Les journées électriques de Pampelonne

Publié le 1 Mai 2016

Notre Provence s'appauvrie  bientôt il ne restera plus que des pommes de pins ou de cyprès, je demande à tout ceux qui connaissent des recettes pour accomoder ces denrées à écureuils de bien vouloir m'en faire part, à défaut je vais commencer à préparer des cigales à l'armoricaine cet été , et pas les cigales de mer

________________________________________________________
Les journées électriques de Pampelonne
"Ce titre est d'un nul à c...."


Cela remonte à longtemps maintenant, j’étais encore jeune et plein d’entrain. Le soleil, les cigales, le ciel bleu…. tout cela était banal, et l’est encore maintenant pour moi . Je travaillais dur à l’époque et cela malgré cette chaleur torride des mois de juillet et août. Contrairement à l’idée reçue, nous ne sommes pas en vacances toute l’année, et encore moins en été.

Image

En plus du travail, il me fallait participer à la lutte contre les feux de forêts, qui sont trop nombreux malheureusement encore maintenant, rien n'a changé, si !  la majorité des gens sont beaucoup plus responsables, mais que faire contre les gestes criminels. 

Donc comme un couillon de service je me trouvais ce jour la ,à Ramatuelle, sur un feux de forêt qui menaçait les beaux pins parasol de notre ancien ministre de l’intérieur Poniatowsky, et oui cela date , je suis vieux maintenant. 

Quel intérêt me direz-vous ? Tout simplement que je n’avais jamais vu autant de canadairs faire la noria entre la plage de Pampelonne et le foyer distant de 3 km, donc les largages étaient rapprochés et copieux, vous voyez pour certains "ils" mettaient le paquet. 

Le feu qui était tout de même important fut arrêté assez rapidement avec cette véritable « flotte ».

Nooon, point de plongeur, poissons ou naïades « aspirés » par les canadairs, la fameuse blague du pêcheur quillé sur un pin c'est du pipo. Vous savez les écopes au nombre de deux sur les canadairs ont seulement 8 cm de diamètre !!! Vous risquez la mort si vous passez sous l'étrave de l'hydravion et le crash de l'appareil.

S'il vous plait, n'approchez pas de la zone  si vous êtes en mer (la sécurité veille) , la manoeuvre d'écopage d'un canadair est plus  dangereuse que le largage. 

Bref !

Comme d’habitude, nous traitions les lisières et les souches afin qu’il n’y ai aucune reprise. Ensuite le travail des pompiers sur cette zone, devient de la surveillance qui  peut aussitôt se transformer en nouveau départ sur un autre sinistre en galère , même en Ardèche, oui cela m'est arrivé, si vous êtes gentils je vous raconterais "les oursins de campagne".
 

Pourquoi tous ces détails à la noix, bien simplement pour vous dire que l’on a intérêt à vite se restaurer comme on peut, et se reposer un tantinet en attendant le pire ailleurs.
Bref après un frugal repas fait de rations militaires et d’eau tiède,

Image, source le net : cliquez pour faire apparaître les détails croustillants

Image


je cherchais un coin pour mieux surveiller, tu parles, pour mieux récupérer dans les bras de Morphée, à défaut d’autres. Ben oui 3 km, les nanas friquées de Pampelonne ne vont pas venir voir les pompiers tout noir puant la fumée. Mais ça c'est une autre histoire
Trouvé un bon coin est difficile, cela vous le savez déjà. Mais sur un feu de forêt c’est un vrai casse tête pour les petits dormeurs comme moi.

- trouver un coin non brûlé
- pas piquant
- à l’ombre ????? 
- pas caillouteux
- pas où tous le monde va faire pipi
- discret mais pas trop loin
- un peu en retrait des radios qui cassent les oreilles, mais pas trop
- loin des roues d’un camion (ça c’est vraiment vrai, et primordial)

 

Bref la liste est longue. Ouf enfin un endroit presque idéal s’offrait à mes yeux, quelle chance ! Je tombe un peu l’uniforme, c'est-à-dire que je lève la veste de treillis et que je reste avec pantalon et rangers, à 3 km de pampelonne, vous ne croyez pas, en rangers, merde alors !
Je plie ma veste et je m’allonge

Wouaaaaaaaaaaaaaah, la décharge, un coup de fouet. La nuque et mon bras étaient tétanisés.

Je croyais que j’avais touché un fil électrique tombé à terre.

La Vachhhhhe, ça brûle. Je me relève et prudemment inspecte le sol. Vu que les amerlocs avaient débarqué à Pampelonne lors de la seconde guerre mondiale, ils pouvaient bien avoir larguées des chaises électriques, qui sait.

Mais non, je ne voyais rien.

Vu le cri de tarzan que j’avais poussé, le reste de mon équipage était venu aux nouvelles. Là je grossis le trait , mais c'est presque ça comme le dialogue;

- chef, vous avez fait quoi ? un cauchemard ?
Heuu… je  sais pas, j’ai reçu du courant il me semble
- où du courant ! ya pas un poteau chef
Con , Ponia il s'éclaire à la bougie ??
- vous êtes peut être enceinte et les premières contractions arrivent.
Bon ! Ça commence les conneries, en tout cas j’avais de fortes brûlures au cou et à l’épaule, tous avaient une version. Si vous voulez de l'aide n'appelez pas les pompiers , surtout les notres.
- moi je sais, il vient de se faire mordre les couilles par un perce oreille, ou un gros scorpion blanc, chef vous savez il faut amputer dans ce cas là, c'est marqué sur le règlement, autrement elles explosent, berk , je veux pas voir ça.
Je vais t'amputer la langue sale Caporalus Lubricus
- ou alors c’est un écureuil qui lui a croqué les noisettes, putain pour pousser un cri si aigu.
- oui criez chef ! Juste pour voir si l’écureuil ne vous a pas castré
- mais non, ça va faire rappliquer tous les homos de la Voile Rouge, t’es pas con.
Assez ! C’est au cou que j’ai mal, regardez bande d’abrutis
- cou, couilles c’est pareil chef.
Ta gueule tafiolle, regardes moi plutôt le cou et touche pas, avec tes mains noires pleines de doigts

