Publié le 23 Février 2013


Oreillettes

  oreillette--5-.JPG

oreillette--6-.JPG 

 

Aujourd'hui c'est pas  Mardi Gras, le jour où l'on fait des Oreillettes ou Merveilles, c'est une tradition respectée dans toute la Provence, alors bon je ne vais pas attendre mardi gras après un noël maigre pour ma faire ces petites douceurs !

Recette très simple mais un peu longuette, surtout si on le fait seul. Bien sûr il y a de nombreuses variantes, mais cette recette s'approche au plus près de la vieille recette de nos mémés Provençales


Ingrédients de base


- 500 grammes de farine T55 ou 45 , cela n'a pas d'importance
- 1 zeste de citron râpé
- 1 cuillère à café rase de sel de cuisine
- 4 oeufs moyens ou trois gros
- 50 grammes de sucre en poudre
- 50 grammes d'huile d'olive que vous pouvez remplacer par du beurre
- 1 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger

- 1 litre d'huile d'arachide ou autre pour la friture
Mélangez les ingrédient du bout des doigts au début, et bien malaxer la pâte ensuite. La pâte ne doit pas coller aux doigts, sinon rajoutez un peu de farine, ou un peu d'huile si la pâte est trop dure
Formez une boule que vous laissez reposer 2 heures , couvert d'un torchon qui ne sent pas l'adoucisseur ou la lessive. 2 heures , c'est juste le temps de faire un petit seistoun* , ou piocher 4 oliviers au Magaou*, profitez en la terre est souple (un vrai bourbier) en ce moment 

oreillette--9-.JPG

oreillette.jpg

  2 heures plus loin, détaillez votre pâte en petites boules au fur et à mesure
  oreillette--7-.jpg

  Puis , j'insiste, bien aplatir la pâte avec un rouleau fin , un manche à balai fait bien l'affaire, si vous avez un laminoir à pâte alimentaire c'est encore mieux
  Les petits points rouges, bè.... c'est du zeste d'orange, je vous conseille plutôt un bon gros citron bien parfumé 

oreillette--8-.jpg

   En principe ici chez Moâ on découpe à la roulette dentelée des bandes de 4x10 cm environ au fur et à mesure des besoins
D'autres découpe les Oreillettes en losanges , moi Nan. 

oreillette--10-.JPG

 

  Ensuite il faut être au minimum deux (voir article précédent). puis débarrasser le plan de travail, et mettre la petite friteuse plate (ou grande poêle), le bac à sucre et les Sopalins , selon le côté que vous préférez. 

oreillette--3-.jpg

  Il faut une pince à beignets pour pas vous brûler les doigts, et une araignée pour sortir les bandes cuites du bain de friture
Tout le monde connait la friture , alors je ne vais pas vous en faire une tartine sur le bain de friture.

Ces bandes de pâtes cuisent très vite, comme j'étais seul, je les faisais cuire par trois

 oreillette--2-.jpg
oreillette--4-.JPG

 

 Les sortir et les rouler tout de suite dans le sucre, en principe c'est du sucre glace, mais je préfère le sucre fin (semoule)
Puis vous les déposez sur du papier absorbant, attention c'est très fragile.
Vous pouvez apercevoir la pince à beignet , mais cela n'est pas indispensable, vous pouvez utiliser deux fourchette pour les embarnisser* de sucre 
  Attention 500 grammes cela donne pas mal d'oreillettes, mais les gourmands et les voisins seront au rendez vous
   En principe les oreillettes se mettaient dans un beau panier en osier sur un beau linge blanc brodé, c'est pas de la blague, moi c'est un vulgaire torchonus assezpropus


  Goutez c'est délicieux, quoi ! vous ne me croyez pas?


 Alors allez dans votre boulangerie et vous verrez le prix , cela vous donnera à réfléchir
Ce n'est qu'une vulgaire pâte pas chère du tout
 

* Seistoun : petite sieste , petit siestoun ben c'est vraiment pas longtemps, 15 à 20 minutes. Gros siestoun c'est 2 heures ; et une siestasse c'est tout l'après midi, comme après "une" bonne aioli
* Magaou : outil agricole à main , aïe le dos, sorte de houe avec deux , trois ou quatre dents , magaou a tres banes , houe à trois dents.
* Embarnisser : couvrir d'une substance, ici c'est du sucre, mais en réalité cela serait plutôt du "vernis" ou de la peinture, même de la soupe, de la sauce tomate sur les vêtements aussi

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Desserts

Publié le 22 Février 2013

 
Réfléchir, c'est fléchir deux fois.
Alain Raymond dit Alain Damasio (1969- )

Pourquoi pas une Caponata ?

 

Je sais que vous allez dire que ce n'est pas l'époque des aubergines, c'est vrai, mais c'est simplement pour vous y faire penser lorsque les bonnes aubergines gorgées du soleil du sud seront sur vos étals

La Caponata est à l'origine une sauce mais plus proche d'un compotage que d'une sauce pour les  les pâtes. Les câpres donnent un peu d'acidité comme pour les chutney

Cette recette se réalise facilement très facilement  et accompagne vraiment bien les viandes blanches

 
Il vous faut :
  - 1 kg d'aubergines du jardin, c'est nettement meilleur
- 2 branches blanches de céleri du super market
- 2 gousses d'ail du jardin , dégermées
- 2 cuillères à soupe de câpres au vinaigre (Tapeno en provençal) ou mieux au sel, on en trouve en Italie, ils sont meilleurs
- 2 tomates mondées en petit dés
- 2 oignons jaunes d'où vous voulez
- 1 petite poignée d'olives noires dénouyautées par vous même (attention qu'elles ne soient pas amères)
- quelques olives vertes blanchies que vous rajouterez tout à la fin
 - et bien sûr de l' huile d'olives  vierge


Prenez une bonne sauteuse (mais non pas la reinette du jardin) qui n'attache pas
Pelez les oignons et les coupez assez grossièrement  dans un cul de poule ou saladier
Rincez le céleri et les aubergines qui sont pleines de caca de mouches et aussi de trace de pattes de coccinelle
Tronçonnez fin le céleri  branche, repliez bien les ongles afin de protéger le bout de vos doigts
Coupez les aubergines en rondelles , puis en dés
Faites revenir les oignons à feu doux dans une cocotte dans un peu d'huile d'olive
Mettez le céleri à réduire avec les oignons 
Ajoutez les aubergines que vous avez bien épongées
Vous laissez réduire à feu doux avec le sel, le poivre, et une petite pincée de sucre,
Ajoutez les  olives et les câpres à la fin , et faire un peu compoter.
Puis mettre les olives vertes en dernier , 5 minutes avant la fin

S'utilise tiède ou froid en accompagnementt de viandes blanches et de certains poissons
Mais cela peu se manger seul avec du bon pain
Ou alors sur des macaroni ou autres pâtes à votre convenance
Certains utilisent du poivrons rouge en plus, je trouve que cela change trop le goût d'origine


Voila, c'est tout , c'est fini
Oui je décline sur mon blog qui par en brioche , mais je résiste encore un peu, bisous toutes et tous


Voir les commentaires