Loup à la grasiho (loup à la braise)

Publié le 30 Octobre 2008

Bar* à la braise - extrait du Channot Bullier

 

Loup à la grasiho

Loup à la braise

 

Lou pèis estènt neteja, li faire quàuquei tai, lou sala dei dous coustat, frisa dessus de grano de fenou, l’arrousa d’òli e lou passa au pan raspa.

Le poisson étant nettoyé, lui faire quelques entailles des deux cotés, parsemez dessus des graines de fenouil, l’arrosez d’huile et le passer dans la panure (pain râpé)

Aurés fa uno bueno braso emé quàuquei gavèu*. L’estraia, alesti la grasiho en metènt dins lou travès de branqueto de fenou;

Vous aurez fait une bonne braise avec quelques sarments (se prononce gavéou). La disperser (l’aplanir) , préparer la braise en mettant dans le travers (tu mets un peu de branche de fenouil sur la braise) des branchettes de fenouil

plaça lou loup e couina au fue viéu s’es un pichoun pèis, e d’aise se lou loup arribo au kilò.

Placez le loup et cuire à feu vif si c’est un petit poisson, et doucement ( cela vient de Daïze , on disait cela pour ralentir le cheval « oh, daïze ») si le loup arrive au kilo.  

De tèms à autre, espóusca dessus un pau d’òli en vous servènt d’uno pichouno escoubeto facho em’ un brout de farigoulo.

De temps en temps, espouça Synonyme "espousser" (prendre une branchette de thym que l'on trempe dans l’huile d’olive et "benir" comme avec un goupillon le poisson de temps en temps) en vous servant d’une petite escoubette (balayette ) voir mon article poulet à la ficelle) fait avec un brin de thym

Esquicha un pau de citroun avans de servi.

S’avès mounta uno bello remoulado pèr l’accoumpagna, acò anara que miés

Esquicher un peu de citron avant de servir

Si vous avez monté une belle remoulade pour l’accompagner, cela n’en sera que mieux

 

* Loup et Bar : se sont deux poissons sensiblement identiques, mais le nom change , Loup en méditerrannée et Bar en atlantique, quoiqu'il en soit ils sont chers tous les deux, préférez le poisson péchés à la ligne

Gavèu : gavéou, sarment gardés après la taille de la vigne, on ne laissait rien perdre avant, les sarment devaient être coupés à la bonne lune car autrement les vers les réduisaient en sciure

 


Rédigé par jupiter

Publié dans #Spécialités provençales

Commenter cet article

:0091: Lili-Flore :0010: 09/11/2008 23:46

POur le loup ou bar j'ai toute mes chances, mais les sarments de vigne je sens que je vais avoir un gros problème, le super marché ne vent pas ce produit (lol) Bisous l'ami

Solaire30 09/11/2008 19:17

alors là tu nous proposes un mets royallllllllll !!Merci

lizagrece 09/11/2008 15:49

Sympathique et bilingue ce p'tit loup !!!Alors tus sorti du bois ...Bien contente de te revoir §lizagrece

eduenne 09/11/2008 11:17

Te revoilà, Jupi mon ami, il était temps grand benêt.Je t'aime bien et te fais un gros bisou