Publié le 12 Février 2020

 

Je ne sais si je vais faire bref ou  m'attarder dans des explications à ne plus finir, en ce moment je "gatouille" un peu.

 

ragout-de-seiche--24-.JPG

 

Dans cette recette il manque un ingrédient indispensable, les "favouilles" ou petit crabe vert de nos rivages, c'est lui qui va donner vraiment du goût, évidemment on peut le remplacer par du fond de crustacés, ou de la langoustine un peu pillée et revenu à la poêle

source le net

favouille-med.jpg

 

ragout-de-seiche--25-.JPG

Assez blabater, je passe direct aux ingrédients pour 4 personnes

 

-         500 gr ou plus de gros blanc de seiche

-         2 oignons moyens

-         1 poivron rouge

-         4 pommes de terre fermes et moyennes

-         1 branchette de vert de céleri

-         2 à 3 bâtons de fenouil sauvage refendu

-         3 gousses d’ail aplaties au plat de couteau

-         huile d’olive

-         25 cl de vin blanc

-         gros sel

-         un feuille de laurier

-         du safran ou par défaut, des épices à paella, comme je n’avais rien j’ai mis des épices à pinchito

ragout-de-seiche--15-.JPG

 

 

-         huile d’olives bien sur

-         1 branchette de thym sec

-         5 grains de poivres réduits idem avec le plat du couteau, cela fera du poivre mignonnette

 

 

Faites revenir le blanc de seiche coupé grossièrement  dans un poêle avec de l’huile d’olives  attention ça colle, réservez

ragout-de-seiche--2-.JPG

Pendant ce temps émincez vos oignons et les faire revenir dans un faitout avec de l’huile évidemment, saupoudrez de gros sel, à la suite mettre le poivrons coupé en gros morceaux

Mouillez avec le demi verre de vin blanc

 

*remettre la poêle en chauffe et « déglacer » avec le reste de vin, veuillez à bien tout récupérez de ce fond de poêle

Ajouter ce (jus) dans votre faitout , puis les morceaux de seiche , remettre le faitout en chauffe , puis mettre un peu d’eau, ajoutez le poivre mignonnette , puis le céleri haché fin, les branchettes de fenouil sauvage refendues

ragout-de-seiche--12-.JPG

 

Epluchez vos pommes de terre, les rincer mais ne pas mettre dans l’eau car il faut conserver l’amidon, coupez en morceaux grossiers, les ajouter au faitout, couvrir d’eau , mettre le safran ou les épices précitées dans les ingrédients et passez à feu fort pour avoir un fort  bouillonnement*qui va bien mélanger le tout, un peu comme la bouillabaisse (il faut que ça bouille, puis on abaisse)

Laissez réduire

 

ragout-de-seiche--18-.JPG

 

Heu…..faites vos photos  quand il fait soleil, ensuite miam

 

 

  • Ces recettes qui étaient faites au feu de bois, c’est pour cela que les vraies bouillabaisses étaient faites au feu de bois « avant » car si on sait bien « mener » un feu de cuisson au bois , vous obtenez une très forte chaleur très rapidement et pour de grosses quantités de liquide
  • Dans les parties arides d’Andalousie ils utilisaient même les rafles de maïs (idéal pour faire une très belles braises, juré je l’ai vu, les feuilles servaient de litière au cochon, les grains secs de maïs  allaient à la volaille et au cochon. L’Esparto servait à faire plein de choses, mais les roseaux vendu par dizaine à ceux qui faisaient des tomates, étaient liés par cette herbe tressée (oui, cela je l’ai vu en 1976 chez les tantes de mon épouse, lors de mon premier voyage en Espagne).

i

 

 

Voir les commentaires

Publié le 6 Février 2020

 

Energie 0 Euros

 

Dans la catégorie ; la cuisine simplissime voici un travers de porc peu cher
 
ATTENTION
Ne faites jamais l'amour le samedi soir, car s'il pleut le dimanche, vous ne saurez plus quoi faire.
Sacha Guitry (1885-1957)
 
 
 
J'espère que vous vous rappelez de ma marmite en fonte indestructible.  La voici de nouveau à l'oeuvre .  Cette recette ne demande qu'une préparation minimum et une surveillance nulle, de cette façon vous pouvez vaquer aux travaux extérieurs  et laisser se faire le repas tout seul.
Lorsque vous débroussaillez ou faites du bois , il reste des branchettes (rémanents) que l'on brûle sur place en respectant évidemment le réglement sur l'incinération des rémanents , relative à votre département

 

Bien évidemment vous allez encore retrouver cette maudite marmite en  fonte noire, faut dire que dans notre village on est si pauvre qu'il n'y a qu'une marmite de ce genre pour toutes les familles. Donc nous obtenons cette marmite à tour de rôle qu'en s'inscrivant sur une longue liste d'attente.................


Ingrédients: préparation 5 minutes , cuisson 1 heure 1/2 ou plus
- 1 petit bout de travers de porc 1.5 kg environ
- 1 branchette de thym
- 1 gros oignon
- sel

Accompagnement facultatif: préparation 6/7 minutes , cuisson 1 heure
- 8 pommes de terre en papillotes alu
- 4 gros oignons idem (vu la réforme je ne sais plus comment écrire oignons ?)

Il faut donc un gros feu  qui se termine en braises et cendres

Disposez quelques rondelles épaisses d'oignons au fond de la marmite, mettre la branchette de thym, puis le travers de porc coté "gras".

Notez que vous pouvez mettre d'autre légumes pas trop farineux tout de même, dans cette version il n'y a quasiment rien, l'accompagnement cuira  dans la cendre chaude

Avec une pelle en "plastique de plage....... bien molle" faire un gros trou dans la braise et déposez votre marmite , avec le couvercle bien sûr. la pelle en acier convient mieux.

Puis recouvrir d'une bonne épaisseur, 20 cm mini

Pour l'accompagnement de pomme de terre st d'oignons faites une petites tranchée de 10 cm environ et recouvrir  de cendre et braises mélangées (cuisson 1 h heure), Pour une marmite plus grosse voir "rubrique Volcans"


pour la marmite cuisson 1 heure 1/2
Et voila le miam tout prêt avec une viande littéralement confite à l'étouffée, un pur délice, heuu.........tout de même il vaut mieux enlever le gras excédentaire

Pour l'accompagnement la recette est
ICI, vous pouvez les arroser du gras de cuisson, OK ce n'est pas WW mais c'est si bon.
Et si on mettait des cailles fermières en réduisant la cuisson , hein !

Voir les commentaires