Entre temps étaient arrivés d’autres pompiers du groupe, je vous passe les conneries débitées. Cela nous défoule du stress aussi, c’est une manière à nous, c’est comme ça. Humour de caserne, quoi !
- hoooo, vous avez une grosse plaque rouge, chef, c’est sûrement un suçon de bambi !
Suçon, mon cul oui ! Si tu crois que les gonzesses promènent dans le brûlé, ensuqué !
- ou alors un méga urticaire géant, vous allez faire un Oedème de Quink chef ! Avecque la langue toute bleu qui va pendre. Je vais demander le VSAB, mais je peux vous faire une trachéotomie avecque mon Opinel (couteau indispensable pour couper les quignon de pain archi dur)
Et pourquoi pas le curé, con de la lune !
- ou alors un méga piqûre de guêpe de terre, je vais vous pisser dans le cou chef, l’ammoniaque ça soulage.
C’est ça essayes sur un autre enfoiré, allez me chercher un truc frais pour mettre dessus
- frais !! Où chef ? Il n’y a rien de frais ici, vous voulez que je vous frotte avec une pigne ?
#e*%
Bon cherchez un peu, c'est quoi cette merde
Et voila la meute hilarante à quatre pattes cherchant un monstrueux insecte.
- Whouaaaaaaa ! J’ai mis la main sur un truc chef, ça brûle.

Et bien au moins je ne suis pas seul, c’est quoi ?
- ché pas, ça brûle
Tu veux que je te pisse dessus ? Hein counass.

Bref après examen, il s’avéra que c’étaient de minuscules méduses rosées que les canadairs avaient larguées.

Bien que  mortes les filaments restent redoutables. 

Moralité:

 

Canadairs  en l’air, cloques au derrière.

 

 

Vous voyez il faut un rien pour amuser les pompiers, se sont de grands enfants attardés

Rédigé par jupiter

Publié dans #Galèjades

Commenter cet article

Annie06 03/05/2016 00:49

Encore une belle histoire. et le camion de pompiers pas mal non plus.

jupi 03/05/2016 09:34

et oui annie, tout ça pour le tarif d'une femme de ménage, jour /nui/fériés/. Corvéable à merci

zaza 21/01/2013 13:59


ha ha ha excellent !!


Je me suis permise de copie la photo du camion pour l'envoyer à un ami pompier espagnol...


 

La Cachina 24/01/2013 12:24



pas de problème zaza, j'espère qu'il appréciera



René 19/01/2013 14:08


Bonjour Jupi.


Heureusement ce n'était pas des poulpes sinon tu aurais été encore plus noir ! Pas marrant les méduses......A Nouméa , des veliplanchistes ont trouvé la mort en tombant dans des bancs de méduses
grosses comme des parachutes d'aprés les kanaks ...Ça fait peur.


Par-contre des oursins en Ardèches .....Hihihi. J'en connais qui en ont dans les poches ou alors c'est las châtaignes ........


Bises à Li et bon samedi à tous*.

La Cachina 19/01/2013 21:32



ah si le coup des oursins ardéchois il faut que je la raconte comme il faut


je savais que le venin des méduses étaient violent , mais je ne connaissais pas de cas mortel, sauf oedème de quink!


je sais qu'elles envoient (vu à la tv) une série de petits dards empoisonnés en grande quantité, je me demande comment les tortues peuvent manger ça



cricri d amour :0025: 19/01/2013 09:35





 


Oui bon d'accord....c'est pas drôle !


Mais je rigole encore !


Pitaing, c'est pire que si tu avais fait un tatouwage .....!


hihihi


Bises mon Jupi.

La Cachina 19/01/2013 21:46



ça fait mal, surtout dans le cou


ailleurs, j'ose même pas y penser n'est ce pas


bises



Danielle 19/01/2013 08:27


Que j'ai rigolé en lisant tes malheurs jupi!! je sais ce n'est pas bien mais tu n'as qu'à raconter autrement aussi!!


Ta provence s'appauvrit bientôt il ne restera plus que les pommes des pins? même pas!! On vient vous les voler:


En l'espace de plusieurs semaines, ils avaient ramassé pas moins de deux tonnes de pommes de pin dans les forêts de Gassin.


Ils envisageaient de les revendre en Espagne, où les pignons sont très convoités par les entreprises de cosmétiques et d'alimentaire pour leur riche teneur en huile.


C'est un phénomène nouveau qui commence à se répandre sur le pourtour méditerranéen. 


Bises Jupi et soigne toi bien! 

La Cachina 19/01/2013 21:48



comment on nous vole les pignes, ben, ça je ne savait pas, les champignons aussi


 


2 tonnes , et bé ils ont du y passer un moment !!! punaise ils s'arrêtent à rien pour le fric


bises et merci



:0014: ♥ dom ♥ 19/01/2013 07:34


Merci pour ces souvenirs.


Bon week end
Bisoux Jupinoux

La Cachina 19/01/2013 21:49



et oui Dom se ne sont plus que de lointains souvenirs qui commencent à s'estomper


gros bisoux