Publié le 19 Mai 2012

Nous étions à table; ils ont dîné miraculeusement sur notre dîner, qui était déjà un peu endommagé.

Sévigné, Marie de Rabutin-Chantal, marquise de (1626-1696)


Je ne m'appelle pas Jupiter pour rien , alors plutôt que de courser la biche  (en réalité c'est Hercule) et avoir un petit fricot, j'ai préféré terrasser un boeuf (vache laitière de réforme) et arracher des carottes

Tout Dieu que j'étais , il m'a tout de même fallu me faire  aider par mon boucher, et oui, jupi ne vole pas tout. Il a donc gentiment découpé quelques morceaux de  : paleron, gîte et jumeaux , contre espèces trébuchantes, ouai, c'était un billet de 50 euros, et pas des pièces sonnantes , bon Dieu sortez un peu de vos campagnes citoyens, sortez vos étendards.....merchons , heuuuuu...on s'égare


Boeuf aux carottes à ma façon

Puisque vous y êtes regardez s'il ne vous manque rien , jetez votre clop et lavez vous les mains :

- 2,2 kg de viande de "boeuf" (paleron, jumeaux, gîte)
- 850 grammes de carottes oranges
- 4 gousses d'aïl
- 2 feuilles de laurier
- 1 cube de boeuf déshydraté
- 3 oignons qui pleurent
- 3 cuillères à café de concentré de tomates
- 1/4 de litre de vin blanc
- un peu de persil
- 2 tomates qui moisissaient au fond du bac à légumes
- sel, et poivre concassé , environ 12 grains bien noir
- de l'eau chaude (non ce n'est pas un accouchement)

Visez juste pour la grandeur du récipient, et pour le temps, car je ne le cuisine pas à l'auto cuiseur, mais à petits glouglous pendant 4 à 6 heures selon la dureté de la bête.

Vous pouvez faire la grasse matinée si vous embauchez un cuistot qui le fera à votre place

cuisinier

Bon, laissons tomber, celui ci est un tchapacan, et crade en plus.

- Coupez vos oignons grossièrement et faites les revenir avec les tomates mondées et épépinées.
- Pendant ce temps dans une grande sauteuse , faites  bien dorer vos morceaux de viande.
- Egouttez la dans une grande passoire.
- Bien touillez les oignons pendant ce temps.

DSC03372

Coupez vos rondelles de carottes à la mandoline ou à la main

DSC03371

Ajoutez un peu de thym et de laurier (attention l'aïl se met en dernier)

DSC03368

- Ajoutez votre viande, touillez, mouillez avec 25 cl  de litre de vin blanc
- Poivrez , salez et touillez juste trois tours de cuillère en bois d'olivier

Vi , c'est moi qui l'ai faites avec mes petits doigts, elle est en bois d'olivier de mon jardin

DSC01839


- Ajoutez vos carottes
- Puis mettre le mélange d'aïl et de persil haché , le cube de boeuf et retouillez
- Couvrir d'eau chaude

DSC03374

- Laissez cuire à petit feu pendant 4 heures à petits glouglous, ou plus si necéssaire
- Faire une liaison à la farine si nécessaire
- En principe on met du persil haché sur le plat de service, mais je m'en fout, c'est mon blog , je fais comme il me plait
- Servez dans des assiettes chaudes ou mangez sous notre beau ciel bleu de Provence

DSC03386

Vous pouvez accompagnez ce plat avec une bonne mâche ou une roquette, et pour les gros "Bouffeurs" préparez un bon plat de gnocchi maison

Voir les commentaires

Publié le 18 Mai 2012

En attendant la soupe de fèves

feves-crues--15-.JPG

 

Un bon ami m'a dit un jour que les problèmes sont comme les cafards: dès qu'on les fait sortir à la lumière, ils prennent peur et s'en vont.
Carlos Ruiz Zafón (1964- )

 

 

Attention cette recette est version locale, les puristes diront que ce n'est pas vraiment ça, mais ne vous en faites pas, elle est très bonne et très simple et a été faites par beaucoup de grands mère du passé. Alors attention aux mémés, elles sont terribles. 

 

 

 

 

Epluchez la quantité de pommes de terre moyennes à chair ferme selon le nombre de personnes. 

Essuyez les simplement. ne pas les tremper car il faut garder l'amidon

Les couper en petits cubes


Faites revenir un oignons bien émincé dans un peu  d'huile d'olive, mettre les pommes de terre et couvrir avec un peu d'eau (la quantité vous la trouverez au fil de vos expérience) salez, poivrez, ajoutez un feuille de laurier, un minuscule bra,chette de thym de la garrigue, j'ajoute une gousse d'aïl aplatie (Nan, disent les mémés)


Lorsque les pommes de terre auront bu la sauce, et qu’elles seront cuites, retirez les.


Dans une poêle faites chauffer un peu d’huile d’olive, mettre les pommes de terre et leur faire pendre une belle couleur dorée. 

Rectifiez en sel.


Servir ces pommes de terre pour accompagner une sauce ou un rôti.


 

 

 

Voir les commentaires