nos animaux , il faut respecter leur nature et se faire respecter d'eux en les aimant , et, c'est pourquoi j'ai tant aimé ton histoire de l'Escalier : prends bien soin de toi : bises amicales : marie .

patrick 30/11/2020 07:07

Tu me racontes de belles choses avec cette myriade d'animaux., l'animal que j'aime le plus c'est l'Ane avec ses grandes oreilles douce, l'Ane aux "pieds" sur qui ouvre toujours la marche même devant les mulets. Ensuite le Cheval, c'est une bête magnifique qui ne doit jamais être mangé après avoir contribué à l'essor de l'humanité.
Je ne connais pas grand chose sur les chiens et les races. j'ai toujours un peu peur des chiens. Lorsque j'habitais st tropez en campagne , je plantais un piquet en terre, un chien "je ne connais pas la race" un bâtard, un charnigou comme on dit ici. il est arrivée avec les babines retroussées et m'a sauté dessus, je le regrette car je plantais le piquet avec le dos d'une hache. ma riposte a été disproportionné, violente, je l'ai tué, je le regrette, j'avais 12 ans, donc j'ai perdu mon contôle. Depuis je garde une méfiance pour les chien que je connais pas. Je nuis pas un tueur Marie. Cet été j'avais mis à manger pour les sangliers question de manger un gigôt à Noël, il venait une mère avec deux petits, il étaient confiants ne partaient pas que je leur disais de partir, je n'avait pas le droit de tuer un animal paisible qui ne mord personne, n'attaque pas , et préfère la fuite (ils n'ont pas de prédateurs naturels ici, mais ça tu le sais). depuis les battues ont tué les des deux petits, la mère passe de temps en temps. C'est pas normal de tuer un animal paisible, de la nourriture il y en a dans les magasiins. La chasse disparaitra, les jeunes ne prennent plus le permis de chasser, ouf.

excuses moi de dévoiler cette perte de self contrôle envers les chiens méchants. en ce moment j'ai mon chat couché sur mes pieds et qui ronronne. grosses bises Amicales. des enfants tués par des chiens quelle horreur. Ils doivent être abattus sur le champ.

