Publié le 29 Juin 2014

Coté dessert la Provence c'est pas vraiment ça. Faut dire que c'est un pays chaud et si nous nous déplaçons en arrière dans le temps vous comprenez bien que les produits laitiers frais n'étaient pas nombreux et le froid artificiel n'existait pas. En partant de ces données simples vous pouvez aisément comprendre que les desserts étaient très simples, et cela me convient très bien car coté dessert je suis nul.

Au hasard de mes ballades sur les blogs cuisine normale, je suis tombé sur le blog de Fatima  , et il y avait un Queijada de leite e laranja ,dessert facile et bien comme je les aime

C'est le fouet en bandoulière que je me suis mis à fureter dans ma pauvre réserve à miam pour rassembler quelques ingrédients non mités.

Déconvenue, punaise , point d'orange, je me suis donc rabattu sur deux citrons , cela me donna quelques frayeurs pour la suite.

 

Flan au citron au four

 

 

Les choses qu'il faut rassembler :

- 2 zeufs

- 50 grammes de beurre fondu comme moi

- 200 grammes de sucre

- 130 grammes de farine

- 1/2 litres de lait

- le zeste et le jus de deux citrons (normalement c'est une orange)

 

Préchauffez votre four à 180°

 

Dans un cul de poule, les pauvres elles morflent, blanchir les oeufs et le sucre

Faire fondre le beurre et touillez

Mettre la farine et bien fouetter

Ajouter les zestes des citrons, puis les jus

(Halte me dis je, le jus de citron a un PH 4 donc très acide et va faire tourner le lait, mais bon j'étais lancé , alors !!! Bin rien,  tout c'est bien passé, ouf)

Ajoutez le lait, bien touiller

Chemisez un moule et verser votre mélange

Cuire à mi-hauteur à 180°  pendant 40 minutes

Laissez reposer votre flan et votre poignée, mon four est à manivelle, bé oui), puis mettez le frais pour le lendemain.

Fermer le frigo et ne vous levez pas la nuit pour goûter !

Voir les commentaires

Rédigé par jupiter

Publié dans #Desserts

Publié le 28 Juin 2014

Malgré ma petite forme, oui vers 18 heures les cachets cessent leurs effets, j'ai voulu faire des ficelles. Nos boulangers ont perdu la vraie taille des ficelles, parfaite adéquation entre le bol , le beurre, la confiture.....blablabla.

Bref j'ai essayé d'en faire, c'était la première fois, et bien sur c'est un rattage au niveau de la taille, mais c'est mangeable, il va falloir que je révise dur cette nuit ! Pour le ment j'escoulante * un max

 

La recette de la pâte est toujours celle de Mimie, j'ai mis une version avec mes  bras poilu sur Youtube ICI

A1-0253.JPG

Pour ne pas rester sur un échec je viens de refaire une ficelle, et sachz que je ne triche jamais, en plus, c'est rare vous pouvez voir l'intérieur de mon pain

DSC00012.JPG

DSC00013.JPG

Bien que cela soit très mauvais pour mon diabète je n'ai pas pu résister à me faire un quatre heures avec ce malheureux bout de pain

DSC00017.JPG



Escoulanter : être trempé de sueur ou autre,  de la tête au pied

le verbe se conjugue : j'escoulante, tu passes la serpillère, il se casse, nous on rigole vous râlez, ils vont boire l'apéro

Lexique Marius Autran
Se tremper, se mouiller extrêmement, se rendre ruisselant (prov. coulanta, escoulanta).

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Pains et farinages