Faire du Congre à l'espagnole ou caldo de congre (caldo de pescao))

Publié le 13 Janvier 2021

Comme vous le savez le congre est un mammifère  au pelage laineux . Bref c'est un poisson au corps serpentiforme avec une peau noirâtre, l'arrière de sont corps est plein d'arêtes , Bon d'accord je vous gonfle.

 

Soupe économique de congre et blanc de seiche au safran

 

Brouet infâme comme vous avez l'habitude d'en voir sur ce blog

congres-collier.JPG

Quelquefois je vais au plus grand poissonnier de France, qui a des super market  (I.M.) un peu partout. En principe je prends une chaise lorsque je vais à la poissonnerie de peur de tomber de cul par terre vu les prix. Même les poissons gras qui sont si bon pour la santé (maquereaux , lisette, hareng, etc ....) sont chers.

J'ai jeté mon dévolu sur des colliers de congre (qui a fait berk ?) et du blanc de seiche décongelé qui est toujours aussi insipide que d'habitude. Gentille la madame , m'a donné une petite tête de thon albacore, fraîche bien sûr, sachez que les joues de poissons sont un pur délice , l'équivalent des sots l'y laisse sur des poulets de ferme.

 

Congre à l'espagnole   ou caldo de congre (Espagne)

Passons à la recette de cette soupe mi ragoût, un "caldo" comme on dit en Espagne. Littéralement Caldo veux dire bouillon

En Provence on dirait une Aigo Sau, mais il faut plusieurs sortes de poissons

 

- 3 colliers de congre

- 1 kg de blanc de seiche

- 1 gros oignon

- 4 gousses d'ail aplaties

- 3 belles pommes de terre

- 4 bâtonnets de fenouil sauvage

- 5 filaments de safran (sachez que les crocus sativus arrive à pousser en Provence méridionale, alors plantez en)

- vin blanc

- 1/2 cuillère a soupe de coulis de tomate

- 1 pointe de couteau de paprika

- quelques pluches de persil + les queues dans le bouquet garni

- poivre, sel, persil, mignonnette, paprika, 4 graines de fenouil sauvage, laurier

congres-collier--2-.JPG

Faites revenir la poiscaille nettoyée dans un fond d'huile d'olive, puis réserver,

congres-collier--3-.JPG

 

Idem pour les blancs de seiche coupés en dés

Faites revenir l'oignon émincé et  l'ail puis , mouillez avec le vin blanc, ajoutez un peu d'eau tiède , salez , poivrer, laurier poivre + poivre mignonnette, bâtons de fenouil coupé en deux, safran et vin blanc

Ajouter 1/2 litre d'eau

Faites bouillir violemment pour faire un mélange des saveurs et de l'huile, comme pour une bouillabaisse.

Ajouter vos pommes de terre coupées en tranches d'un centimètre d'épaisseur

congres-collier--4-.JPG

Au bout de 15 minutes récupérez vos PdT avec une écumoire , puis réservez

Passez au moulin à légume , grille fine le reste de votre bouillon

Remettre ce bouillon sur le feu avec les PdT et vos colliers de congres coupés en morceaux, couvrez d'eau tiède et continuez la cuisson à couvert , ajouter le paprika et rectifiez l'assaisonnement .

Servir chaud dès que les colliers sont fondant

Vous pouvez accompagner le tout d'une rouille et d'une pince pour retirer les arêtes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Plat principal, #congre, #caldo, #espagne, #facile, #pas cher, #la cachina Provence

Commenter cet article

Roland du 83 22/01/2021 07:39

Cela fait maintenant quelques jours que tu n'apparais plus sur ton blog,et là je commence à me faire du souci,ton affaire ne s'arrange pas ou pour l'instant tu te reposes et reprends de l'énergie pour ré-attaquer avec plus de forme. Soignes toi bien,et reviens nous vite. Tu me manques. Roland.

lizagrece 14/01/2021 15:54

Elle me dit bien cette soupe. Et puis d'oridnaire j'aime bien faire le CON[gre] ...

