Publié le 25 Novembre 2009

Admettons qu'il vous tombe à l'improviste une bande de criquets carnassiers ou plus sûrement de morfalous familiaux. Vous pouvez dégainer cette recette illico pendant que le plat va cuire vous pouvez vous cuitez à l'apéro avec vos morfalous.
 Ok cette fois je dérape grave comme on dit maintenant. Cette recette est celle qui me convient à merveille en ce moment car je suis en mode SF*. En plus je contribue à redresser EDF et AREVA qui sont au bord du gouffre car la cuisson demande 1 heure et demie au four.
Vous vous demandez comment j'ai pu avoir cette recette super secrète, et bé je ne vous le dirais pas. Bon d'accord, cette recette se ballade de partout sur le net
Le plus long est de plumer le poulet et de lui arracher les 4 pattes, mais si cela vous rebute Père Dodu et consorts le feront pour vous.
Même moi qui suis réfractaire au sucré salé je suis arrivé à le manger, mais comme d'hab j'ai apporté une petite modif.
Cuisses de poulets aux abricots

Préparation 5 minutes, cuisson 1 heure 1/2 , four 185°

- 4 cuisses ou plus avec dos
- 1 boite d'abricots au sirop, les petit font mieux l'affaire que les gros oreillons
- 1 sachet standard lyophilisé de soupe à l'oignon , ici c'est St Eloi
- 1 grand plat et un four

J'ai levé la peau de ces cuisses car cela enlève la majorité du gras et puis rien que de penser que les poulets se grattent , se roulent dans la poussière, se picorent un l'autre , se piétinent etc .... berk cela me dégoûte. Tout cela pour vous dire qu'il faut plus de temps pour faire cela que la recette.

- Coupez de fines rondelles d'oignons à la mandoline, rondelles que vous disposerez amoureusement au fond du plat
- Arrangez vos pattes comme vous voulez

- Versez le jus de la boite d'abricots
- Répartissez entre les cuisses les abricots, et pas d'allusions salaces

- Déchirez rageusement le string sachet qui cache la soupe lyophilisé et saupoudrez le plat


- Enfournez à mi hauteur dans un four préchauffé à 185° et cuire 1 heure 1/2
Voili

Bien sûr que vous pouvez faire réduire le jus etc..etc .. mais aujourd'hui c'était la sainte SF

* SF : super feignasse , je crois que je vais ouvrir une catégorie car je suis en train de glisser dans la cuisine provençale d'assemblage ou un opinel suffit

Au fait voulez vous un article sur la "l'assemblage" ?

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Plat principal

Publié le 22 Novembre 2009

La façon de vivre à bien évoluée depuis ces trente dernières années, à l'époque point de 4x4 surpuissant  pour vaquer  à nos tâches quotidiennes, (enfants à l'école, saute trottoirs, autoroute, supermarchés et j'en passe)  sur nos chemins de terre.
La 2CV et la  4l régnaient  sans partage, à coup de boulons , fils de fers et ficelles. C'était le bon temps, les véhicules abordables et très peu onéreux à entretenir.
Image
Source le Net
Image
Ensuite vint la Méharie, idéale sous nos climats, la reine incontestée
Image

Et puis un jour il est arrivé une voiture vraiment hors du commun, avec les vraies couleurs de la Provence, une voiture taillée pour nos chemins et vraiment pratique. Elle est de construction robuste et fiable.

Un moteur très simple et accessible, facile à réparer
Image

Un  vaste coffre avec un seuil de chargement bas
Image
Un intérieur simple et rustique, mais fonctionnel
Image

Des freins couleur de nos bonnes tomates
Image

Des aérations bien dimensionnées car ici il fait chaud
Image
Sa robe est noire luisante comme nos beaux raisins gorgés de soleil
Image

Et sa coupe est vraiment passe partout, le seul problème c'est qu'elle n'est pas diesel, ça alors, sacré Ferdinand.
Allez , ne rêvez pas, vous ne pouvez pas vous la payer et moi encore moins. C'est une Porche 911 biturbo de 480 Cv,
Je n'arrive toujours pas à comprendre comment ils entrent dans cette si petite voiture, ces chevaux, ou alors ce sont des poneys, ça alors.
Vous voulez que je vous parle de la consommation ? Et bé non.


Avec l'aimable participation de mon très très  gentil  voisin

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades