Publié le 10 Décembre 2012

Cette fois j'avais la bonne recette des gnocchi à la pomme de terre (MIREILLE), alors pourquoi ne pas essayer. Par contre je ne savais que je me lançait pour un truc d'enfer, je suis même arrivé à m'engueuler. Pourtant mes pommes de terre avaient bien cuits au four et était sèches, mais mais , il y a du avoir une grosse M.... de ma part, la pâte était collante. Si Mireille y arrive j'aurais pu au moins avoir la chance d'y arriver, et bé non, bref ce fut la Bérézina

 


 

Se sont souvent les personnes les plus tristes qui ont les plus beaux sourires.
Jean-Michel Guenassia (1950- )

 

DSC09412.JPG

Ce fut long , très long, ce soir je verrai si c'est bon

.DSC09408.JPG

pour arriver à un boudin infâme, Mireille vas me tuer quand elle va voir ces photos

DSC09411.JPG

.Bref, voici la recette de mireille telle que vous le verrez sur son blog ICI

.

Recette des Gnocchi : Mireille

 

- 800 grs de pommes de terre à chair farineuse.  Pour la purée par exemple.

- 3 oeufs entiers. Si tu ne mets que les jaunes ton appareil est trop lourd et il colle.

- 50 Grs de beurre en pommade.

- 100 grs de farine type 00. Farine Italienne à pain et pizza, difficile à trouver en France mais

   peut être remplacée par de la type 55.

- 100 Grs de parmesan râpé à la main (pas de sciure en sachet).

- Sel, poivre, noix de muscade au goût.

 

- Première chose importante la cuisson des pommes de terre. Les faire cuire au four ou même mieux dans la cendre (si si). Pour éviter un apport d'humidité avec la cuisson à l'eau. La cuisson au four assèche la pomme de terre. Idéal pour cette recette.

- Pendant ce temps battre les 3 oeufs entiers comme pour une omelette avec le sel, le poivre, et la noix de muscade rappée.

- Couper en deux les pommes de terre cuites et vider immédiatement la pulpe dans un mortier ou un saladier. Écraser cette pulpe très finement à la fourchette ou au pilon afin qu'elle soit lisse et sans grumeaux.

- Ajouter  à cette purée les oeufs battus et assaisonnés puis le beurre. Bien touiller Il faut absolument que ce mélange se fasse quand la purée est chaude pour obtenir une bonne liaison.

- Enfin ajouter la farine en mélangeant bien fort et  le parmesan en continuant de touiller.

- Faire un pâton, (photo)Le laisser refroidir dans un linge ou film plastique au frigo.

- Couper des tranches dans le pâton.

- Faire des boudins, couper des petits rectangles dedans, faire des petites boulettes et enfin

écraser les avec une fourchette en les faisant rouler. (photo étapes)

- Les étaler sur une plaque. (photo)

- Faire bouillir une grande quantité d'eau et jeter les gnocchi dedans en petites portions.

- Les sortir avec une écumoire dès qu'ils remontent à la surface (30 sc à 1mm selon la grosseur). Les mettre au fur et à mesure dans un plat avec un peu d'huile d'olives.

- Les accommoder à votre goût. Daube, osso bucco,(photo) sauce tomates maison ou, tout simplement nature avec huile d'olives et parmesan.

C'est long mais c'est bon.

 

.

.

.

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Entrée chaude

Publié le 9 Décembre 2012

Recette vite faites
Un petit miam facile à faire et inratable , qui sert à mettre en pratique un peu de technique, alors sortez vos planche à découper et votre couteau.


Un Flan de Poireaux-Jambon


7 minutes +2+ 35
 


Fouillez un peu dans votre réfrigérateur car vous pouvez faire ce "flan salé" avec ce dont vous avez envie et passer aussi des restes, feuilles d'impôt, vieux billet en Franc dont vous venez de découvrir une valise pleine de molières  au grenier, caca de loir, ça par contre il y en a, une peu de laine de verre, cella donne de la tenue au flan de poireau , et vous isole contre le froid qui sévit


J'arrête là , mon délire de fadoli*  et pas "fa d'oli " qui veut dire ,fait de l'huile

Il faut dans l'ordre et en suivant la progression  (la recette devient enfantine)

- Préchauffez le four à 200°
- Emincez 3 blancs de poireaux dans un saladier et mettre 7 minutes à couvert avec une noisette de beurre dans le micro onde
- Hachez manuellement 3 tranches de jambon blanc
 
- Cassez 3 gros oeufs dans un cul de poule  (bon un saladier si vous préférez)
- Ajoutez 100 gr de farine
- Bien fouetter  les oeufs et la farine (= zéro grumeaux de cette façon)
- Ajoutez  1/2 litre de lait demi écrémé (avec de la crème fraîche c'est meilleur, mais alors 1/4 de crème liquide  + 1/4 de lait, faut pas pousser, hein, vous venez de vous gaver depuis fin décembre)
- Battre énergiquement
- Salez, poivrez et une pointe de muscade
- Râpez un peu d'emmenthal (non! pas du râpé du commerce, mieux vaut le râper vous même, au moins vous savez ce que vous râpez)
- Les poireaux sont prêts, juste un peu transparent comme Alice, (vous aviez 7 minutes pour faire le reste, il faut un peu vous bouger)
- Mélangez, les poireaux, le jambon, l'emmenthal

- Versez le mélange à l'aide d'une corne à débarrasser dans un moule de 22 téfal ou similaire (si votre plat est de bonne qualité pas besoin de le beurrer ou de le chemiser).
- Le four est chaud. Si cela n'est pas le cas  votre four est un peu lent (changez immédiatement le four, "l'homme" vous en offrira un, tout beau tout neuf, c'est bientôt Noël )
- Enfournez pour 35 minutes.

Pendant le temps de la cuisson , je vous propose de trier votre frigo, oui il en a marre de toutes les cochonneries qui traînent  (vous avez 35 minutes), j'ai les noms attention !

Ou alors , écrire au SERVCICE COMMANDE du Père Noël vos reproches :
la couleur de la Porsche vous voules la changer, que le parfum c'était du N°5  et non du N° 6,


Bon c'est cuit maintenant, j'en ai marre de raconter des bêtises

*fadoli : forme agravée de fada

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Entrée chaude