Gérard Loridon 14/01/2021 09:53

Des histoires de congre j'en ai eu à connaître en voilà une :
Le Monstre
C’est le plus gros spécimen que j’ai rencontré.
Je devais pour les ponts et chaussées faire une reconnaissance des fonds marins pour la pose d’un émissaire de 800 mètres de longueur, il me fallait donc visiter la côte, et relever la nature du fond.
Donc, j’effectue ma première plongée en partant de l’extrémité au large et à la plus grande profondeur, c’est-à-dire dans ce cas, environ 30 mètres.
Pour en marquer le lieu, j’avais mouillé un filin nylon venant en surface sur une bouée ronde jaune. Cela ne devant pas rester longtemps en place il y avait à l’extrémité un plomb de ceinture d'un kilogramme.
Je descends dans l’eau claire et je tombe sur un amas de roches plates que le sondeur m’avait d’ailleurs bien indiqué. Je m’approche et devant un trou dans les rocs à ras du sable me sort un congre.
À la vue de sa t^te de forte taille, je me dis que le reste du corps doit être d’une bonne longuer
Une sacrée bestiole en fait.
Aussi, méfiant, je m’en éloigne en tirant délicatement le plomb, ne voulant pas le voir tranché le filin.
Sage précaution de ma part quand il sort d’un bon mètre se précipite sur le plomb qu’il mord férocement. Sachant qu’il est fort capable de me venir dessus, je remonte de quelques mètres. Le bestiau, car maintenent je le vois presque en entier, tient le plomb dans sa gueule et essaye de l'entraîner dans son trou. Cela à duré, juste quelques instants voyant que ce n’était pas comestible, il a recraché le plomb que je m’empressais d’éloigner celui-ci le fait ressortir à nouveau et cette fois en entier.
Un comme cela, c’est un record !
Il doit mesurer facilement dans les deux mètres et essai à nouveau de me ravir le bas du filin. Il a fallu que je m’éloigne pour qu’il retourne dans son trou.
Pas content j’en ai fait part à un ami qui mettait des palangres, lui catégorique :
- Je vais te lui mettre une ligne renforcée avec un gros hameçon pour crocodile
- Et une bouée qui ne coulera pas. Je t’inviterai pour en manger quelques belles tranches dans l’ouvert de ton monstre
Le nom venait d’être donné à ce congre belliqueux, qui en plus ne s’est jamais fait prendre.
Le congre du PDG
Celui-là c'était le second dans ma liste préférentielle
Il l’était moins gros certes, mais se tenait bien lui aussi
Par un jour de vent d’est, je pêchais près du bord, au pied de quelques belles villas construites, comme on le disait, les pieds dans l’eau
Par vent d’est comme on dit « ni Cassaïre et ni Pescaîre »
Sortant d’une roche, je vois un museau bleu, un congre
Tant pis comme on dit aussi « Pas de grives on mange des merles », nous aurons du congre. Je prends donc bien mon temps car il ne bouge pas et je lui transperce la tête avec ma flèche. Un coup heureux, il ne bouge plus raide mort. Je n’ai plus qu’à le tirer de son trou d'où il sort tout flasque.
Il fait beau, la mer est calme, je sors de l’eau sur une roche pour le vider et le rincer. C’est une belle bête, pas loin de 1 M 7O comme je le constaterai plus tard en le tenant à bout de bras, devant moi, mesurant cette taille.
C’est à ce moment que le propriétaire de la villa voisine arrive. Me voyant avec ma prise, il se met à m’invectiver en colère. Ici il est connu, surnommé « le PDG » car chef d’une grande entreprise du nord il n’hésite pas à se faire connaître, comme une haute personnalité. Ce dont je me moque totalement.
Je le laisse glapir et quand je me mets à l’eau, il me lance :
- Quand même ce congre, il était à moi, je l’aurai certainement pêché.
Ce qui ne sera pas le cas, car le congre, avec des amis à notre table, je l’ai préparé selon la recette découverte, lors d’un chantier à St Malo, venant d’une charmante malouine qui nous avait cuisiné, l’un de ses frères.
C’est pour cela, que je pratiquais à chaque fois cette recette lors de ce type de prise.
Et cela me faisait souvenir de cette belle malouine dont nous avions, en plus de sa cuisine, avec les copains conservé un souvenir ému.

