Pommes de terre en berceaux Provençalisées

Publié le 25 Septembre 2013

Mon ami Sergio m'a envoyé une petite vidéo sur la "tuaille " du cochon en Lozère, il m'a gentiment autorisé la diffusion sur mon blog. Comme je sais qu'il y a des âmes sensibles qui me lisent ici, je l'ai donc mise sur mon petit blog fourre tout ICI . Je vous aurais prévenu.



  C'était il y a longtemps, j'avais  dû Provençaliser une recette bien connue de pommes de terre en berceaux, VOUI , j'ai le droit. Donc exit la crême fraiche

DSC04377
Cette fois il vous suffira de peu de chose, et de choses pas chères, j'ai pris de la BF40 comme pomme de terre de taille moyenne et une par personne suffit largement.
Si vous voulez faire "light" mettez le moins de gras possible , le lait et l'huile d'olive suffisent, pour celles qui veulent cela plus gouteux , veuillez remplacer le jambon par des lardons fumés blanchis.

- pomme de terre
- chute de jambom cru avec son gras (le jambom cuit fait l'affaire)
- un peu de lait
- une peu d'huile d'olive
- un peu de Comté râpé
- un peu de ciboulette fraiche ciselé
- sel, poivre et muscade

-Piquez la peau de vos pomme se terre lavées , avec un couteau d'office pointu est fin (autrement boum dans le four)
- Faire cuire les PdT au four 1 heure à 200° ou sous la cendre comme pour profiter de la chaleur gratuite (en ce moment c'est sec et chaud en Provence), c'est à vous de voir, la cuisson sous la cendre est plus longue mais plus économique
- Une fois cuite disposez vos PdT à plat et les couper au deux tiers de la hauteur

- Avec une petite cuillère à café videz les PdT ainsi que le couvercle  (l'image de présentation vous donne en principe un bonne idée.
- Ecrasez cette pulpe avec un presse purée manuel dans une casserole sur un feu très doux
- Coupez votre jambom cru et le poêler une minute pas plus
- Incorporez dans votre purée un peu de lait tiède, puis le jambon , mettre un peu de comté râpé, goûtez .
- Rectifiez, l'assaisonnement et mettre une raclure de muscade , la ciboulette ciselée et donnez quelques tours de cuillère en bois
- Coupez le couvercle au trois quarts pour le dossier du berceau (voir photo)
- Garnissez vos pommes de terre avec cette purée,  puis passez au grill afin qu'elles prennent couleur
- Servir brûlant


C'est tout, je vous laisse car ma glycémie me joue de vilains tours et la 1 ère piqouse commence ce soir, c'est super de vieillir malade, ba


Rédigé par jupiter

Publié dans #Entrée chaude

Commenter cet article

Liliane 26/09/2013 20:27


Je ne les ai jamais préparées de la sorte ! Il fallait y penser... J'ai déjà essayé avec de la truffe ! Mmmm... C'est miam aussi !
Pour le cochon je n'irai pas regarder...Quand j'étais en pension, ils en ont tué un devant tous les élèves dans un poulailler... Je ne peux pas oublier cette massue, le sang et les cris !
Bonne soirée mon Jupi. RÔOOoooo bisousssSSSS.

René 26/09/2013 17:53


Bonjour Jupi.


Ha ces pommes de terre...... Merci Parmentier.


Recette délicieuse rien qu'à la regarder !  MIAM.


Pas de chapeau today mais des Marseillais avec un M majuscule..Hihihi.


Bonne soirée à tous *.

rolande 26/09/2013 15:26


Miam, miam, la patate revisitée un peu légère on dira !!!! ah ah !!!

:0014: ♥ dom ♥ 26/09/2013 09:51


Mon diabète me l'interdit aussi ...


Bon jeudi !


Bisoux.

Cigale 26/09/2013 09:02


La crème fraîche, on peut très bien s'en passer. A preuve ma fille qui en mettait dans tout comme les Américains mettent du ketchup. Puis lors d'une fête de Calendo; elle nous avait accompagnés
en Camargue (pour la première fois), j'ai fait de la purée. A la crème pour elle, à l'huile d'olive avec des tout petits morceaux d'olives noires comme la faisait feue ma belle-mère, la maman de
moun vièi Gardian de marit. La petite a voulu goûter, elle s'est jetée dessus et presque on en a eu trop peu. C'est une de nos plus belles conversions : celle de ma fille à l'huile d'olive, aux
olives vertes et noires et même à l'aioli (encore que cette béotienne l'appelle "sauce pitta" !!!!)


Pour la petite histoire, un jour qu'elle faisait un devoir, j'ai regardé par-dessus son épaules et ..."Crème, ça s'écrit avec un accent grave, pas circonflexe !" et elle, jamais à court
d'arguments "Oui, mais comme ça, la mienne elle est plus onctueeeeeuuuuse !"


Très heureuse de vous retrouver, sur votre Olympe culinaire, moi aussi je suis diabétique, mais l'avantage c'est que si on doit se méfier du sucre, ça n'empêche pas de le cuisiner pour le bonheur
de ceux qu'on aime. La bonne cuisine, c'est 30% de bons produits, 20% de tour de main et 50% d'amour (comme disait ma mamette Noémie, une fine cousiniero prouvençalo s'il en fut. Bouno
journado.

lizathenes 26/09/2013 08:42


Bon ! alors je prends ta part de pomme de terre ...

josette 26/09/2013 05:34


je n'ai pas encore visionné la vidéo, j'attends de "digérer" mon petit déjeuner, mais je retiens la recette des pommes de terre, et je vous souhate une bonne journée en attendant la première
piqure, ma fille qui a 42 ans, en fait 2 ou 3 par jour depuis 4 ans!!!! aussi, je vous embrasse très fort.


josette