Publié le 23 Avril 2012

Impératif : répectez la loi sur l'utilisation des feux de cuissons en vigueur dans votre département

 

Comme nous faisons partie maintenant et par force, des "décroissants", on se nourrit de viande des bois et de plantes sauvages, cette manière de procéder fait du tort à la grande distribution, et je ne sais pas comment m'excuser auprès des grands patrons qui ne perçoivent plus que des salaires et autres primes de misères

 



Gigôt de sanglier à la broche


Cela dépend de la taille du gigot, si c'était un mâle ou une femelle,s'il à été tué après une longue course il est moins bon car il contient pas mal de toxines non évacuées car la circulation sanguine c'est arrêté brusquement. Les meilleurs gigots à la broche sont ceux de 3.5 kg environ ce qui  fait une bête su pied de 35 kg. Il sera meilleur s'il est un peu rassis (4 jours à 2°) et non congelé.


Pour la recette :

Allumez un feu de bois

Bien nettoyer le gigot des restes éventuel de poils et autres saletés
Bien le sécher avec un torchon.
L'entrelarder, ou plus facile le garnir de bardes de lard salé et bien ficelé.
L’embrocher ou le passer dans le "parapluie" cela dépend de la broche.
Démarrer avec un feu moyen et la broche reculée.
Dans le lèche frite faire un mélange d’eau, sel huile d'olive (beurre éventuellement) -je sais cela ne se mélange pas.
Faire une escoubette (petite branche avec un bouquet de thym attaché au bout).
Tremper l'escoubett
e dans la lèche frite et arroser régulièrement le gigot jusqu’à la fin. Oui je sais c’est long , 3 heures environ, mais les amis sont là et participent à tour de rôle, ils ont amené des boissons réconfortantes, des grosses blagues bien lourdes, des ragots du village.
Donc si vous commencez à faire cuire vers 17 heures, vous ne commencerez à dîner qu’à 21 heures, légèrement éméché.
Dans la lèche frite vous pouvez mettre des pommes de terre avec la peau, pas vraiment dans le jus, en penchant légèrement le lèche frite vers l'avant, les pommes de terre seront un peu arrosées et cuiront lentement.
Rapprocher petit à petit la broche du foyer, pour finir avec un feu un peu plus fort qui donnera un croustillant aux bardes de lard.


Personnellement je le fait bien cuire, c'est une viande qu'il ne vaut mieux pas consommer rosée car il y a un  risque de trichinose pour la viande de  sangliers sauvage . Le piquer de temps en temps jusqu'à ce qu'il ne sorte plus de sang.
On peut mettre des cèpes secs dans la lèche frites ou des morilles, bref tout ce qui est bon

Je ne fait pas mariner les gigots (sauf dans le cas ou la bête est vieille ou si  elle a été  tuée par temps chaud, etc...).

Si le sanglier est un vieux mâle au-delà de 70 kg le gigot fera 7 kg, cela ne donnera rien de bon à la broche, en plus il faudrait une solide broche, il vaut mieux dans ce cas le faire en daube sans regret.

N’oublier pas la tapenade en entrée ou une bonne roustide, et le fromage couyen à la fin, et bien sûr la salade Ferre.

Passez par les chemins de traverse si vous voulez éviter la Maréchaussée et leur « ballon », cette mesure n’est pas nécessaire si ceux-ci sont invités au repas, rassurez vous ils ne disent pas non.

Tchancré aco es bouan* : Diantre cela est bon

Voir les commentaires

Publié le 22 Avril 2012

Vous pouvez choisir, ou leçon de langue (nan c'est pas moi qui parle anglais et je n'ai point changassé de femme pour une faire de l'exotique) ou la  recette de cuisine écrite, mais attention vous n'avez pas besoin de la traduction, l'anglais appris au lycée vous suffira amplement
la recette écrite est sous la vidéo

RAVIOLI AU CRABE De Sibérie Saharienne


Recette écrite
Ravioli au crabe :
Pour la pâte fraîche,
300g de farine
2 œufs
Une pincée de sel
2 cs d’eau
Pour la farce,
100 g de crabe
Du persil
125 g de Mascarpone
Du poivre noir
2 cs de jus de citron
Pour préparer la pâte fraîche, voir la vidéo :

http://www.dailymotion.com/Joselite/video/xpqkf_maryjose-pates-fraiches

Préparation de la farce :
Prendre le crabe et le sécher sur un torchon, puis hacher le persil.
Dans un saladier, mettre le Mascarpone avec le crabe, le persil, poivrer et ajouter un jus de citron.
Mélanger le tout et réserver au réfrigérateur.
Réduire l’épaisseur de la pâte avec la machine ou le rouleau, puis la couper avec une largeur d’environ 10 cm selon la machine.
Insérer la pâte puis la farce petit à petit et tourner la manivelle ou disposer la farce sur la pâte à égale distance et recouvrir avec une seconde feuille de pâte et couper avec le petit rouleau denté, si vous n’avez pas de machine.
Détachez les raviolis un par un et les cuire 7/10 mn dans un grand volume d’eau sans sel.
Les raviolis remontent en surface lorsqu’ils sont prêts.
Ajouter une pointe de beurre et servir chaud.

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Entrée chaude