Court passage chez les machos (galéjade avec qq photos)

Publié le 8 Janvier 2021

Tout cela date de.................. ans,
Je menais régulièrement des casse-dents à une équipe qui chassait le sanglier en battue
, en retour il me donnaient un jolie morceau de sanglier

 

Jupi toujours en quête de troc est donc allé faire un tour chez  les"Machos Men". C'est à cette occasion que j'ai hérité d'un bocal de champignons qui m'a rendu malade.
Cette fois point des casse-dents et un  un ratage dont je vous donnerez pas la recette, celle ci est sur le net, mais le couillon qui a pondu ça je voudrai bien le rencontrer.
Donc je commence la recette et en cours de route elle devient très louche cette recette. point de sucre, pas assez de liquide, trop de farine, bref je filais droit à la cata, cagade assurée, oui cagade c'est féminin, même pluriel car on peut en faire plusieurs dans la même journée. J'ai donc rectifié le tir en court de route, bref, c'est mangeable !!!!

Cela à l'air migon comme cela , mais j'ai galéré pour en arriver à ça



Le résultat est assez pitoyable, j'ai mis un peu de cannelle, lorsqu'ils étaient encore chauds pour donner un petit peu de goût.

Donc me voici arrivé chez les "Machos Men" avec mes petits biscuits, je vous passe les détails de la conversation, genre  :
- pourquoi pas de casse-dents ? tu tires la crampe ou quoi!
- non j'attends que vous me portiez les amandes, branleurs.
Etc... la pluie, les noix , le soleil, les oeufs, les pastèques, les coings, les chiens,  et .....les rabasses *
Fin du repas, jupi avait déjà mangé ses endives et sa tranches de jambon à sa maison, et là que vois je ? De l'eau qui chauffe sur un feu de bois, anachronique, pas tant que ça.


Clac , coup de flash, vous ne voyez plus les braises, bon vous ne me croyez pas. Re-photo

ça vous va, bon continuons, :
- c'est pourquoi faire cette eau qui chauffe ?
- pour la tisane couillon,  tu vois pas que je fais la vaisselle ensuqué

- de la tisane , tu rigoles , regarde la tronche qu'ils ont, de la tisane je rigole, ils sont complètement imbibés , comme les cerises à l'eau de vie qu'ils bouffent, pendant que je fais la vaisselle.
- tu leur sers de gonzesse aussi ?
je suis obligé de censurer les propos de mon ami Didier

Voyez vous mesdames, quand les mâles sont lâchés ensemble, il faut bien qu'ils se dévouent à tour de rôle pour faire la vaisselle de leur repas bien gras

Oui dans une pile* en pierre, comme avant. Les assiettes sont prélavées par les chiens, heureusement qu'il y a de l'eau de javel.
Allez Didier, je compatis, sans rancune
Il y avait au menu un canard aux olives du coquin de Dieu, punaise , je n'ai pas la recette, et je regrette fort car c'était excellent malgré mon régime j'avais gratouillé les restes avec un bout de painOui oui, c'est court comme galéjade , c'est juste une tranchette de vie dans les villages qu'on appelle maintenant  "périphériques". Vous savez ce que disent les périphériques à ces Messieurs Grands, Boris Vian était un magicien des mots :
Venez donc vous ; les Messieux Grands et on pourra vous tirez, n'ayez crainte on ne vous mangera pas, vous êtes pourris jusqu'à la moelle et votre amertume envers nous ferait tourner la sauce
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Galéjades des périphériques, #la cachina Provence

Commenter cet article

René 08/01/2021 17:02

Même si ne ne chasse pas le sanglier ou autre chevreuil, j'ai toujours adoré faire le repas avec eux.( les chasseurs ). Quelles parties de rigolades et de partage. Mais tout se perd malheureusement et il y e de plus en plus d'équipes qui se montent et se disputent le territoire. Ça part en sucette. Quel dommage et je ne parle pas des gendarmes qui par hasard font des contrôles sur les chemins forestiers ..Encore une tradition qui fout le camp. Merci les verts et BB de Saint Tropez ! Bonne journée à tous *.

