Publié le 17 Avril 2007

Si l'article sur les Eagles viole les CGU d'Over Blog faites moi le savoir,  je le retirerai immédiatemment

Qui veux cette recette assez nulle ?
Jupi a voulu faire le pro et a donné un coup de chalumeau pour caraméliser les pommes, voila le résultat

Je vais rendre ma maman diabètique

Encore une horreur pour les hanches. Ce sont les chichis de nos Foire, mais ce ne sont pas les chichis freggi de Marseille
Qui veux la recette ?
Ce n'est pas gras, ni sucré , c'est très léger, comme un soulier de scaphandrier. Des deux recettes je n'ai même pas goûté un petit bout.


Demain il y a un "ragoût de poulet"

Allez zou, maintenant un petit moment de Nostalgie

Il est assez rare que je mette de la musique sur ce blog, mais il le fallait pour faire une rupture, l'article de mardi est lourd pour moi.
Tout le monde connaît cette chanson culte mais elle est chère à mon coeur, à cette époque j'étais moins anti Etasuniens que maintenant.La traduction de cette chanson des Eagles est très contreversée surtout aux Etats Unis.  C'est une rencontre sur une route "où ils se sont perdus", voyage oui, mais quel voyage ? Rêve éveillé ? voyage vers où, avec quoi?LSD ou autre .

Version 1976 live, l'intro montre  qu'ils sont bien issus de la "Nouvelle Star", ces pauvres chanteurs sont obligés de se faire la voix avant de commencer.
Les sous titres sont là pour vous aider, hihi.
Version Cultisssime évidemmment
Autre temps


Autre version 1994



On a dark desert highway, cool wind in my hair
Warm smell of colitas rising up through the air
Up ahead in the distance, I saw a shimmering light
My head grew heavy, and my sight grew dimmer
I had to stop for the night
There she stood in the doorway;
I heard the mission bell
And I was thinking to myself,
'This could be Heaven or this could be Hell'
Then she lit up a candle and she showed me the way
There were voices down the corridor, I thought I heard them say...

Welcome to the Hotel California
Such a lovely place (such a lovely place)
Plenty of room at the Hotel California
Any time of year, you can find it here

Her mind is Tiffany-twisted, She got the Mercedes Benz
She's got a lot of pretty, pretty boys, that she calls friends
How they dance in the courtyard, sweet summer sweat.
Some dance to remember, some dance to forget
So I called up the Captain, 'Please bring me my wine'
He said, 'We haven't had that spirit here since 1969'
And still those voices are calling from far away
Wake you up in the middle of the night
Just to hear them say...

Welcome to the Hotel California
Such a lovely Place (such a lovely face)
They livin' it up at the Hotel California
What a nice surprise, bring your alibis

Mirrors on the ceiling, the pink champagne on ice
And she said 'We are all just prisoners here, of our own device'
And in the master's chambers, they gathered for the feast
They stab it with their steely knives, but they just can't kill the beast
Last thing I remember, I was running for the door
I had to find the passage back to the place I was before
'Relax' said the nightman, We are programed to receive.
You can check out any time you like, but you can never leave

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #La cachina

Publié le 14 Avril 2007

Bien que notre mois d'avril soit un peu "bizarre", les cerisiers sont bien obligés de continuer le processus de "fabrications des cerises" ,
 et les autres fleurs continuent aussi d'éclore dans le jardin

Petitounne cerise Burlat qui deviendra rouge et grosse bientôt

Image

Une fleur de Cognassier

Image

Du lilas mauve commun

Image

Le même mais un peu plus fleuri

Image

Les premières feuilles de Vigne

Image

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Divers