La soupe au pistou, recette varoise classique

Publié le 20 Juillet 2022

La Soupe au Pistou, une parmi tant d'autres

 

Comme la bouillabaisse chacun à la sienne et bien sur les critiques  vont pleuvoir, mais cela ne me dérange pas. D'autant plus que je suis en train de ramasser des poils de soleil pour me tricoter un pull bien chaud en prévision de l'hiver qui sera rude, tout cela pour éviter de payer la taxe carbone sur le fuel , faut bien taxer le peuple car on taxe pas les riches et politiques en tout genre
Pour réaliser une soupe au pistou il vaut mieux être entouré d'amis et de légumes + des couteaux. Attention , bientôt acheter un couteau de cuisine sera soumis à une règlementation roquambolesque, pour vos anciens couteaux devront être rendu en gendarmerie, idem pour vos opinel qui servent aux petits "goutaroun"

 
SOUPE AU PISTOU

 

  En effet les amis sont là pour la soupe , mais aussi pour la préparer, à vous de trouver un stratagème, puis les mettre au travail pour détailler les légumes en petit dés, cela vous avancera. Bonjour les petites coupures, les ongles cassés, les yeux qui pleurent. Restez digne et inflexible, allez même avec un pied à coulisse vérifier la taille des dés. Vous êtes le chef de la soupe au pistou, fractionnez le travail afin que l'on ne vous vole pas vos secrets de réalisation
Image

 

Autant en préparer une bonne quantité car c’est bien meilleur le lendemain réchauffé.
Pour les proportions faites selon les convives, mais essayez d’abord comme ça.

- 2 gros oignons
- 5 carottes
- 500 gr de haricots verts frais appelés "banettes " en Provence
- 200 gr de haricots grainés rouge et blanc frais
- 100 gr de haricots coco grainés frais
- 5 pommes de terre
- 3 belles tomates
- 4 courgettes moyennes
- 250 gr de petit salé frais (facultatif)
- 100 gr de pâtes petits coudes
- 1 belle barde de lard non salée
- Un gros verre ( ?) d’huile d’olive
- Du parmesan  râpé (en principe il faut de l'Edam aussi, bof, bof)

Pour le pistou (ne pas confondre pistou et pesto)

- 4 gousses d’ail dégermées
- De la pulpe de tomate fraîche
- Du basilic bien entendu , choisir les feuilles sommitales si vous voulez avoir un vrai goût de basilic et non pas un goût de "vert" de basilic
- un peu de lard
- de l'huile d'olive bien sûr

Coupez les carottes en petit dés de 4 mm comme tout les autres légumes, les pommes de terre, les haricots verts, les courgettes pelées, etc .  les réserver dans un grand plat.

Image

Emincez les oignons
Prendre une grande marmite haute, mettre sur le feu et ajoutez un fond d’huile d’olive, Mettre les oignons émincé et le petit salé blanchi et coupé en dés.
Dès que l’oignon commence à blondir, ajoutez les carottes, faire un peu frire car les carottes sont les plus longues à cuire.
Coupez la barde lard en petits morceaux et en mettre les 3/4 dans la marmite, réservez le reste.
Ensuite les pommes de terre, puis les haricots verts,  mélangez bien le tout et faire un peu suer.
Épépinez les tomates et les couper en petit morceaux, certains enlèvent  la peau des tomates, ici pas  besoin car les tomates de jardin ont la peau très fine
Ajoutez les tomates et couvrez d’eau salée, poivrez légèrement et laissez cuire.
Ajoutez les courgettes maintenant si vos ne voulez pas les voir transformées en purée

Pendant ce temps préparez le pistou.

Prendre un mortier et son pilon
Pilez les gousses d’ail très fin, puis le reste de la barde de lard légèrement passé à la poêle, ajoutez une poignée de feuille de basilic ciselées auparavant ( BIS , prendre les plus hautes et les plus tendres, c'est très important pour le goût), mettre une peu de pulpe de la tomate et continuez à piler. Ajoutez le parmesan pour faire une  pommade
, ne faites pas tomber les gouttes de sueur dans le mortier.

Buvez un bon coup de quelque chose de frais, j’ai pas dit alcoolisé.

Image

Vous pensez un peu aux légumes qui cuisent ? Bon, avant la fin de la cuisson (c'est-à-dire 20 minutes avant la fin) de ceux-ci ajoutez les petits coudes

Juste à la fin de la cuisson des pâtes verser le contenu du mortier dans la marmite.
STOP.

Je fais toujours plus de pistou car certains en rajoute dans leur assiette à leur goût, et ils ont raison.

Donc le mortier au ¾ vidé, mélangé délicatement le tout et laissez quelques secondes sur le feu, pas plus cela va parfumer toute la soupe idéalement

 

En principe , on laisse à disposition un peu de parmesan râpé à discrétion sur la table , mais si la soupe est bien dosée , cela n'est pas nécessaire

Re-servez à volonté. 3 assiettes c'est déjà pas mal, mais certains essayent la quatrième. Les cobayes ont bien supporté, alors vous pouvez les féliciter en leur faisant faire la vaisselle.
 

Bonne suée sous les platanes ou les mûriers, les cigales vous surveillent. Ensuite bain de minuit dans les restes de trou d'eau boueuses où se vautrent les sangliers la nuit, peut être trouverez vous une truie comme compagne d'un soir, qui sait!!!!
Et non c'est interdit maintenant, remarquez , tout est interdit, même le chômage devrait être interdit, mama mia !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Rédigé par La Cachina

Commenter cet article
R
Bonjour Jupi.<br /> Alors là, tu me fais envie et vraiment ! J'ai presque tout au jardin à part les haricots rouges et les rayés que j'ai manqué ! Faut s'habituer à la nouvelle terre !Hihi. J'allais congeler mon basilic qui commence à monter en fleurs et bien non ! Merci Patrick . Régalez-vous, même et surtout en plein été c'est la saison de déguster une bonne soupe au pistou ! Bonne journée à tous *.
Répondre
A
La soupe au pistou, quel bonheur, ta recette est parfaite, j'aime bien les pâtes , je te chipe ton Pistou, il est plus goûteux que le mien, merci Patrick, prend soin de toi et reste bien au FRAIS, aujourd'hui encore, c'est torride, amitiés
Répondre
B
je n'ai pas trop envie de cuisiner...je suis cuite ! bisous ma Biche. (je vais mettre ton site et ta recette sur mon FB, ça régalera beaucoup de mes amies! ) bises
Répondre
L
eh bien moi, je fais tout pareil ou presque ; la seule petite différence , c'est que mes légumes je les coupe légèrement plus gros; voilà, bonne journée et bonne continuation
Répondre
N
La soupe au pistou de ma mère avait le goût des soirées d'été, des grandes tablées, des amis... Et c'était bien.
Répondre
S
J'ai faim !!!
Répondre
P
Dans ma famille c'est ma sœur qui préparait la soupe au pistou et elle était très bonne. Cela fait bien des années que je n'en ai pas mangé. Je ne sais même pas si mes enfants ou petits enfants aimeraient ce plat. Quand on voit toutes les cochonneries que chacun mange ???!!! Vives les légumes.
Répondre
R
surtout bien signaler aux gensssses du nord que le pistou ça n'est pas le nom provençal du basilic s'appelle en lengo nostro .LE BALICO!! le pistou c'est le petit pilon qui sert à pister l'il le balicot l'huile etc etc, mais ça bien sûr je ne vous apprends rien!! bises
Répondre
I
Perso ,carottes & coudes a bannir , traumatisme d'enfance avec la fameuse soupe de pates .........
Répondre