patrick 09/01/2021 12:35

bonjour René, j'ai chassé 2 ans à partir de 18 ans , puis encore 2 ans pour mes 60 ans, je ne suis pas chasseur, en plus je suis mauvais tireur. Par contre j'allais aux gueuletons des jours d'ouverture. Une bonne : je m'étais posté 50 mètres en contrebas ventre au bois, tout d'un coup j'entends deux motos , puis deux gendarmes arrivent et me demande ce que je fais ??? bon , je suis posté à la battue, je ne suis pas sur la route. - c'est pas pour ça, vous avez laissé votre voiture ouverte, tu vois à l'époque ils étaient cool. Tout fout le camps, mais ceux qui doivent partir reste , tu vois ce que je veux dire. bonne journée

ANIMALERIE EYDENN 08/01/2021 13:16

Merci, au plaisir de vous voir.

patrick 09/01/2021 12:35

Merci beaucoup Eyden

Gérard Loridon 08/01/2021 09:33

Avec toi on est toujours sur de passer un bon moment, même avec les Machos-men. En matière de recette à te donner le vire- vire et le bati -bati, nous sur la côte on a les Bobos-men, mâles ou femelles va savoir. On en avait une lors qu'on était parti passer une semaine en Corse dans un bungalow (il y a longtemps) et chaque jour c'était une de nos femmes, à tour de rôle, qui faisait la cuisine alors que nous étions en mer. Et donc avec celle là, qui déjà n'était pas tranquille ( elle lisait même des livres d'une Françoise Sagan, c'est te dire) quand on rentre elle avait fait une daube "aux herbes" insiste t'elle. On commence et çà avait un drôle de gout, alors curieux on lui dit " ces lesquelles tes herbes, c'est toutes celles qui sentent fort qu'elle nous dit" Bon dieu j'arrête ma fourchette car autour c'était plein de lauriers roses et des touffes de ciguës. J'en parle aux copains, on se sentait mal, cette fadade était peut être en train de nous "enherber" comme ils disent dans "les rois maudits". Ont a eu une nuit épique parce que il n'y avait qu'une seule toilette donc un seul "vater closette"
On était là les uns derrière les autres en se tenant le ventre et le reste ! On l'exempté de cuisine et elle l'a pris très mal. Tant pis heureusement pour nous elle avait une recette Indou, et ce coup là on était sur d'y passé tous.

patrick 09/01/2021 12:44

Tu vivais dangereusement , même les herbes dites bonnes peuvent provoquer de sérieux problème, exemple le plus connu , le thym en tisane, en plus associé au romarin (les vieux faisaient une cure de cette tisane deux fois par an, mais pas plus de 3 semaines) c'est redoutable, ma fille buvait tous les jours une tisane de vrai thym, heureusement que dans son hopital un toubib de la vieille lui a dit STOP, à l'analyse elle avait trop de fer, depuis tout est redevenu à la normale, qué couilloti. Dit, ta cuisinière elle avait pas un chapeau pointu, tu aurais pu te retrouver chez robespierre ! Si je comprend bien rien ne vaut les conserves et les grillades. passes une bonne journée, patrick

bernard ROMAN 08/01/2021 07:52

Bonjour , quel régal ces récits , je pense qu', ils ont oubliés de noter avec les grives , nos rigaous, et peut-être des bécasses .encore merci de nous faire saliver .prends soin de toi .Noel au feu, Pâques au jeu..Bon week-end .Bernard 83 centre VAR .

patrick 08/01/2021 08:41

bonjour bernard, on ne troque pas tout surtout les oiseaux énoncés . Bonne journée, patrick

Mado 08/01/2021 07:18

Bonjour Jupi, bonjour Roland, quel plaisir de vous lire. Continuez à nous distraire et à nous raconter ces distractions entre amis. Bonne journée.

patrick 08/01/2021 08:44

Bonjour Mado, j'avais l'intention de mettre le discours de casse tête !!!!! Noooon. Bientôt ils vont dire qu'il n'y a pas assez de seringues. Mieux vaut rigoler avec des galéjades à 4 sous. Bonne journée

