Redevenir Cannibale ou une gentille causette (galéjade)

Publié le 13 Décembre 2020

 

Les cannibales Varois

Pour mes fidèles lectrices et lecteurs ; je suis un peu fatigué. En ce moment je devrait mettre des recettes en rapport avec ce "Noël triste" qui arrive. Hier pour couronner le tout je me suis coincé le dos sévère en déballant un minuscule colis : cuisiner m'est impossible, s'il y a une fée soigneuse bien gentille , elle peut passer et avec un coup de baguette je vais repartir illico. Comme je ne pouvais pas le penser, ça arrive tout bêtement. je vais mettre mes galèjades foireuses en espérant que cela mettra un peu de baume au coeur au milieu des annonces TV déprimantes.

A terme pourrions nous redevenir cannibales ?

Des cannibales il y en a déjà eu dans le Var il y a des milliers d'années. En fouillant les abris sous roches des gorges du Verdon, des ossement humains grattés y on été retrouvés.

 

Cette petite réflexion anodine m'est venue en me remémorant une conversation que l'on avait eu une fois sur un feu de forêt où on crevait la dalle. En effet la nourriture n'est pas la préoccupation majeure de l'état major, car eux baffrent comme des sagouins dans leur PC mobile 3 étoiles, les vaches ils ont même un expresso

Quand à nous simples couillons, on se sustente) comme on peut. N'ayant pas de chromosomes communs avec les écureuils, les pignes ne nous tentent pas trop ; les glands de même, les lézards calcinés non plus. Alors que reste t'il, hein ?

Ce jour là parmi les vieux, la discussion hautement philosophique, - oui nous avons des livres à bord, des engins incendie : « la Bible », entre autre, « le traité sur la quantification des quarks dans l'univers fini » et « Platon , et Aristote» coincé entre Playboy et Tricotage pour tous -donc la discussion tourna à la bouffe; En principe on rêve une fois l'intervention finie d'une bonne daube et des pâtes, vous voyez on est pas compliqués, mais un couillon parla de bouffer le « bleu » bien tendre. Pour arranger le tout il y avait un ancien boucher dans cette équipe de morts de faim

Un équipage se compose en général de quatre êtres (humains), prêt à tout, dont forcément un « bleu » bien tendre.

Un jour proche je vous montrerais l'intérieur de ces "fameuses " boites de ration, identiques en tous points à celles de l'armée, il y a même un livre de recette avec !

Fan de chichourle*, ici tout le monde sait espeiller* un sanglier, mais un homme !!!

-         ba ! dit le boucher, c'est comme pour un pouar* à part que tu n'enlèves pas les poils

-         Bonnard, dis-je, j'ai horreur de ça, mais on laisse la peau

-         Vouai, mais pas de partout

Et comme ça l'un l'autre on s'est endraillé* dans cette conversation sous les yeux écarquillé du pauvre jeune pompier bien blanc qui était venu faire un stage feu de forêt, loin de son département natal

-         et si on lui coupait juste un jambe il pourrait durer plusieurs jours, car on a rien pour le saler

-         banaste, ensuqué *, on peut le fumer c'est pas ça qui manque, la fumée

-         Ok on te laisse faire, mais c'est quoi les meilleurs morceaux ?

-         Peuhh, comme pour un cochon , la partie arrière

-         oh, vous me les brisez un peu, c'est le haut de la cuisse avec un bout de fesse,  vous êtes content maintenant ?

-         Et le goût c'est comment, tu as l'air d'y avoir goûté ?

-         Evidemment, dans ma dernière vie lorsque j'étais crocodile dans le Nil. Bon vous voulez quoi se soir ?

-         De la daube et des pâtes

-         Oh, vous me prenez pour un con, je vous parlais de morceaux à griller, car pour la daube il faut de la vieille carne un peu comme toi le vieux (c'était moi) et du vin, comme le sac à vin qui est à coté de toi (je vais taire les nom car cela deviendrai délicat)

-         Ça va ... je veux juste de l'entrecôte

-         Je vais péter un câble, vous voyez pas qu'il est fin comme une esquinchole*, alors tapez dans les parties charnues s'il vous plait, mon couteau perd patience

-         Moi je veux une escalope pannée

-         Tronche de câpres, panée avec quoi ? de la sciure de pin et des œufs d'agaces*

-         Moi des rognons frits

-         Ah oui, avec l'huile du moteur, bande tarés. Je n'ai qu'un Zopinel alors je vais tailler dans le facile,  vous voulez pas des carpaccios aussi ? Allez, zou !  finies les conneries on vas bouffer les deux cuisses grillées pour ce soir

-         Oui mais de qui ?

-         Bé de l'autre

-         Il y a un moment  qu'il s'est barré

-         Merde alors, et bé ça !  On va manger les caramels qui restent des rations

-         Putain il s'est barré avec les caramels, rattrapez le et qu'il les rende

 

Vous savez un vol de caramels, ça va chercher loin comme sanction, faut pas rigoler avec ça !

Depuis il n'est plus revenu faire des stages et  cela lui fera des histoires à raconter à ses petits enfants. L'histoire de trois pompiers affamés, hirsutes, mâchurés et barbus avec leurs ZZZopinel à la main, qui voulaient bouffer le moussaillon du bord.

 

* fan de chichourle * exclamation les chichourles sont des jujubes

* espeiller : enlever la peau d'un gibier ou d'un lapin domestique

* pouar : cochon , ici on dit pour pour désigner un cochon (sanglier) aussi bien au propre qu'au figuré

* endraillée : prendre un draille , petit sentier, prendre un sens dans une conversation, ou plutôt s'engrener, se laisser prendre  dans une conversation. Stage gratuit, venez en Provence c'est plus facile à expliquer

* Banastes, ensuqué : mots doux , banaste vient de banaston ???

* esquinchole :un être  malingre, osseux et chétif.

* agaces : pies 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rédigé par La Cachina

Publié dans #galéjades, #pompiers, #cannibales, #la cachina Provence

Commenter cet article

mounic 14/12/2020 13:43

non. C'est Banaston qui vient de banaste! ça fait du bien de rire un peu ! pécaïré, tant il court encore! bisous ma Biche

jluc 13/12/2020 17:28

ça doit pas être complètement faux, te connaissant !
Mais vous avez bien rigolé je suppose.
Adessias ami, Le dos c'est fragile à nos âges et ça prévient pas.

patrick 14/12/2020 03:37

mais non jean luc, il y a fort longtemps que ne mange plus les bleus, ils sont élevés au malabar, cornflakes, et Haribo
Je paye le dos avec toutes les bêtises de la jeunesse, les chutes à motos entre autre, le trail qui pourri les lombaires ETC, c'est la vie. que Dieu te garde adessias l'ami, randonne tout ton souhait, la vie est si courte, patrick

René 13/12/2020 10:21

Pauvre petit bleu ! Il est allé chercher la clef du champ de tir ! Hihi. Bon rétablissement.

patrick 14/12/2020 03:40

et non René, il est allé se réfugier avec les autres camions du groupe, le saligot nous a volé deux caramel !!!.
Il caille encore ce matin

nicolas 13/12/2020 09:58

belle histoire
pour les œufs d agaces c et très bon
bon dimanche

patrick 14/12/2020 03:43

bonjour Nicolas, quand j'étais bien bien plus jeune on montait au nid chercher les agaçons, ça c'est bon. les oeufs je n'a jamais goûté.

punaise si des gens lisent ces mots ils doivent se dire "mais ils crevaient de faim" dans cette région.§
Que Dieu te garde, gaffe au covid