Publié le 14 Avril 2012

  Un savant amoureux, c'est un amoureux dont l'habileté réjouit sa partenaire.

Attention respecter l'usage et la réglementation des feux ouverts en plein air


 

 

 LES MOULES SURPRISES

Recette assez facile à réaliser , délicieuse et pauvre en calorie

Tout d'abord le vrai nom de cette recette est "éclade de moules"
ce n'est pas du tout Provençal, mais nous faisions cela assez souvent à la caserne, "on est assez fénéants" . Faites bien attention tout de même avec le feu, des images sont ici , nous le faisions dans de grande plaque à pizza, on envoyait les deux pingouins qui étaient de corvée de patrouille ramasser deux saques * d'aiguilles de pins


Mais n'essayez pas si vous n'avez pas d'aiguilles de pin adéquates

- Prendre une plaque que en fer avec rebord, plaque du four (maman ne va pas être contente si vous lui niquée la plaque émaillée) par exemple.

- Nettoyez et arrachez le byssus*de ces gentils bivalves, disposez régulièrement ces moules charnières vers le bas l'ouverture se fera en haut est les moules "cuiront" dans leur eau  ( le goût résineux et iodé se marieront mieux au détriment de quelques cendres blanchâtres)

-déposez sur épaisseur d'environ 10 à 15 cm de grosses aiguilles de pins biens séparées (la combustion doit être très rapide.) les petites aiguilles de pins ne conviennent pas du tout cela charbonnerait et le résultat serait nul.


Je préfère avertir quelques ensuqués* que bien sûr cette recette se réalise à l'extérieur, pas comme sur les photos, un accident est vite arrivé, mais ce n'est pas la peine de le faire en plein milieu de la piscine sur un matelas pneumatique


-Activez la combustion (cela marque mal pour un ancien pompier)  en ventilant le feu avec un bout de carton  ou une assiette en papier, mais le top du top c'est le calendrier des Postes Télégraphes et Téléphones, oui celui que vous avez payé 200 balles. N'utilisez pas celui des Rugbymen à poil à cause de l'odeurs des c ....... crâmées, ni celui des pompiers, ils voient assez souvent les flammes.


- Quelques  moules seront calcinées, mais les autres seront un vrai  régal, cuites dans leur jus avec un petit goût de résine Hummm!!! ce n'est d'ailleurs pas humain comme goût, le petit excité de Sarko va interdire ce plat aux gens du peuple. Oui je lui en veux, il m'a niqué la retraite de SPV , enculé, jupi est  grossier aujourd'hui, et s'il passe ici je le fais bouffer par mon tyrex qui est triste aussi.

 

 Manger chaud directement dans le plat et rapidement car il y a déjà beaucoup de mains autour qui se pressent.

C'était le bon temps, avant la tempête.
Mangez bien à midi car dans une heure ou dix vous serez peut être mort noir et calciné, la dernière fois que vous ouvrirez la bouche sera pour laisser entrer de l'air à plus de 800° qui vous brûlera les alvéoles pulmonaires, cela vous évitera de sentir les flammes vous rôtir comme un goret

 

 

Si vous êtes sages un jour, je vous parlerai du Graphe, du PATRACDR, des CCFM, FPT, CCGC, EPA et autres conneries de garçons attardés et en particulier la grossièreté du language Pompier, mais cela s'explique en psychologie, nous ne sommes pas tous des attardés.

A mesure que le danger se fait plus présent les mots disparaissent.

Et si je suis enore plus déprimé qu'aujourd'hui je vous ferais un poêmes sur la forêt calcinée avec les animmaux morts, les tortues explosées, des petits marcassins noirs difformes, un bronzage d'enfer si vous voulez

*saque : rien à voir avec le verbe saquer , mais cela vient de sac,  une saque, oui en provence c'est féminin, c'est un sac de jute bien rempli, ce qui donne en language familier dans ce contexte "oh ! les tapettes de patrouille, allez me chercher deux saques d'aiguilles, et prends avec toi qui sait ! " , saqueti c'est un petit sac où l'on met les numéro du loto, d'où l'expression "oh! tu l'a tiré au saqueti ton permis de conduire"

*byssus : épilation gratuite du maillot, voir votre livre de siences de 5ème bande de moules à gauffres, je ne commente car je vais tomber dans le gras et vulgaire, en plus ce n'est pas provençal.

*ensuqués : cette fois je fais court , personnes trop resté au soleil, bête de naissance , couillon adolescent, pas  très clair adultes. Alors pensez aux ensuqués de naissance ensuqué par le soleil . Ensuqué veux aussi dire assommer, par le soleil ou par un coup de bâton.

