Publié le 13 Janvier 2012

C'est Mémé Mounic , because je suis malade ,qui se colle aux fourneaux aujourd'hui. faites cette recette en confiance, c'est de la bonne recette de chez nous.


Aujourd'hui, j'ai fait la morue aux poireaux, comme la cuisinait ma chère Mémé....(pas aussi bonne tout de même; j'ai moins le gàoubi!)- la manière, le savoir faire-qu'elle!..
Nous la mangions toutes les années,pour le "gros souper"du soir du 24 décembre.

Je vous donne la recette:

ne regardez pas les ustensiles, qui datent, (mis à part la poêle, dessous la passoire)..de ma mémé! eh oui!
Comme ça, elle est encore un peu avec moi....
alors, il faut:
- 1 kg de morue (entière , salée, pas de celle en "plastique"!)
- 1 kg de poireaux
- farine, huile, beurre ,lait sel poivre,
- muscade, gruyère râpé.
Faire dessaler la morue la veille;le jour même, égouttez la, épongez la,enlevez peau et épines.
Coupez la en morceaux de 10 cm de côté.
Farinez les morceaux et faites les frire dans de l'huile chaude sans plus (pas archi chaude!)jusqu'à ce qu'ils soient dorés.
réservez sur un papier absorbant.
Coupez les poireaux épluchés et lavés en fines rondelles.Faites les blanchir 15 mn.Égouttez les.
Faites une béchamel; mêlez - y les poireaux.
Dans un plat à gratin, mettez la moitié de la béchamel, la morue, le reste de béchamel, saupoudrez de râpé.
Faites gratiner au four environ 20 mn.

et régalez vous!(moi, j'ai réduit les proportions, car on est juste deux à table!)
C'est très bon.En Provençal, ça s'appelle "la merlusso eï porri"........
Et ma mémé me faisait ce plat avec des poireaux sauvages, qui poussaient dans les vignes.
Maintenant,les gens évitent de les ramasser.Il faut dire qu'ils se font rares!Et puis, à moins d'être très constipés, ce n'est pas prudent...
avec les produits chimiques ..........
***************************************

Voir les commentaires

Publié le 12 Janvier 2012

Je vois les sourires goguenards de certaines et certains : "voilà,, il a encore fait une faute, même dans le titre"

Non mais ! vous croyez que je vais me faire griller les boules ?  Je sais , mon patrimoine génétique n'est pas flambant, les spermatos sont plus enclins à jouer à la marelle et se la couler douce en sirotant des ovaires à la menthe bien glacés que de jouer : "ouais , on va faire un tour dehors, voir des copines et tous crever"

Passons cet intermède pas très classe pour sauter aux vraies boules, vous vous rappelez la recette du  gnigni, et bien il faut y retourner. ICI  oui j'avais un autre blog avant de connaitre Overblog

Sortir le surplus de boules que vous avez coupées en quatre et congelées

Faire une petite sauce tomate avec
- de la pulpe de tomates en boite
- un oignon blanc émincé frit à l'huile d'olive
- une pincée de fleurs de marjolaine
- une pincée de thym sec
- deux pétoules de double concentré de tomates
- sel, poivre
 faire un peu réduire, c'est tout

Un poil de Comté râpé parsemé avec parcimonie , because it's more expensive now , quoi c'est pas provençal !

DSC07024

Versez sur les boules et re-comtez

DSC07027

Faire gratinez 1/4 d'heure à 225° centigrades

DSC07029

 

Dire un bénédicité "« Bénissez, Seigneur, bénissez ce repas, ceux qui l'ont préparé, et procurez du pain à ceux qui n'en ont pas ! Ainsi soit-il ! » et remercier aussi au passage  le grand marché mondial d'avoir fait plonger les pays pauvres dans les angoisses du pain quotidien, ou plutôt des céréales.
Quand on sait que 80% du maïs planté au States finit dans le réservoir des 4x4 de ville monstrueux , et bien si j'étais Mexicain cela génèrerait des pulsions sanguinaires envers ces ....... cul....

Voir les commentaires