Publié le 23 Janvier 2012

 

D'accord les fèves sortent de terre ce n'est danc pas la saison  (qui sait si je serais encore en vie à ce moment là) mais encore quelques mois et vous pourrez manger une gentil plat fait avec de bonne choses

Je sais que je vais à contre courant de la tendance actuelle de la cuisine actuelle, mais je continue à m'accrocher désespérément au miam simple et classique. C'est peu être un tort mais côté création je suis archi nul, dessert idem, alors vous êtes condamnés à subir mes recettes qui ne sont même pas à moi, ayant du mal à faire déjà les recettes classiques j'essaye de ne pas trop dévier des grandes lignes de la réalisation de celles-ci. Ouf ! La maitresse disait : faites des phrases courtes , elles avait raison, mes doigts ont failli mourir d'asphyxie sur le clavier. 

Bon , assez de blabla, de digression entre la cuisine d'autrefois et l'actuelle, passons à un plat simple mais bien bon. 

Pâtes farfale aux fèves vertes

 

dsc05694.jpg

 

Pour les pâte choisissez celle qui vous plaisent, mais surtourt des pâtes de qualité supérieures au blé dur. Pour cette recette j'ai pris des bonnes "farfale" papillon en Italien. 

Prévoir entre 70 et 100 grammes de pâtes par personne , oui il y en a qui mange plus que d'autre. Si vous voulez faire un vraiment bon plat faites des tagliatelli maison , aux oeufs . Comme disait mon coiffeur, "shampoing aux oeuf?" , non à la tête.

Pour les fèves, vous pouvez  aller au marché ou passer chez mister Picard , ou carrément sortir dans  votre jardin et faire une razzia sur les fèves qui abondent et vous tendent les bras, heu non les gousses.


- 80/100 gr de pâte par personne
- 200 à 300 grammes de fèves vertes tendres bien vertes *
- 1 joli oignon blanc doux
- 1 peu de fond de volaille
- un peu d'huile d'olive, sel, poivre et une gratouille d'aïl

* si vous n'avez pas de fèves vous pouvez les remplacer par des pointes d'asperges vertes, ou alors par des asperges sauvages mais là on tombe dans le divin, presque un péché mortel.

Cette fois ci, il y a une vraie débauche de matériel avec deux casseroles et une poêle, ouif.

Blanchissez vos fèves pour enlever facilement leurs petites peaux externes
Puis les cuire légèrement dans de l'eau salée, prenez la précaution de les écumer au moins une fois.

Egoutez les, puis faites les sauter (deux tours de poêle) dans un trait d'huile d'olive chaude
Simultanément,
Dans une grosse casserole faites revenir dans un peu d'huile d'olive votre oignon émincé fin , versez de l'eau tiède avec le fond de volaille (ou de légumes pour les végétariens), salez au gros sel, poussez le gaz et plonger vos pâtes à gros bouillon

Lorsque vos pâtes seront al dente, en principe vos fèves seront prêtes, égouttez les pâtes

Servir rapidement à l'assiette en mélangeant pâtes et fèves, assaisonnez à votre goût et n'oubliez pas de mettre un petit trait d'huile d'olive de très bonne qualité, et une gratouille d'aïl, votre palais et  votre nez en seront joyeux

 

dsc05689.jpg

Vous voyez c'est un petit délice simple et peu cher

Que de blabla pour un plat si discret et facile.

Je me retire sur la pointe des pieds pour aller me reposer

Voir les commentaires

Publié le 22 Janvier 2012

Article assez décousu , un peu comme l'état de mes neurones qui s'échappent la nuit par les oreilles. Comme je dors sur le coté il me semble que je n'ai plus que la moitié de la cervelle pour raconter des conneries.
Oui , je peux dire : Conneries, lorsque notre président parle, pas assez  d'en dire , il en fait à tour de bras, pauvre de nous !

Bon, passons aux poissons

Pas assez que les ressources en poissons baissent dans les océans, au nom de "je ne veux pas d'arêtes" la moitié des poissons pêchés sont présentés en filets. Cette dictature fait que bientôt il faudra lever les filets des éperlans peut être, ou vider les "mange tout" !

Lever les filets des poissons raccourcit leur durée de conservation en "frais" sur les étals des poissonneries

je ne parle pas des poissons congelés, filets congelés, chair de poissons ré-assemblée et autre connerie en sciure, mais des deux poissons qui ne sont pas des nids d'arêtes, je parle juste des sardines et  maquereaux.

C'est franchement une honte , ces poissons sont encore abordables, alors par pitié achetez les entiers, faites de bonne grillades qui vous fâcherons avec vos voisins qui voudraient que le poisson ne sente pas le poisson . Choisissez le bon sens du vent pour ne pas empouraquer votre maison.

Réglons les compte au Panga du Vietnam et autre saleté de Perches du Nil, Dorades des élevages douteux de Grêce et d'ailleurs, bref à tous les poissons d'élevage. et surtout ce putain d'omniprésent saumon ! Vous risquez moins en mangeant des sardines en boites que ces saletés élevés comme des volailles en batterie, avec force protéines douteuses, ogm, et antibiotiques.

Et oui le Panga , poisson miracle,est élevé dans le Mékong, qui dit Mékong dit Vietnam, puis guerre du Vietnam, vous vous rappelez de l'agent Orange célèbre défoliant répandu à haute dose lors de cette guerre,  c'était du DDT en fait!  Cette pure saleté cancérigène a une durée de vie très longue. Pensez aux autres saletés qui sont allés finir dans ce fleuve terriblement pollué.
Mixez le tout dans les alluvions en suspension,  planter les élevages dans le détroit du Mékong, et mangez du Panga à tour de bras. Attention je n'ai pas dit que c'était mauvais, mais seulement que c'est un "peu" risqué. Attention  HCG*, ou poisson dopé à la seringue

Si vous voulez rire encore plus louez le film "Le Cauchemar de Darwin" ou le désastre du lac Victoriat

 



* HCG : hormone chorionique humaine, sécrété avant et après l'accouchement d'une femme enceinte. Cette hormone  stimulera la production d'oeufs par les femelles pangas.
Cette hormone est aussi utilisée pour l'élevage du bar, du turbot, de la daurade royale,  et bien d'autres, à vous de les trouver, hihi

 

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Divers