Publié le 21 Septembre 2011

Depuis quelques jours mes Coings tombent un par un et cela ma gonfle car ils ne sont pas en pleine maturité. Après être monté à Notre Dames des Grâces  qui n'est quà 300 mètres et y faire une petite prière pour que cesse cette pluie de coings, je me suis décidé à en ouvrir un au hasard en attendant que ma requête soit exaucée.
Pour cette opération je vous conseille un bon couteau, et pas ceux fabriqués en chine avec les restes des entreprises délocalisées françaises
Déjà il  avait une sale gueule avant de l'ouvrir , la peau jaune la face vérolé ,un peu comme un ministre que j'aperçois à la TV, bref cela n'augurait rien de bon

Horreur ! Il y avait plein de parasites et vermines  qui était en train de bâfrer  sur mon dos, toutes ces partie vérolées , grignotées me faisaient penser à notre pauvre France sucée à mort pas les politicars de tous bords, sénat , assemblée nationale, ministres etc ..... je ne les énumère pas tous car ils sont nombreux.
Les pépins, eux, n'étaient pas touchés car tous le monde le sait, la vermine est là et les pépins reste, halalala pauvre de nous.
Par contre la grosse tâche bien attaquée étaient sans doute "Bruxelles" et tous les technocrates inutiles qui y sont bien à l'abri   se servent grassement au passage, ça grouillait de partout.

En prenant une loupe j'ai vu José les Bacchantes qui étaient dans la super Cafétéria  payée avec nos euros , en grande dégustation de vins classés avec son collègue Boieleau ministre de ne je sais pas quoi. Même les mômes de la super crèche bio bouffent sur mon dos
Il parait même que bientôt afin de former de meilleurs technocrates  Européens, des expériences sont en cours pour les modifier génétiquement et les encourager à se reproduire entre eux, cette fois on touchera le fond, c'est sûr !
Cette fois j'ai pris le microscope et là, surprise j'ai aperçu quelques employés qui étaient déjà "modifiés", Certains avaient des doigts aplatis avec des tampons sous chaque doigts, d'autres avaient deux bouches (putain celui il bâfre pour deux)  pour la traduction simultané. Mais les spécimens les plus répandus étaient ceux que j'avais entrevus aux toilettes somptueuses et qui avaient le pénis en forme de clé USB, sans doute pour se télédécharger. Bon, je ne suis pas allé dans les toillettes des dames pour voir...... Enfin, il parait même qu'ils ont des salles de repos ??? où ils peuvent faire faire un petit reset en couple, vé, zou j'arrête car cela va devenir salace

En résumé il ne me reste que la peau de ces pauvres coings pour faire un peu de gelée et de la Dette pour essayer de renflouer nos gentils banquiers autrement plus verreux. Et puis nous nous somme fait de nouveaux amis lors du discours à l'ONU de notre cher époux à Carlita. Obamot prépare la risposte avec un boycotcot sur les produits français avant Noël bien sur, enfin c'est la vie, il parait que c'est un long fleuve tranquille où l'on peut boire la tasse

Un petit aperçu de la suite de la semaine
genoise-22-9-2011--15-.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades

Publié le 19 Septembre 2011

Désolé, je ne peux vous répondre car je suis encore aliter, pffffffff
Le cimetière est un jardin où l'on vient apporter des fleurs une fois par an.

Bloy, Léon (1846-1917

Dernière nouvelle: après le baiser de judex TSK, va finir dans une impasse et devenir enore une nouveau SDF (sans difficulté finacière ) en Suisse
Pauvres Suissesses

Voler dix poires sauvages chez qui vous voulez, renseignez vous s'il n'a pas de fusil et s'il n'est pas grincheux et que son chien est poussif et édenté. Ne regardez pas ci-dessous, se sont juste des choses du marché, que je peux pas manger



Il faut pour cette petite recette


10 ou plus,  poires sauvages (les poires dressées sont aussi bonnes pour cette recette facile)
1 litre de vin rouge  assez doux
1 gousse de vanille
2 clous de girofle
1 cuillère à café de cannelle en poudre
150 grammes de sucre


- Pelez les poires et déposez les debout dans une casserole, versez le vin
- Ajouter la canelle, le sucre, les clous de girofles et le bâton de vanille.
- Faire cuire doucement à couvert etsurveillez ,
- A mi-cuisson découvrir et piquez les poires pour voir si elle sont cuites à coeur.
- Si c'est le cas réservez les poires et faire réduire un peu le vin
- Servir tiède avec une boule de vanille, ou nature

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Desserts