Poudre Friande (version Sud)

Publié le 10 Mai 2008


L'automne arrive bientôt, ah non merdum, l'été n'est pas encore passé et le printemps semble être en léthargie. Bon ça ne fait rien, vous aurez au moins la recette pour la saison des champignons, s'il y en a. Le seul problème pour cette poudre c'est que les champignons de viennent pas tous à la même saison en particulier les truffes
 


 

Je vous mets la recette vite fait :
 
250 gr de cèpes séchés
250 gr de morilles séchées
250 gr de champignons lactaire sanguins séchés
250 gr de truffes séchées ?????????Il faut remplacer par un autre champignon  ferme mais moins cher, genre oronge
 
Mais la vraie poudre friande c’est ça

Nettoyer en les brossant et sans lavez surtout, les champignons les plus beaux, le reste vous en faite une bonne fricassée à vous faire péter l’embouligue*, détaillez en fine lamelles, les faire sécher sur un fil, ou dans un four très très tiède, puis les réduire en poudre séparément et les pilant dans un mortier en marbre blanc en récitant des incantations du genre «  qu’en ère pitchiné ma mère m’imbraillave, are qué siou grandé m’embraille tou soulé »* c’est assez cochon si vous changer un mot,




Mettre ensuite dans un bocal à l’abri des mites et de l’humidité, cette poudre accommodera parfaitement, salmis, omelettes, ragoût, vol au vent etc , poudre magique garantie!

Ne faites pas de rail avec la poudre , votre nez vas devenir une véritable Truffe.

Le plus compliquez dans cette recette qui se prépare à l'avance c'est de trouvé les champignons et le moment ou ils poussent, par exemple les morilles c’est aux printemps, les truffes en décembre/ février, les autres en automne

 

Comment trouver des champignons

 
Plusieurs solutions s'offrent à vous :
1) Essayer de soustraire des informations aux vieux du village :
- il y aura des champignons cette année, maistre ?
- mon pauvre avecque la sécheresse, peut être il y en aura 4 qui se courent  après, vaï ça vaut pas la peine moun garri*.

Là vous êtes mal embarquer, même  si vous arrachiez les quelques dents qui restent de sa femme cela ne les ferait pas parler, il penserait plutot - au moins elle mangera pas autant  de viande la marie- et en plus il vous envoie, lorsqu’il sont à l’agonie , sur un emplacement de son voisin ennemi depuis des siècles, même s’ils ne savent plus pourquoi ils sont ennemis.


2) Rançonner les cueilleurs lorsqu’ils reviennent les cagettes pleines ! Au fait pleine de quoi, et là il y a de quoi se méfier, sont bizarres les estrangers* quand ils vous regardent et vous demandent c’est quoi ça ? -à première vue c’est pas mangeable, mais en bien regardant c’est une vieille roue de poussette avec du caca de sanglier dessus.

3) Vous faire mener par « un » qui sait, s’il vous mène c’est en principe à un mauvais endroit et il dira, - éh dommage, pour moi ils ont dû pousser la tête en bas cette année c’est pour ça qu’on les voit pas, pourtant c'était un bon coin "AVANT"

4) Partir au hasard,  avecque* la boussole de boyescoute*, un GPS et même un GSM, c’est foutu, merdum il y a pas de réseau, faites brûler un cierge à St Orange.con, mais partez plutôt avec Alice au moins si vous de trouvez pas de champignons  et bé ....! Et puis il y a les dernier reflets de soleil d’automne et elle est transparente, oui les hommes sont des cochons, je sais mea culpa.

Donc se faire une raison et chercher où il y en a, en principe pas trop à l’ubac et pas trop aux adrets, c’est français (les Adrets de l’Estérel vous passez devant quand vous allez à Nice)

Trop au nord c’est froid et vous risquez de tomber sur des ours polaires et trop au sud c’est sec et là c’est direct l’Irak., sur les crêtes il y a trop de vent et les champignons n’aiment pas ça.

Trouvez les champignons la nuit c’est pas recommander, certains disent qu’on les entend pousser. Vous allez claquer des dents c’est sûr, et c’est ce qui vous attend.

Bon ne noircissons pas le tableau, vous êtes tous de bons cueilleurs de champignons, et vous avez tous vos coins, et des "amis".

Je vous conseille vivement de faire du bruit ou de vous promener avec une radio et mettre de la zik, car  les chasseurs à la détente "plus que facile" vous entendront venir de cette façon, cra c'est con de finir à broche à la place d'un sanglier.

