Publié le 16 Mars 2007

Risquer de ne plus être seul dans la cuisine au petit déjeuner, alors que le goût même du café au lait semble fait pour la solitude fraîche et bleue du matin.

Besson, Patrick (1956- )



   Aujourd'hui, zut il fait encore beau, pas de pluie, la terre est sèche.
Je suis donc sorti de mon trou pour profiter du soleil et faire e quelques photos


Une petite vue d'une partie de mon village, bien à l'abri , adossé à sa falaise qui fait accumulateur thermique l'hiver , mais malheueusement l'été aussi. En ligne de crête vous appercevez le Bessillon.
Image

Le Bessillon 814 mètres, une grosse colline de plusieurs milliers d'hectares de bois très inflammable l'été, attention à nos forêts
Image

Pas banal, des vaches sous des pins, les pauvres bêtes vont souffrir cet été de la chaleur et du défaut d'herbe tendre, vè, peut être qu'elles feront du lait en poudre.
Image

Une ancienne usine de carrelage de Salernes, mais je ferai un article sur cela , si Dieu me prête vie
Image

Une vue des champs de blé "vert", à gauche la colline à brûlée en 2003, encore 300 hectares partis en fumée
Image


Les "blés" du domaine de Saint Barnabé à Sillans la Cascade
Image

Les fleurs du laurier tin , attention poison
Image


Petits lichens sur le tronc d'un pin
Image


Un bourgeon de Néflier
Image


Et puis retour vers un bon feu de cheminée qui tempère un peu nos soirées encore fraîches et en prime une côtelette sur le grill
Image


Merci mon petit Kitty de m'accompagner



Photobucket - Video and Image Hosting

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Divers

Publié le 14 Mars 2007

Voici quelques "clichés" de la Provence

C'était le 14 mars 2007 à  16 heures locales

Tout est naturel sans aucune retouche

Entre ça en haut
(Attention aux digimarc sur ces deux premières photos
qui ne sont pas de moi ni d'aujourd'hui)


et ça en bas

Il y a entre :  ces quelques petites photos de mon environnement proche.

De magnifiques pins parasol promis à la tronçonneuse lorsqu'ils élargiront la route

Bien sûr qu'il y a des câbles ici aussi, les bourgeons des vignes ne tarderont pas

Et oui il y a aussi des poteaux , on ne fonctionne plus à la lampe à pétrole,
et la partie déplumée de la colline est partie en fumée il y a quatre ans,
attention à nos forêts par pitié

Un petit village voisin, bien plus calme que le mien, oui c'est bien du blé vert que vous voyez, croyez vous que l'on se nourrit de figues et de d'olives et de cigales , la réalité est toute autre

Bon, ça c'est moins rigolo

A part le ciel bleu c'est la même merde de partout, vous connaissez aussi

Cette monstruosité est à peine à 8 km de chez moi, rassurez vous ce n'est pas polluant, c'est même alimentaire !!!? Non ce n'est pas une usine  de farines animales , c'est tout simplement une extension d'une coopérative viticole, et oui c'est du vin. Pour maintenir le vin dans un état de conservation acceptable, sous des températures comme le notres, il faut refroidir les cuves en été (miam, miam l'énergie), mettre pas mal de stabilisants chimiques, jolie le vin côte de Provence. !!! Bien sûr il existe un peu de partout de petites caves viticoles qui travaillent à l'ancienne, mais cette horreur jette le discrédit sur tous les petits producteurs alentour. La moindre des choses de leur part , aurait été de construire un bâtiment pour cacher tout sela. Et bien non, en plus cette route est la route décrite sur les guides touristiques comme "Routes des Vins Côte de Provence"


Nature préservée ? et encore j'ai oublié l'inévitable mcdo avec son hideux oncle ronald, les ronds point qui coûtent une fortune à construire et à entretenir, l'eau est rare alors c'est pour cela qu'ils plantent de la pelouse et l'arrose tout l'été, au grand dam des riverains à qui on impose des restrictions d'eau. Le bon sens aurait été  de mettre des plantes de chez nous qui ne nécessitent pas d'arrosage.

Merci mon petit Kitty de veiller sur moi encore cette nuit
Ce sera dur , très dur

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Divers