Le choucou nouveau arrive 4/8

Publié le 21 Décembre 2020

Ne soyez pas surpris par les coupures du récit car il faut que je mette des recettes en cette période de fêtes tristes

 
4/8

Il était avec son espèce de balai brosse dans les bras comme un couillon, le petit marcassin tremblait de peur et couinait.
- mais malheur de moi, bonne mère qu'est ce que j'ai fait ? la bonne mère me pardonne , je n'ai pas voulu faire le mal!
Après un bon quart d'heure de lamentations pour rien dire en fait, il entreprit de mieux voir ce rescapé.
Ce marcassin était tout jeune, il tenait juste sur ses pattes et était en état de choc, coupé de sa mère , ses frères et soeurs. et il n'avait pas de "marteau pour faire un malheur"
Ses yeux se fermaient involontairement, tout de suite cela alerta le jardinier qui avait fini ses prières.
Ce n'est pas normal qu'un animal sauvage ferme les yeux devant la peur, il était en train de ce laisser aller, doucement vers la mort. Ho, je ne suis pas véto!
Notre empoté pris vite quelques vieilles fourrures de renards et mis le marcassin au chaud, mais celui ci n'était pas trop chaud, il avait perdu de sa rigidité, mauvais signe.
Il je pris contre lui et le fourra dans sa chemise, le marcassin ne remarquerai pas l'odeur, ils sentaient aussi mauvais l'un que l'autre.
Il prit un peu de lait concentré  que sa tante fine lui avait refilée au cas où il aurait un coup de mou .
Avec son Opinel il y fit deux trous, mis du lait au bout de son index
et lui mis de force dans sa petite mâchoire.
Le marcassin par instinct commença lentement à sucer ce doigt, puis replongea dans sa semi léthargie.
Toute la nuit notre homme garda ce petit bout contre lui pour lui tranférer sa chaleur corporelle, il était évident maintenant que le rapport chasseur / chassé était bien loin.
Il dormi donc avec ce petit animal entre la vie et la mort, il fit pipi et popo sur le jardinier.
Il se changea donna un peu de lait concentré et ils se rendormirent.
Les bêtes réagissent vite, dire que le marcassin était en forme et un peu pousser le bouchon loin, mais il demandait plus fréquemment du lait et puis se tenait droit sur ses pattes et après se sauvait sous un coussin pour se protéger.
Je ne vous décrit pas le champ de bataille de la chambre.
Et puis il commença à avoir les sabots un peu plus durs, à manger de pain trempé dans du lait, puis les croquettes des chats, à faire caca partout.
Bref un petit démon de 20 cm, mais qui aimait toujours retrouver le calme de la chemise de notre jardinier endormi devant la TV , oui la TV!!
Bien sur choucou, c'est le nom que notre homme avait donné à cet miniature de sanglier, donnait son avis lors des informations, il poussait de grand cri lorsqu'il voyait la figure de micron à la télé, pas si bête que ça ce monstre.
Et puis il grandissait rapidement, son plus grand amusement était de glisser sur le carrelage avec ses sabots, il fouinait de partout , soulevait les pots de fleurs entre autre......
Bien qu'il mange déjà de tout son grand régal était le lait concentré sucré, "brave tante Fine"
Dans le village les gens commençaient à s'inquiéter grave comme on dit.
- peut être qu'il a finit par se filer une balle dans la tête, il était bien fêlé, ça m'étonnerait pas.
- il et mort de faim
- pense toi les vieilles carnes comme lui ça ne cane pas comme ça.
- et si on allait voir ?
- vas y toi il te connait bien
- ça va pas, tant il me tire dessus, je te dis qu'il a perdu le ciboulot avec ses sangliers.
- et si on envoyait la "loi"
- oh , il n'a rien fait de mal après tout, j'ai pas envie de me faire trouer la panse pour rien. En plus c'est l'heure de l'apéro, j'aurai l'air fin avec mon bédélet en pomme d'arrosoir car le gaga au sanglier tire des pois chiches (chevrotines)
Bon on verra lorsque les corbeaux commenceront à tourner on ira voir, pour le moment l'apéro.
Oh gonze  Casa !!
Entre temps il c'était passé bien des choses

 

Choucou forcissait et occasionnait quelques dégâts à l’intérieur. Le jardinier le mis avec les poules, catastrophe, choucou semait la pagaille car il voulait jouer avec toutes ces volailles.
Il fallut donc construire un enclos avec abri pour ce petit sanglier de maintenant 15 kilos. C’était le vrai cochon il mangeait de tout, renversait tout et commençait à se rouler dans son auge coumo oun pouar*.

Sans grande passion était le tuyau d’eau et une infâme balle mâchouillée.

Des autres sangliers il en était plus question, le jardinier avait fait la paix avec ces nuisibles et d’ailleurs  « ils » ne passaient plus.

A croire que cela devait les éloigner ! Lorsque l’enclos était ouvert dans la journée choucou suivait fidèlement son « père » ou plutôt sa mère adoptive. Se fourrait dans les jambes et déterrait au fur et à mesure ce que le jardinier plantait, il croyait que celui-ci grattait la terre à la recherche d’aliment. Notre jardinier magnanime enfermait alors choucou pour être un peu tranquille.

Au fil des mois choucou grossissait et était devenu un petit mâle de 35 kilos, les rayures avaient disparues et une crinière noire se dessinait sur le dos.

 

La plupart de la journée il restait dehors et dormait à l’ombre et commençait à faire des trous de partout le soir venu

Le jardinier lui passait tous les caprices ; C’était maintenant un beau mâle de 60 kilos et ses coups de groins et ses démonstrations affectives toujours gentilles devenaient un peu dures. Il rentrait tout seul le soir dans l’enclos et ne faisait plus guère de trous, certaines personnes disent les sangliers mâles deviennent  méchant. Que nenni, il gardait toujours son caractère  affectueux, quelquefois il partait en courant dans la colline toutes proche mais revenait toujours vers son (maître).

