Publié le 13 Octobre 2013

 

Gelée de coings facile à réaliser

 


N'en déplaise aux puristes, j'ai ma façon à faire et je la trouve plus simple et pratique. En bref je fais la gelée en même temps que la pâte de coings .Le poids de coings importe peu, car le gelée s'effectue à partir de l'eau de cuisson des coings . La méthode classique veux que l'on fasse cuire les épluchure et pépins dans une mousseline, mais pas dans cette recette

En piste,  faites chauffer , couteaux, louche ,bassines et tablier.

Couper ou faites couper vos coings préalablement essuyés simplement, enlever les partie abimées et laisser la peau


Mettre un peu d'eau et faites cuire l'ensemble jusqu'à ce que les congs soient tendres , vérifiez avec la pointe d'un couteau. Passer l'eau de  cuisson dans une étamine ou torchon propre qui ne sent pas la lessive

, ces putains de lessiviers se croient obligés de mettre des senteurs fraicheur ou au fruits etc... sachez que toutes ces saloperies dans la lessive peut provoquer des allergie ou picotement, c'est pas beau le progrès! Pesez le liquide et ajoutez 900 grammes de sucre pour 1 kg de jus, touillez, et faites cuire doucement en écumant souvent. Attention la couleur sera plus foncée si vous la faites trop cuire.

Lorsque le test de la goutte sur l'assiette est correct mettez en pot le liquide bouillant et renversez les pots , puis descendez les à la cave

ET LES COINGS ? Pas de panique , comme il reste de la pectine naturele dans la peau, il suffit de passez les fruits au moulin à légumes et d'en faire de la pâte, voir recette  LA

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Conserves

Publié le 10 Octobre 2013


Le coeur d'une mère est le thermomètre des sentiments de ses enfants.

Lao She (1899-1966)

 

Oui je sais vous en avez marre du sucré, mais que voulez vous je travaille les produits de saison, en ce moment c’est : fin des figues, bientôt cela vas être le tour des olives en conserve, et du raisiné

 

Pour cette recette je m’y suis repris à deux fois car le premier essai a été une grosse cagade. En fait j’ai mal utilisé la pectine de pommes, chose que je ne maîtrise pas. La figue à une teneur très faible en pectine, aussi bien la figue noire que la blanche, il faut donc un gélifiant, bien sur j’aurais pu utiliser du Agar agar ou autre gélifiant très peu recommandable  mais je voulais faire naturel.

En réalité ce n’est pas de la pâte de figues, mais plutôt de la pâte de figues et coings. Pour cela j’ai utilisé la peau des coings qui est très chargé en pectine naturelle

Première contrariété, je n’avais plus disponible en « magasin » de figues noires, bref je suis allé donc voir mon fournisseur attitré dans mon jardin, et il ne restait que des figues blanches, c’est pour cela que la pâte obtenue est plus pâle

Pâte de Figues

pate-de-figues--5-.JPG

 

 

 

Réalisation et ingrédients  pour 1 kg de figues

 

- 1 kg de figues bien mûres

- 650 grammes de sucre cristallisé

- 500 grammes de peau de coings, voué la peau.

Et 1 soupçon de patience

 

- Faire cuire les figues et les peau de coings 45 minutes environ en touillant dans très peu d’eau, mais attention il ne faut pas que cela accroche tout de même

- Passez le tout au moulin à légume grille fine, ou au hachoir manuel à manivelle

- Remettre dans la bassine à confiote, ajoutez le sucre et touillez jusqu’à épaississement

 

* Je vous passe le détail de ma bidouille à malaxer en fin d’article

 

Etendre la pâte obtenue dans un cadre (ou dans un grand plat rectangulaire tapissé de papier sulfurisé)  sur une épaisseur de 1.5 cm environ

En arrière plan c'est de la pâte de coings en train de sécher

cadre--2-.JPG

Laissez sécher naturellement quelques jours, puis la retourner pour faire bien sécher l’autre face

Détaillez ensuite en petits rectangles, puis régalez les petits gourmands qui sentent de loin les bonnes choses

pate-de-figues--11--copie-1.JPG

Les diabétiques comme moi peuvent faire une croix sur cette recette et se venger sur du salé, par exemple une bonne raclette avec du Brocciu frais et des pommes de terre en quantité raisonnable

Ou alors tout  simplement avec un bon caviar et du champagne

 

La bidouille en image, ou comment ne pas se casser le C...à touiller. Ce malaxeur de pauvre est réalisé à partir d'un moteur d'essuie glaces 12 volts, de colliers atlas et de quelques vis (pas la penne de vous précipiter chez un marchand de bricolage et de vous faire arnaquer), bien sur la platte est en bois de pin, certes pas en inox ou téflon.

malaxeur--6-.JPG

 

malxeur-action--3-.JPG

Attention, un peu plus compliqué :

Le moteur est alimenté par une alimentation stabilisé (c'est du matériel de pro cette fois, mais cela m'était nécessaire dans mon ancienne activité), l'ampéremeètre est calibrable et il est muni d'un arrêt automatique et d'un avertisseur, de cette façon lorsque je connais la consistance que je veux obtenir, je règle selon mes besoin. En effet l'épaississement de la pâte va faire forcer le moteur qui à ce moment va consommer d'avantage de watts (voir votre cours de physique de 4ème , page 158 heu...), voili !

Toutefois un simple chargeur de batterie fait l'affaire, et vous surveillez à l'oeil et au bruit, gnigni, ça force, vous l'entendrez

Si le moteur fume c'est qu'il est faiblard et c'est foutu, retour à la bonne vielle cuillère

Si le chargeur fume, c'est qu'il trop faible et c'est foutu, même punition

Si vous avez beaucoup de sous à perdre voici ce qu'il vous faut

photozoom.jpg

A la rigueur ça

http://img.directindustry.fr/images_di/photo-g/betonniere-356133.jpg

Ou pour ceux qui ont beaucoup de fruits ça, mais attention il faut beaucoup de bocaux   et des sous sous

http://a21.idata.over-blog.com/499x347/1/62/51/11/BARYVAL---BETONNIERE-ITALCEMENTI-2-copie-1.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #confitures