marie 28/11/2020 15:32

Coucou Patrick , j'aime bien lire tes histoires et celles-ci , ( téléphone et ébéniste ) étaient surtout bien vraies ; pour le téléphone pas connu car déjà à l'étranger à suivre mon mari ( 1 er pays : Iran pour un barrage de + de 8ans perdue ds les montagnes !! ) et , là j'ai eu 2 chiennes que mon mari m'a ramenées , faméliques car mangeaient le papier des sacs de ciment ,et les ai gardées jusqu'à ce qu'un jour la croix-rouge iranienne ns a demandé de garder nos chiens ds nos jardins car cas de rage : ai bien suivi la consigne mais , enseignant l'après-midi à l'école du chantier , les ai retrouvées mortes à mon retour ( s'étaient rendues compte que c'était des chiennes iraniennes et non de races : Bucket " nom du déversoir du barrage le + haut au monde à l'époque " et sa soeur , Karoun : rivière du barrage , étaient devenues des étoiles !!!! avec tt notre chagrin ) ; mais pour l'histoire de l'ébéniste , pourquoi tu parles des Dobermans comme des " donneurs de coups de dent ! " : as-tu entendu dire que des Dobermans avaient attaqué des enfants , tué ou devoré , NON, mais les PITTS BULLS : OUI et races semblables !! car on assimile le Doberman aux allemands pendant la guerre et dressés pour , mais ce n'est pas du tout ds sa nature !! j' en ai eu un que j'ai étè chercher ds un élevage à Avignon , car je ne le voulais pas " croisé " , et , j'habitais à l'époque au Domaine de la Lieutenante sur 5700 M carré , sur la commune de Puget- sur - Argens , et , Darius , je l'ai appris tt petit à lui retirer sa gamelle , et aussi , à lui reprendre de la nourriture ds sa gueule ( bouche ! çà me fait mal au coeur ce mot ! ) , puis + grand l'ai emmené au dressage au barrage de Malpasset , mais ce sont des chiens très intelligents , qui n'aboient pas surtout si bien dressés ( moi laissé entrer tt le monde , mais les empécher de sortir qd pas la famille en leur tournant en rond en me regardant ) , méme le facteur n'en avait pas peur !! je savais que j'allais avoir 2 petits-enfants très vite et ce sont de merveilleux gardiens pour eux mais ce que je craignais le + ce sont eux en grandissant , c'est pourquoi je lui appris à s'habituer à ttes ces habitudes enfantines comme tirer la queue , les oreilles ou les poils et la nourriture surtout ! mais , ce sont des chiens d'un collant !! tjrs avec ou derrière vous et n'ont qu'un maitre !! de + sociable , car ma voisine 4 chiens travaillait l'après-midi et avait , avec ma permission , fait un passage ds ma haie pour qu'ils passent chez moi pour que je les surveille et ils jouaient entre eux et Darius ; j'ai voulu me déshabituer à cette époque des somnifères et ai passé 6mois à faire du point de croix ces nuits là et Darius venait me rejoindre en bas du canapé ; mais ce sont des chiens fragiles du cou et un de mes fils aimait le vélo de cross mais se faisait tirer par Darius ( l'ai su ensuite ! ) et ai du le faire opérer à Cannes , très cher , mais " Semaines après , à 12ans , le vétérinaire est venu l'endormir chez nous avec ds mes bras avec tte la famille et petit-enfants autour !!!! j'ai eu beaucoup de mal à m'en remettre ( mais j'avais un portait peint de lui , spécialité d'une Cordonnière de Nice !! ) ; alors je suis allée faire du bénévolat à LE MUY , et , 1 jour les pompiers ont amené une petite caniche marron , tte tordue , car battue et placée en famille d'accueil , il pleuvait et on aurai dit , un petit rat ! et, moi assisse ds le mobil-home servant de bureau , avec mon ciré rouge , m'a sauté dessus et n'a plus voulu bouger ou grogner : elle m'avait choisie ou la couleur ! mon mari en est resté " coit " , c'est çà ton chien de garde ( car cambriolé bien avant ds cette maison ) , eh! oui ! Doucka a étè la meilleure gardienne que j'ai eu et ns a resuivi au Maroc , 9 ans , et est morte de vieillesse à 16 ans à La Lieutenante ; mais elle mordait qqes fois facilement avec ses petites dents , ce que Darius n'a jamais fait de sa vie , mais me faisait des " baisers d'amour " !!!! cette histoire d'escaliers montre l'amour d'un chien pour son maitre , et, j'ai eu besoin de " redorer " un peu la peur du Doberman : aucun animal n'est méchant de nature sauf pour se défendre ou les siens , mais c'est l'homme qui le dresse qui le rend dangereux ou fou qd tjrs enfermé !! Merci , Patrick , pour cette belle histoire : prends bien soin de toi , passes un bon dimanche ( ici olives ramassées il y a 3 semaines devant chez moi ! mais depuis 3 jrs , pluies fortes et , aujourd'hui le déluge : vent qui secouent les oliviers avec ses rafales , pluies très violentes et orage ! ) : bise amicales : marie , peut-étre trop longue aujourd'hui ! .

patrick 29/11/2020 09:29

Tu sais Marie, je ne connais pas grand chose en chien, petit j'ai été mordu par derrière au cou par une berger allemand , longtemps j'ai eu peur des chiens. Ensuite chez mon patron en apprentissage il avait un très beau berger allemand, je m'amusait avec lui sur les chantier, c'était un ange , jamais il montrait les dents, mais l'hiver et les jours courts, en fin d'aprem il fait nuit, là il fallait que je lui parle pour éviter qu'il grogne, il était vraiment gentil je le regrette.
J'ai mis les doberman car une fois en promenade je ne m'étais même pas aperçu que deux me suivaient sans bruit, deux beaux chien, tu vois je croyais qu'il étaient des tueurs silencieux, mais non ils se sont arrêtés le maitre qui je vis qu'il était loin derrière avait du bien les dresser. Je ne parle pas des pitbull, je ne comprends pas que des gens puissent avoir des chiens comme ça dans un appartement ou autre. Oui ce que tu dis est vrai, ça dépend des maitres. Je n'ai jamais eu de chien, je le regrette. Des chats oui, la dernière chatte que j'ai est bizarre depuis son opération, elle se comporte comme un chiot, elle dévire tout, pire une amie de ma femme est venus l'aider aux olives. la chatte s'est mise en position de chasse à plaventre et lui a sauté au mollet, et l'a pincé sans pénêtrer les dents, elle a un grain cette chatte, mais lui a fait ronron après ????? je vais mettre un panneau attention chat méchant , hihi !
je n'arrive plus à écrire Marie je ne sais pas ce que j'ai, j'ose pas dire le nom.
Ici pas de pluie du vent 'd'Est hier et bleu aujourd'hui, bizarre bizarre. Bises amicales. fait attention au covid car il va y avoir du relâchement

