LONGANISSES , Saucisses à l'anis vert et au safran , 2/2

Publié le 11 Février 2013

Je peux pas vous répondre , je suis très malade , mille excuses  , la photo du jour
002-8628--Resolution-de-l-ecran-.JPG
         Saucisses 2/2

 



Pour celles et ceux  qui sont lassés par mon blabla, voici la version normale de cette recette


Pour 10 kg de viande hachée de porc (poitrine/épaule), ajouter les épices suivantes :

220 grammes de sel (non nitré), 35 grammes de poivre gris moulu, 15 clous de girofles pillés au mortier, la valeur d'un verre de 15 cl de graines d'anis vert doux pillés au mortier, 60 grammes d'ail en poudre (ou 3 têtes d'ail pillées que vous ajouterez dans ce cas, lors du malaxage de la viande), 10 sachets dose de tartracine (E102) colorant alimentaire,  4 doses de pistil de safran,  2 cuillères à café bombées de piment rouge doux, ½ cuillère à café rase de cannelle en poudre.

 

Malxez 10 minutes mini, ajouter 1.5 litres de vin blanc , laissez reposer au frais 12 heurses

Embossez dans un menu de porc de 20 mm, piquez et faire sécher 6 à 10 jours dans endroit frais et ventilé



Whouaaaaaaaa, c'est de nouveau le matin, pitin déjà 10 heures, mais j'ai une excuse le soleil était pas là


Bon, c'est pas tout il faut finir ces saucisses de ......, sont bonnes, mais ce qu'elles sont longues à faire lorsqu'on est pas du métier et pas assez outillé. Oui, je vous vois ricaner, encore l'excuse des outils !

Pas ça c'est trop petit

Donc je sors le hachoir qui va servir de poussoir à embosser, et je jette un coup d'œil dans le frigo pour voir si la viande hachée bien aromatisée est toujours là, et pour prendre les menus de porc de 20 mm. Horreur malheur, il ne me restait plus que 7 mètres de menus de moutons , qui sont en principe destinés à confectionner des chipolatas ou des merguez (moi pas faire merguez)

Début donc des ennuis, mais faisons comme si c'était des menus de porcs pour saucisses sèches.

Faire tremper dans un gros volume d'eau tiède votre boyau salé au moins deux heures avant, et attention aux noeuds

Installer vous proprement et « ergonomiquement », débrancher le téléphone qui sonne toujours lorsqu'on a les mains pleines de barbaque.


Enfiler votre boyau sur l'entonnoir en bien l'humectant, faites un nœud au bout du boyau et commencez à embosser doucement (bas vi, il n'y a pas d'image, because j'étais vraiment occupé et que les APN n'aiment pas être tripoter par des mains graisseuses, je suis vraiment navré, je vais essayer d'aller chez un collègue charcutier pour vous montrer cette opération)


Faites en sorte que le boyau soit bien rempli et qu'il n'y ait pas de poches d'air. La saucisse doit tomber sur une surface lisse un peu humidifiée, ou dans u grand plat qui ne comporte pas de bords vifs.

Berk un serpent gluant


Piquez la saucisse uniformément avec un piquoir fait maison.


Au fur et à mesure de sa sortie, il vaut mieux être deux ou avoir 4 bras

Vous pouvez distinguer à droite l'embout de l'entonnoir à embosser


Les pendre au fur et à mesure  à une barre en bois propre sans faire de torsion comme pour des chipolatas et en faisant attention qu'elle ne se touchent pas (important, risque de verdissement et de pourriture, remarquez dans ce type de saucisse, il n'y a pas de risque vu que la recette est prévue pour les pays chauds, la charge en sel poivre, aromates est là pour éviter tout pourrissement)

Choisissez un endroit frais, à l'abri des mouches éventuelles, nan pas ici , c'est dehors pour faire la photo. La couleur jaune est donnée par la tartracine et le safran

Sachez que vous pouvez les faire cuire au grill en frais, et c'est très bon

Piquez à nouveau le lendemain, comme vous pouvez voir elles commencent à sécher, les petits grains visible sont les graines d'anis vert pillées


Inspectez régulièrement, la saucisse est sèche en dix jours environ, mais cela dépend du climat et du temps.

 

Les loupées, because boyaux de moutons pas fait pour cet usage

Intérieur 10 jours après, vous pouvez voir d'ailleurs une poche d'air, heureusement qu'avec cette recette vous ne risquez rien au niveau bactérie

 


 


Rédigé par jupiter

Publié dans #Conserves

Commenter cet article

René 13/02/2013 15:28


Bonjour jupi.


Ça fait bien presque 2 mois que ça couine dans tous les coins par ici et ce n'est pas fini.  Chacun à son tour on va charcuter chez la famille ou le voisin pour cochonner.C'est souvent le
même tuaïre qui vient et il connait son travail.


Tout est bon dans le cochon et c'est la loi de la jungle. Manges si tu ne veux pas être mangé !!! Pour les personnes qui sont choquées, il faut devenir végétarien niveau 3 au
moins.


Bon merdredi quand même à tous *.

La Cachina 14/02/2013 03:32



des tuaïres il y en a pas iici, des cochons non plus, des cochonnes oui, l'été, mais elles sont pleines de MST


c'est quoi les niveaux de végétarisme selon toi , 3 ça crrespont à quoi ?


bon jeudi



Victorine 13/02/2013 14:15


Tu l'as trouvé où cette vidéo débile ? J'aurais pu t'offrir une Renault 8 à l'époque, je cherchais à m'en débarrasser. Je ne cessais de décoller de l'avant au moindre coup de vent, et il fallait
charger le coffre de sac de gravats pour se maintenir sur la route. Mais tu veux une Audi, désolée, connais pas, ici c'est Lada Niva ou rien.

La Cachina 13/02/2013 14:38



hola, je n'ai jamais eu de voiture puissante à l'époque, 2 cv 28cv développé, pas besoin en plus d'un sac de ciment dans le coffre


après j'ai une une guiletta de 130 cv acec un contrat à la pompe super


mais j'aime bien l'audi r8, surtout sur la neige





 


 


 


bo, pas d'audi, je me contente d'un Hummer H2 ou d'un Rivas


 


bises


 






Maria 13/02/2013 08:22


Merci pour ta recette au complet et merci à Golovine pour avoir retracé ce que cela évoque en nous quand
nous l'avons vécu.


Bises mistraleuse!!! lol

La Cachina 13/02/2013 14:11



bientôt on aura plus le droit de faire quoique ce soit, tout devra passer par l'agro alimentaire  (c'est plys sur, au moins on sais pas ce  qu'on mange), ba je n'achète pas de surgelé,
un de poisson tout juste


pas de mistral et très beau aujourd'hui dans le Var



Victorine 12/02/2013 21:29


J'ai bien aimé le recit de Golovine de Suisse, il me rappelle des souvenirs....les cris de la bête.....


Bisou à Jupi de Coti

La Cachina 13/02/2013 09:42



évidemment dès qu'il s'agit d'occire un cochon au couteau , tu as une oreille qui traine


tu sais tu peux t'entrainer à st tropez il y  a plein de vieuc cochons


bises, welcome to st tropez


no money


pense à m'offrir une audi R8, c'est pas cher


 






Liliane 12/02/2013 20:55


J'peux pas faire ça à Edgard... Il est si gourmand que je crois qu'il ne résisterait pas à la tentation ! Et avec tout ça il pourrait emmailloter toute la maison !!!
Je goûterais bien môaaa...
RÔOOoooo bisousssSSSS au Sud.
J'espère que tu te sens mieux mon Jupinou...

La Cachina 13/02/2013 09:43



tu sais lili, cela à le goût de l'anis , c'est spécial, je ne sais pas si edgard aimerai


c'est vachement rustique


 


je vais un peuc mieux ce matin le sucre est redescendu à 1.01


 


rooooo bisous



Golovine 12/02/2013 08:41


Je me vois me lancer dans l'opération longanisses dans mon trois pièces cuisine ... Mais vous avez raison de publier ces recettes, car elles font partie du patrimoine et je voudrais bien savoir
combien de gens, à part les charcutiers, sont capables de les confectionner. Quand j'étais petite, on tuait le cochon à la maison ... On entendait gueuler cette pauvre bête et ça me faisait
pleurer, j'ai toujours eu le coeur sensible. Une fois occis, ils saignaient la bête en lui plantant un couteau dans le cou. Le sang était mis dans un seau. Ma maman mettait le seau sur le
fourneau à banc pour qu'il ne fige as et mon travail était de le remuer constamment à la cuillère de bois ... Si je ferme les yeux, je m'y vois encore ... ça me dégoûtait. Après, ils
confectionnaient les boudins, c'était un sacré cirque, mon papa était un vrai fada des proportions : tant de ceci, tant de ça et pas un gramme de plus ... Enfin, vous voyez le topo ! J'adore vos
outils rudimentaires mais si ingénieux. J'spère que mon message vous trouvera en bonne santé. Amitiés de Golovine en Suisse.

La Cachina 13/02/2013 09:48



ici on décabte tout de suiste , le vinaigre en mettant le vinaigre dans le sang, il précipite dans le bac


c'est vrai àa couine , mais tout cela se perd, mais les cochons meurent par miliers tous les jours


merci pour ces souvenirs


amitiés


aptrick



Mireille 12/02/2013 08:03


Je me suis trompée de n° de longanisses je ramène mon com ici.
Bon alors on la mange quand hein?
Parce que c'est bien beau de nous faire baver, mais il faut assumer après!
Le soleil se lève le paysage en face est tout blanc, la neige a frôlé la bande littoral, mais elle est restée de l'autre côté de la nationale 7. Je suis trop près de l'eau.
C'est pas encore aujourd'hui que je ferais du ski sur la plage.


Gros bisous Jupinou. Belle journée.
Bises à Li


 

La Cachina 13/02/2013 09:50



on a eu tellement peu de neige , que je n'ai pas fait une photo, car cela eu été ridicule


 


vivement l'été et ses jours qui finissent pas , car je suis du soir


 


gros b isous