Publié le 31 Août 2011

Puisqu'on (drôle de mot) est dans le coin à coings profitons en pour faire autre choses  que de la marmelade , gelée, confiture , blabla
Il parait que c'est un bon remède anti cafard

En route pour une petite tourte feuilletée Coings, Pommes , éclats de noisettes et cannelle

C'est très facile il vous faut juste l'envie de le faire , ensuite tout roule cool.
- 2 pâtes feuilletées prêtes à dérouler (vi, je ne fais pas la pâte feuilletée, d'ailleurs je ne sais pas la faire)
- 2 pommes volées aux sangliers
- 2 coings bien parfumés
- 1 poignée d'éclat de noisette, ou plutôt de noisettes que vous réduirez en éclat
- 1 vieux moulin à légume qui fonctionne encore
- de la cannelle en poudre
- un peu de sucre pour la compote
- 1 four à isotope radioactif, ici c'est pas cher puisque nous aurons bientôt Iter, et le ciel brillera été comme Iter. (ces couillons vont nous faire péter le département avec leur machine de fou)
- 1 pinceau et de l'eau sucrée, je vous signale que l'eau du robinet est chlorée mais pas sucrée

+ une bonne dose de patience pour lire les conneries ci-dessus. Et si je vous disais que j'ai fait cette tourte pour Carla qui doit passer samedi. Hein !

Bon passons, aiguisez couteaux , économes et casseroles, passez votre beau tablier avec pleins de petites fleurs de lavandes partout

lavande

- Pelez et trognez (quoi ! ça existe je viens de l'inventez) pommes et coings
- Donnez un petit coup de micro ondes aux quartiers de coings pour harmoniser la vitesse de cuisson à celle des pommes plus tendres
- Ensuite procédez traditionnellement comme pour un compote avec un poil de sucre
- Pendant ce temps hachez grossièrement votre poignée ( mais non pas de suicide en vue) de noisettes avec un gros couteau ou un hachoir demie-lune (hihi elles sautent de partout)
- Moulinez votre compote, grille moyenne, réglez votre bras sur mollo mollo
- Etalez votre première pâte et piquée-la avec une fourchette , pensez que c'est le dos de votre percepteur et allez y gaiement
- Arrêtez vous 1256 ème trou, vi c'est un multiple de 4

DSC02788

- Parsemez vos éclats de noisettes sur la pâte, étalez la compote, saupoudrez de cannelle moulue à votre convenance, ah la couleur ? (nan c'est pas du chorizo) et bé cela dépend du degré de cuisson de la compote et de la qualité de vos coings

DSC02790

- Mettez votre centrale nucléaire thermostat 200° (pas trop à l'avance tout de même, il faut économiser l'énergie, pensons à nos enfants)
- Mouillez le bord avec un peau d'eau sucrée
- Déposez la seconde feuille ( que de blabla pour une choses simple, vous trouvez pas ? ) et cordez le bord afin que la compote ne fasse pas caca dans le four,
- N'oubliez pas de faire un joli trou central, tracez de mimis dessins avec la pointe de votre couteau et un peu de désinvolture (beuh j'ai essayé de faire un moulin à vent)

DSC02792

- Dorez  à l'eau sucrée avec votre pinceau ou votre blaireau à barbe, saupoudrez d'un poil de sucre vanillé et enfournez pour 25 minutes

- Pendant ce temps , pour les dames vous pouvez vous épiler les sourcils et pour les hommes , fumez un petit havane en cachette de votre femme, qui est en train de s'épiler.

Défournez faites une photos de votre petite oeuvre et ,

DSC02793

 

Allez hop gros plan

DSC02794

Et puis aussi l'intérieur , pensez aussi que je suis diabétique, pauvre jupi


DSC02812

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Desserts