Publié le 10 Mai 2008

Veuillez m'excusez , je ne vous oublie pas, mais j'ai fait des recettes en avance pour votre semaine


Aujourd'hui samedi je ne fais RIEN
Heu ! vendredi j'ai pas fais lourd non plus
Et une citation de Mai 68 dit:
Les gens qui travaillent s'ennuient quand ils ne travaillent pas. Les gens qui ne travaillent pas ne s'ennuient jamais.

A part ramasser des cerises, et quelques bêtises qui trainent dans le jardin, puis je me casse faire quelques photos, et oui j'en profite car les routes sont dégagées il n'y a plus de neige.
Par contre il existe un autre péril sur nos routes: "les touristes" qui ne regardent pas la route, ils ont les yeux ailleurs et roulent au milieu et faisant des ahhhh que c'est beau. Couillon , voui que c'est beau, mais si tu veux pas finir ta journée avec un goutte à goutte comme repas dans un hôpital de 5ème zone, roule à droite , banaste*.  Ces  ensuqués la tête pleine de soleil ne savent pas qu'avec leurs monstreux 4x4 à goudron ne savent pas que je roule en AX pas blindée, moâ, alors je crains que se ne soit ma pomme qui finisse au goutte à goutte.


Voici le désastre que je vois lorsque j'ouvre ma fenêtre,
encore du soleil et du ciel bleu
DSC07405

Faire ses ablutions matinales, merdum fontaine à sec
DSC07216

Vite un tee shirt et à l'assaut des premières cerises, mais pas trop car les bras en l'air ça fatigue

DSC07378

DSC07376

Coupons deux mauvais artichauts, des petits violets de Provence, tout tendre, mais ça fatigue aussi, le dos courbé

DSC07394

Le ramassage des fraises c'est galère pour le dos , je laisse tomber

DSC07415

Qoâ, déjà l'heure de la messe !
DSC07246

C'est abominable ce que la vie est dure en Provence

* Banastes : en principe se sont de gros paniers en osiers, mais dans ce cas c'est une gentille injure à l'encontre de ceux qui ne bougent pas assez vite ou qui sont au milieu : "banaste tu te bouges un peu, merde alors !"
Il y a aussi Banaston, qui est un gros récipient qui sert à charrier le raisin sur l'épaule gauche pour les droitiers , sur l'épaule droite pour les gauchers et sur l'épaule des autres pour les fatigués.


Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades

Publié le 5 Mai 2008

Les artichauts bouillis aux olives est une erreur de programmation, d'ailleurs la recette n'était pas terminée, mille excuses


Excusez moi si je ne suis pas prrésent sur vos blogs, mais ma machine à cailloux m'embête encore



Après avoir supplié plusieurs fois notre amie Catalane, elle a finie par me faire parvenir cette bonne recette.

Quelques modification par rapport à la recette originale ont été nécessaires, en effet je n'avais pas de cèpe séchés, sur le conseil de Catalane , j'ai donc remplacé ces cèpes par des champignons de Paris

Quelques incidents ont émaillé la réalisation ce jour là, tous les casse burnes de la création n'arrêtaient pas de téléphoner, moi qui vit comme sauvage , cela m'a perturbé un tantinet.

Si vous suivez la recette ci-dessous, pas de problème, notre amie Catalane a bien fait les choses détaillées

Allez Zou, en place pour ces fameuses

Boles* de Picoulat

 

Recette pour 4 à 5 baffreurs de première

Pour les boules :

-500 g de porc dans l’échine
-250 g de boeuf haché
- 1 oignon haché fin
-
2 gousses d’ail
-
2 cuillerées à soupe de persil haché

dsc07171.jpg

- 2 œufs
-
2 tranches de pain rassis
-
Un peu de lait
-
Un peu de farine
-
Huile d’olive pour la poêle

 

Pour la sauce :

- 2 oignons
-
1 grosse cuillère de concentré de tomate
-
2 CS de farine
-
3 belles tomates bien mures
-
2 cuillères à soupe de farine
-
2 tranches de ventrèche ou
- 2 tranches de jambon cru
-
Cèpes secs (ou champignons de Paris)
-
1 petit bocal d’olives vertes dénoyautées

dsc07165.jpg

- Huile d’olive

dsc07161.jpg

Hacher l’échine de porc et bien la mélanger au bœuf haché. Y incorporer l’oignon haché très fin + l’ail haché et le persil + les œufs, le pain trempé dans le lait et bien égoutté. Saler et poivrer généreusement.

dsc07175.jpg

 

Dans ses mains farinées, faire des boules.

 

dsc07177.jpg

La taille peu varier entre la boule de pétanque à l'olive

dsc07179.jpg

Et la forme aussi

dsc07182.jpg

Les passer à la poêle dans un peu d’huile. Les retourner fréquemment, puis les réserver.

 

Dans une cocotte, faire revenir dans un peu d’huile d’olive l’oignon. Ajouter la ventrèche, et bien remuer. Puis ajouter la farine, bien touiller, puis mettre le coulis de tomate et rajouter un peu d’eau. Incorporer ensuite les tomates pelées et coupées en tout petits morceaux. Saler, poivrer, et mettre une feuille de laurier pour parfumer. Incorporer ensuite les cèpes (ayant trempé auparavant dans de l’eau chaude) et les olives.

 

Rajouter alors les boles. Il faut qu’elles soient bien recouvertes. Rajouter un peu d’eau éventuellement. Faire cuire environ 45 mn.

dsc07189.jpg

 

A servir avec des haricots blancs et une bonne salade frisée à l’ail. En dessert, un padous (un flanc aux œufs)

 

* bole : boules

Voir les commentaires