Publié le 18 Septembre 2011

La cuisine, c'est quand les choses ont le goût de ce qu'elles sont.

Curnonsky, Maurice Edmond Saillant, dit (1872-1956)


Toute suite je vous arrête avant les grands cris, les langues d'oiseaux sont de petites pâtes qui ressemblent à des langues d'oiseaux.
Autrement, allez vous fournir chez le vétérinaire de la forêt et demandez 100 langues d'oiseaux qui ont fait Ahhhhh !
Mais oui vous le connaissez, c'est celui qui coupe les langues aux oiseaux pour les rendre muets , de ce fait ils n'iront pas perturber la sieste des estivants. C'est le même qui anesthésie les cigales de 13 heures à 17 heures et c'est toujours lui qui castre les coccinelles pour qu'elles ne fassent plus bouléguer (bouger fortement) les voitures en stationnement.


Pour quatre cuisses de poulets fermiers


1 poivron rouge
3 gousses d'ail écrasées
1 bel oignon
1 petite pomme de terre
1 branchette de de céleri bien blanche
15 cl de vin blanc sec
5 grains de poivre noir
1 sachet de poudre magique (si pas disponible mettre du vrai safran)

100 gr de langues d'oiseaux  (marque Alpina elles sont parfaites pour ce plat)
Un bouquet garni, plus un peu de serpolet (très peu)
Sel, poivre du moulin

Séparez la cuisse du pilon et faites revenir le poulet dans un simili Wok
égouttez les morceaux
Videz le gras du poulet
Mettre un peu d'huile d'olive  et faites revenir l'oignon émincé, la branchette de céleri émincée très fin et le poivron rouges détaillé en lanières
Remettre les morceaux de poulet
Ajoutez les 15 cl de vin blanc
Puis les gousses d'ail
Le bouquet garni
Salez , poivrez
Démarrez à feu d'enfer
Couvrir d'eau
Ajoutez la poudre magique ou le safran
La pomme de terre détaillée en très petits cubes  (pour ajoutez de l'amidon)
Attendez l'ébullition
Versez les 100 gr de pâte langues d'oiseaux, couvrez et laisser à gros bouillon pendant 25 minutes (les pâtes tiennent plus longtemps que cela en réalité, sauf si vous allez faire un tour sur internet et que vous les oubliez, comme cela m'est arrivé).
Regardez vos commentaires sur votre article et revenez juste à temps pour arrêter la cuisson et rectifier l'assaisonnement.
C'est tout, et cela donne une plat pas très photogénique, mais bien bon !

Les langues d'oiseaux ont un peu souffert de la trop longue cuisson
"mea culpa"


Et en bonus , jupiter apprends la nouvelle cuisine

Jupi prends des cours de cuisine sur internet, alors attention, petite cuisine mitonnée .
Vous voulez que je vienne faire la cuisine chez vous ?
Alors laissez moi votre cuisine et surtout n'ouvrez pas la porte avant la fin de la recette

Je n'ai pas compris la moitié de la soit disant recette mais les images parlent toutes seules


Le bonheur ne repasse jamais les plats.

Guillaume Musso (1974- )

Voir les commentaires

Publié le 17 Septembre 2011

Pour Mémoire

 

Personnellement je préfère le concombre cru, mais cette préparation sort de l'ordinaire et surprend agréablement tout de même

 

Crême aux concombres et poivron vert doux

 

Une autre façon de préparer le concombre, autrement que cru

Il faut :

3 oignons blanc doux
1 poivrons vert doux
1 litres de bouillon de poule dégraissé
1 gros concombre
1 peu de muscade râpée
1 jaune d'oeuf
1 cuillère à soupe de beurre
1/2 tasse de de crème fraîche
5 brin de persil plat tendre
sel poivre

Emincez les oignons et faites-les revenir dans du beurre.

Incorporez poivron vert coupé en fines lamelles ainsi que le concombre pelé et coupé en tranches fines

Arrosez d'un bouillon de viande. Assaisonnez avec du sel du poivre de la noix de muscade

Portez l'ensemble à ébullition et laissez doucement cuire 20 à 25 minutes

Passez cette préparation au moulin à légume manuel afin de ne pas faire une émulsion pleine d'air (pas de blender), salez et poivrez, mettre un peu de muscade râpée selon votre goût

Faites reprendre la température et liez le tout à l'aide d'un fouet avec un jaune d'oeuf et de la crême fraiche épaisse

Ajustez la consistance avec un peu de bouillon et servez avec du persil haché parsemé sur chaque assiette.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Entrée chaude