Publié le 20 Mars 2011

Cette fois je ne peux pas parler de recette Provençale car cette Brandade est originaire de Nïmes


Source : office du tourisme de Nïmes
La Brandade de Nîmes

S'il est un plat typiquement nîmois, c'est bien la brandade de morue. Signalé dès 1786, ce mets savoureux a acquis son titre de noblesse en 1830, grâce au célèbre cuisinier Durand.
La brandade de Nîmes est faite de morue dessalée que l'on monte avec de l'huile d'olive et un peu de lait. Servie de préférence chaude, la brandade se mange également en feuilletés.


Si vous ne croyez pas allez faire un tour par là
http://www.bocuse.fr/recettes/ficherecette.asp?id=107


La question que l'on se pose en premier , c'est l'aïl, oui l'aïl, cela parait anodin mais c'est un coup à se faire étriper par les puristes
Cette Brandade en venant faire un tour à Marseille c'est faites "aillacée" et non pas "fumée derrière les cyprès"
La seconde est ....heu.... pomme de terre,  putain faut jamais le dire ça, c'est un coup à se faire trucider
la troisième c'est  : mortier ou pas, bon allez voir chez Mister Reboul, c'est non en principe, mais certains s'aidaient déjà pu mortier et du pilon pour commencer à réduire la morue cuite en fine pommade


En principe donc, cette brandade (du verbe provençal       ) se compose de morue , d'huile d'olive et de lait, montée comme une aioli avec une cuillère en bois dans une casserolle sur un fourneau tiède.

Cela fait plusieurs fois que j'essaie , et chaque fois je foire la recette. Donc je la réalise un peu autrement. Soyez sûr que beaucoup en font de même

La  Brandade de Morue


Il faut :
- 1 kg de morue salée
- 30 cl ou plus d'huile d'olive tiède
- 20 cl ou plus  de lait tiède
- Un peu de muscade
- un trait de jus de citron

La veille faites dessaler votre morue en changeant l'eau plusieurs fois, veillez à ce que la morue ne touche pas le fond du saladier en interposant un assiette à l'envers par exemple


Faites pocher doucement votre morue
Triez la en bien retirant les arêtes
Réservez quelque morceau de peau blanche cela servira de liant
Sortez le mortier et le pilon (nan)
Les puristes vont bondir au plafond , je les entends déjà ricaner et imagine ce qu'ils peuvent dire :
- pauvre couillon, cela se fait avec une casserole et une cuillère en bois sur un coin tiède du piano !
"Voui, c'est vrai, mais il faut se mettre à portée des personnes qui veulent la réaliser sans trop se casser la tête"

Sortez donc votre robot et commencez à petite vitesse pour bien triturer votre morue
Lorsque celle ci est assez fine incorporez alternativement et petit à petit ,l'huile d'olive tiède et le lait tiède aussi

A aucun moment vous devez apercevoir une phase liquide, si besoin augmentez doucement la vitesse
Rectifiez en sel si nécessaire , rapez un peu de muscade et arrêtez avec un trait de jus de citron
Vous voyez ci-dessous qu'elle n'est pas très réussie car pas assez lisse, mais elle était bien bonne

Bof, présentation au choix, cela se consomme tiède , enfin c'est question de goût
A part vous pouvez mettre des croutons aïlés

Je reviens de l'hosto , donc cette recette c'est du "réchauffé", veuillez m'excuser si je ne suis pas présent

Voir les commentaires

Publié le 11 Mars 2011

Comme on veut nous le faire croire tout va augmenter. Belle surprise lorsque l'autre jour à Brignoles pour une simple baguette j'ai payé  1 € tout rond au lieu de 0.80€ la semaine d'avant. Et en avant on met tout sur la "crise" et la crise pétrolière et autres difficultés. Vous verrez qu'un jours vous mangerez du pain de mie industriel  de basse qualité et bourré de gras et de sucre, moins cher que notre délicieux pain traditionnel.
Pour un vieux comme moi il ne faut pas se croire que 1 € = 1 Franc, donc cela fait 6.55 fr pour une malheureuse baguette (vous allez dire ça y est le vieux débloque encore)
Selon la famille que vous avez à nourrir faites vite le calcul Nbr de baguette X par 365 jours et vous verrez que cela dépasse le budget que vous consacrez à votre chauffage annuel. Évidemment si vous êtes aisé et vivez dans un castel mon calcul est des plus ridicule

Quand on demandait à Blaise Pascal sa carte d'identité, il sortait un billet de 500 francs.


Pain de ménage banal anti crise, heu......

Ou comment faire du pain avec des moyens limités et obtenir cela


Les ingrédient utilisés sont très très faciles à trouver dans le commerce.  C'est moins facile qu'avec une MAP de merdum , mais le résultat est meilleur. Vous pouvez constater qu'il n'y a aucun adjuvant quelconque


500 gr de farine T55
330 ml d'eau tiède
15 gr de levure fraîche ou lyophilisée (vous pouvez faire votre levain pour faire moins cher)
11 gr de sel


Mettre la farine , le sel, l'eau, et la levure dans le bol du batteur, mettre la feuille à pâte (pas le crochet, c'est le capitaine qui l'a emporté dans le ventre du crocodile), et laisser pétrir 10 à 15 minutes à vitesse moyenne.
Si vous n'avez de pétrin , faire la pâte à la main sur un plan fariné, cela rend les mains douces, mais vous faudra pétrir entre 15 et 20 minutes et cela fera un bon exercice pour vos petit bras musclés, et méfi pas de sueur dans la pâte vous laisseriez votre trace ADN et les expert mie à mie vous traceraient tout de suite et vous dénonceraient à la commission bruxelloise qui va interdire de faire son pain soit même sous peu

Ne jamais ajouter de l'eau, ou de la farine
Farinez vous les mains légèrement et détacher la pâte de la feuille.
Façonnez longuement  (2 minutes chaque pâton)  quatre petits pâtons que vous mettrez sur une plaque farinée.
Laissez monter la pâte dans un endroit tiède sans courant d'air.
Dans mon cas c'est un vieux compartiment de congélateur équipé d'une lampe de 25 watts qui sert de chambre de pousse.
La pâte  doit lever environ du double
Préchauffez votre four à 240° minimum
J'ai bidouillé un mini four, en disposant des briques réfractaires sur la sole
Cuire 15 minutes à 240°, puis 35minutes  environ à 200°, surveillez la croûte, elle ne doit pas noircir
Mais pour plus de simplicité regarder la vidéo plus que minable  ci dessous

Maintenant vous êtes presque parés pour affronter la crise, il ne reste plus qu'à planter votre blé (c'est interdit ,vrai) et faire votre farine. La seconde étape sera de fabriquer un mauvais four à bois pour cuire votre pain quasi quotidien. Trouvez maintenant une grotte et vivez en ermite, sans femme qui vous reprochera de faire des miettes sur la fourrure. En procédant de la sorte vous pourrez admirez la voûte étoilé le soir et ne plus voir la télé débile et la dispute autour de la télécommande
Parti de cette façon l'avenir et la reproduction de l'espèce humaine est mal barrée, mais les Chinois sont là pour "compenser"

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Pains et farinages