 
Petit choucou  devenait de plus en plus  fort et grand, le jardinier faisait ses courses loin du village il ne voulait parler à personne.
Un jour en revenant il trouva choucou absent, ce malin avait disparu , mais il revint le lendemain matin
Ils se firent plein de fêtes, comme un chien à son maimaître.
Choucou ne s'éloignait jamais de la maison, lorsqu'un chien errant passait il le chargeait, oui choucou était un mâle "gardien" de son territoire
Un jour une vieille qui passait par là (tu parles) vit cet étrange couple.
- Boun Diou, il a pactisé avec les sangliers , c'est un mauvais sorcier. Sorcier aurait suffit

Au village cela devint
- il a fait venir tous les sangliers chez lui et il les dresse contre nous.
- Oh Gaby tu rigoles, va lire Hitchcock, peux être que verra des tourdres (grives) remplacer les "oiseaux"
- Bon dieu ces vieilles , une heure au soleil et elles perdent la tronche.
- bon si on allait voir

Attention entre aller et y aller vraiment il y une énorme nuance en Provence

Il reste 4 épisodes, patience

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rédigé par La Cachina

Publié dans #galéjades, #sanglier, #choucou, #la cachina Provence

Commenter cet article

marie 21/12/2020 14:54

Coucou Patrick , quel plaisir je prends à te lire , car çà ressemble exactement au bébé marcassin que hubert m'avait ramené : méme début à peu près , puis qd je lavais à terre , me suivant partout ds la maison , glissait avec ses petits sabots et me renversait souvent mon seau d'eau !!!! mais pour le reste , tout se ressemble , je te l'ai raconté hier , mais la fin de ptit'bill , fut plus funeste ! Patrick , je te le dis tjrs , tu es un conteur né , dommage que tu ne puisses pas aller ds les écoles raconter tes histoires : je m'imagine , les petites frimousses, levées vers toi ds l'impatience d'écouter la suite , car des conteurs reviennent ds des écoles et c'est bien mieux d'écouter une histoire que de regarder " certaines stupidités " à la télè , car heureusement , tous n'ont pas encore un smartphone à cet àge , mais çà va venir : pas possible , car les jeunes ou autres traversent sans regarder avec le leur " greffé " à leur oreille , au risque de se faire écraser , et, là, pardon , il m'arrive d'étre très énervée et de " jurer " intérieurement !! : à demain pour la suite si je n'arrive pas à sortir : bises amicales : marie .

patrick 22/12/2020 07:29

Tu sais les petites frimousses sont formatées par les écrans. Trop jeunes aussi pour avoir un simple aperçu des années 50, ils ne connaissent aucun mot de provençal.
Je suis presque un dinosaure Marie. Un des cul terreux de Macron, je suis pas méchant mais j'aimerai que sont covid lui fasse perdre la voix poue ne plus entendre ce dédain qui transpire de tout son être! Pour être conteurs il faut raconter des récit intemporels pour ces jeunes frimousses. Ces smartphones sont une peste, ils détruisent les vrais liens sociaux entre autre. j'ai un téléphone Nokia à 8 euros et un forfait à deux euros que je n'utilise pas tout car être pendu au téléphone c'est pas mon truc. Bises amicales

René MARTIN 21/12/2020 13:57

Puthym, il grossit vite le Chouchou !! Je pense que le jardinier lui fait des recettes de Jupi Noël ! Hihi..A bientôt pour la suite. Bonne semaine à tous *.

patrick 22/12/2020 07:32

En un épisode il a un peu trop grossi, heureusement qu'il ne mangeaient pas les poubelles de mcdo ! Bonne semaines René, prends soin de toi

Roland du 83 21/12/2020 10:22

Je me languis la suite,mais aussi quelques recettes comme tu dis. Portes toi bien,le reconfinement montre son bout du nez.

Roland du 83 21/12/2020 15:15

Et oui je pense que l'on va vers d'autres emmerdes et je pense aussi que ça va durer plus que ce que l'on croit,jusqu'en Mai,Juin,on est foutu!! Enfin prends soin de toi,à bientôt.

patrick 21/12/2020 11:07

Ok Roland, je ne regarde plus les gesticulations quotidiennes des guignols du covid.
Tiens toi bien, mes voisins anglais savent jongler avec les dattes , à non ça c'est l'afrique, les DATES il sont arriver pile poil pour cueillir les olives, vlan la frontière se ferme, mais la c'est épineux ils ne peuvent plus retourner chez , en plus avec leur huile (papir douane drogue provençale). Pour le jour de l'an on a le covid nouveau qui arrive, zut ça se boit pas ! prends soin de toi

daniele brgnoles 21/12/2020 08:56

on se delecte de tes histoires vivement demain pour la suite prends soin de toi bisous

patrick 21/12/2020 10:08

Merci daniele , la suite est le 23 car il faut que je mette les recettes "Noël". Prends bien soin de toi, pas de folie le covid rode. Bisous

Tante Victorine 21/12/2020 07:44

Pour la fin, je crains le pire

patrick 21/12/2020 10:08

C'est toi qui a effacé ma réponse ? je ne pense pas. Je disais tu deviens pessimiste, il n'est pas mangé à la fin. Et puis je disais es tu dans la neige ou sur l'eau ? J'espère que tu vas bien. Pour la deuxième fois je suis plagié , l'intégralité de mon blog, punaise, mais je ne suis pas inquiet. Prend soin de toi, patrick