Attention aux sangliers – je rigole- combien de personnes se font attaquer par des sangliers ??? Et part les guêpes !!!!!

Par contre si c’est un vieux sanglier qui viens de faire tuer sa femme , courrez, il va vouloir assouvir sa vengeance , et comme c’est un gros cochon vous imaginez la scène digne de pulp fiction.

Alors ramassez, ramassez , car sec 250 gr représente pas mal de champignons frais

* qu’en ère pitchiné ma mère m’imbraillave, are qué siou grandé m’embraille tou soulé :   quand j'étais tout petit , ma mère m'habillait, maintenant que je suis grand, je m'habille tout seul.


Rédigé par jupiter

Publié dans #Spécialités provençales

Commenter cet article

Estebe 12/05/2008 17:18

On connaissais (ortographe improbable): quant a lou pitchounet ma madre me branlado, aquel soy grandet me blanlado to solet

LE MOTO-CLUB ARSOUILLES 69 (de Lyon - France) 12/05/2008 11:48

Déja rien que la photo des morilles ... mais alors dans l'assiette on te raconte pas !;o)

nanou 11/05/2008 22:41

Le mieux c'est de suivre un sanglier non ? ;O

jullia 11/05/2008 20:44

coucou jupi, j'ai encore trouvé des morilles!la récolte des cerises s'annonce bien médiocre, le dernier coup de froid les a presque toutes fait tomber!

CATALANE 11/05/2008 19:25

Ah cette année, je vais enfin pouvoir aller "aux cèpes" en semaine !!! Je vais me barder comme ils disent ici (c'est marrant, j'aime pas cette expression ...). Mais rien que de penser aux cèpes, je frétille. Le WE dernier nous étions en Auvergne, et à La Chaise Dieu j'ai vu qu'il y avait une Abbaye à Cotignac. Est-ce vrai ? Bises.PS : Dis donc ton jardin regorge de bonnes choses !!!

Gil Masselin 11/05/2008 18:14

Ado j'étais le roi du cèpes...En 84 année mémorable + de 70 kg dans l' après -midi, bon c'était dans les Maures dans les châtaigneraies et y'avait que moi c'était autour de mi-Octobre...Le plus pénible c'était les allez-retour à la voiture pour vider le panier...Pratiquement que des têtres de nègre...

marithé :010: 11/05/2008 11:54

des cèpes, des truffes, mais   ce sont des champignons de capitalistes pas de prolétaires mon jupi...des morilles pareil.!!!..ici  ya pas de ça ..non  non, ..de temps en temps on trouve une coulemelle, un petit rosé (pas le pinard) mais le champignon qui ressemble au champignon de paris .....   et puis des trucs qu'on connait pas ....mais pas avant septembre  ....gros bisoussss mon jupi...

envolée sauvage 11/05/2008 11:12

pour la cueillette des champignons, je laisse ça aux pro ! je n'y connais strictement rien alors à moins d'avoir des idées sombres, un soir, à l'orée du bois, en compagnie d'un sanglier qui veut faire vengeance de la perte de sa dulcinée, je ne m'y risquerais pas lolllll !mais pour le résultat final de la récolte, cela m'a l'air fameux ! poudre magique, viens par ici !! les champignons ici ne sont que vénéneux lolllllbon dimanche mon Jupi et plein de gros bisous pour toi

Miechambo 11/05/2008 10:27

J'ai adoré cette balade pour "aller aux champignons". Merci pour ce bon moment plein d'humour.BisesMichèle

tanette 11/05/2008 08:45

Merci de ta visite. Je veux bien te croire, l'été, ce doit être l'enfer...avec tous ces envahisseurs...

cricridamour :0025: 11/05/2008 08:05

Conclusion c'est une recette des 4 saisonsentre le repérage des lieux qui peu durer plusieurs mois,la lutte inhumaine contre les bêtes sauvages,passer en revue les livres de mycologie,les fouilles archéologiques pour découvrir le "campinolius",ouf...Bisessss

francoise oleron 11/05/2008 07:53

Plus que 16 jours et hop le départ, le 27 du boulot..... avant la routebisousfrançoise

biker06 11/05/2008 07:27

morille en vue !!!

~~ Kri en vacances ~~ 11/05/2008 07:06

Holàlàlà il se passe 1 mois ou 2 pour rassembler les ingredients :-O

bouchaud 11/05/2008 06:55

Coucou Le Beauf pour la chanson tu a changé les paroles Hein!!! il vaut mieux remarque Hiiiiiii!!  bonne journée A vous deux bissssssssous Marie Dédé