Roland du 83 13/01/2021 17:02

Hum qué buéno ta recette et tu es loin de nous gonfler,la chance que j'ai,c'est que j'ai la fille d'un Ami qui tiens un banc de poissonnerie sur le marché de Bandol depuis 2 ans environ ça tourne très bien,ils vendent du beau du bon donc sa tourne,en plus quand je passe commande je vais la chercher chez eux à Ollioules,poissons nettoyés plus d'arètes et ils me font pratiquement prix coutant gentil de leurs part,(le poissonnier c'est lui,elle, elle l'aide bien)dons tu vois j'ai un bel avantage sur les prix et pas de problème avec les poissons,et comme ça pas de chaise ni de queue quelle chance,actuellement ils sont en congé donc ta recette sera pour le mois prochain.
Comme le dit PATOU55 la poissonnerie du cours L Blanc en bas du cours Lafayette à toulon ou se trouve le meilleur poisson un peu chauvin le Roro,normal suis Varois du bord du bord de mer Moi!!
Pas le varois ou ya pas la mer( lol) A bientôt biche (sois pas faché)c'est juste de la rigolade (moquerie) Prends soin de toi et des tiens quand à la diététicienne(ta fille)elle va encore te crier dessus parce ta recette elle n'est pas faite pour un régime, (mais nous on s'en fou) A +

marie 13/01/2021 15:50

Coucou Patrick , moi aussi , j'aurai bien pu avoir besoin d'une chaise , en attendant mon tour chez I.M à Céret , lundi et le prix était notre discussion en attendant , mais il y avait du choix ; qu'est ce que j'aime les joues de poisson ( pour rien ds ma jeunesse à Calais , ds c'he Nord ; dire qu'on achetait directement aux bateaux et les femmes attendaient pour ns vider les poissons pour qqes sous , habillées en " Courguinoises ", quartier des pécheurs devant leur port de retour ! et maintenant un mets de luxe !! ) , mais pour le congre , qui a pourtant si bpn gout , trop d'arétes pour mon mari , dommage , mais en en as-tu vraiment eues ds tes colliers , car rien qu'à voir l'assiette à la fin , moi je ne la refuse pas , loin de là , çà doit étre un régal ! : bises amicales : marie .

PATOU55 13/01/2021 14:22

Bonjour Patrick, mais non c'est pas toi qui nous ronfle c'est le congre avec ses arêtes. Cela doit faire plus de 40 ans que je n'en ai pas mangé. Personnellement je n'en ai même jamais préparé. C'est ma mère qui le cuisinait soit quand elle en trouvait sur la place Louis Blanc à Toulon soit c'est mon père qui en avait péché. C'est bien loin tout cela. Prend bien soin de toi et on attend ton retour avec impatience mais en pleine forme. Bonne journée du 04 avec vent et soleil.

Consommatrice avertie 13/01/2021 12:53

Coucou cher Jupi, mais non tu ne gonfles pas, au contraire u nous informes et c'est bien.
Le congre n'est pas ce que je préfère (cause arêtes justement) mais pour une bonne soupe chaude et parfumée OK et si en plus il est en promo ce poisson :parfait !
Bonne fin de journée et amitiés de Bri.

René 13/01/2021 08:54

Bonjour Jupi.
Un morceau de fielas bien choisi c'est délicieux surtout dans une bouillabaisse ou une soupe de peï ! Le plus embêtant est de le peler. Poisson sous côté par rapport à ses arrêtes mais délicieux au goût et sa consistance du moins pour moi . Bonne journée à tous *.

CATALANE 13/01/2021 08:39

Je vais la tester ta recette, je pense que je vais aimer (mais je ferai surement quelques modifications comme d'habitude). Moi aussi je vais de temps en temps chez I.M. pas très loin de chez moi, le rayon poissonnerie est pas mal ! Bisous.

Gérard Loridon 13/01/2021 08:23

C'est certainement excellent sinon tu ne nous parlerais pas, on te sait trop amateur de choses simples certes, mais mieux qu'à la tour blanche.