Roland du 83 08/01/2021 06:34

En te lisant,je me revois avec les potes quand je monter chasser à Ampus,on se partageait les taches,ménagères,sauf moi,ils avaient décidés,comme c'était moi qui cuisinais,je ne faisait pas ces taches,parce qu'i y en avait,4 bonhommes et chacun avec au moins 1 chien,ça faisait quelques traces qu'il fallait enlever,mais une ambiance terrible tout été partager,à l'époque on partait pour 15 jours,les femmes nous rejoignaient le week-end,on retourner à la maison avec 3 ou 4 kgs en plus,et environ 180,200 grives chacun( il y avait un très bon passage à l'époque) du sanglier chevreuil etc.. et ça on le faisait toute les années,c'était super,quelques amis du village nous rejoignaient le midi surtout,et crois moi l'ambiance était super. Une fois, j'avais fait des gniockis à la pomme de terre et je ne sais pourquoi,je ne les ai pas écartés ils se sont collés c'était pas des gniokis qui se trouvaient dans l'assiette mais des blocs(bons,mais très gros) avec la daube ça passait bien,crois moi il ne m'a rien manqué,ils ne se sont pas génés de me chambrer au maximum,nous en reparlons encore,disons que niveau présentation c'était pas du 4 étoiles mais on s'en foutait pourvu que les assiettes soient pleines et bonnes puis après la vaisselle partie de cartes plus que Pagnolesque,surtout accompagné de Génépy fait maison par le Président de la société de chasse,les bouteilles d'apéro de vin et pousse café ça y allaient on restait sur place il y avait 17 couchages dans la maison. Aujourd'hui j'avais envie de raconter une anècdote,il y en a encore et encore,tout cela pour me faire oublier les contraintes actuelles qui commencent à peser sur le moral. (si ça dérange dite le moi,il n'y a aucun problème je ne le ferai plus.) Ca m'a fait du bien. Vous remerciant de m'avoir ou pas lu. A bientôt,avec une meilleure journée. Roland.

Roland du 83 08/01/2021 15:22

Nos femmes ont toujours et sont encore gentilles(j'ai eu du mal à la dresser mais j'y suis arrivé, c'est pas vrai trop bonnardes nos femmes),mais ça fait 3 ans que c'est finit je ne pars plus je chasse plus près,les battues c'est plus ça tu as raison,ils attendent le bout de viande et au revoir,les guirlandes de grives tu as raison il y a un moment que j'en ai plus fais le plaisir est toujours là c'est ce qui compte.Aujourd'hui 2° à 8h00 puis un bon soleil pour arrivé à 12° on est bien,les après midi avant la remontée,oh que oui la partie de pétanque était obligatoire,il y avait presque tout Ampus pour nous voir,c'était rigolade après rigolade c'est comme ça qu'après j'étais bien connu,presque ils attendaient le mois d'Octobre pour toutes ces péripéties,mais ça c'était avant. A bientôt.

patrick 08/01/2021 08:54

J'ai oublié le jour de l'ouverture on faisait une vraie boullabaisse, un régal le poisson arrivait tout droit d'un bateau d'un ami. Mais pas question de chasser, même faire la pétanque c'était trop dur. Siestasse obligé. Je doit avoir cela sur le blog.

patrick 08/01/2021 08:51

Bonjour Roland, Tu as raison mieux vaut faire le cuisinier, Whaou 15 jours, vos femmes sont gentilles avec vous. C'est fini les guirlandes de grives, j'ai même pas entendu chanter en ce moment, ni merle ni autre, la cata. Te casse pas la tête la daube fait tout passer, et les liquides illicites aussi.
Cette époque est finie aussi, la mentalité a beaucoup changé, les jeunes ne font rien, la battue finie ils rentrent chez eux. Je ne sais pas comment se passe la chasse actuellement avec ce covid et cette privation de liberté. Il ne manque que les ficelles à casse tête pour faire le pantin, misère. Ouf on a du soleil mais + 2.8° ça s'améliore. Bonne journée