Klao 28/11/2020 15:19

Magnifique Page Patrick! Mille Mercis

patrick 29/11/2020 09:32

Merci Klao, j'ai encore quelques histoires, j'essaye de les intercaler entre des articles. Le pire c'est que j'ai reçu des mail injurieux pas gentil, je ne vois pas qui je peux froisser avec ces historiettes. bonne journée

Patou55 28/11/2020 12:56

J'ai bien aimé ce récit. En plus il m'a plongé dans mes souvenirs d'enfance. Ma mère et ses sœurs étaient opératrices aux P&T comme on disait en ce temps là. Mes tantes ont été les dernières en activité en Corse jusque dans les années 70. Même au début des années 80 il fallait plusieurs mois pour obtenir une ligne téléphonique à son domicile. Bonne journée à tout le monde. Chez moi Sisteron et Manosque, il fait bien gris et frais. Mais c'est de saison.

patrick 29/11/2020 09:35

bonjour Patou, c'était pas facile pour le téléphone mais la vie était meilleure, sans stress, on savait attendre et on téléphonait peu.
Aujourd'hui le temps est clair à Cotignac, hier du vent d'Est mais sans pluie. oui il faut un automne tout de même. bonne journée

Consommatrice avertie 28/11/2020 10:51

Bonjour cher Jupi, hum les oursins, j'aimais beaucoup ça avant ... Je n'en mange plus, dommage, peut-être le manque d'opportunité ... Et puis je pense que c'estt mieux de les déguster quand on est pas loin de la mer. Belle histoire touchante, paix à Dédé ton 'beauf' comme tu dis.
Je te sais sous la pluie alors courage et à bientôt. Amicales pensées de Bri.

patrick 29/11/2020 09:40

Les oursins se font rares , petits et chers. je suis pas loin de la mer à vol d'oiseaux (30km) mais à 90 par la route sans compter le temps en été avec les bouchons vers st tropez. Ma mer me manque.
Tu sais c'était sacré ébéniste, un jour il a fait une rose en bois en un rien de temps avec ses outils super affutés , je suis resté stupéfait , il taillait la pierre idem, un champion. Il est mort trop jeune. bien amicalement, patrick

René MARTIN 28/11/2020 09:45

Bonjour Jupi.
Pensées pour Dédé qui a sans doute partagé des " éclipses " avec toi avec un bon verre de rosé bien frais. Bon weekend à tous *.

patrick 28/11/2020 10:12

Ah les éclipses, on en mangeait pas souvent, dommage j'adore ça, mais il me portait aussi qq violets, ça c'est bon, certains détestent. pitin c'est chérau maintenant

patrick 28/11/2020 10:09

Et oui René il n'est plus là, c'était un bon vivant et un talentueux ébéniste. qq fois en surprise il arrivait avec une bourriche d'huîtres bien fraiches de Mèze. tout en blaguant on descendait le bourriche. Micron connait pas ça, au fait a t'il des amis ???????
il fait gris pitin. Bonne journée

ALEXANDRE 28/11/2020 09:42

J' aime votre humour de bon matin ! merci

patrick 28/11/2020 10:10

Bonjour alexandre, il me faut un peu de temps pour écrire ce genre de bêtises, en plus je tape avec trois doigts. Merci à vous et bonne journée

jluc 28/11/2020 08:49

Voilà de quoi donner le sourire pour commencer cette journée sous la grisaille.
une bouffée de bonne humeur.
Merci l'ami prends soin de toi.
Amista

Jluc

patrick 28/11/2020 09:37

bonjour Jean Luc, grisaille , il va pleuvoir sans doute, on avait encore un jour de cueillette d'olives. Dédé était un de mes beauf, un sculpteur de talent sur bois et sur pierre, il a travaillé comme tailleur de pierre dans une construction d'une chapelle orthodoxe entre salernes et lorgues. on avait le même âge.
Que Dieu te garde.
Amistas tan bèn.
patrick