Maintenant imaginez une phrase je vais faire une intero. Bon allez, un exemple de jupitriste

" il est con cet ensuqué, il vient de se prendre la branche en pleine tronche"


DernièreRecommandation : attention au soleil car en Provence on peut s'ensuquer par en bas sous un parasol ??????????? ben voui la réverbération

 

 




Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Entrée chaude

Publié le 14 Avril 2012

Hola on se calme cette recette est une recette d'été à déguster sous un beau mûrier, accompagné de Château Minuty de Gassin offert par le comité de salubrité présidé par Tantine retranchée derrière ses marmottes , ses barbelés du champsaur et son bunker de tourtons. Siestte obligatoire ensuite sous un beau pin parasol pégueux qui vous canardent de  ses cruels  bousarins bien durs

 


LA CACHINA

Ou Marlusso à la Matrasso

 

En Provence cette recette se perd et ne se pratique presque plus, ni se transmet, d'ailleurs et c'est bien dommage.
C'est une préparation rustique mais bien bonne pour ceux qui y sont habitués, un peu salé pour les autres ,essayez-la si cela vous tente,  lorsque les vraies tomates sont bien mûres , car il ne sert à rien de la réaliser avec des tomates insipides hors saison

C'est un plat unique simple et  très rustique, ou le pain prend sa vraie place. Les ingrédients y sont peu nombreux : Morue sèche - Tomates mûries au soleil - huile d'olive - aïl

Cachina viens  du verbe provençal escacher "émietter avec les doigts en français », vous trouverez un extrait de la recette originale manuscrite ICI

.

- Tomates en quantité (plus d'un kg par personne), de bonnes tomates , des vraies et bien mûres gorgées de soleil

- Aïl à volonté

- de la morue sèche , achetez de la morue très sèche, il y en a encore sur les marchés. Surtout ne pas utiliser les morues salées superficiellement et gorgées d’eau, que vous trouvez dans le super marché, le résultat serait décevant et nul.

- de l'huile d'olive de qualité

- et du pain bien sûr

- En premier faites une bonne braise et prévoir un grand grill,  respecter l’emploi des feux ouverts selon les périodes de l’année. Le bois de ceps de vignes non traitées à l’arsenic convient parfaitement, le charbon de bois du commerce aussi, même si vous ne pouvez pas faire de feu de bois  prendre un grand grill à steacken fonte et le mettre sur le gaz, ou un gril électrique

Coupez les tomates en travers, et les épépiner sommairement puis les disposer coté peau sur le grill

En principe les tomates se font griller au fur et à mesure, mais ici elles ont été grillées , puis mis dans une grande plaque allant au four pour les garder au chaud

La peau doit être bien grillées pour avoir des tomates fondantes, j'en ai retourné une afin que vous puissiez juger.

- Brossez à sec avec une brosse chiendent dure, les deux cotés de la morue, faire tomber le maximum de sel.

-Avec un couteau à dents découpez dans les meilleures parties de la morue des carrés de 6x8cm  environ

- Les carrés de morue à ce stade doivent un peu noir coté peau, ne pas le retourner, le blanc doit être encore très sec. L’odeur de la morue traitée de cette façon n’est pas des plus agréable, mais le résultat en vaut largement le désagrément, et puis n’oubliez pas que vous êtes dehors, (en intérieur n'oubliez surtout pas de mettre votre hotte aspirante au maximum) sous les mûriers en tain de siroter un bon pastis ou autre chose

- Grattez superficiellement les parties calcinées avant de la mettre à disposition sur la table, un morceau de cette taille suffit amplement pour trois

- Chacun prend la quantité de tomates qu'il désire et  la dépiotte dans son assiette

- Râper la quantité d'aïl que vous jugez nécessaire sur les dents de la fourchette mise à plat

- Prendre un petit morceau de morue et l'escacher sur le tomates finement (attention à la quantité de morue), pensez que cette morue n'a subit aucun dessalage, sauf l'action de la brosse) si vous mettez trop de morue le plat sera terriblement salé, trouvez donc un bon équilibre, au bout de la troisième fois vous aurez compris.


- Mettre de l'huile d'olive à votre convenance

- Mélangez le tout avec votre fourchette.

Explications en vidéo




- Saucez le pain dans cette préparation jusqu'à épuisement du plat

- Recommencez autant de fois que vous aimez

C'est très rustique mais très bon, à mon goût.  Attention à l'hypertension il y a beaucoup de sel tout de même.

Ne pas consommer le soir, vous imaginez pourquoi, ou alors prévoir beaucoup d’eau.

 

Si cela ne vous suffit pas vous pouvez terminer avec un fromage « couillen », après cela plus moyen d’approcher la gente féminine, haleine de chacal garantie

 

Voir les commentaires