Publié le 22 Août 2016

 

Ba voui, la Provence intérieure existe, je préfère ce nom  à "Provence Verte".
Et pourquoi pas la "Provence bleu "on a le ciel bleu , non !
Bon revenons à nous moutons : la plantation des abricotiers
Comme vous le savez la terre est basse et en plus ici elle est dure et sèche. Alors pour pas se fatiguer on a détourner un "outil" guerrier qui nous servait à tenir les Carçois à distance (avant), en outil agricole
Pas la peine de vous faire un dessin, la photos parlent toutes seules. "Attention Antiquité", celui est neutralisé (c'est un ancien piège à feu que nos anciens utilisaient pour protéger des biens. Gros inconvénient , c'était mortel.  Ensuite il fallait creuser un trou pour enterrer le corps, dur dur, ou le donner à manger aux cochons).

Un autres inconvénient majeur c'était que le piège mis, bien souvent celui qui l'avait posé ne s'en rappelait plus, et boum encore un trou à creuser)

Oui, vous avez raison, il faut avoir du temps à perdre pour s'amuser à coller les noyaux d'abricots

je plante même les abricotiers chez la voisine

Vous pouvez planter les cerisiers, les pois chiches, les lentilles, même les graines de rosier

LES CHOUX  ? NON...................

Vous pouvez cabosser la bagnole de l'ami ricoré, ou celle du contrôleur du fisc qui pourrait venir compter le nombre noyaux

En fait cela sert surtout à introduire les suppositoires aux gens récalcitrants, et en ce moment l'état s'en sert pour nous E........ avec les taxes

 

Oui c'est nul, mais j'ai l'esprit qui vole bas en ce moment.

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Galèjades

Publié le 22 Août 2016

Pommes de terre Boulangère (plat non provençal, à faire l'automne)

 

Non ne regardez pas en arrère, l'été est mourant . Des aoûtiens résistent encoreun peu mais leurs voitures piaffent, depuis des semianes elles sont agressées par les rayons du soleil qui brûlent leur peau, le vent salé qui attaque leur squelettes,  de la résine qui tombent des pins, des écureuils qui laissent tomber leurs pignes, des fourmis qui se délectent de leurs filtres à pollen, des scorpions qui élisent domicile sous leurs moquettes, surtout quitter cet enfer du camping où les vacanciers éméchés par le rosé qui balance les boules de pétanque n'importe où. Ce qu'elles veulent se sont de bons bouchons, l'odeur de l'asphalte, la bonne odeur des pneus. Surtout elles veulent atteindre et laisser derrière elle au plus vite les portes du soleil "montélimar", Retrouver le chuintement des cartes bancaires aux péages, les trains de camions, les caravanes qui se dandinent, les bagages perdus, Les flash des radars, bisons fûté qui passe au rouge, l'air pollué des villes, les insultes des passants, les rares places de parking, la pluie, ah oui la bonne pluie grise qui font glisser les essuie glaces, eux qui sont restés collés sur les pare brises brûlant, et le summum c'est l'usage du klaxon, un délice bien caché sous le capot. Elles vont pouvoir retourner au drive in pour écraser les frites et sentir enfin la bonne cuisine française.

Bref et trêve de C........es

 

Voici un plat facile à réaliser , peu gras et qui est vraiment beaucoup plus léger que le classique gratin dauphinois ici on fait dans le simple , même si le plat n'est pas provençal.
Pourquoi Pommes de terre "Boulangère" ? Tout simplement parce que les ménages ne possédaient pas tous un four à la maison et que ce plat était préparé souvent le dimanche et confié au bon soins de votre boulanger qui faisait cuire tous les plats que sa clientèle lui amenaient ce jour
En Provence c'était surtout les "Farcis" que l'on amenait au boulanger.

 

Pommes de terre Boulangère

Les ingrédient ci-dessous
La mandoline (ici) c'est un rasoir à légume et non pas une mandoline, vous aidera à faire des tranche de Pomme de Terre de 1.5 mm d'épaisseur. D'accord c'est une antiquité de mon papa, mais elle a un coupant extraordinaire et cela me fait plaisir de la faire revivre au travers de mes plats bidouillés



Soit environ
- 1 kg de bonnes pommes de terre
- 2 gros oignons émincés
- 1/2 litre de bouillon de poule
- un peu de muscade
- sel poivre
à partir de là, les puristes vont sauter au plafond
- un peu d'huile d'olive
- un peu de thym en poudre
- un raclure de fromage sec

.- Faites revenir vos oignons hachés saupoudrés d'un peu de thym dans un peu d'huile d'olive

-Disposer alternativement des couches de pommes de terre et d'oignons roussis et un soupçon de fromage râpé (facultatif)  - essayez du fromage de chèvre dur et vous serez agréablement étonné du résultat, pour ceux qui aiment le chèvre évidemment
Noubliez pas de saler modérément , poivrer et muscader

.
-Versez votre demi litre ou plus de bouillon de poule afin que la dernière couche de pommes de terre soit légèrement couverte
- Finir par une couche de râpé ou non
- Mettre au four mi-hauteur 185°  pour 1 heure ou un peu plus selon la variété de vos pommes de terre


Ce machin chose acompagnent bien toute les viandes rôties sauf le mammouth velu de patagonie

Voir les commentaires

Rédigé par La Cachina

Publié dans #Plat principal