Publié le 1 Février 2012

Sachez que je m'étais décarcassé pour faire cette version vidéo, maintenant c'est la carcasse qui lache, bonjour vieillesse !

Si je me sens, je vous mettrais des photos de différents anis, un jour,..... ils sont parents de l'aneth

 

Errata *dans la version vidéo j’ai omis de spécifier qu’il fallait laisser reposer la mixture 1 heure au frais minimum

 

Ce n’est pas la peine de préparer votre peigne à démêler les papilles car vous ne risquez pas leur affolement. Ce ne sont que de vulgaires biscuits avec pour base de goût de l’anis vert doux en grains

Pour ceux qui n’aime pas le goût anisé, et bé …….vous pouvez essayer le jus de punaises vertes ou de l’extrait de scorpion belliqueux.

Nous ici en Provence, le goût de l’anis on aime, même les tétines des biberons sont imprégnées au pastaga

Cela commence très petit, car le curé en met dans les fonts baptismaux. Ensuite il continue à mettre quelques gouttes dans les bénitiers afin d’attirer d’éventuels mécréants hommes , à la messe dominicale

Rassurez vous cela ne marche pas, notre curé utilise un dilution trop grande. Part contre il fait sa préparation personnelle dans la sacristie, 1 part de pastaga, pour 4 parts d’eau, mais cela est pour sont usage personnel. Le pauvre n’a même pas de frigo pour avoir des glaçons…misère

 

Cette recette est quantifiée, car d’habitude elle se fait avec pour base de mesure, un verre de 20 centilitres

Image

Rappel des ingrédients

 

   * cuillères bien pleines

 

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Desserts