Publié le 22 Juin 2007

Avant d'attaquer le gros du sujet je vous donne la réponse sur la photo mystère d'hier.
C'est une Glacière
Meuu, non pas portable

Nadine de trans et françoise d'Oléron ont trouvé la réponse
Bravo, vous avez gagné des bisous , c'est tout

Notre chère Nadine de Trans  avait fait un passionnant article sur les glacières du Var , ce lien vous mènera  sur un site  -Le musée de la Glacière à Mazauges- . Je vous conseille fortemment de le lire. Les explications jupitériennes que je vais vous donner sont assez succintes

Dans le cas de celle-ci , c'est juste un gros puit maçonné de quelques mètres de profondeur, la neige et la glace y étaient entassées pendant la période froide, ensuite paillée pour l'isolé, la glace servait aux métiers de bouche, et aux bistroquets, bé oui, le pastaga sans glaçon c'est pas bon.

Image

Celle-ci est située à Cotignac , près de la source  de St Martin, elle vient d'être restaurée , mais elle reste quasiment dans son jus.  D'après les explications que j'ai pu recueillir  cette glacière a peu servie, en effet il ne gèle pas beaucoup ici, et le  Bessillon proche reçoit que peu de neige. La date de sa construction je ne la connais pas.
Tout compte fait , je ne sais quasiment rien. Si, que je me lance dans un sujet que je ne maîtrise pas.

Suite à cet échec , il fut demandé aux habitants du village de "retourner" leur toiture à l'envers afin d'en faire des entonnoir à grelons, pour le pastaga bien sur, mais ce fut aussi une cagade, il y avait plus souvent des merdes de corbeaux que de glaçons , dans le pastis traditionnel, alors !!!!!!

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Divers

Publié le 18 Juin 2007

Demain  peut être : comment faire le "Pistou" et plus tard dans la saison lorsque tous les bons légumes du soleil deront là; "La Soupe au Pistou"



Cette recette est une grande classique méridionnale, cela demande un peu de temps , mais faites là au moins une fois, juste pour essayer. Vous y prendrez peut  être goût. Même que vous allez devenir la reine de la panisse. Suivez les instructions à la lettre sous peine de petits problèmes, mais vous verrez pourquoi.

En bref les panisses sont des batonnêts de pâte de farine de pois chiches frits et accompagnés d'une sauce, en fait le Mc Do du pauvre méridionnal

Moâ ; je commençais à faire une bonne compotée de poireaux ou d'oignons relevée de thym et de serpolet ou des tomates si ce sont celle de mon jardin, cette année je n'ai rien planté, je m'en fout de tout
Ou alors une bonne sauce tomates aïlée et des sardines grillées.
Les panisses je les faisais en dernier
Pour finir une bonne mache bien assaisonée et un léger rosé
pour finir de bons Abricots natures gorgés de sucre. Cool non ? pardon on dit : aquo es chanu.

Panisses

Tout d'abord allez acheter de la farine de pois chiches, tous les marchands de produits méditerranéen en ont.

Il faut pour 4 personnes :

- 200 gr de farine de pois chiches (gardez en un peu plus si le mélange est trop liquide)
- de l'huile d'olive , environ 3 cuillères à soupe + l'huile pour la poêle
- 1 cuillère à café de sel rase, mais cela dépends de la cuillère (promis la prochaine fois je pèserai, si je suis encore là)
- un poil de poivre moulu
- environ 1 litre d'eau de pluie du ciel ( les étazuniens mettent du coca à la place: comment ! vous ne connaissez pas la baraque à panisse près de la Maison Blanche ?)
- une jolie poêle avec un fond d'huile

On commence : prenez 4 assiette à soupe moyennement creuse mais propres ,  les huiler bien partout avec un coin de sopalin imbibé d'huile, pour ceux qui travaillent comme des pieds enlevez les chaussettes au moins, cela donnera un léger goût suptil de fromage, une touche personnelle en fait.
- dans une belle casserole à fond épais mettre à chauffer l'eau salée , huile
- lorsque le liquide entre en ébullition retirez la casserole du feu, versez la farine de pois chiches tamisée , bien remuer vigoureusement au fouet, un peu comme si vous pensiez vous défouler sur l'inpecteur des impôts qui vient de vous faire une redressement.
- le mélange bien effectué, remettre le recipient sur le feu doux,  comme une fesse de bébé pas plus, vous allez ainsi obtenir une belle onctuosité
- n'arrêtez jamais le fouet, le mélange ne doit surtout pas attraper au fond, le mélange va encore épaissir, lorsque cela fait des rubans au bout du fouet, arrêtez tout.
- avec une corne à débarasser (ou une maryse à la rigueur) faites rapidement couler ce mélange épais dans chaque assiette huilée, attention , ne vous brulez pas , mais faites vite, le mélange fige assez facilement. Laissez reposer 1 quart d'heure.
Si vous voules des images c'est ici
Et oui ce ne sont pas les photos du pauvre jupi qui est plus bas que terre ; pourriture de vie de merde.
Sur un bout de papier sulfurisez (ou une plaque marbre huilée), retournez vos assiettes, cela se démoule facilement

Votre sauce ou vos sardines , ou les deux doivent être prêtes

- Coupez en batonnets de la largeur d'un bon doigt, et long comme un grosse frites, les farinez  (cela donne du croustillant mais ce n'est nullement obligatoire) . Chauffez un fond d'huile d'olive dans vote poêle  (indispensable pour l'harmonie du goût)et faire frire sur les quatre faces, poivrez, pendant que vos invités mangent les poivrons rouges que vous avez fait en entrèe .
- Egouttez sur un sopalin et servir au fur et à mesure , avec une bonne sauce tomate c'est un régal pas cher et qui surprendra vos convives

Savez vous que vous pouvez procéder de la même sorte avec de la polenta précuite, servies sur des tranches de lard salés frites ou du bacon c'est très bien aussi.


Les fautes d'ortographes sont cadeaux




Voir les commentaires